16/01/2014

Il pisse sur le giratoire, la police ne plisse pas le sourcil !

Unknown.jpgBien le bonjour,

Qui n'a pas eu la sensation d'avoir besoin de faire un petit pipi urgent?

Non pas vous ? Jamais, vraiment jamais ?

Et bien moi oui tout comme l'homme de couleur que j'ai vu « pisser » hier.

J'ai essayé de me dire que ce n'était pas possible de voir ce double mètres, donc grand comme un candélabre, le zizi à l'air entrain de lâcher un fil en plein milieu du giratoire.

Acte 1

Oui de chez oui, c'était hier à Carouge à11 h 46, que « fil de fer » a fait son besoin, certainement très urgent, sur les fleurs du centre du giratoire de la rue Jacques-Grosselin, rue Alexandre Gavard, rue du Centenaire.

Ben quoi, l'homme de couleur a usé son « zizi » comme il l'aurait fait dans la jungle !

C'est certain, cet homme là a un authentique problème avec notre culture, avec nos us et coutumes.

Acte 2

Ce soulagement très humain mais super mal approprié à cet endroit, a été carrément cautionné par l'occupant d'une voiture de police.

Et oui chers lecteurs, au même moment du filet très urinaire, une voiture de police «Kangoo » passait de la rue du Centenaire via la rue Jacques Grosselin. Le gendarme conducteur a regardé le grand gaillard « pisser » et « allo quoi » ne s'est pas arrêté et a continué tranquillement son chemin. Comme quoi le gendarme au bonnet bleu marine épousa gratuitement cet étonnant acte illicite. Enfin, je pense illicite, j'ai toujours un doute ?!.

Comme si ce brave gendarme, peut être pressé de rentrer chez lui manger, disait « merci de pisser sur le giratoire, les pissenlits pousseront mieux ce printemps.

Si pisser dans la rue est un acte incivique devenu banal au Sénégal, est ce toléré à Genève ?

A Paris pour une miction sur la voie publique, l'amende s'élève à 35 euros.

Bref, je suis rentré chez moi la queue entre les jambes surpris par l'acte 1, pour l'épanchement d'urine sur la voie publique, et surtout par l'acte 2, pour le brave gendarme qui a regardé sans rien dire.

Mais que fait la police !!!

Ah oui, je sais : le policier très civilisé était pressé de rentrer chez lui pour vider son "helvétie" de toute substance juridique, euh pardon, je voulais dira sa vessie.

Bref, tirez la chasse il n'y a rien à amender !

Allez bonne journée !

 

 

 

07:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.