14/01/2014

Immigration de masse : LUI, DAMIEN, 23 ANS, votera OUI

Bien le bonjour,

Toujours au sujet de l'initiative contre l'immigration de masse, hier dans les courriers des lecteurs de la TdG, une lettre d'un jeune de 23 ans m'a interpellé et je pense qu'il est sympathique de vous en faire prendre connaissance à votre tour.

Voici donc ce texte de Damien Guinchard.

Allez bonne journée !

 

Moi, Damien, 23 ans,



L’initiative "contre l’immigration de masse" concerne principalement les jeunes. C’est de plus en plus dur pour un jeune qui vient de finir son apprentissage ou ses études de trouver un travail. L’inexpérience, l’âge, le salaire sont les principaux freins au premier emploi. Les jeunes subissent une concurrence déloyale face à des personnes venant de l’étranger avec les mêmes compétences, une plus grande expérience et une prétention salariale inférieure aux suisses.

Un autre problème est le logement des jeunes. En plus, du fait que les étudiants ont peu de moyens financiers pour subvenir à leurs besoins, les logements se font rares avec des loyers de plus en plus astronomiques. Ils restent donc chez leurs parents si possible ou doivent trouver un travail le soir ou/et le week-end ceci au détriment de leurs études.

En tant que jeune de 23 ans, je suis très inquiet de la surdensification de la Suisse. Je veux que nous préservions notre environnement pour nous les jeunes. En limitant l'immigration nous garantissons la protection de nos terres agricoles et de notre biodiversité. Les jeunes ne veulent pas d'une Suisse avec 10 millions d'habitants à l'horizon 2030.

Pour offrir aux jeunes, un logement décent, un emploi pour tous, un environnement sain, une bonne qualité de vie, une infrastructure adaptée au pays, des soins de qualité à un prix raisonnable. Mettons des quotas variables pour limiter la population venant d’autres pays et privilégier les personnes habitant en Suisse. Pour toutes ces raisons je vote oui le 9 février à l’initiative "contre l’immigration de masse".

Damien GUINCHARD

09:09 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.