04/12/2013

Laurent Clerc un « Olympic » carougeois à vitesse grand V !

laurent1.jpgBien le bonjour,

Sur le chemin de Noël comment va la vie ?

Dernièrement, j'ai écrit un article pour le journal local « Le Carougeois ». Je pense bien vous en faire connaître la contenu celui-ci parlant d'une vedette Carougeoise presque internationale. Il s'agit de :

Laurent Clerc un « Olympic » carougoies à vitesse grand V !

Saviez-vous que Carouge compte dans ses cordes sportives un homme qui a participé aux jeux olympiques de l'Atlanta et d'Athènes ?

Le moment est venu de parler de cet athlète de renommée internationale.

Qui est Laurent Clerc

Il s'agit de Laurenc Clerc, né en 1972, marié, père de deux enfants en bas âges, Nils et Benjamin, Carougeois epuis 1997, sous-Brigadier au poste de police de la rue de Carouge, et cerise sur le gâteau grand sportif international.

A 10 ans, une maîtresse d'école remarque lors du journée sportive que Laurent est né pour pratiquer le sport. Elle téléphone à ses parents pour leur faire part de cette nouvelle révélation pouvant très vite marcher sur les pas des olympiades.

Le jeune pratique entre 10 et 12 ans la gymnastique artistique à la FSG de Chêne. Dès 12 ans, il se lance sur les stades à l'extérieur, notamment celui du Bout du monde. Il court de plus en plus vite le 400 mètres, puis les 4 x 400 mètres.

A 16 ans, âge crucial pour empirer ses performances, son entraîneur de l'époque, Xavier Blanc, encourage l'adolescent à participer aux premiers championnats d'Europe juniors.

En 1991 il est entraîné par Frédéric Gazeau sur le 400 mètres.

Dès 1994, il rejoint l'équipe Suisse du relais 4 x 400 mètres.

Dès l'an 2000, il adhère ses baskets 6 fois par semaine avec des entraînements en commun à Macolin, Berne, d'autres sites en Suisse, et en hiver s'envole vers l'Afrique du sud, Dubaï, le Portugal, l'Espagne, et l'Italie.

Ses exploits

De 1984 à 2000 il se lance dans des compétitions internationales :

1984 Début au stade d'athlétisme de Genève, champion genevois de 80 mètres,

1987 Championnats Suisses cadets B au tripe saut avec 11 m 88, il sort 5ème,

1991 Premier titre de champion Suisse de saut en longueur avec 7 m 41; il a 18 ans,

1995 Championnat du monde à Göteborg en Suède,

1996 Jeux olympiques d'Atlanta; il sort 5ème des séries en 46'42''

1996 Jeux olympiques d'Atlanta, 4 x 400 mètres, 6ème de la ½ finale en 3'05''36'''

1997 Championnat du monde à Athènes, 4 x 400 mètres, 5ème de la ½ finale en 3'05''34'''

1998 Championnat d'Europe à Budapest où il est décroche la 5ème place,

1999 Championnat à Séville, 4 x 400 mètres, 5ème des séries en 3'02''46''', classement final,

1999 vice-champion Suisse sur 400 mètres à Lucerne,

1999 vice-champion sur 4 x 100 mètres à Bâle,

2000 Jeux olympiques de Sidney, 4 x 400 mètres, 4ème des séries en 3'06''01'''

Tout son palmarès ne peut être retranscrit ici, il suffit d'aller sur le site de la « vedette » du 400 et 4 x 400 mètres, www.clerc.net.

De toute sa carrière Laurent tient à préciser qu'il ne sait jamais dopé. A ses yeux 70 % des athlètes en finale des championnats du monde sont dopés; pour lui ce n'est absolument pas son cas.

Lorsqu'il évoque son imposant parcours et ses coupes, médailles, il devient tout ému à faire dresser le poil de ses bras. Pour lui les JO laissent ancrés la récompense de bien des sacrifices, de l'endurance, des rencontres, des partages entre athlètes du monde, la paix, l'amour du sport et surtout être l'ambassadeur des couleurs de la Suisse à l'étranger. Laurent est très attaché à son pays et ne cache pas qu'à chaque compétition dans le monde il fut très fier de pouvoir hisser la croix Suisse.

Il porte et transmet la flamme olympique de passage à Genève

Cerise sur le gâteau de ses nombreux rebondissements sur les pistes, en 2004 pour les JO d'Athènes, il portera la flamme olympique sur le quai du Mont-Blanc, celle-ci ayant traversé Genève pour cette occasion. Le fait de transmettre la flamme est un symbole très important lié au sommet d'une carrière sportive. Jusqu'à ce jour Laurent ne voyait que la flamme de loin, pendant l'ouverture des jeux. Mais tenir en ses mains un tel symbole est le fruit d'une profonde émotion équivaut à toutes les médailles. La participation aux JO est l'aboutissement d'un long travail, toutefois, le contact direct avec le flambeau olympique et une fête au sport international dont le souvenir restera indélébile toute une vie.

Il lui déclare sa flamme et la demande en mariage

Cette même année, Laurent Clerc, fidèle à bien des valeurs de la vie, demandera à genou, la torche allumée portée par ses mains, devant l'Acropole d'Athène, la main de sa future femme; un moment immortalisé par toute la presse internationale. Woua l'émotion qu'à du ressentir la jeune femme !

François Wolfisberg le porte sur la première marche du podium carougeois

A Carouge, à la veille du départ de Laurent aux JO de Sidney en 2000, le chocolatier François Wolfilsberg avec son grand coeur de carougeois n'hésite pas une seconde à composer un magnifique pain pour cette circonstance; une marque d'attachement aux sports, de solidarité et d'encouragement pour les athlètes, leur famille et leurs amis. Une façon aussi de François de porter Laurent Clerc sur la première marche du podium carougeois !

La poya de la rue de Carouge

Bien que passionné par son boulot, Laurent aime s'évader de Genève. Parcourant la Suisse romande, il découvre la Gruyère, plus précisément Cernia, le corollaire, il s'attendrit pour la vie de cette magnifique région liée à la gentillesse des gens, aux paysages bucoliques, aux vaches, au fromage, à la crème et bien évidemment aux meringues.

A côté de Carouge, rue de Carouge, il aime aller vivre son attachement Gruyerien à la Poya, lieu très convivial où il fait bon vivre avec la patronne, Juliette Maillard. A ce sujet, la photo de Laurent est prise devant la célèbre vache de la rue de Carouge, sise sur le trottoir, la vache de la Poya !

Depuis juin, il découvre la Brasserie des Tours, nouveau « Palais » des brasseurs de bière à Carouge. A ce sujet son voeu qui lui tient à l'esprit consiste à découvrir comment fonctionne un brassage de bière.

Soyez conscients des exploits de votre père

Enfin, depuis sa retraite olympique, sa vie il l'a consacre pleinement à sa femme et ses enfants. Ces derniers peuvent être fiers d'avoir un papa connu sportivement dans le monde entier. Plus tard, ils ne pourront que le remercier d'avoir transmis le flambeau du nom « Clerc ». Nils et Benjamin, soyez honorés par votre Père et n'hésitez pas à être admiratif de son parcours sportif international.

Il était donc temps de parler dans votre journal préféré, le Carougeois, de notre sprinteur à la carrière sportive bien remplie, qui maintenant se voue totalement à son boulot, sa famille, la Gruyère, la Poya et la Brasserie des Tours fraîchement rouverte et bien entendu son sport favoris qui demeure attaché à son coeur et à son esprit qui l'a mené aux quatre coins du monde.

Laurent Clerc, homme charmant, sympathique, simple, loyal, ne se prenant pas le « chou », ouvert à la vie et aux autres n'a pas hésité à se mettre à une table de la Brasserie des Tours pour narrer, souvent avec émotions, son parcours dont Carouge peut être fier. Merci Laurent de super moment passé ensemble ! »

Allez bonne journée !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

09:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.