01/10/2013

1er octobre : Journée des Aînés

Les clandestins, roms, multirécidivistes, sont-ils plus importants que nos Aînés de Genève ?


images.jpgBien le bonjour,

Surtout aux aînés de Genève.

Pourquoi ?

C'est suite au vote de l'Assemblée générale des Nations Unies que la journée internationale des personnes âgées a été votée et fixée au 1er octobre.

NOUS SOMMES LE 1er OCTOBRE !

Cet événement a été pensé dans le but de sensibiliser le public aux questions touchant les aînés, surtout la sénescence et la maltraitance.

Genève fête aussi ses personnes âgées.

Des actions ont lieu dans tout le canton pour celles et ceux qui ont façonné notre société. Ils méritent bien notre attention.

Le thème 2013 : « Le futur que nous voulons : ce que disent les personnes âgées ».

L'ONU dit ceci :

« La promotion et la protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales, y compris du droit au développement, sont essentielles à la création d'une société pour tous les âges à laquelle les personnes âgées participent pleinement, sans discrimination et sur un pied d'égalité. La lutte contre la discrimination fondée sur l'âge et la promotion de la dignité des personnes âgées sont essentielles pour que ces personnes jouissent du respect qu'elles méritent. Pour ce faire, les relations réciproques entre les générations doivent être entretenues, développées et encouragées par un véritable dialogue général ».

Genève ?

« D'une manière globale, il disait que Genève était bien appréciée pour sa dimension humaine, ses activités culturelles et son l'aide sociale ». Ca c'était avant.

2013, la vie Calviniste est devenue moins agréable, moins sécurisée, moins chaleureuse. Pourquoi ? Densité du trafic en augmentation, pollution, saleté, nombreuses incivilités, grande insécurité et isolement, manque d'EMS, etc.

Face à ce constat des « genevoiseries » devenu calamiteux pour les aînés, je n'irai pas par 4 chemins :

En fait, j'ai le sentiment que nos Autorités préservent de loin les intérêts des sans papiers, des clandestins, les Roms, des criminels, des multirécidivistes, etc, alors que nos Aînés sont les bâtisseurs de notre canton, devenu le plus grand foutoir d'inepties de la Suisse, et qu'ils doivent passer avant. La faute à l'actuel Conseil d'Etat ?

Mais oui, nos « faiseurs de Suisses » vivent proportionnellement presque plus mal que les groupes cités ci-dessus. Vous imaginez tout l'argent injecté dans ces "picsous" ? Au profit notamment des Aînés,  Genève serait l'Eden de la Suisse !

Et pourtant, les témoins du passé devraient pouvoir jouir de toute leur place dans la cité genevoise, et partant, la nécessité de vivre décemment, en toute confiance pécuniaire, en toute sécurité, j'en passe et des meilleurs.

Bref, nous pourrions déverser nombre de paroles sur les inégalités de sociétés légales, telle que celle de nos aînés, et celle des personnes illégales et multirécidivistes favorisés.

Au risque d'être désagréable envers les Autorités, je n'ai pas envie d'allonger ce blog........

Pour conclure, si conclusion il devait y avoir sur ce sujet brûlant, l'année internationale doit permettre de sensibiliser la communauté internationale, le corollaire, celle de Genève, en favorisant toutes les actions gouvernementales à travers le monde, surtout les efforts à intégrer encore mieux nos Aînés dans nos sociétés.

Chaque être humain doit avoir sa capacité de vivre à tous les stades de la vie.

Ce 1er octobre 2013, ce sont nos Aînés à qui nous devons toute notre reconnaissance.

Allez bonne journée les Aînés de Genève !

Voici un petit poème pour vous :

 

Hommage à nos aînés !

Ils nous ont transmis leur savoir,
Ils nous ont éduqués à leur manière.
Leurs souvenirs ? Immense réservoir
Qui se dévide depuis des millénaires !
Aujourd’hui, ils méritent toute notre attention.
On leur droit honneur, respect, considération.
Aussi, grâce à une étroite collaboration,
Nous nous devons de réussir cette cohabitation.
Si la vérité sort souvent de la bouche des enfants,
Les témoignages que nous recevons chaque jour,
Jusque là enfouis dans leur mémoire d’éléphants,
Nous fortifient et nous mettent dans un bon jour.
En restant à leur écoute et à leur disposition,
En multipliant des échanges d’inter générations,
Nous pourrons tirer profit de ces fréquentations,
Et vivre ainsi en parfaite harmonisation
Alors, ne restons plus dans notre bulle.
Sachons qu’un aîné qui s’en va,
Est une bibliothèque qui brûle.
Evitons-nous de chercher dans les gravats.

(je n'ai pas trouvé le nom de l'auteur)

07:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.