19/09/2013

Genevois-e, mais "merde" votons !

images.jpgBien le bonjour,

Comment va la vie d'électrices ou d'électeurs.

A l'aube du 6 octobre prochain, date des élections du Grand Conseil, nous recevons le matériel de vote.

Le temps du devoir civique est donc arrivé.

Contents, mécontents, râleurs, empêcheurs de tourner en rond, c'est le moment de manifester votre bonne-mauvaise humeur. Sur ce coup là, c'est vous qui êtes responsables des affaires politiques de Genève: vous avez le jeu en main, alors faîtes vos jeux rien ne va plu.

Voter est une chose importante, car c'est mandater des femmes et des hommes qui auront la lourde tâche non seulement de gérer notre canton mais aussi de penser, proposer, et décider l'avenir, notre avenir et celui des générations futures.

Si nous sommes débiteurs de quelque chose envers la société, c'est que celle-ci nous a donné sans cesse des avantages.

De ces avantages, nous leur en sommes redevables, il faut donc voter.

Voter, c'est être un bon patriote au sentiment sain et authentique pour l'épanouissement du pays.

Avoir la chance de pouvoir voter sur les projets de société, pouvoir manifester, pouvoir être démocratique, pouvoir gueuler, pouvoir faire de ce pays ce qu'il est aujourd'hui, c'est ne pas refuser de voter.

Si Genève connaît des maux contraire aux codes de société, si ce n'est pas toujours parfait, si de fortes lacunes résident, Genève ne peut se passer de lois, de règlements, de feuilles de routes, et c'est là qu'il devient super important de mettre aux fonctions de décideurs des femmes et des hommes qui ont envie de porter Genève vers un futur attrayant, dynamique, concurrentielle, digne d'être le 22ème canton Suisse, ce qui n'est pas vraiment le cas aujourd'hui.

Aujourd'hui, nous sommes les constructeurs du mécanisme de la vie dynamique dont les répercussions se propageront sur le futur.

L'inertie civique amortit toujours les ondes de la politique et crée la parfaite assise d'une société loin d'être solide, ne faisant pas face à toutes les épreuves.

Le plus sage est donc de voter afin que Genève puisse ressortir des urnes le 6 octobre un choix massif de société pour demain. Voter c'est être responsable. Donnons-nous un signe clair aux politiciens pour qu'ils contribuent en âme et conscience, pour autant qu'ils ne soient pas des nombrilistes, à bâtir une Genève meilleure.

Une minorité de votants conduiraient à ne pas prendre les grandes décisions de société en toute quiétude. 

Avant d'être candidat au Grand Conseil, je suis un simple citoyen qui, utopiquement peut être, soyons fou un instant, veut que toute la population vote pour les femmes et les hommes qui vont bâtir Genève ces 5 prochaines années.

Voter ce n'est pas apporter sa modeste contribution, c'est bien plus fort, c'est adresser aux politiques son avis pour le grand défi de la société genevoise 2013 – 2018. Construisons ensemble la ville de demain.

Citoyennes, citoyens nous pouvons façonner la Genève de demain en votant.

Alors quoi "merde" votons !

Voilà.....

Allez bonne journée !

 

 

07:33 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.