12/09/2013

SIG : quid de la responsabilité de Pierre Maudet ?

Unknown.jpgBien le bonjour,

Comme aujourd'hui, des nuages s'amoncellent sur les SIG et provoquent une pluie de réactions.

Que se passe-t-il donc aux SIG ?

Quel nouveau « binz » sort des « genevoiseries » ?

Grâce au travail de « bijouterie », l'excellente Cour des Comptes a fait par d'investissements à risque pour pas moins de 50 millions.

Un, puis deux, puis trois audits mettent sous les projecteurs de sérieux dysfonctionnements.

Le Directeur général des SIG démissionne.

Pierre Maudet ?

Pierre Maudet est-il aussi responsable et doit-il démissionner ?

En tant que magistrat de tutelle des SIG, Pierre Maudet ne devrait-il pas répondre lui aussi de la mauvaise gestion du projet éolien ?

Vis-vis de la loyauté et de la confiance des résidents de Genève, le jeune Conseiller d'Etat, qui a succédé à Isabelle Rochat, tous deux PLR, doit-il répondre des actes litigieux mis au grand jour au SIG ?

Pourquoi le directeur général des SIG fait-il seul les frais d'une gestion aléatoire ?

Toutes ces questions viennent clairement à l'esprit des Citoyennes et des Citoyens de Genève, moi le premier en tant que candidat au Grand Conseil et c'est tout naturel.

Tout de même ce sont plus 71 millions investis dans le dossier élolien, quid ?

Rappelons que c'est le chef des chefs, en l'occurrence ici le ministre des tutelles des SIG, qui devrait porter le premier le chapeau l'authentique responsabilité des dossiers de Genève.

Animé par tant de question, je suis surpris que Monsieur Maudet en sa qualité de magistrat de tutelle des SIG n'ait pas suivi de plus près ce dossier en ne faisant pas bien plutôt la lumière et par là-même développer son énergie pour éviter un carton s'éloignant du vert (!).

Pierre Maudet et ses collaborateurs des SIG n'ont rien vu venir et, partant, manqués à la grandeur de Genève en soustrayant à cette régie une crédibilité inébranlable.

Sur ce coup là, ils n'allègent vraiment pas le fardeau coûteux tant moralement que financièrement en terme d'image fédérale.

C'est moche pour Genève ces responsables qui n'ont pas enrayé la prolifération de l'arme des inepties connus et reconnus de toute la Suisse et des alentours.

J'ai bien peur que d'aucuns dirigeants de ce canton nous prennent vraiment pour des « imbéciles ».

Genève est de plus en plus confrontées à des situations menaçant sa stabilité étatique.

Genève où l'éternelle médiocrité et l'immaturité à diriger empoisonnent la politique.

Ca devient vraiment insupportable cette Genève mal dirigée.

Aujourd'hui, par un manque d'efficience, de sérieux, de transparence, Genève se trouve à nouveau la risée de la Suisse.

Il devient urgent de produire à Genève un nouvel esprit de Services géré sans surprise, avec loyauté, efficience, responsabilité, sans coup foireux et  clairvoyance.

Dans cette République et canton de Genève, il est tant de mettre fin à la guerre des « conneries » !

Allez bonne soirée !

17:43 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.