04/09/2013

La COOP change son regard sur les handicapés ......

Unknown.jpgBien le bonjour,

Doux Jésus merci, nous vivons des jours super heureux et ça c'est bon tant pour le moral que pour le physique.

Ce matin en lisant les titres, je suis super touché, et non coulé du tout (!), en lisant sur la TdG que la COOP de Blandonnet donne la possibilité à huit personnes handicapées de travailler et ça c'est super merveilleux.

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/huit-personnes-handicapees-travailler-coop-blandonnet/story/19665990

Le regard sur les Handicapés, dont je suis aussi en raison d'une mobilité réduite, change avec cet prise de conscience de la COOP.

La COOP est méritante de regarder en face les handicapés; elle est humaine, ouverte, respectueuse, emplie d'une grande conscience du monde touché par les lois de la vie.

Ainsi, le géant du commerce de détail trace le chemin de l'acceptation et de la liberté de vivre en toute confiance parmi les « gens normaux ».

Oui, le mot « INTOUCHABLE » change la vie !

Les valides changent leur regard et ça c'est plus fort que le soleil de ces jours.

La voix des handicapés est toutefois encore mal entendue.

Il y a encore beaucoup à faire pour changer le regard sur la qualité des handicapés à « bosser », à leur interrogation dans le monde de l'emploi.

Serait-ce la gêne à engager qui est au coeur des patrons ?

J'ai lu sur je ne sais quelle revue que 59 % des salariés estiment qu'il est important d'améliorer et de faire encore plus dans la capacité de contact avec les personnes atteintes d'un handicap.

Cet article disait « qu'il faudrait multiplier les occasions de rencontres, l'intégration dans les entreprises, les actions de sensibilisations qui permettent d'échanger. Et, en tant que que personnes en situation de handicap, se préparer à accueillir avec bienveillance des questions qui sont autant de marques d'intérêt. Même si elles restent parfois maladroites ».

Enfin, je cite des propos lus dans « genevabusinessnews » posés le 9 novembre 2010 :

« Le syndicat Travail Suisse aspire à une intégration plus conséquente d’invalides dans le monde du travail en imposant aux employeurs d’engager des personnes handicapées, faute de quoi, ils devront s’acquitter d’une taxe. Une entreprise de plus de 40 emplois à temps complet serait tenue de consacrer au moins un poste destiné à un bénéficiaire de l’assurance AI. Le premier fragment de la 6e révision de l’AI espère intégrer 16’800 rentiers dans le marché du travail ainsi qu’une suppression de 12’500 rentes d’ici 2018 ».

Où en est-on ?

La COOP est-elle pionnière en la matière au titre de géant du commerce suisse ?

Aujourd'hui, je dirais OUI.

Une chose est certaine, si je suis élu au Grand Conseil le 6 octobre prochain, je défendrai avec énergie, conviction et motivation, la cause des handicapés; je sais de quoi je parle.

Et pour conclure sur ce sujet qui me tient aussi à coeur, voici un poème écrit par Yohan Guerrier :

 

Formation insuffisante disent-ils

Diplômes insuffisants disent-ils

Dépenses trop élevées disent-ils

Aides financières insuffisantes disent-ils

Mais comment faire sans travail pour être Homme

Pour être épanouis

Pour se sentir utile

Pour être autonome

À croire si tu es handicapé

Tu restes chez toi et fermes ta bouche

Vis avec ton AAH et ne fais pas de vagues

Mais surtout, ne pense pas

Certains vivent avec une petite allocation dans un monde de dépenses

De nombreux achats très onéreux sont faits juste pour leur survie

Tu veux téléphoner, faire de l’informatique, te déplacer ou simplement vivre ?

Donne-moi 35 000 euros

Et tu auras le minimum

Ceci dit, je comprends que tout n’est pas si facile

Le travail du handicapé est très onéreux

Le matériel spécialisé est du sur mesure

Mais de nos jours, nombreuses dépenses sont faites pour le néant

Des milliards d’une unité monétaire quel conte juste pour le plaisir de quelques personnes

Si tu joues au ballon et valide, tu auras des millions d’euros

Si tu joues au ballon et diminué, tu auras des millions de problèmes

Dépensons cet argent à bon escient

Et prenons exemple sur le modèle des pays nordiques

Afin de la personne handicapée trouve sa place dans ce monde

Et qu’on puisse cesser d’être un poids pour l’économie

On ne veut pas faire tourner le monde autour du handicap

Nous souhaitons juste entrer dans la ronde

Poeme publié 16 Juin 2011 à 20:31

Allez bonne journée !

08:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.