11/08/2013

Fêtes de Genève : assez des "kebabs", vendons Genève !

Unknown.jpgBien le bonjour,

Comment va la vie estivale ?

Fêtes de Genève 2014 et les suivants......?

Rendons à Genève ce qui appartient à Genève.

Le feu d'artifice fut merveilleux. Colorié, diversifié, bonne musique, bref les bons ingrédients pour le faste des fastes des fêtes 2013. Merci aux organisateurs !

Si les feux ont jailli merveilleusement, il n'en va de même des stands. Qu'entend-nous pas à ce sujet : c'est la fête des étrangers, il n'y a plus rien de genevois, où est l'esprit de Genève, etc.......

Il faut bien l'avouer, depuis quelques années et c'est dommage, Genève ne vend que du culinaire venant d'ailleurs. Du « Kebab » en veux-tu, en voilà ! Il en va de même avec nombre de présentation culturelle.

En définitive est-ce vraiment représentatif de Genève ? Est-ce ainsi que nous devons vendre les authentiques valeurs de notre canton ? Est ce promouvoir notre terroir, nos atouts, notre savoir, nos cultures, aux visiteurs d'ici et d'ailleurs ?

Bref, sommes-nous vraiment obligés de vendre du « Kebab » tous les cinq mètres.

Ce n'est pas que la bonne solution pour vendre touristiquement Genève et c'est bien dommage.

Le but de l'Office du tourisme n'est-il pas vendre son coin de terre ?

Offrir aux visiteurs l'authentique sourire de Genève et son esprit.

Alors, je me permets de revenir à l'idée d'installer le poumon festif des fêtes dans la vielle ville, autour de notre cathédrale Saint-Pierre à l'image des grande kermesse « Les clefs de Saint-Pierre ».Je pense qu'il faut revoir le concept de ces fêtes et de les rendre aux Genevois en vendant la carte « campagne-environnement-pannier du terroir-terre et nature-culture-tourisme ».

Le guide des espaces genevois.

Je verrai bien ceci :

. autour de la cathédrale, développement des 45 communes genevoises, avec leurs produits, leurs diversités, leur folklore et musique, etc. A la conquête de nos Communes genevoises au coeur de la Genève internationale. Et pourquoi pas développer un festival de cors des alpes ou autre folklore suisse.

. un tracé reliant les hauts de Genève au jardin anglais avec ses produits internationaux. Ces fêtes doivent présenter pour tous les goûts un mixte de festivités.

. continuité vers la rive droite avec ses forains.

. en finalité le traditionnel feu d'artifice dans la rade.

Une sorte de circuit reliant le Guide genevois de Saint-Pierre, au village international jardin anglais, puis sur la rive droite pour les forains.

Genève doit être une terre d'avenir. A force de vouloir s'identifier au monde on y perd notre crédibilité, notre latin.

Je dirai que ça suffit de vouloir à tout prix rassembler toutes les tendances internationales. Vendons d'abord la Genève des 45 communes.

Allez bonne journée bien estivale !

 

09:56 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.