28/07/2013

Et la reconnaissance "bordel" !!!

Unknown.jpgBien le bonjour,

Vite un petit blog avant les orages de ce soir.

Comment va la vie estivale avec ces chaleurs. J'espère qu'elles ne vous chauffent pas trop l'esprit !

Je puis vous dire que chez certains ça chauffe vachement et pas dans le bons sens.

Sans vouloir tirer la couverture à mon humble personne et encore moins à la politique, j'ai trouvé une somme d'argent devant permettre le sauvetage pour partie d' une société ayant des difficultés fiancières.

Ouf les relations, elles sont utiles !

Ne pas dire qu'il y a une petite fierté la derrière, serait mentir. Mais bon, par amour et sans arrière pensée, j'ai bossé pour le bien de la collectivité sans intérêt et sans cocardisme ou toute autres bénéfices personnels.

J'ai aidé mon prochain un point c'est tout.

Partant de cet élan de solidarité humaine et associatif, j'ai offert mes services pour essayer de coordonner d'autres actions, voir même piloter une d'entre elle sur le plan politique.

Dans une société, nous sommes tous solidaires des bonnes causes lorsque celles-ci se trouvent en difficulté.

C'est en tout cas ma pensée.

Mon élan de bonté, de partage, de connaissances, trop vite emballé ont déplu.

Si j'avais su je serais resté muet.

Et oui, je me suis fait remettre proprement à l'ordre. Une baffe très injustifiée. 

On m'a prié sur un certain ton de me cantonner à ma mission et ne plus intervenir dans ce sauvetage.

Woua, la reconnaissance, les remerciements, la joie de vivre, la bonne humeur, bien au contraire un flux de reproches.

Allo quoi, il y a des gens qui n'ont aucun sens de la diplomatie, de la politique, du savoir vivre, de l'amour, de l'humilité. C'est leur bébé un point c'est tout.

En plus de cela ils se font promettre des choses par des politiques qui eux tirent la couverture à eux; c'est moche.

Décevant ? Non, surprenant de voir réagir cette personne dite adultes et associatives.

En définitive, le plus sage avec la tête reposée c'est encore moi. Humblement et surtout sans vouloir tirer la couverture, j'ai promis de trouver de l'argent et bien je l'ai trouvé au sauvetage d'une institution. Qu'a fait mon provocateur ?

Tout sourire j'adresse à la personne qui a manqué de diplomatie, de reconnaissance, de savoir vivre, de doigté, d'élégance, de sagesse, de bons moments dans sa vie d'artiste.

Bref, à réception d'une bonne nouvelle, on ne massacre pas ainsi les gens qui font du bien, on s'émerveille plutôt. A ce sujet voici un petit texte de Bertrand Vergely.

Allez bonne journée !

« Je m'émerveille, cela signifie : je me bouscule, je bouge, je ne cherche pas à avoir le dernier mot; cela veut dire que je découvre sans cesse du neuf, que j'arrête de voir le monde et les choses de façon banale, parce que j'ai enfin conscience qu'absolument tout ce que je vis est étonnant. L'émerveillement, ce n'est pas la fusion entre l'idéal, le rêve et la réalité mais entre l'homme intérieur et la réalité. Alors on s'émerveille d'exister, que le monde existe et qu'il y ait une relation possible entre le monde et moi. L'émerveillement élargit la réalité de produit de l'existance nue ».

ABE !

 

10:49 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.