11/07/2013

Organisation de l'Etat : le changement c'est le 6 octobre !

Unknown.jpgBien le bonjour,

« Il faut avoir le courage de plonger dans les ténèbres pour en rapporter la lumière » Michel Tournier.

Avoir le courage ?

Je pense à la fonction publique, tous ces fonctionnaires qui bossent pour le bien de la République et canton de Genève.

Avec ce nouveau siècle, Genève est aussi confrontée à la meilleure organisation des services de l'Etat.

D'aucuns prétendent qu'il faut restructurer la fonction publique, je le pense aussi, pour répondre aux exigences et aux défis du XXIème siècle.

En 2013, ce n'est pas en augmentant les dépenses liées aux fonctionnaires et la fonction que l'on pourra répondre aux nouvelles exigences.

Il est nécessaire de repenser et de réinventer l'organisation de la fonction publique afin qu'elle réponde de manière efficiente aux besoins réels de notre société.

Est-ce que le fonctionnement de l'Etat correspond vraiment aux besoins actuels.

Y a-t-il trop de fonctionnaires ?

Trop de lieux dispersés aux quatre coins du canton.

Est-ce que l'assurance-garantie de l'emploi dans un monde en restructuration constante se justifie encore ?

Combien de doublons ?

Combien d'inepties dans les commandes de matériel ?

Quid des synergies inter-services ?

Faut-il créer une cellule qui se consacrerait uniquement au bon fonctionnement ?

Sur ces actions des services de l'Etat, le citoyen peut se poser ces bonnes questions.

Vouloir « casser la baraque » ? Non, certainement pas. Toutefois, les structures actuelles doivent faire l'effort d'un lifting complet.

Il faut réfléchir avec efficience et dynamisme autour d'une table et sortir la meilleure essence pour faire vivre l'Etat.

Ca ne sert plus à rien d'engager des fonctionnaires sans savoir si vraiment c'est nécessaire et si ça ne va pas à l'encontre d'économies.

Il en va de même en terme de bureau.

Les administrations doivent bénéficier de nouvelles normes d'efficience entrant progressivement en vigueur, mais intelligement.

Réorganiser c'est aussi réduire les dépenses de façon à protéger des budgets.

En tant que candidat au Grand Conseil, j'ai très envie de me pencher, si je suis élu, sur le fonctionnement des services de l'Etat et après une bonne enquête parlementaire, participer à une éventuelle réorganisation du 21ème siècle.

Il est tant de désamorcer tout mauvais fonctionnement.

Il faut éviter la menace d'un Etat devenu obsolète et répondre à une puissance allant dans l'intérêt des deniers publics.

Cette recherche sera le fruit du courage politique des futurs Députés.

Si on ne touche pas à mon « fonctionnaire», on peut en outre prendre ses responsabilités pour un meilleur programme organisationnel des services de l'Etat.

Le changement c'est le 6 octobre prochain.

Allez bonne journée !

07:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.