26/06/2013

Carouge : l'UDC vote le budget 2013...

Unknown.jpgBien le bonjour,

Avec ce soleil nous sommes tous heureux d'être au monde et d'y voir claire !

Certes...

Après le dimanche noire affligé le 9 juin dernier à la gauche, Carouge a enfin un budget.

Il aura fallu que 7 sur 10 Carougeois donnent une bonne fessée au Conseil administratif pour enfin présenter le plan B acceptable pour l'UDC Carouge.

Dès le début des discussions sur le budget 2013, l'UDC a demandé une baisse linéaire sur toutes les dépenses compressives; il n'y pas de raison de faire du favoritisme.

La nouvelle mouture présentaant en effet une baisse linéaire, l'UDC cohérente avec elle-même a voté le budget 2013.

Pourquoi ?

Dans le contexte politique exprimé par les citoyennes et les citoyens carougeois, il n'y a pas de raison de favoriser qui que ce soit comme le PDC « populiste pour cette occasion via 2015 » ou encore l'ADG ont défendu le personnel. Pour l'UDC toute la commune doit passer à la casserole.

Hier soir, l'UDC Carouge n'a pas voulu pratiquer la politique très politicienne menant à des discussions interminables sur un sujet dicté par les Carougeoises et les Carougeois : Toutes la Commune doit faire un effort.

Etant satisfaits, les Conseillers UDC se sont abstenus sur l'ensemble des amendements présentés tant par la gauche que la droite.

L'UDC Carouge est heureuse de constater que le Conseil administratif l'a suivie dans sa proposition unique de diminuer les charges compressives. Elle remercie l'Exécutif de l'avoir enfin entendu et de revenir à la sagesse.

Carouge est désormais face à sa solidarité unilatérale et ne va pas se mourir avec des diminutions de subventions linéaires.

Carouge va vivre un bon été avec son budget revenu à la hauteur de ses possibilités financières.

Allez bonne journée !

Voici la déclaration lue hier soir :

« En préambule, permettez-nous de remercier les personnes qui ont oeuvré si rapidement suite à la décision sans appel du peuple souverain.

Nous avons espéré que le Conseil Administratif profiterait de ce fort signal pour niveler les privilèges, les abolir ou tout du moins les réduire.

Car "halte aux privilèges" tel était son credo ! Force est de constater que les réductions n'ont pas été les mêmes pour tous.

Plus facile à dire en campagne électorale qu'à faire une fois au pouvoir !

Nous ne voulons pas de promesses électorales, nous voulons des actes.

Qui peut le plus, peut le moins. L'UDC a toujours été opposée à toute forme d'augmentation d'impôts. Cela fait partie de nos lignes directrices fondamentales.

D'ailleurs, des populations entières se soulèvent pour une simple histoire d'arbres coupés ou de tickets de bus augmentés ! N'allez pas espérer que les Carougeoises et Carougeois soient différents des Turcs ou des Brésiliens et se laissent emmener comme des moutons à la tonte !

Lors du premier budget, nous avons vainement tenté un amendement qui réclamait une coupe linéaire sur tous les postes de dépenses. Le Conseil Administratif n'a même pas voulu entrer en matière. Il a fallu une fessée démocratique pour lui ouvrir les yeux... Encore une preuve que le nerf optique est le plus long du corps humain ! (Comprenne qui pourra)

Nous sommes parfaitement conscients qu'il est pénible pour le CA de prendre des mesures de droite prétendument impopulaires, mais le CA doit à son tour prendre conscience qu'on ne peut pas systématiquement faire plaisir aux petits copains et ce, au détriment du plus grand nombre, à qui seul doivent servir les fonds publics, chose que le CA a tendance à oublier.

L'UDC ne peut toutefois que se féliciter de ce que le CA ait fait un premier effort avec une réduction linéaire, comme nous l'avions demandée dans notre amendement.

Aussi, entre le référendum accepté sans équivoque et notre volonté de réduction entendue, l'UDC Carouge n'ayant pas pour habitude de tourner sa veste, ne peut qu'accepter cette nouvelle version remaniée !

Toutefois, l'UDC Carouge demande que l'effort d'économie soit constant.

Il faut que le personnes habituées au gaspillage de l'argent public prennent conscience que tout cela doit cesser tant que nous ne serons pas débarrassés de la crise et pourquoi pas de l'Europe par la même occasion.

Vous pouvez toujours essayer de mettre le pied gauche dans la grotte... de Lourdes... Mais si le miracle n'a pas lieu, il ne vous restera que Lizieux pour pleurer !

Merci de votre attention.

UDC Carouge »

08:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.