14/06/2013

Carouge : mauvaise gestion budgétaire...

Unknown.jpgBien le bonjour,

Si le ciel est gris, combien sont les rayons de soleil dans le coeur et dans l'esprit.

Ce 14 juin, j'ai envie de citer Svâmi Prajnânpad « La libération vient le jour où l'on peut dire : j'ai fait ce que j'avais à faire, j'ai reçu ce que j'avais à recevoir, j'ai donné ce que j'avais à donner ». Certaine et certains devraient méditer sur cette citation, grand bien leur ferait.

Certes....

Suite à la votation à Carouge sur le budget 2013, hier soir grand « cho » des Autorités avec son budget 2013 plan B.

A lire la Julie, des économies à hauteur de 2,6 millions ont été trouvées.

Mais bon sang de bon sang, pourquoi le Conseil administratif de gauche n'a pas fait preuve d'un authentique courage politique en imputant ses diminution lors de l'élaboration du budget courant de l'été 2013. Quel manque de responsabilité !

Allo quoi, pourquoi n'avoir vu rien venir en demandant une augmentation d'impôts ?

Il aura fallu un NON de 7 sur 10 carougeois pour qu'il revoit sa copie et revienne hier soir avec un plan B.

En définitive, si l'exécutif avait fait preuve de sagesse nous ne serions pas aller aux urnes, le corollaire étant une belle économie, Carouge aurait un budget équilibré déployant ses effets dès le 1er janvier dernier. Ceci est un manque de bon sens et de stratégie politique.

Le Conseil administratif a fait la démonstration d'une certaine médiocrité dans sa gestion gudgétaire de la Ville de Carouge.

Bref, hier soir fusées économiques lancées vers l'ensemble des prestations sauf la petite enfance. Et oui, ils épargnent cette ligne budgétaire, par contre, ils tapent dans la vie associative et sportive et sur le personn. Ceci est de la ségrégation politique.

L'UDC Carouge n'étant pas d'accord avec les décisions politiques du Conseil administratif de gauche, un Conseiller municipal UDC s'est empressé de faire la recommandation suivante :

« Avant de vous faire ma recommandation, qu'il me soit permis de vous rappeler que le groupe UDC avait demandé en décembre dernier, dans sa déclaration liée au budget 2013, une coupe de 3 % sur toutes les dépenses compressives, dans le but de se substituer à l'augmentation de deux centimes additionnelles voulue par le Conseil administratif et par là-même éviter de s'en prendre à la classe moyenne en la faisant passer à la caisse fiscale.

Ceci dit, suite au NON massif de la majorité des Carougeois, la Cheffe des finances, Madame Stéphanie Lammar, a déclaré aux médias qu'elle procéderait à des coupes linéaires, soit sur chaque ligne compressive du budget, plan B.

Dès lors, je demande aux commissaires de la Commission des finances de bien vouloir vérifier que les coupes budgétaires du plan B respectent l'ensemble des lignes et ne s'appliquent pas qu'à certaines d'entre elles.

L'effort sollicité à la sortie des urnes le fameux dimanche noir pour la gauche, doit s'appliquer en effet à l'ensemble du budget sans faire de différence.

Si ce n'est pas le cas et que la petite enfance n'est pas touchée, alors que la vie associative et sportive soit également préservée d'une diminution de subvention.

Le temps de l'épicerie et fini.

Halte au bricolage ! »

Rendez-vous en 2015 !

Allez bonne journée !

07:56 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.