10/06/2013

Carouge 2013: construire ensemble sans base partisane ou idéologique....

Unknown.jpgBien le bonjour,

Ce 9 juin 2013 fut un dimanche noir pour le Conseil administratif de gauche de Carouge.

Son budget, refusé par l'UDC, le MCG et l'entente, a été purement et simplement balayé d'un coup de vote par les citoyennes et les citoyens de Carouge.

C'est en effet à 68, 8 % que les gentils contribuables ont levé le carton rouge et exclu du jeu politique de la cité Sarde les « folies » fiscales des 3 rose-rouge-vert du 14 place du Marché.

Carouge n'a pas de budget 2013.

Je ne suis pas certain que la démission d'un, voire deux, Conseillers administratifs soit une bonne solution, mieux vaux laisser le Conseil administratif de gauche aller jusqu'en 2015 et par là même prouver aux Carougeoises et au Carougeois qu'un gouvernement de coalition, 1 de gauche, 1 de droite, 1 du centre, serait la meilleure solution démocratique pour conduire plus efficacement les affaires de la commune plutôt qu'une tendance unilatérale de gauche.

Certes, au Grand Genève à Chaud, le Conseil administratif interviewe par Pascal Décaillet, a déclaré qu'il présentera ce jeudi un nouveau budget, le plan B. Il a même laisser entendre vouloir limer sur les subventions de la vie associative et d'autres mesures non dévoilées.

S'agissant de la vie associative fréquentée par des gens qui cherchent à se distraire, à partager des moments plein de dièses, à acquérir et transmettre le savoir des sociétés, pour moi il n'est pas pensable de diminuer la participation financière de la Commune.

Cette manière d'agir renforcera l'anti-social de Carouge. C'est ce que veut la gauche « caviar » ? Cette grande association rose-rouge-vert veut-elle faire tomber l'esprit carougeois élevé depuis des décennies par les anciens.

Bien au contraire, ce Conseil administratif doit dès aujourd'hui remettre en état de marche les finances de Carouge, être capable de répondre aux importants défis que la commune, et arrêter de taper uniquement sur les contribuables. Qu'il commence à faire le ménage dans la gestion de la Mairie et montrer l'exemple en refusant ses prérogatives en matière de jetons de présence et autres.

Il faut savoir à ce sujet que l'UDC Carouge a demandé dans l'intérêt de Carouge à la Cour des comptes de procéder à un « audit » sur les dépenses, l'utilisation des deniers publics, et qui plus est donner des conseils au Conseil administratif sur la manière de dépenser intelligemment l'argent. Est-ce que la Cour des comptes va entrer en matière ? Après une invitation par les Juges, l'UDC Carouge reste en attente d'une réponse.

Pour ma part, je propose à toute la classe politique carougeoise, la gauche en premier, de se décrisper et de construire ensemble dès ce matin, autour d'une table sans base partisane ou idéologique, un budget équilibré.

A ce sujet l'UDC avait demandé et demande toujours dans un esprit équitable une baisse générale de 2% sur toutes les dépenses compressives. Ainsi toutes les Carougeoises et les Carougeois passeraient à la caisse sans faire une fixette sur les impôts.

Cela dit, merci aux Carougeoises et aux Carougeois qui ont vu rouge et dit non au "folies" fiscales de la gauche.

Carouge voit rouge et bouge !

Allez bonne journée !

 

07:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.