04/06/2013

Bien le bonjour.....Allez bonne journée !!!

Unknown.jpgBien le bonjour,

A la demande d'aucuns et notamment de journalistes sympa de la TdG, je vais écrire à nouveau quelques blogs histoire d'animer ma plume et réveiller les bons esprits.....

Alors voilà, tout sourire le retour de François, n'en déplaise peut être à certains.

Que s'est-il passé ces derniers mois.

Côté de mon imbécile de genou, alors là j'avoue que c'est un peu la « merde ». Je viens de faire un séjour dans l'excellente clinique des Grangettes.......... Si un jour je croise le grand imbécile qui m'est rentré dedans en 2004, et bien soyez assuré que je lui casse la gueule !!!

Sur le volet de mes occupations, je suis toujours à l'UDC et fier d'y être eu égard à ce que l'on constate dans cette Europe aux soins intensifs.

Tous les indicateurs helvétiques sont au vert, par contre plus loin chez nos voisins, ils sont au rouge.

Autant en 1992 je me suis battu pour entrer dans l'Europe pleine de petites fleurs, autant aujourd'hui, carton rouge, le bouquet s'est fané!

Au delà du tableau noir européen, je reste convaincu que Genève ne doit pas tremper dans ce commerce.

Restons genevois, malgré l'esprit volage qui règne ici, l'insécurité, les prisons pleines, les budgets branlants, la mobilité soi-disante douce mais oh combien plus rigide que jamais, un Conseil d'Etat mou de chez mou, j'en passe et des meilleurs.

Cerise sur le gâteau les médias, soyons honnêtes, n'hésitent pas à transformer une tête d'épingle en botte de foin. Vous "pétez" de travers et hop dans les trois minutes le monde entier le sait !

Ne serait-ce pas idyllique de pouvoir sourire à Genève et surtout être respectés par la Suisse, car actuellement, il me semble qu'on se rit bien de la cité de Calvin.

Cet état d'esprit m'a poussé à me mettre sur la liste de l'UDC, la 6, la meilleure note, du Grand Conseil. J'ai envie de faire une présence autrement.

Contrairement aux fausses idées, l'UDC défend les intérêts des Suisses, par exemple, la traversée de la rade, une politique pour les classes moyennes, Unknown.jpget surtout la non entrée dans l'Europe. Que feriez vous si la Suisse avait voté oui le 6 décembre 1992, et bien aujourd'hui vous paieriez pour les pays voisins.

Vous voulez payer pour ceux qui n'ont pas su gérer leur pays ?

Pas moi !

Voilà, j'en reste là, vous savez que je suis candidat au Grand Conseil, alors n'hésitez pas à faire les critiques, les médisants, les que sais-je !!!!

A contrario, dites moi bonjour avec le sourire; c'est si important un sourire sympa et honnête.

Allez bonne journée !

 

11:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.