10/02/2013

Findus doit changer de cheval pour être plus boeuf !

Unknown.jpgBien le bonjour,

Comment va la vie ?

D'ores et déjà, excellent dimanche.

Certes....

Quelle « boeuferie » cette histoire de cheval dans les lasagnes distribuées par Findus.

En effet, cette sale affaire surgit au Royaume Uni, puis en France, en Roumanie, en Suède, est un véritable scandale. Une fois de plus, ils prennent les citoyens pour des imbéciles. C'est une singerie inaceptable.

Des tests on pu identifier entre 60 % à 100 % de viande de cheval dans les lasagnes. Quel abus de confiance, quelle attrape-nigaud, quelle désolution, que entourloupe de la part des producteurs tel que Findus ?

Comme si Findus n'était pas soupçonneuse d'une telle tromperie.

Une entreprise comme Findus n'a rien vu, n'a rien analysé, n'a pas senti le bouillon arriver, est restée à vendre, vendre, vendre, vendre ?

Pauvre constat ce « foutage de gueule ». Parfois, j'ai vraiment le sentiment que l'on nous prend pour des cons finis.

Alors comment faire confiance à des étiquettes qui prône la provenance, la fabrication et la qualité du produit. J'ai le sentiment qu'ils nous racontent des balivernes.

La traçabilité n'est donc pas fiable et c'est grave pour la confiance du consommateur accordée au producteur.

Toutefois, ce scandale a l'avantage de mettre en lumière l'opacité et la complexité de la longue route de l'approvisionnement et la fabrication des produits que nous consommons. En définitive, nous ne pouvons faire confiance les yeux fermés et la bouche ouverte.

Toute l'Europe voit rouge comme de la viande boeuf ! Elle part au galop réparer ses erreurs de son UE aux soins intensifs. C'est bien pour cela que je suis devenu contre l'entrée de la Suisse dans l'UE.

C'est bien joli cette mondialisation où tel ou tel produit suit son long chemin avant d'arriver dans le magasin, toutefois à quel prix de la confiance ?

Bref, la conclusion doit voir dans ce présent scandale que les contrôles ne sont pas sérieux, la traçabilité est insuffisante, le panier du consommateur est trompé.

ON NE PEUT PAS FAIRE CONFIANCE A CETTE EUROPEANISATION.

C'est pour cela, que la plupart du temps, j'examine de près l'étiquette du produit et au plus proche de ma conscience j'achète Suisse.

Je préfère de loin favoriser notre économie; n'est-ce loyal vis-à-vis du pays ou j'ai pied.

Le coeur ouvert vers l'autre, je reste patriotique ! Je vais donc au galop vers les produits helvétiques et j'en sortirai moins boeuf ! Pourquoi favoriser une commercialisation par fiable ?

Et comme j'aime à dire, je suis chrétien mais pas crétin !

Allez bonne journée.

 

08:32 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.