• Les parcomètres pour Autorités genevoises ont-ils pris du service en 2012 ?!

    Imprimer

    Unknown.jpgBien le bonjour,

    Quel magnifique soleil en cette fin d'année.

    Je n'invente rien, demain rien ne changera, il y aura encore du soleil.

    Toutefois, 2013, le monde sera-t-il pris un peu plus dans l'étau d'une société ultra consommatrice.

    D'aucuns continueront-ils à se regarder leur petit nombril.

    Et de l'autre côté, toujours des gens à la vie grise, nuageuse de circonstances  rendant leur présent au son des cloches tintées de bémols.

    Bref, les soucis quotidiens, souvent bien périphériques, auront-ils encore une fois le dessus sur ce qui  pourrait être bien plus simple si nous allions à l'essentiel.

    Mais ce que l'on peut se compliquer la vie alors qu'elle pourrait être bien plus simple si nous n'étions pas aussi compliqués, moi le premier.

    Certes......

    A Zurich, les parcomètres pour prostituées prennent du service titre notre bonne vieille Julie.

    En effet, Zurich utilise depuis ce week end des horodateurs destinés au plus vieux métier du monde. Elles/ils devront vendre leur corps en payant leurs activités de rue durant la nuit sur des zones déterminées. 

    Et à Genève ?

    Tout simplement rétablissons les maisons closes et nettoyons le trottoir !

    Par contre installons des parcomètres à la rue de l'Hôtel de Ville pour les « conneries » au quotidien des Autorités de Genève. 

    La plus grande maison de Genève, la tour Baudet, là où les grandes décisions du canton sont prises pour une meilleure qualité de vie, pourrait rapporter bien des pièces aux finances du canton.

    Encore pire à Genève, les parcomètres du manque de devoir civisme nous diminuerait  largement nos impôts !

    2012 remporterait-elle la palme des désertions des bureaux de vote ?

    Voter un droit, c'est aussi un devoir civique à respecter. La faute à celui qui ne vote pas devrait avoir valeur juridique et exister dans le code pénal. Ne pas voter devrait être en fait à l'égard du bien être de nos sociétés un délit.

    Les citoyennes et les citoyens oublient que nous devons beaucoup de chose à la société, car c'est bien elle qui nous fournit sans cesse de nombreux avantages.

    Nous devrions être redevable d'une quantité de forces, de sentiments, d'idées par quoi s'expriment l'effort héréditaire des ancêtres et le respect de la patrie.

    Le patriotisme est un chemin sain est vrai.

    Les devoirs sont bien nécessaire et inéluctables dans un état libre et démocratique.

    C'est bien le sol natal qui nous fourni notre corps et notre vie.

    Chaque jour, nous sommes emplis de concepts et de manière de le sentir. 

    Les âmes de nos ancêtres sont toujours présentes et n'ont de cesse de nous entraîner vers les chemins de l'existence qui caractérisent la population dont nous sommes une cellule héréditaire.

    Par conséquent, nous ne devons pas refuser le service militaire, les obligations civiles et civiques,  les impôts, les fonctions publiques gratuites, ni aucune charge sociale pour autant qu'elle ne soit pas une politique de l'arrosoir.

    Sur le volet de notre fidélité à nos origines, avant d'être ouvert à d'autres ethnies nous devons d'abord nous préoccuper de notre bien être sur notre sol. 

    Au fond, le plus sage serait donc de faire preuve de plus de patriotisme et de plus grandes possibilités politiques à l'égard de notre sol.

    Or, nos Autorités qui sont persuadées que ses règlements sont le produit d'une seule intelligence bonne ou mauvaise, la leur, oublient la voix du peuple.

    Est-ce qu'en 2012 nos Autorités auront accompli les règles du « bien-vivre » ?

    Est-ce qu'en 2012 nos Autorités auront eu le respect total de leurs agissements à l'égard de la « chose publique » ?

    Que nous réserve 2013 ?

    Ce sera selon l'humeur et le bon sens des êtres humains qui font de nos vies un soleil ou un nuage.

    Est-ce que nos dirigeants ont  conscience de la plus haute responsabilité confiées par les citoyennes et les citoyens ? Parfois....??????

    Rendez-vous pour les élections genevoises 2013.

    En attendant, allez bon passage dans ces futurs 365 jours.

     
    Lien permanent 0 commentaire
  • 16 h 11, c'est la "bérézina" à Carouge !!!

    Imprimer

    Unknown.jpgBien le bonjour,

    Comment va la vie d'artiste ?

    La mienne distribue un «carton rouge » !

    Pourquoi ?

    A Carouge, il y a l'escalade des couacs dans l'Administration.

    16 h 11, je me rends dans un service de Carouge et là c'est le chaos.

    La neige a recouvert la majorité du personnel; ils sont malades où déjà partis en week end.

    Plus de secrétaire opérationnelle avant la fermeture officielle des bureaux fixée à 16 h 30.

    Je prends ma loupe et arpente les bureaux pour trouver un employé.

    Pas grand monde; ils sont déjà au marché de Noël de Carouge !

    Chance, un sympathique Monsieur qui en me voyant devient rouge de gêne et pense très fort "mince le père Velen qui débarque à l'heure où il ne devrait pas apparaître, ça va être le cacas ! Il n'a pas tort de penser ceci et cela et il sait que j'ai raison de relever un manquement dans les horaires.

    Tout emprunté il me narre qu'une secrétaire est malade, elle a le droit, que la deuxième secrétaire est déjà partie, elle n'a pas le droit !!!!!

    Woua, à 16 h 11, elle déjà partie alors qu'elle doit finir et fermer les bureaux au public à 16 h 30.

    De plus, voyant mon adrénaline monter, même les gens de la gauche auraient vu rouge, il est super mal en surenchérissant d'une petite voix que le Chef de Service est lui aussi malade ce vendredi; ben oui il a le droit. Grippe, surmenage, dépression ?

    Mais alors, il n'y ni pilote dans l'avion et ni hôtesse de réception ?

    Ben NON, c'est la bérézina de ce Service dont je terrai le nom ici.

    Serait-ce la déroute d'une gauche qui ne sait veiller sur la bonne organisation des Services et surtout du manquement total du respect de la clientèle qui a, rappelons le, jusqu'à 16 h 30 pour venir solliciter des renseignements.

    Conclusion, je suis reparti chez moi sans réponse à mes attentes. Je devrai revenir lundi. J'espère que malades, partie trop top, seront là !

    Je suis chez moi en pensant, et oui ça m'arrive aussi, que tout fout le quand dans cette Carouge si bien gérée auparavant par la droite.

    Je me demande si l'intervention de la Cour des comptes saura apporter un autre souffle dans la gestion dispensée par le Conseil administratif de gauche dans ses Services.

    Tiens pourquoi pas une intervention au prochain Municipal ?

    Voilà, cet incident « étatique » ne va pas m'empêcher de passer un excellent week end en famille et dans l'amour des préparatifs de Noël, vous savez la plus belle fête du monde où au coeur des hommes descend un peu d'amour du ciel.

    Allez vivez bien à Carouge chères citoyennes et chers citoyens.

    Lien permanent 0 commentaire
  • 60ème Fête des tambours et fifres 2015 : ségrégation politique ???

    Imprimer

    images.jpgBien le bonjour,

    Comment va la vie en ce début décembre.

    Ca y est nous sommes entrés dans le calendrier de l'Avent; c'est bientôt Noël, la plus belle du monde où au coeur des hommes descend un peu d'amour du ciel; enfin ça devrait être ainsi partout dans le monde où cette célébration est une aubaine pour la Paix et surtout en 2015 !!!!!

    Certes, loin de moi de vouloir me mettre en avant, toutefois, il y a des faits qui ne correspondent pas à l'esprit de Carouge qui se veut avant tout absolument pas ségégationniste en politique.

    En 2015 aura lieu la 20ème Fête romande des Tambours et Fifres URSTFC.

    Cette grande manifestation aura lieu tambours battants à Carouge.

    La présidence du comité d'organisation a été confiée au Président de l'Ondine genevoise, et néanmoins Député socialiste au Grand Conseil, Gérard Deshusses.

    Un aréopage de connaisseurs en musique et en organisation de manifestations feront partie de ce comité. Tout sauf un membre de la Musique Municipale de Carouge !

    A l'époque, le Président de la Musique Municipale de Carouge m'avait demandé de le remplacer dans ce comité et assurer la logistique.

    Etant membre du comité de la Musique Municipale de Carouge, ancien Président du Cartel des sociétés carougeoises, deux fois Président du Conseil municipal de Carouge, rédacteur au journal le « Carougeois, pourquoi ne pas mettre mon savoir, humblement, pour la bonne cause, celle du grand rassemblement des tambours romand à Carouge.

    Depuis plus de six mois plus de nouvelle.

    Lundi dernier, lors de l'assemblée générale de l'Association cantonale des musiques de Genève, j'ai demandé à un éminent tambour, faisant partie du comité d'organisation ci-dessus mentionné, la date à laquelle je serai convoqué.

    Là, un brin gêné le Tambour major me fait comprendre assez clairement que mes appartenances politiques ne correspondaient pas.......

    A bon, comment mélanger dans ce genre d'organisation le côté festive et celui de l'étiquette politique. A ce stade de la vie, il ne devrait pas y avoir d'impartialité politique. 

    En fait, ce que l'on m'avait déjà narré s'est confirmé ce 26 novembre dernier à Meyrin, on ne le veut pas parce qu'il membre du plus grand parti de Suisse.

    Le Président Deshusses et son comité sont-ils des ségrégationnistes dans la politique ?

    Mais que c'est moche est triste d'avoir fait passer mon étiquette politique, UDC, qui plus est Secrétaire général, avant mon savoir Carougeois. Quel mauvais mélange des genres. Quel mauvais goût cette partition pleine de bémols moraux. Cette architecture de médisance ne correspond pas aux fêtes carougeoises. Mais d'où vient cette clef donnant un mauvais départ à la partition de cette manifestation de 2015.

    Cette pratique qui applique la séparation des personnes selon des critères partisanes de la ségrégation politique voire sociale et associatif, ne correspond pas, vraiment pas, à l'esprit de Carouge.

    A moins que les Autorités de gauche de Carouge sont dans le même état d'esprit et parlent le même langage que le socialiste Gérard Deshusses.

    Tiens que vont faire les Autorités carougeoises lorsque leurs services en tout genre seront sollicités. Quid d'une éventuelle subvention dans cette situation de ségrégation politique ?

    Certes, suite à cette belle farce diplomatique qui n'entre pas dans l'esprit « Pas de critères « raciaux » même en politique sur le territoire de la Cité Sarde », je viendrai écouter le discours très patriotique s'agissant d'une fête romande de tambours et de fifre du Président Dehusses en 2015, et je pourrai même lui toucher la main en le regardant dans les yeux.

    Allez bon week end !

     

    Lien permanent 0 commentaire