14/10/2012

Constitution : nécessité de revoter !

James Fazy doit se retourner dans sa tombe !


images.jpgBien évidemment, je respecte le résultat.

Toutefois, je le dis tout haut et tout fort, la votation sur la nouvelle Constitution genevoise est un flop total sachant que seulement 31,7 % des genevois se sont prononcés; c'est un fiasco évident de la démocratie face aux nouvelles valeurs de la République et canton de Genève.

Deux choses l'une, soit le nouveau texte est dépourvu d'articles visionnaires, le corollaire, rien d'excitant pour les générations futures, soit il manque tout simplement de civisme de la part des genevoises et des genevois.

Soyons loyaux en disant que c'est une minorité qui ont dit OUI, et partant, ce n'est donc absolument pas un OUI donnant les droits absolus à faire entrer ce nouveau texte dans le 21ème siècle.

Ce n'est pas une victoire de l'ensemble des citoyennes et des citoyens du canton de Genève qui ont soutenu cette Constitution et encore moins les personnes qui lui ont dit OUI. Les supporters ne peuvent pas frapper des mains, faire surgir une mélodie de gagnants, faire éclater l'avenir, découvrir des miracles, danser les lettres, écrire un chant joyeux de guérison de tous les maux de Genève.

Avec pas 40 % de votants ce n'est pas accorder une totale confiance et par conséquent ce n'est pas une légitimité absolue pour entériner les 237 articles.

Ce petit oui n'accorde pas aux Autorités de Genève la confiance dans l'application de cette nouvelle constitution.

Non, ce n'est pas possible de mettre en application cette Constitution.

Non a une adoption en toute quiétude.

Le peuple doit retourner aux urnes !

Petit citoyen que je suis, je préconise soit une amende de Frs 5,-- à celles et ceux qui ne se sont pas prononcés dans les urnes, ou, je propose le lancement d'une initiative demandant que cette votation n'ayant pas obtenu au moins 50, 1 % de bulletins soit remise sur le tapis et que pas moins des 2/3 de la population dise OUI ou NON. Que le résultat soit sans appel. Comment gouverner dans un puits d'avis vide de bon sens.

James Fazy, l'homme qui a marqué un tournant de l'histoire genevoise en 1947, avec sa constitution de l'époque, doit se retourner dans sa tombe en regardant le peu de votants.

Au fait, pourquoi les gens n'ont-ils pas rempli leur devoir civique ?

La vie fondamentale de Genève n'intéresse pas ou plus ?

NECESSITE DE REVOTER !

14:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.