31/08/2012

A Carouge, c'est "Apocalypso en musique" !

images.jpgBien le bonjour,

Pas grave ce temps, il est à l'heure de la traditionnelle vogue de Carouge.

Frédéric Hohl, disait en 1998 que cette manifestation carougeoise était la deuxième plus grande fête du canton de Genève après les Fêtes de Genève. Il avait raison car le premier week end de septembre Genevois et visiteurs courent à Carouge s'animer l'esprit que de bonnes choses. Là que de dièses !

L'édition 2012 placée sous le thème « Apocalypso en musique » voit deux axes.

Le premier cadre dans le thème du Printemps carougeois. Il s'agit de bien montrer que dans chaque apocalypse les tremblements de désolation cèdent finalement la place à la renaissance, à l' exubérance et à la liesse. Des musiques pour la vie comme dirait Madame le Mairie de Carouge.

Le second c'est la fête aux musiques.

C'est la Fédé 2012 Carouge.

14 ensembles musicaux et choristes vont venir sur les places de Sardaigne, du Marché et des Fontaines , et à Sainte-croix, offrir des aubades. 18 h 45 aura lieu la cérémonie des drapeaux et les discours, sans oublier la remise des diplômes et souvenirs. A 20 h 30, le grand défilé composé de 19 groupes, musiques, chorales et sociétés de Carouge telles que les Amis des pompiers, la gym, les samaritains de Carouge et le Tchoukball.

Une journée emplie que de dièse soutenue tant moralement que financièrement par les Autorités carougeoises.

Carouge s'ouvre au monde des musiques genevoises.

Une grosse bastringue que d'aucuns n'oubliera.

Un truc à ne pas louper.

Si la météo annonce fraîcheur, et bien les esprits et les coeurs seront inondés de notes de musiques.

Un grand merci aux Autorités, au Cartel des sociétés carougeoises, et tous les Services et sociétés de Carouge qui ont participé directement ou indirectement à cette super organisation. Un merci tout particulier aux membres du Comité d'organisation et à la Musique Municipale de Carouge.

Vive la Fédé 2012 Carouge.

Vive la Musique !

Vive et que vive Carouge !

Allez bonne journée.

 

09:51 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

29/08/2012

Le Conseil d'Etat a perdu sa plume ?!

images.jpgBien le bonjour,

Je suis content car selon les mes informations, les blouses blanches du CHUV me rendraient ma liberté vendredi. Woua suis super joyeux, je pourrai me joindre à la Fédé 2012 Carouge. Je ne veux pas rater 500 musiciens et choristes à Carouge. J'espère que la TdG va en parler !!!!!

Certes.....

Cela dit, je me demande si le Conseil d'Etat de Genève est  au boulot ! De surcroit, si Pierre Maudet, jeune premier du gouvernement genevois a perdu sa plume.

Car à ma connaissance, il n'aurait pas encore signé l'accusé de réception à la lettre envoyée par l'UDC Genève dont une copie demeure ci-dessous. A la lecture de celle-ci, vous apprécierez l'esprit constructif de l'UDC de vouloir contracter rapidement des assises sur la sécurité. C'est urgent !

Et là, je ne comprends pas bien le silence du Département de la sécurité. Si c'était le PLR qui avait écrit, aurait-il eu une réaction de Pierre Maudet dans les quarante-huit heures ?

Est-ce que le Conseil d'Etat serait partial sur les propositions intelligentes émanantes de Partis non représentés à l'exécutif. Je n'ose pas imaginer ce scénario !

Bah en dernier ressort, admettons que Baumann Jeanneret n'a pas livré les cartouches d'encre à la tour Baudet !

Alors voici le texte de cette lettre bienveillante à la sécurité de Genève.



"Concerne : hausse de la criminalité à Genève – assises de la sécurité

Au Haut Conseil d’Etat de la République et Canton de Genève Rue de l’Hôtel-de-Ville 2 Case postale 3964

1211 Genève 3 Genève, le 18 juillet 2012

Monsieur le Président du Conseil d’Etat, Mesdames et Messieurs les Conseillers d’Etat, Monsieur le Conseiller d’Etat en charge du Département de la sécurité,

C’est avec stupeur et désolation que les citoyens de notre canton ont pris connaissance des derniers chiffres publiés par l’Office cantonal de la statistique (OCSTAT) en matière de criminalité. En deux mots, le rapport de l’OCSTAT confirme la hausse de la criminalité ressentie par la population. Entre 2010 et 2011, les infractions au code pénal ont progressé de 17,6%. Pour 1000 habitants, 217 infractions pénales sont recensées en Ville de Genève, alors que, par exemple, la Ville de Bâle en recense 119.

En mars 2012 déjà, l’Office fédéral de la statistique (OFS) publiait sa statistique policière de la criminalité 2011, dans laquelle il pouvait être constaté une hausse de la criminalité entre 2010 et 2011 de 22% pour la seule Ville de Genève et de 13% pour le reste du canton. A notre plus grand regret, cela fait trois ans que Genève connaît le taux de criminalité le plus fort de Suisse.

La présente démarche n’a pas pour objet de rappeler des données connues du Conseil d’Etat, mais aimerait se saisir de l’opportunité de l’élection d’un nouveau Conseiller d’Etat et de la prise en charge par ce dernier du Département de la sécurité pour restaurer un dialogue à propos de la problématique de la détérioration de la sécurité dans le canton de Genève.

La hausse constante de la criminalité ces dernières années marque l’échec des politiques du Conseil d’Etat en matière de lutte contre la criminalité. Elle implique pour les autorités de se remettre en question et de revoir leur manière d’aborder le problème.

L’insécurité s’étant développée à Genève a sérieusement porté atteinte à la qualité de vie d’une population qui regrette le temps où il faisait bon vivre dans notre canton. Les habitants, qui ne se sentent plus en sécurité dans notre canton, sont à bout. Même les touristes ont pu constater que Genève avait sombré sous la déferlante de la criminalité, or la sécurité est un facteur central déterminant l’attractivité d’un pays. Le poids du secteur touristique dans le canton de Genève est important : plus de 24'000 emplois directs ou indirects dépendant de ce secteur économique.

Pour ces raisons, l’UDC-Genève sollicite que le Conseil d’Etat organise la tenue régulière d’assises de la sécurité, non pas pour s’attarder sur un état des lieux déjà connu de tous, mais en vue de procéder à un échange constructif de points de vue, d’expériences et de propositions entre les divers intervenants aux fins de dégager des solutions.

Il est impératif que les élus de tout bord, les personnes et les organisations impliqués par les questions de sécurité unissent leurs forces pour endiguer l’interminable spirale haussière de la criminalité à Genève. Il serait opportun de convier à ces assises des représentants, notamment :

  • du ministère public ;

  • du corps de police ;

  • du corps des gardes-frontière ;

  • des agents de la sécurité municipale ;

  • des communes genevoises ;

  • des milieux associatifs ;

  • de la Genève internationale ;

  • des partis politiques siégeant au Grand Conseil

    L’objectif de telles assises est de mettre en relation les acteurs de la sécurité avec les décideurs politiques pour qu’ils réfléchissent ensemble afin de repenser la politique de la sécurité et de parvenir à réduire un taux de criminalité devenu des plus préoccupants.

    Les élus de l’UDC-Genève, fédéraux, cantonaux et municipaux espèrent sincèrement que le Conseil d’Etat accueillera favorablement cette idée d’organiser des assises de la sécurité et se réjouissent d’ores et déjà d’y participer activement.

    Veuillez croire, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers d’Etat, à l’assurance de notre plus haute considération."



11:12 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

28/08/2012

Un avocat genevois porte plainte auprès du Ministère public de la Suisse...

Unknown.jpgBien le bonjour,

Comment va la vie à Genève ?

Dans le dossier délicat des relations fiscales entre la Suisse et l'Allemagne, un avocat de la place de Genève a pris les devant sur tout le monde en déposant une plainte pénale auprès du Ministère public de la Confédération Suisse.

Enfin un homme, issu du sérail de l'UDC de Genève, réagit et c'est très bien. Même Pascal Décaillet a donné son absolution à cette démarche. Me Pierre Shifferli auteur de la lettre ci-dessous se fait donc l'avocat de bien des citoyens qui expriment un ras le bol aux mélancolisme très prononcé du Conseil fédéral, ce dernier ne réagissant pas au crime organisé par les Allemands. La Suisse est entrain de se faire "bouffer" par les Européens et par là-même perdre sa souveraineté très helvétique. Et directement ou indirectement toute la classe politique le pense tout bas ou tour fort.

Partant de ce constat, il n'est pas anodin de publier ici cette plainte. Ce que je fais ci-dessous, n'en déplaise à d'aucuns de la TdG ! Je dis ça car je m'aperçois au fil des jours, des mois et des années que le staff de la rédaction de la TdG ne cautionne pas forcémment l'idéologie politique de femmes et d'hommes de l'UDC, les idées de ces derniers ne correspondant pas toujours aux pensées politiques de la rédaction de la TdG. Il me semble que la TdG tire les leviers des petits princes.....

C'est incroyable d'être aussi partial au sein d'un journal de notoriété publique qui devrait être au contraire être impartial politiquement.

Les UDC ne puent pas !!!!!!!

Attention ceci n'est qu'un constat et non une dénonciation !!!

Certes, le but ici est de publier cette plainte, dont voici la teneur :

 

 

LSI

MINISTERE PUBLIC DE LA CONFEDERATION

Monsieur le Procureur général

Michael LAUBER

16, Taubenstrasse

 

3003 – BERNE

 

 

Genève, le 24 août 2012

PS/MB

 

 

 

 

 

Concerne : Dénonciation pénale contre Monsieur Norbert WALTER-BORJANS – Ministre des Finances social-démocrate de l’Etat de Rhénanie-du-Nord-Westphalie

 

 

Monsieur le Procureur général,

 

 

Je suis au regret de devoir dénoncer pénalement Monsieur Norbert WALTER-BORJANS – Ministre des Finances de l’Etat-de-Rhénanie-du-Nord-Westphalie, domicilié professionnellement à Düsseldorf, République fédérale d’Allemagne pour les faits suivants :

 

 

Il a avoué, il est avéré et de notoriété publique que cet individu a instigué, organisé et participé au vol et au recel de CD, c’est-à-dire de données informatiques, de Banques suisses contenant des listes de clients desdites Banques.

 

 

Il a rendu cette opération possible en organisant notamment sussi le financement de ces activités illicites au regard du droit suisse.

 

 

Cet individu se glorifie même du fonctionnement de ce trio de choc « voleur, receleur et agent du fisc allemand », en violation grossière de la souveraineté de la Confédération suisse et des dispositions du Code Pénal Suisse.

 

 

Comme de très nombreux médias l’ont indiqué ces actions violent gravement la sécurité de notre ordre juridique suisse.

 

 

La Présidente de la Confédération, Madame Evelyne WIDMER-SCHLUMPF, n’a pas hésité à qualifier ce procédé de « plus proche du crime organisé que de la perception fiscale ».

 

 

Elle a ajouté : « C’est inacceptable. Quand des hommes politiques se vantent d’acheter de CD illégaux, je me demande quelle est leur conception de l’Etat de droit ».

 

 

L’intervention de votre Ministère Public est d’autant plus nécessaire que l’individu visé par la présente dénonciation, cherche à persuader ses acolytes Ministres des Finances d’autres Länder allemands de s’engager dans les mêmes activités illicites.

 

 

Le dénommé Norbert WALTER-BORJANS s’est donc glorifié d’avoir commis Les actes illicites suivants réprimés par le CPS :

 

1. Vol (art. 139 CPS)

 

2. Recel (art. 160 CPS)

 

3. Soustraction de données (art. 143 CPS)

 

4. Violation de secret commercial (art. 162 CPS)

 

5. Soustraction de données personnelles (art. 179 novies CPS)

 

6. Violation du secret bancaire (art. 47 LB)

 

7. Violation de la loi sur la protection des données (art. 35 LPD)

 

Lesdites activités ont été conduites par lui, soit en sa qualité d’auteur principal, soit d’instigateur (art. 24 CPS), soit encore de complice (art. 25 CPS).

 

 

Votre compétence à raison du lieu est fondée sur : l’art. 4 CPS, « Crimes et délits commis à l’étranger contre l’Etat », l’art. 7 CPS « Autres crimes ou délits commis à l’étranger », ou encore, particulièrement sur l’art. 8 CPS « Lieu de la commission de l’acte », le résultat préjudiciable se produisant en Suisse.

 

 

Il convient en outre de faire application de l’art. 273 CPS s’agissant d’une opération d’espionnage économique bénéficiant à un organisme officiel étranger (« Service de renseignements économiques »).

 

 

On pourrait encore se demander s’il ne conviendrait pas de le mettre en prévention également pour violation de l’art. 260 ter CPS (organisation criminelle).

 

 

Il est vrai que les sieurs EICHEL et STEINBRUCK, précédents Ministres des Finances allemands s’étaient déjà distingués au cours des récentes années par leur arrogance personnelle et leur agressivité politique à l’encontre de la Suisse dans des médias allemands et suisses, mais ces comportements grossiers et forts peu diplomatiques n’ont jamais franchi les limites de la loi suisse.

 

 

Aujourd’hui il est regrettable de devoir constater qu’un personnage officiel allemand se comporte comme un vulgaire criminel de droit commun, qui se vante de ses exploits, promet de les poursuivre et incite à leur poursuite par d’autres.

 

 

Il convient de rappeler qu’il est illégal d’organiser, de l’étranger, à quelque titre que ce soit, des « opérations » violant un grand nombre de dispositions du droit pénal suisse.

 

On peut se demander si Monsieur Norbert WALTER-BORJANS se souvient ou même sait que la Suisse est un Etat souverain détaché factuellement de l’Empire Romain-Germanique depuis les victoires suisses des guerres Souabes de 1499 et juridiquement depuis le Traité de ….Westphalie de 1648 ! Et qu’en 1939-1945 les Suisses étaient très loin de vouloir réintégrer le IIIème Reich malgré toutes les menaces des sombres sbires qui le dirigeaient.

 

 

Monsieur Norbert WALTER-BORJANS mérite aussi bien une leçon d’histoire que de droit.

 

 

* * * *

 

 

Je vous remercie de donner la suite nécessaire à la présente dénonciation pénale concernant des activités répréhensibles contraires à notre droit pénal et poursuivables d’office, soit de convoquer à Berne la personne dénoncée pour l’interroger et la mettre en prévention au sens des dispositions du CPP.

 

 

Je vous prie de croire, Monsieur le Procureur général, à l’expression de ma parfaite considération.

 

 

 

 

 

Pierre SCHIFFERLI, avt.

 

 

 

 

 

11:46 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

27/08/2012

La plage du bonheur des genevois !

 

Bien le bonjour,

Ciel bleu, radieux soleil, et bonne nouvelle ce mimages.jpgatin.

Genève aura sa plage campagnarde.

http://www.tdg.ch/geneve/

Après douze ans, !!!, d'études la décision est prise, nous irons faire trempette du côté de Dardagny.

Ils se sont mouillés jusqu'au cou pour nous offrir un coin paisible dans notre petit canton. C'est réjouissant de voir dans ce canton du nouveau prometteur au bien être de l'esprit et du coeur.

Enfin, enfin une nouvelle réjouissante qui change radicalement des plumes noires qui n'ont de cesse d'écrire que des mots sombres au regard de l'actualité mondiale.

Wouaaaaa, ça fait du bien !

Certes......

Un projet semble-t-il alléchant.

Un tableau multi-générationel, multi-culturel, multi-social, dont le coup de pinceau avec sa palette haute en couleur donneront aux citoyens genevois une exposition de bonnes choses dans ce coin perdu de Genève.

Genève deviendrait-elle fleur bleue ?

Juste une petit pensée responsable au passage à savoir qu'il faudra-t-il associer intelligemment nature, plaisirs, habitants, urbanisme, parkings, TPG, et surtout la paix tant recherchée à notre époque.

J'ose espérer que nos Autorités auront pensé à tout !

Et surtout, surtout que les gens respecteront cet endroit réaménager certainement avec goût.

Je me demande si ce genre de projet pourrait s'harmoniser à Carouge.

Je glisse d'ores et déjà dans mon panier campagnard mon maillot de bain, mon linge, ma casquette, mon pique nique et un bon bouquin.

Enfin, tout simplement, à ceux qui réfléchissent bien : MERCI !

Aujourd'hui, c'est un jet d'eau très Dardagnisan !

Allez bonne journée !

 

 

 

 

08:53 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

26/08/2012

Une Task Force dans les hôpitaux ......

images.jpgBien le bonjour,

C'est dans un établissement hospitalier que l'on réalise que la santé n'a pas de prix. Mais des prix intelligents et pas gaspillés à outrance.

Joie de vivre pour les malades et leurs familles.

Souffrant d'une maladie, d'un handicap ou des séquelles d'un accident, une étoile filante aide à supporter.

La réalisation d'un rêve quel qu'il soit permet de faire le plein de courage et de confiance pour l'avenir.

Etre malade c'est une expérience hors du commun inoubliable et qui saura illuminer pendant longtemps notre savoir vivre et notre compréhension envers celui qui se trouve en face de soi.

Le malade, les familles et le personnel soignant ou toute autre personne même méchante peut comprendre et apprécier le chemin de la vie.

Certes, voilà pour le côté moral......

Tournons nous un bref instant vers les coûts de la médecine.......

Vivant ou résident légalement en Suisse nous avons une énorme chance de pouvoir bénéficier des bienfaits de la médecine et des hôpitaux helvétiques.

Toutefois, question gaspillage, je puis vous affirmer qu'il y en a et si les protocoles médicaux faisaient bien plus attention à une meilleure gestion de l'application des soins, je suis certain que les frais liés à la médecine diminueraient drastiquement, le corollaire, des primes d'assurance maîtrisées, voire serrées vers le bas.

La médecine pourrait s'appliquer plus simplement.

J'ai vu des trucs ici au CHUV, c'est partout, pouvant être économisés.

Ce qui m'amène à penser que les politiques de ce pays, notamment les socialistes, n'oeuvrent pas pour les économies et tombent jour après jour dans la spirale infernale de la politique de l'arrosoir visant à faire des grands plaisirs démagogiques.

En fait, à voir ce trop social, je me demande si la gauche emmenée par le Conseiller fédéral Alain Berset ne font pas de notre société une société d'assistés ?

Je proposerai que les patients soient entendus pour recueillir leur témoignage très sérieux sur ce qu'il vive et voit d'inutile dans un hôpital. Une sorte de Task Force hospitalière (c'est à la mode).

Ce qui est certain, ce ne sont pas les politiques dépensières à outrance qui amènent la joie et le divertissement dans les coeurs des malades mais bien le corps médical et tous les personnels soignants à qui je dis un grand merci.

Allez bonne journéee !

 

 

11:19 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

25/08/2012

A Carouge, en avant les musiques........

images.jpgBien le bonjour,

Ai-je eu le droit de faire une pause ?

Oui !

Après cette petite pause, ma plume désire à nouveau apposer des petites goutes d'encre et par là même vous narrez, pas tous les jours, des petits blogs sympa.

Certes....

La semaine prochaine, jour pour jour, la vogue de Carouge, placée sous le thème « Apocalypso en musique », recevra la Fédération des musiques genevoises de campagne.

Plus de 600 musiciens, représentés par 14 musiques et chorales, vont venir enivrer que de dièses la Cité Sarde

Dès 13h 30, des aubades aux places de Sardaigne, du Marché et des Fontaines des tours.

18 h 00 morceaux d'ensemble des musiques et des chorales. Célébration des bannières et réception officielle.

20 h 30, grand défilé composé de 19 groupes, musiques et associations carougeoises telles que les pompiers, la gym, les samaritains.

Ce rassemblement est organisé par la Musique Municipale de Carouge. Il est cautionné par les Autorités carougeoises et par le Cartel des sociétés carougeoises.

Samedi 1er septembre prochain, les musiques cantonales genevoises seront à l'honneur à Carouge.

Mes chères Amies, mes chers Amis, notre joie musicale n'est pas un dû, c'est une conquête. On ne la trouve qu'au milieu des ensembles musicaux.

Ainsi Carouge, héhéhéhéhéhéla plus belle ville du monde, rendra ce fameux samedi de septembre disponible, ouvert et sans crainte que les relations musicales des sociétés genevoises sont indélébiles.

Vive la Fédé 2012 Carouge !

Vive Carouge !

Vive la musique !

Allez bonne journée.




09:42 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook