29/08/2012

Le Conseil d'Etat a perdu sa plume ?!

images.jpgBien le bonjour,

Je suis content car selon les mes informations, les blouses blanches du CHUV me rendraient ma liberté vendredi. Woua suis super joyeux, je pourrai me joindre à la Fédé 2012 Carouge. Je ne veux pas rater 500 musiciens et choristes à Carouge. J'espère que la TdG va en parler !!!!!

Certes.....

Cela dit, je me demande si le Conseil d'Etat de Genève est  au boulot ! De surcroit, si Pierre Maudet, jeune premier du gouvernement genevois a perdu sa plume.

Car à ma connaissance, il n'aurait pas encore signé l'accusé de réception à la lettre envoyée par l'UDC Genève dont une copie demeure ci-dessous. A la lecture de celle-ci, vous apprécierez l'esprit constructif de l'UDC de vouloir contracter rapidement des assises sur la sécurité. C'est urgent !

Et là, je ne comprends pas bien le silence du Département de la sécurité. Si c'était le PLR qui avait écrit, aurait-il eu une réaction de Pierre Maudet dans les quarante-huit heures ?

Est-ce que le Conseil d'Etat serait partial sur les propositions intelligentes émanantes de Partis non représentés à l'exécutif. Je n'ose pas imaginer ce scénario !

Bah en dernier ressort, admettons que Baumann Jeanneret n'a pas livré les cartouches d'encre à la tour Baudet !

Alors voici le texte de cette lettre bienveillante à la sécurité de Genève.



"Concerne : hausse de la criminalité à Genève – assises de la sécurité

Au Haut Conseil d’Etat de la République et Canton de Genève Rue de l’Hôtel-de-Ville 2 Case postale 3964

1211 Genève 3 Genève, le 18 juillet 2012

Monsieur le Président du Conseil d’Etat, Mesdames et Messieurs les Conseillers d’Etat, Monsieur le Conseiller d’Etat en charge du Département de la sécurité,

C’est avec stupeur et désolation que les citoyens de notre canton ont pris connaissance des derniers chiffres publiés par l’Office cantonal de la statistique (OCSTAT) en matière de criminalité. En deux mots, le rapport de l’OCSTAT confirme la hausse de la criminalité ressentie par la population. Entre 2010 et 2011, les infractions au code pénal ont progressé de 17,6%. Pour 1000 habitants, 217 infractions pénales sont recensées en Ville de Genève, alors que, par exemple, la Ville de Bâle en recense 119.

En mars 2012 déjà, l’Office fédéral de la statistique (OFS) publiait sa statistique policière de la criminalité 2011, dans laquelle il pouvait être constaté une hausse de la criminalité entre 2010 et 2011 de 22% pour la seule Ville de Genève et de 13% pour le reste du canton. A notre plus grand regret, cela fait trois ans que Genève connaît le taux de criminalité le plus fort de Suisse.

La présente démarche n’a pas pour objet de rappeler des données connues du Conseil d’Etat, mais aimerait se saisir de l’opportunité de l’élection d’un nouveau Conseiller d’Etat et de la prise en charge par ce dernier du Département de la sécurité pour restaurer un dialogue à propos de la problématique de la détérioration de la sécurité dans le canton de Genève.

La hausse constante de la criminalité ces dernières années marque l’échec des politiques du Conseil d’Etat en matière de lutte contre la criminalité. Elle implique pour les autorités de se remettre en question et de revoir leur manière d’aborder le problème.

L’insécurité s’étant développée à Genève a sérieusement porté atteinte à la qualité de vie d’une population qui regrette le temps où il faisait bon vivre dans notre canton. Les habitants, qui ne se sentent plus en sécurité dans notre canton, sont à bout. Même les touristes ont pu constater que Genève avait sombré sous la déferlante de la criminalité, or la sécurité est un facteur central déterminant l’attractivité d’un pays. Le poids du secteur touristique dans le canton de Genève est important : plus de 24'000 emplois directs ou indirects dépendant de ce secteur économique.

Pour ces raisons, l’UDC-Genève sollicite que le Conseil d’Etat organise la tenue régulière d’assises de la sécurité, non pas pour s’attarder sur un état des lieux déjà connu de tous, mais en vue de procéder à un échange constructif de points de vue, d’expériences et de propositions entre les divers intervenants aux fins de dégager des solutions.

Il est impératif que les élus de tout bord, les personnes et les organisations impliqués par les questions de sécurité unissent leurs forces pour endiguer l’interminable spirale haussière de la criminalité à Genève. Il serait opportun de convier à ces assises des représentants, notamment :

  • du ministère public ;

  • du corps de police ;

  • du corps des gardes-frontière ;

  • des agents de la sécurité municipale ;

  • des communes genevoises ;

  • des milieux associatifs ;

  • de la Genève internationale ;

  • des partis politiques siégeant au Grand Conseil

    L’objectif de telles assises est de mettre en relation les acteurs de la sécurité avec les décideurs politiques pour qu’ils réfléchissent ensemble afin de repenser la politique de la sécurité et de parvenir à réduire un taux de criminalité devenu des plus préoccupants.

    Les élus de l’UDC-Genève, fédéraux, cantonaux et municipaux espèrent sincèrement que le Conseil d’Etat accueillera favorablement cette idée d’organiser des assises de la sécurité et se réjouissent d’ores et déjà d’y participer activement.

    Veuillez croire, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers d’Etat, à l’assurance de notre plus haute considération."



11:12 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Quelle excellente idée que de telles Assises de la sécurité !

Avec toutes les parties concernées.

Mais n'oubliez surtout pas les victimes qui auraient, elles aussi, leur mot à dire lors de telles Assises...

jaw

PS: Maudet ? Laissons-lui ses ...cents jours ou ses mille jours pour résoudre le problème:-) Peut-être vous répondra-t-il que, précisément, il était sur le point d'organiser de telles Assises de la sécurité. Et qu'il y convoquera l'UDC et les autres partis et groupes non gouvernementaux.

Écrit par : jaw | 29/08/2012

c'est assurément un web site très beau. C'est pour cela je link sur sur mon blog ce billet

Écrit par : assurance auto | 29/08/2012

Les commentaires sont fermés.