22/06/2012

Roms : Amendons ceux qui donnent ???

 

images.jpgBien le bonjour,

Ca y est nous sommes en été. Super !

Mais figurez-vous que les jours diminuent !!!!

Woua, nous avons tous le moral sabré par cette grande nouvelle.

Certes.

Coup dans la fourmilière des « mafieux » Roms.

Ca y est le ménage chez les Roms a commencé.

Ce n'est pas osé de dire que l'UDC Genève avait vu juste dans son acharnement contre la mendicité malhonnêtement organisée. Combien d'interventions y aura-t-il fallu de la part de l'UDC Genève pour qu'enfin les Autorités, surtout les françaises, réagissent et agissent.

Genève était bien gangrénée par des groupuscules mafieux rattachés aux Roms.

Ce n'est pas tout faux de dire que l'association pro Roms « Meserom » a participé d'une certaine manière à la prolifération des mafieux chez nous. Alors a-t-elle encore une légitimité à exister. Que va faire le Grand Conseil genevois ?

Aura-t-il le courage politique de prendre en considération la motion UDC qui demande que le Procureur dissout cette association ?

Bref, force est de constater que les Roms sont d'une manière ou une autre illégaux sur notre territoire car ils sont des "gangsters" des petites pièces sous toutes les formes possibles; preuves sont faites avec cette opération coup de poing des polices Françaises et Suisses.

Quelles polices ?

En prenant connaissance de la nouvelle, je me suis vite mis à l'évidence qu'en définitive ce sont les Français qui ont fait le gros boulot.

Qu'a fait la police genevoise dans tout ceci et tout cela.

Il serait bon qu'une conférence de presse soit organisée par les protagonistes suisses pour avoir un bilan de cette opération côté de chez Nous.

Qui a mis le feu au poudre ? Les Français ou les Suisses ?

Bref, ce 21 juin 2012, nous avons cette fois-ci les preuves que nous nous sommes bien faits avoir par ces Roms mendiants.

Combien de dizaine de milliers de francs ont été volés aux Genevoise, résidents et touristes. Il semblerait plus de cent mille francs.....

Et maintenant....

Que vont faire les Socialistes avec leur pétition contre la loi interdisant la mendicité.

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/petition-loi-antimendicite-penalisee-operation-barbulesti/story/24343461

Tout simplement de la retirer car elle n'a plus lieu d'être discutée dès lors que la vérité sur ces crimes organisés existe bien.

Quels arguments, quelles affirmations, quelles attestations, quelles cautions, donner aujourd'hui et demain à ces mendiants Roms ?

J'ai l'infime conviction que le démantèlement de ces « criminels » doit se faire chaque jour aux quatre coins de Genève.

Amender les gentils donneurs de pièces ?

Enfin, sachant que se sont des « mafieux » voleurs net non de vrais mendiants, faut-il qu'une loi punisse celles et ceux qui donnent de l'argent aux mendiants Roms.

Allez bonne journée.

 

 

 

 

 

07:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

21/06/2012

Soleil tu n'as pas ton pareil ....

 

images.jpgBien le bonjour,

Etes-vous heureux d'être au monde et d'y voir clair ?!

Ce jour nous sommes tous heureux car c'est le premier jour de l'été.

Va-t-il faire beau ce 21 juin 2012 ?

Avec cette météo capricieuse, en me levant tous les jours je me pose cette question.

Pas folichon le soleil.....mais bon disons que notre esprit et notre coeur sont inondés de rayons, c'est ce qui compte.

Ci-dessous, pour cette belle journée (!) un petit poème.

Allez bonne journée.

C'est l'été !

Tout autour la nature est en fête,
Les fleurs chantent à tue-tête :
Les vacances sont arrivées !
Et oui c'est le moment de s'amuser.
Au revoir crayons, au revoir papiers !
Toute cette excitation m'empêche d'y penser.
Il faut vraiment en profiter
A moi maillots et paréos,
Siestes sous les cocotiers,
Bronzages et senteurs vahinés.
Eh oui ! eh oui c'est l'été...
Se faire belle, être la reine de la nuit,
Assurer, donner libre cours à mes envies,
Retrouver tous ceux qui sont partis ;
Me faire des souvenirs indélébiles
Pour affronter de nouveau les séparations...
Mais pour l'instant vivons avec passion,
Le temps est aux fêtes et aux rires...

 

07:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

20/06/2012

Réveillez-vous, le Marchand de sable passe !!!

 

Bien le bonjour,

Comment va la vie d'artiste ?

Réveillez-vous le marchand de sable passe !

Chacun à en lui sa propre idée du bistrot jusqu'à ce qu'il découvre le Marchand de Sable de la rue Vautier !

Après avoir bien mangé au new Marchant de Sable, qui croit encore qu'un restaurant doit investir dans des tables nappées et un designer intérieur pour décorer les murs pour être célèbre ? Avec ses 28 places intérieurs et ses 25 en terrasse, la philosophie du 4 rue Vautier déchire le mythe du resto super guindé car c'est simple, c'est bon et c'est pas cher et c'est animé par une équipe de quatre super bons Amis tous issus de la restauration.

Avec sa petite salle bien carougeoise de 50 mètres, l'espace culinaire offre un cadre familial pour les amateurs de cuisine traditionnelle. Indigènes, visiteurs d'ailleurs, banquiers, sertisseurs, peintres, mécanicien dentiste, Secrétaire général d'un parti genevois, et bien d'autres, viennent à midi, comme le soir, partager un bon repas au sein d'une équipe super jeune.

La jeune équipe se compose avant tout de bons copains de Carouge et de la région.

D'abord les deux associés qui ont repris le bistrot de Madame Daisy Pont, Jeremy Preziusio, pur carougeois, et Pierre-Louis Ador, de Compesières, avec l'étroite collaboration de Florian Bisatti, cuisinier, de Certoux, et du jeune stagiaire Pablo Charosky de Genève. Il est à relever que Florian à fait son apprentissage pâtissier à l'auberge de Certoux et a travaillé au Domaine de Château Vieux, de la Colombière à Lully et du café Fontaine à Soral.

Jeremy est diplômé de la Haute école hôtelière de Genève, quant à Florian, il est cuisinier de métier; il a côtoyé, lui aussi, les cuisines du Domaine de Château Vieux, de la Colombière à Lully, et du Divin du célèbre cuisinier carougeois, René Fracheboud. Les deux associés ont commencé à fréquenter le Marchand de Sable depuis l'âge de 14 ans; ce fut leur première cuite ! Ils sont tombés amoureux de ce lieu culte des nuits carougeoises, raison pour laquelle ils ont fini par se marier avec le 4 rue Vautier en septembre 2010. Nos deux Artistes veulent au delà de leur grande amitié, mettre le doigt sur la qualité des produits régionaux à travers une cuisine « bistrotière ».

L'équipe avec sa solide formation peut se targuer d'être simple, sans chichi et froufrou, ouverts, très joviaux, et surtout super accueillants. C'est indéniable, leur jeunesse gagne d'être connu et reconnu.

Le Marchand de Sable idéalement bien situé au coeur de Carouge vous appartient le temps d'un repas étoilé de bonnes recettes avec sa carte atypique. Tout est fait pour que vous puissiez vous abandonner au joies d'une cuisine très traditionnelle, telle que des salades paysannes, avec des asperges vertes, la César..., la tomme vaudoise... ou encore l'océane. La réputation sont certainement les trois sortes de tartares de boeuf coupés à la main en cuisine (c'est parfaitement vrai, je l'ai constaté; le classique comme nous le connaissons tous, le campagnard avec la même base que le classique, accompagné d'oignons confits au lardons, servi avec de la laitue croquante, pommes sautées, et le thaï au persil, échalotes, ciboulette, gingembre, sésame, coriandre, soja sauce et aigre doux.

 

Ah oui, n'oublions pas le Cheese mac Marchand servi avec laitue croquante, coleslaw.

pommes contruy, viande 100 % boeuf, steack haché maison.

On y trouve aussi dans les assiettes les entrecôtes « 220 g » soit au beurre marchand soit au beurre aux épices ou encore à la sauce au vin rouge ou morilles.

Enfin, si vous désirez une spécialité propre à votre palais, l'équipe vous comblera l'assiette ! Demandez, il en sera fait selon vos désirs !

Voilà en quelques mots ce qu'est le Marchand de Sable revisité par une équipe jeune, dynamique, pleine de surprises et à quelque part défiant les restaurants trop chers de Carouge et pour certains moyennement bons.

Après les repas du soir, la clientèle prendre un radical coup de jeune en accueillant la nouvelle génération. Evidemment, comme de la place du Marché, au giratoire de Cardinal Mermillod, les décibels n'ont de cesse de prendre le dessus sur le calme de la rue Vautier. Parfois c'est insupportable. Que fait le Marchand de Sable pour lutter contre la jeunesse peu ou prou délicate et irrespectueuse du voisinage ? Il a engagé un « gardien de la paix » qui est essaie le mieux possible de gérer la montée des vocales, et les éventuelles frictions.

Pas simple de gérer la jeune clientèle se foutant de la tranquillité nocturne ! C'est pourquoi, Jeremy et Pierre-Louis souhaiteraient plus de présence de travailleurs sociaux hors murs, de la Police municipale et de la gendarmerie. Ils reconnaissent très volontiers que l'insoutenable bruit nocturne de la rue Vautier est un authentique fléau de société difficile à contenir, en précisant haut et fort que les « excités » de la nuit ne sont pas obligatoirement les clients du Marchand de Sable.

Le Marchand de Sable est le nouveau coup de coeur de Carouge !

Réveillez-vous....il passe !

 

Unknown.jpg

 

12:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Réveillez-vous, le Marchand de sable passe !!!

 

Bien le bonjour,

Comment va la vie d'artiste ?

Réveillez-vous le marchand de sable passe !

Chacun à en lui sa propre idée du bistrot jusqu'à ce qu'il découvre le Marchand de Sable de la rue Vautier !

Après avoir bien mangé au new Marchant de Sable, qui croit encore qu'un restaurant doit investir dans des tables nappées et un designer intérieur pour décorer les murs pour être célèbre ? Avec ses 28 places intérieurs et ses 25 en terrasse, la philosophie du 4 rue Vautier déchire le mythe du resto super guindé car c'est simple, c'est bon et c'est pas cher et c'est animé par une équipe de quatre super bons Amis tous issus de la restauration.

Avec sa petite salle bien carougeoise de 50 mètres, l'espace culinaire offre un cadre familial pour les amateurs de cuisine traditionnelle. Indigènes, visiteurs d'ailleurs, banquiers, sertisseurs, peintres, mécanicien dentiste, Secrétaire général d'un parti genevois, et bien d'autres, viennent à midi, comme le soir, partager un bon repas au sein d'une équipe super jeune.

La jeune équipe se compose avant tout de bons copains de Carouge et de la région.

D'abord les deux associés qui ont repris le bistrot de Madame Daisy Pont, Jeremy Preziusio, pur carougeois, et Pierre-Louis Ador, de Compesières, avec l'étroite collaboration de Florian Bisatti, cuisinier, de Certoux, et du jeune stagiaire Pablo Charosky de Genève. Il est à relever que Florian à fait son apprentissage pâtissier à l'auberge de Certoux et a travaillé au Domaine de Château Vieux, de la Colombière à Lully et du café Fontaine à Soral.

Jeremy est diplômé de la Haute école hôtelière de Genève, quant à Florian, il est cuisinier de métier; il a côtoyé, lui aussi, les cuisines du Domaine de Château Vieux, de la Colombière à Lully, et du Divin du célèbre cuisinier carougeois, René Fracheboud. Les deux associés ont commencé à fréquenter le Marchand de Sable depuis l'âge de 14 ans; ce fut leur première cuite ! Ils sont tombés amoureux de ce lieu culte des nuits carougeoises, raison pour laquelle ils ont fini par se marier avec le 4 rue Vautier en septembre 2010. Nos deux Artistes veulent au delà de leur grande amitié, mettre le doigt sur la qualité des produits régionaux à travers une cuisine « bistrotière ».

L'équipe avec sa solide formation peut se targuer d'être simple, sans chichi et froufrou, ouverts, très joviaux, et surtout super accueillants. C'est indéniable, leur jeunesse gagne d'être connu et reconnu.

Le Marchand de Sable idéalement bien situé au coeur de Carouge vous appartient le temps d'un repas étoilé de bonnes recettes avec sa carte atypique. Tout est fait pour que vous puissiez vous abandonner au joies d'une cuisine très traditionnelle, telle que des salades paysannes, avec des asperges vertes, la César..., la tomme vaudoise... ou encore l'océane. La réputation sont certainement les trois sortes de tartares de boeuf coupés à la main en cuisine (c'est parfaitement vrai, je l'ai constaté; le classique comme nous le connaissons tous, le campagnard avec la même base que le classique, accompagné d'oignons confits au lardons, servi avec de la laitue croquante, pommes sautées, et le thaï au persil, échalotes, ciboulette, gingembre, sésame, coriandre, soja sauce et aigre doux.

 

Ah oui, n'oublions pas le Cheese mac Marchand servi avec laitue croquante, coleslaw.

pommes contruy, viande 100 % boeuf, steack haché maison.

On y trouve aussi dans les assiettes les entrecôtes « 220 g » soit au beurre marchand soit au beurre aux épices ou encore à la sauce au vin rouge ou morilles.

Enfin, si vous désirez une spécialité propre à votre palais, l'équipe vous comblera l'assiette ! Demandez, il en sera fait selon vos désirs !

Voilà en quelques mots ce qu'est le Marchand de Sable revisité par une équipe jeune, dynamique, pleine de surprises et à quelque part défiant les restaurants trop chers de Carouge et pour certains moyennement bons.

Après les repas du soir, la clientèle prendre un radical coup de jeune en accueillant la nouvelle génération. Evidemment, comme de la place du Marché, au giratoire de Cardinal Mermillod, les décibels n'ont de cesse de prendre le dessus sur le calme de la rue Vautier. Parfois c'est insupportable. Que fait le Marchand de Sable pour lutter contre la jeunesse peu ou prou délicate et irrespectueuse du voisinage ? Il a engagé un « gardien de la paix » qui est essaie le mieux possible de gérer la montée des vocales, et les éventuelles frictions.

Pas simple de gérer la jeune clientèle se foutant de la tranquillité nocturne ! C'est pourquoi, Jeremy et Pierre-Louis souhaiteraient plus de présence de travailleurs sociaux hors murs, de la Police municipale et de la gendarmerie. Ils reconnaissent très volontiers que l'insoutenable bruit nocturne de la rue Vautier est un authentique fléau de société difficile à contenir, en précisant haut et fort que les « excités » de la nuit ne sont pas obligatoirement les clients du Marchand de Sable.

Le Marchand de Sable est le nouveau coup de coeur de Carouge !

Réveillez-vous....il passe !

 

Unknown.jpg

 

12:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

09/06/2012

Le PLR fait le lit de Stauffer ?

 

images.jpgBien le bonjour,

Comment va la vie d'artiste ?

A Carouge, héhéhéhéhé la plus belle ville du monde, mieux que ça serait insupportable !

Certes......

Est-ce populiste de parler d'une dame pratiquant la politique d'une manière laxiste ?

Pour autant que le respect de la personne ne soit pas égratigné et que celle-ci ne soit pas susceptible au point de devoir être vindicative en voulant faire porter le chapeau à son porte parole, et bien disons que la vie est belle. N'est-ce pas ?

Je voudrais évoquer ici le laxiste de la PLR.

Madame Rochat fait des boulettes, c'est incontestable. Même les gens de son bord assis sur les bancs du Grand Conseil le constatent et réagissent comme des UDC !

Ce matin, je me demandais si elle ne « fumait pas la moquette » !

Pourquoi ?

Encore un article dans la Julie prouvant le laxisme du PLR, représenté par Isabel Rochat, Olivier Jornot, Procureur général, et par la même occasion Pierre Maudet pour ce qui est des mendiants sur la plaine de Plainpalais.

A croire que le PLR, avec tout le respect qu'on lui doit, n'est plus à même de suivre le chemin de la paix genevoise et d'une politique de sûreté visionnaire. Est-il stone par les boulettes des Pères et Mères ?

Pourquoi dire ceci avec les réserves d'usage liées au respect, évidemment ?

Après les mendiants, après la mauvaise gestion de la Police, voici, encore, le trafic de la cocaïne en pleine expansion à Genève.

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/trafic-cocaine-ex...

Les bouletteux tout comme le crime organisé des mendiants sont à l'honneur.

Genève est un lieu où il fait bon vivre pour les deux catégories.

Ces malfrats se royaument dans la cité de Calvin

L'opération démagogique de la PLR appelée Figaro serait-elle un fiasco ?

A en lire les communiqués de presse de la police, nos Gardiens de la Paix n'en peuvent plus. Ils ne savent plus quels chemins emprunter pour être à la hauteur de leur fonction.

A Genève il y a une fracture entre les Autorités et la population. Rien ne va plus faites vos jeux le 17 juin 2012 !

Bref, que faire alors.

Elire des gens compétents au Département de la sécurité.

Des personnes capables d'insuffler la confiance, le dynamisme, la motivation, la croyance en le métier. Les Polices veulent être soutenues par une politique claire, directive, et tenue d'une main de fer. Les genevois veulent une tolérance 0.

Les Genevois veulent des têtes bien pensantes en matière de sécurité.

Sinon toutes les dérives sont possibles.

Sinon bonjour le lien désagréable entre citoyens et malfrats ?

Sinon nous somme voués à une ville bâclée et enlevée au sel de la paix.

Evitons de devenir fatigués par le manque de bon sens politique d'aucuns.

Comme beaucoup, je n'entends que ça, je vais voter Stauffer et voir si lui est capable de ramener le calme politique et humain des genevois.

Le PLR fait le lit de Stauffer, c'est certain.

Allez bonne journée !

 

 

 

 

16:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

08/06/2012

Maudet préfère les pigeons aux mendiants ?!!!

 

Unknown.jpgBien le bonjour,

C'est la Saint Médard, et si il pleut ce jour là, il va flotter durant 40 jours.

Ce qui voudrait dire que le 18 juillet, le premier jour le Paléo serait sous les gouttes.

A moins que Saint Barnabé vienne rattraper le tire le jour de son anniversaire, c'est à dire lundi prochain, le 11 juin.

Bref, aujourd'hui, il pleut sur la route, mon coeur n'est pas en déroute !
Je ne suis pas le pigeon qui va se faire avoir par les dictons.

A propos de pigeon........

Aucun pigeon ne vient nicher dans les pigeonniers de Manuel Tornare, c'est un fiasco. Ce dernier, après 4 ans de tergiversations avait installé à la place des Augustins et celle du Cirque deux piège à pigeons. Les volatiles sentant le feu sous la casserole ne sont pas tombés dans la « Tornarerie ».

« Pour limiter les naissances, et prélever les oeufs et les remplacer par des leurres en plâtres comme prévu, il aurait fallu donner à manger dans les pigeonniers tout en empêchant la population d'alimenter les oiseaux à l'extérieur » regrette Roman Juon, le père du projet.

Le PLR Pierre Maudet frappe un grand coup dans sa campagne électorale pour le Conseil d'Etat. C'est un candidat qui ne veut vraiment pas être le pigeon du 17 juin prochain !!!!!

En effet, le candidat PLR au Conseil d'Etat, Pierre Maudet, a pris une grande décision d'Etat qui permettra sans nul doute de faire avancer Genève dans le futur politique, économique et social. Un point très important de son programme de 50 pages. L'  « enfant de coeur » du PLR sait voler de ses propres ailes vers les problèmes essentiels de la Genève internationale. Nous nous sentons rassurés pour notre avenir avec l'affaire des pigeons !

Des voix électorales qui ne puent pas, mais qui coûtent Frs 180,-- aux contribuables?

Le « Sarko » va dorénavant amender à hauteur de Frs 180,-- toutes celles et tous ceux qui s'obstineront à nourrir les volatiles.

Le jeune Pierre sait où caqueter dans ce dossier très volatile et très épineux.

Quel courage politique !

Le Conseiller administratif Pierre Maudet aurait-il le même courage politique s'il décidait d'amender les gens qui donne de l'argent aux mendiants, notamment les Roms de la plaine de Plainpalais.

C'est comme pour les pigeons, donner des pièces aux spécialistes du « crime organisé » ceux-ci prennent asile illégale à Genève. C'est clair, les mendiants profitent du système mis en place par nos Autorités.

C'est de bonne guerre vu le laxisme total des deux PLR Isabel Rochat et Pierre Maudet.

Mais voilà, la trouille au ventre ils n'osent pas prendre les bonnes décisions là où elles pourraient mettre un peu d'ordre dans cette Genève insécurisée.

Ils se contentent de « pigeonnevoiseries » !

C'est fou le nombre de gens qui me disent voter pour Eric Stauffer.

Indéniablement, c'est un vote de mauvaise humeur qui coûtera indéniablement la place d' Isabel Rochat au DSPE et au pigeon du PLR, Pierre Maudet !!!!!!

Un signe ?

Allez bonne journée !

 

07:31 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

05/06/2012

Une traversée de la rade avant le 15 des "frontaliers" !

 

images.jpgBien le bonjour,

Ils nous annoncent une belle journée bien ensoleillée, super !!!

Vivons là pleinement.

Certes....

Je viens de lire dans notre bonne Julie :

GRAND GENÈVE

 

Un tram pour desservir Saint-Julien à l’horizon 2018

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Un-tram-pour-desservir-SaintJulien-a-l-horizon-2018/story/29787373

 

On rigole ou quoi ?!!!

Le CEVA nous coûte la peau des fesses pour satisfaire les besoins de nos voisins, certes très respectables. Devrait-on encore poser des rails se prosternant aux quatre coins de nos frontières très naturelles ?

L'idée des « frouzes sympas pour eux » veut encore une fois profiter des relais urbains Suisse et du porte monnaie des gentils contribuables genevois. Mais ça déraille !

A Genève, préoccupons-nous d'abord des besoins de notre réseau routier plutôt que ceux des frontaliers.

Au vue de nos problèmes mobilisateurs de mauvaise humeur et d'une augmentation constante de la pollution agissons en amont pour notre Genève.

J'espère bien que nos chères Autorités vont d'abord s'occuper des blêmes liés à la mobilité genevoise, qui rappelons le est assez, pour ne pas dire certain, chaotique pour l'instant.

Avez-vous déjà emprunté les Ponts du Mont-Blanc et celui de la Coulouvronière c'est, disons le, tout simplement le « merdier ».

Je souhaite aussi de tout coeur que l'initiative de l'UDC, visionnaire, « Assez des bouchons, pour une authentique traversée de la rade » aboutisse et qu'enfin, après 20 ans de silence, les Genevois, en priorité nos chères Autorités, rouvrent ce dossier, le corollaire, entamer sans délai une « grande piscine » pleine de débats qui aboutiront sur une traversée de la rade intelligente et bénéfique pour les besoins de notre canton.

A ce sujet, je crois savoir que les débats iront aux urnes pour dire oui à un tunnel sous la rade !

Il y en a un peu ras le bol de faire le jeu de nos voisins, le temps est venu de dégorger Genève des infernaux bouchons. Soucions nous de nos blêmes !

Bref, j'espère de tout coeur que nos Autorités vont d'abord se tourmenter pour les « genevoiseries » et ainsi aller vers l'essentiel réclamé par les Genevois avant de se mettre à la table des discussions des « frontaliers » pour le tram 15 de 2018.

Allez bonne journée !

 

 

 

08:38 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

03/06/2012

Suisse-Angleterre 1-1 !

 

images.jpgBien le bonjour,

Il pleut sur la route, certes mon coeur n'est pas en déroute !

Ce week end est festif de toutes sortes de manifestations.

A Genève, Johnny a enflammé le stade de la Praille.

A Berne, les jeunes ont fait une sorte de street parade de l'esprit en déliant leur langue face aux restrictions trop sévères de la vie nocturne.

Un joueur gagne plus de 2 millions à la loterie.

Grâce à sa victoire 2 -1 en Croatie, la sélection Suisse des moins de 21 ans est assurée du 2ème groupe.

Plus loin, une vingtaine de jeunes Gardes Suisses aident les secours dans le nord de l'Italie.

La Suisse en fête ?

Outre manche, le jubilé de la reine fait son plein.

La Reine fête ses 60 ans de règne. Woua, le super pilier de l'Angleterre qui maintient le sens de la fête et du respect des valeurs.

Les britanniques cirent en grandes pompes les 60 ans de la Dame qui font encore fureur dans une Angleterre touchée par tous les maux presque européen. Comment les Anglais peuvent-ils être encore attachés à cette monarchie archaïque.

Sont-ils des grands enfants.

Sont-ils très flegmes.

Veulent-ils tirer leur épingle du jeu de la super austérité européenne en faisant la méga fête.

Tout simplement, ils sont encore très royalistes.

C'est ce qui maintient peut être ce grand peuple.

Toujours est-il qu'ils prolongent cette fin de semaine en sortant et en profitant des nombreux événements et activités enthousiasmants. Quatre jours de liesse autour d'un millier d'embarcations du kayak au baleinier en passant par des trois-mâts. Un show très britannique où environ 6 millions d'anglais seront concentrés le long de la tamise.

Des festivités excentriques ?

Bah pas trop car la Reine Mère le mérite.

Dans un monde en mutation constante, n'a-t-elle pas su rassembler ses sujets autour d'elle. Avec elle règne la musique royale retransmis chaque jour dans les chaumières anglaises.

Alors quelle potion magique pour que les Anglais aiment autant la royauté, à fortiori leur bonne reine dans un 21ème siècle tant mouvementé par l'austérité.

Admettons peut être que les Anglais sont moins cons que les Européens !

Tout comme la Suisse, l'Angleterre ne cautionne pas cette Europe aux soins intensifs et préfèrent placer la fête avant les « emmerdes ».

Et tout ceci autour d'une monarchie archaïque qui fait vibrer de joie de vivre les anglais.

N'est ce pas beau le RESPECT des valeurs.

Que la fête anglaise soit belle et digne des 60 ans de règne d'Elizabeth II.

Vive l'Angleterre.

Vive la Suisse.

1-1 très festif dans cette pauvre Europe !

Pourquoi ?

L'Angleterre avec sa royauté ça marche.

La Suisse avec son fédéralisme ça marche.

Les autres du vieux continents, ça ne fonctionne pas !

Allez bonne journée !

 

 

 

 

08:49 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

02/06/2012

Une clinique délirante .....

 

images.jpgBien le bonjour,

Profitez de ce super soleil, paraît que demain le ciel aura les yeux fontaines.

Certes.....

Mon chariot de la vie m'a à nouveau déposé à la clinique orthopédique du canton de Vaud pour y subir une xème intervention sur mon imbécile de genou. Vous avez raison de penser que ça devient hypra délirant ce machin osseux !

Cette clinique à l'époque privée est depuis quelques années rattachée au CHUV.

La veille de l'intervention, l'anesthésiste, un jeune médecin très sympa, m'informe que le bloc opératoire de cette clinique n'est pas assez bien outillé pour oeuvré sur mon imbécile de genou et que je vais être opéré au bloc du CHUV.

Là restez bien assis !!!

Il me narre qu'il n'existe pas de couloir souterrain pour les lits entre la clinique et le CHUV et qu'un camion viendra me chercher.

Woua le truc surprenant !

C'est quoi ce binz ?

Le lendemain matin à 6 heures douche.

Puis à 7 h tapant deux transporteurs viennent en effet chercher mon lit, le glissent dans l'ascenseur, via l'entrée principale de la clinique.

Surprise, surprise, ils sortent mon lit, ouioui c'est vrai, sur le parvis de la clinique et le glisse dans un van aménager pour les lits.

Je suis dans un « camion-transport » qui me conduit 100 mètres plus bas au CHUV.

Et bien mes chers Amis heureusement qu'il faisait beau. Vous imaginez la scène, mon lit en plein air, à 30 minutes d'une intervention chirurgicale sous anesthésie complète, en plein vent, voire la pluie, voire la neige ?

Cette clinique est totalement délirante.

Qu'attends le CHUV pour construire un tunnel permettant le passage des lits à couvert ?

Quelle politique ce mastodonte médical envers le confort des patients à deux doigts de se faire opérer ?

Cela dit, je me suis réveillé en pleine forme mis à part les douleurs, puis le fameux « camion » m'a ramené avec tout « l'atiraille » post-oératoire à la clinique.

Une ballade sympa au court de laquelle je me suis bien aéré les poumons avant et après.

Aujourd'hui, ce n'est plus qu'un gag bien aréré de particules rigolotes.

Ici nous avons nos "genevoiseries", là bas ils ont leurs "vaudoiseries" !!!

Allez bonne journée !

 

 

11:24 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

01/06/2012

Isabel R. et Moi.......

 

images.jpgBien le bonjour,

Comment va la vie des « genevoiseries ».

La vie d'artiste se passe bien, pas de blême, vous êtes heureux.

Osons .........

Hier soir dans le Genève à chaud de Pascal Décaillet la Présidente de l'UDC Genève, Céline Amaudruz, présentait en primeur

L'affiche pour le Conseil d'état qui veut une « Tolérance 0 ».

Celle-ci montre un genre unique pour Genève.

Isabel R., simple citoyenne insécurisée, est victime 2 x; elle subit et elle paye. Si vous devinez qui est Isabel R., et bien vous êtes fort, car personnellement je ne vois pas qui cela peut être dans la grande Genève des bons citoyens.

Lui, est un multirécidiviste libre d'agir comme bon lui semble grâce au laxisme des Autorités.

On devine que l'UDC est certaine que la période des intentions louables est révolue et que le temps est désormais à la volonté d'action.

C'est vrai qu'il est urgent pour la tranquillité de Genève de favoriser publiquement une volonté sécuritaire pour les citoyens et les résidents. Il semble que la Police judiciaire se réorganise. A voir l'efficacité dans les mois qui vont suivre.....

Avec cette affiche, on est certain que l'UDC ne demande pas des solutions boiteuses, elle veut des actes pour que Genève retrouve la paix et le calme.

Le pavé de l'UDC demande aux Genevois de voter pour la personne responsable qui saura apporter la liberté de pouvoir vivre dans une ville sure.

Les citoyens ne veulent plus de bricolage. Genève a besoin d'un homme pour le changement immédiat.

Enfin, l'UDC demande clairement, c'est évident, de voter et faire voter sa liste No 13.

Cette affiche originale il faut l'avouer représente tout un programme suite à l'apparentement (uniquement), qui dérange, conclu avec Eric Stauffer, l'homme déstabilisant, dont la Chancellerie fait seulement maintenant son boulot. Pourquoi cette Chancellerie n'a pas réagi depuis 2008 ? La chancellerie participe à la non élection de Pierre Maudet......

Bref, ce qui compte c'est l'affiche de l'UDC, laquelle orne dès ce jour les panneaux d'affichage de la SGA.

A vous de la découvrir !

Allez bonne journée !

 

 

 

 

07:46 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook