26/03/2012

"Parle-moi d'amour"

 

Unknown.jpgBien le bonjour,

Quel super week end.

Avec ce soleil très printanier au diable les soucis quotidiens et parfois super périphériques.

L'autre jour, à l'église j'ai écouté un super poème tiré de « Parle-moi d'amour » de Michel Quoist.

Qui est Michel Quoist ?

Il est né au Havre en 1921 et mort le 18 décembre 1997, est un prêtre écrivain français. A 14 ans, il travaille comme coursier. Il cherche un sens à sa vie, « une source pour naître et une mer pour se jeter ».

Après avoir milité à la Jeunesse ouvrière chrétienne, il de vient prêtre en 1947.

Après de hautes études à l'Institut des sciences sociales et politiques, chercheur et praticien, il met au point une méthode d'enquête urbaine devenue un classique. Il est écrit pas mal d'ouvrages. Après ses derniers édités à des millions il est un aumônier incontestable de l'Action catholique.qunt la réalité de la beauté d'aimer.

JE SAIS,

que si les hommes par milliers meurent de faim,

tandis que d'autres au même instant

meurent de trop manger,

c'est que nous n'avons pas su partager le blé,

et pétrir le pain pour nos frès humains.

JE SAIS,

que si tant et tant de jeunes éclatent de violence,

voulant prendre de force ce dont ils ont été privés,

c'est qu'ils sont nés par erreur,

au hasard d'une étreinte,

ou voulus comme poupée par des parents-enfants,

après l'automobile et le petit chien.

JE SAIS,

que si des hommes ne voient

que signes noirs et muets, sur les pages du livre,

c'est que certains gardent le savoir pour eux,

comme un don réservé.

JE SAIS,

que si la terre est propriété

et profit pour quelques-uns,

alors qu'elle n'est que chantier de travail et de peine pour la multitude,

c'est que les hommes ont oublié

que la terre est à tous, et non pas au plus fort.

JE SAIS,

que si certains hommes il est vrai,

sont plus riches

d'intelligence, de santé, de courage, que d'autres,

leurs richesses sont une dette envers les démunis,

mais je sais aussi que trop souvent

cette dette s'accroît, sans être remboursée.

JE SAIS,

que si des millions d'hommes vivent

sans qu'ils puissent, libres et responsables,

prendre leur place dans la construction du monde,

c'est quelques-uns

se croient nés pour être maîtres, et qu'il leur faut des

esclaves pour pouvoir le rester.

JE SAIS,

que si des milliers des prisonniers

agonisent dans des camps,

ou hurlent sous la torture,

c'est que des hommes se font propriétaires de vérités,

et qu'ils tuent lentement les corps

pour que meure la pensée.

JE SAIS,

aussi, et j'admire,

que des hommes partout se dressent courageux,

et debout,

jettent leur corps saignant dans les luttes

pour la justice et pour la paix,

mais je sais aussi que d'un corps qui combat,

sans un coeur qui bat, ne peut naître la victoire,

car les luttes sans amour,

sont des luttes sans amour,

sont des luttes en vain

le sang qu'elle font couler

appelle un autre sang.....

Et voilà ces belles paroles tellement vraies, pleines de sens.....

Allez bonne journée !

 

 

07:15 Publié dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.