24/03/2012

Je rejoins les gens sympa, LE PEUPLE ....!!!

 

images.jpgBien le bonjour,

Quelle joie de vivre en prenant connaissance de la météo pour la semaine à venir. Elle annonce que du beau temps accompagnée de chaleurs super printanières.

Nous sommes donc heureux d'être au monde et d'y voir clair !

Certes.......

Hier, j'ai bu un café avec un compliqué de la politique.

Un empêcheur de tourner en rond.

Je me suis carrément « emmerdé » le chou !

Je n'aime pas la politique trop, beaucoup trop sérieuse.

Je n'aime pas celles et ceux qui la pratique pour eux, les nombrilistes, et qui ne mettent pas en premier lieu les intérêts des citoyens.

Je n'aime pas les grands académiciens de la politique, celles et ceux qui n'arrêtent pas de palabrer pour ne rien dire.

Je n'aime pas les bourges de la politique, celles et ceux qui n'ont d'autres soucis que prosterner leur petit « cul ».

J'aime la politique simple, honnête, loyal, avec de l'humour, oui de l'humour humoristique, avec des mots simples à la portée de toutes et de tous.

J'aime la politique proche des citoyens, proche de la réalité, allant à l'essentiel.

Je suis un petit citoyen qui veut une politique pragmatique.

Les citoyens n'aiment plus cette politique trop politicienne. Les politiques n'ont rien compris, car les politiques ne se mettent pas à la place des gens !

Les citoyens veulent des hommes et des femmes décideurs et non des « louzeurs » du dictionnaire. Loin les nombrilistes pas honnête avec la politique, les citoyens.

Aujourd'hui, pour faire passer une idée, un projet, il faut 10 ans car les politiques sont bien trop compliqués et procéduriers.

Après mes 34 séjours dans les hôpitaux en raison de mon imbécile de genou, quel con celui-ci !, j'ai eu le temps de réfléchir.

Je vois la vie bien autrement, plus simple, plus rigolote, car demain, je ne sais ce que je serai, où je serai.

Après ce que j'ai vu dans les hôpitaux, je n'ai vraiment plus envie de me casser la tête, j'ai vais à l'essentiel.

J'en ai marre de ces guignols animés du trop compliqué et qui n'ont de cesse que de nourrir leur petit nombril !

Sur ce, je vais rejoindre des gens sympa, LE PEUPLE.

Allez bonne journée !

 

 

07:07 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

Commentaires

Parait que les maux de genoux très souvent sont consécutifs à des refus d'obtempérer à notre petite voix n'ayant pas envie d'être l'esclave ou d'un ordinateur ou d'un humain quelconque,chic il pleut ici!
bon dimanche et courage pour votre genoux,surtout ne le traitez pas de con,votre cerveau pourrait vous renvoyer l'ascenseur
merci à Vous d'exister

Écrit par : lovsmeralda | 24/03/2012

Les maux de genoux sont une réaction de notre inconscient caché. N'avez-vous pas, cher François, un jumeau inconnu qui aurait rêvé une nuit que son genou se transformait en trax de chantier ? Cela expliquerait vos douleurs à répétition. Car imaginez un instant combien cela doit faire souffrir d'avoir une machine de chantier qui pousse sur la jambe ?

Cela me rappelle une histoire que ma grand-mère me racontait souvent et qui démontre ce genre de phénomènes parapsychiques. Un jour, en rentrant du marché, elle avait ressenti soudain une faim inextinguible. Elle avait d'abord avalé une demie douzaine de pommes pour tenter de la calmer, sans effet, puis, toujours sans effet, une grosse part de la tarte aux marrons que lui avait offert sa tante Asphodèle. Elle avait ensuite englouti les yeux fermés le contenu de trois gros bocaux de pruneaux à l'eau de vie, ce qui n'eut pour résultat que de la rendre pompette sans assouvir sa fringale. Ce n'est que lorsqu'elle se fût enfilé dix-sept salamis derrière la cravate qu'elle se sentit enfin rassasiée.

Eh bien, croyez-le ou non, une semaine plus tard, elle apprit par hasard en discutant avec une fameuse commère de ses amies qu'au même instant, son mari, mon grand-père Arnoldin, rentrant d'un bordel de Martigny, avait fait étape dans une auberge où lui avait servi, je vous le donne en mille, un grand plat de salami. La coïncidence n'est-elle pas de nature à troubler les esprits les plus sceptiques ?

Écrit par : Géo | 24/03/2012

@Géo,si votre histoire n'est pas un canulard sachez que je me suis régalée en la lisant/sans jeu de mot,il va de soi

Écrit par : lovsmeralda | 24/03/2012

@ Géo - : Voilà un bel exemple de synchronicité ! Nos particules se baladent à tellement d’endroits simultanément qu’il n’y a plus de place pour l’incrédulité !

@ F. Velen : Vous êtes enfin devenu MCG ??? Il vaut mieux tard que jamais !(0_=)

Écrit par : Barbie Dark Side Forever | 24/03/2012

Barbie @Il ne s'agit pas du Géo que vous connaissez. Si celui qui signe de ce pseudo le fait de bonne foi, cela prouve la débilité du système de la plate-forme TDG.

Écrit par : Géo | 24/03/2012

@ Ah dommage ! Car comme disait Lovsmeralda, l’histoire en question était croustillante et le Géo que je connais, n’est pas dénoué de sens de l’humour, d’ailleurs les croisements d’épée qu’il exécute avec Rabbit donnent un bel exemple.

PS : Ce n’est pas moi qui va vous contredire concernant les « bizarreries » de la plateforme TDG ; )))

Écrit par : Barbie Dark Side Forever | 24/03/2012

"Ce n’est pas moi qui va vous contredire concernant les « bizarreries » de la plateforme TDG"
Voici ce que Mabut m'a écrit :
Le 13.03.2012 15:11, Mabut Jean-Francois a écrit :
> Cher Monsieur
> Merci de votre réponse rapide.
Je prends note des éléments de votre courriel. Votre accusation que des blogueurs auraient pu usurper votre pseudo est surprenante. On ne voit pas quel intérêt aurait un internaute à usurper un pseudo.
Pourriez-vous me renvoyer votre adresse postale et un numéro de téléphone? "

Depuis, ce monsieur ne répond plus et l'autre Géo continue ci-dessus. Le plus fort, c'est que je suis inscrit comme blogueur sous le pseudo Géo (mais chez 24 heures)...
Vous avez dit "incapable" ?

Sincèrement, François Velen, vous devriez bannir l'IP de celui qui continue à usurper mon pseudo, car vous êtes responsable de ce qui se passe sur votre blog.
Si vous ne savez pas le faire, consultez-moi sur mon e-mail pour savoir si le commentaire vient de moi, parce que là, l'usurpateur est coincé...

Écrit par : Géo | 24/03/2012

@Géo
Vous avez de la chance, M. Mabut vous a répondu. A moi jamais, même lorsque je l'ai avertit q'une pouriture des blogs de la TDG avait usurpé mon ancien pseudo ainsi que mon adresse de messagerie.
Je rajoute que cet abruti avait profité de l'aide d'un teneur de blog de la TDG, qui habite aux Avanchets, analyste progammeur de profession et pour qui craquer un mot de passe est un jeu d'enfant.

Écrit par : JMC | 25/03/2012

Les commentaires sont fermés.