22/03/2012

PDC et PLR font le lit de la gauche....

 

images.jpgBien le bonjour,

Le PLR a donc investi son Chef Radical Pierre Maudet à l'investiture.

Il faut bien avouer que c'est peut être le seul homme pouvant sauver la face.

Il a certainement le charisme du bon Conseiller d'Etat Radical et nous lui devons le respect avant tout.

Faut-il penser que le vieux parti Radical fait la nique aux Libéraux en chouravant le tapis rouge menant à la tour « Maudet ».

Bonne chance Pierre !

Maintenant reste à savoir ce que le PLR en mal d'aura à Genève va concocter avec ses cousins le PDC et son rival l'UDC.

Ce n'est que le 25 avril prochain, assemblée du PLR, que les citoyens seront tout.

Le PDC lui aussi fait la nique au PLR. En effet, nonobstant le principe de son soutien à Maudet sans rien revendiquer, le PDC veut placer un des siens à la Mairie de Genève et deux candidats en 2013. Le ventre mou de Genève se muscle ses petits pectoraux ! Pourquoi pas ? Toutes les bouées de sauvetage sont bonnes pour naviguer vers le bon port !

Quant à l'UDC, le parti des citoyens genevois tient le crayon électoral par le bon bout. Il est au jour d'aujourd'hui le grand arbitre entre la droite mole et le MCG.

Il décidera en principe lundi prochain, voire le 4 avril suivant.

GRAND SHOW LE 4 AVRIL ?

Fort de sa liberté totale pour se positionner, grand bien lui fasse, il n'attendra pas le 25 avril. Dès le 4 avril, la grand messe sera dite à l'UDC.

Vous saurez avec qui il part.

Ainsi, les gens du PLR, spécifiquement des Libéraux, ne voulant pas soutenir Maudet et ne voulant pas voter MCG, voteront UDC. Le bon sens et la raison revient à droite !

L'UDC fait donc chauffer les stratégies du PLR, lequel est dans un « merdier » total entre les bases des deux anciens partis. Chasser le naturel, il revient au galop, telle pourrait-être le petit dicton pour le PLR, car le grand mariage est entrain de subir sa première scène de ménage. Radicaux, sauveurs, contre Libéraux d'Isabel Rochat et de Mark Muller.

Bref.....

Le PDC et le PLR sont les mauvais élèves de la droite genevoise, car ils n'incarnent pas la droite forte de Genève. Ils sont à côté de la plaque en refusant la primaire de la grande droite proposée par l'UDC.

L'UDC voulait une primaire désignant un seul candidat. Le centre droite n'a rien compris aux enjeux voulus par les citoyens, ces derniers au ras le bol des mous du centre, ils veulent du concret.

Bref, si le gauche place un Conseiller d'Etat le 17 juin prochain, se sera certainement la faute au PLR et au PDC. Surtout ce dernier qui ne veut pas entrer en matière avec l'UDC.

Ah Genève ! Je vous le dis, c'est la risée de toute la Suisse !

Allez bonne journée !

 

07:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Vous fantasmez Velen... La guéguerre interne entre radis et libéraux, c'est seulement dans vos rêves. 190 délégués réunis hier soir, vote à bulletins secrets, 185 voix pour Maudet. Alors l'UDC peut bien présenter un candidat si elle le souhaite, il devrait faire dans les 5% au mieux (car la manoeuvre de division n'échappera pas à une fraction de son électorat), idem pour les Verts Lib qui vont culminer à 2%, Stauffer, son verre d'eau et son homophobie déclarée vont faire dans les 15, disons 17% au mieux, ce qui nous laisse deux candidats à plus de 33%, celui ou celle de la gauche et celui de l'Entente... Lequel sera devant, c'est effectivement la seule bonne question... Qui ne se poserait pas, sans les candidatures des petits partis que sont aujourd'hui à Genève les Verts Lib et l'UDC... On prend les paris ? 1 Franc symbolique...

Écrit par : Philippe Souaille | 22/03/2012

Les commentaires sont fermés.