09/03/2012

La mendicité demeure illégale, l'UDC a le courage de réagir...

 

images.jpgBien le bonjour,

A Genève, la question de l'application des lois demeure, notamment celles liées à la mendicité.

Le GHI accorde une page « Alerte Roms sur la plaine de Plainpalais ».

http://www.ghi.ch/node/8583

Selon le porte-parole de la police, Patrick Puhl, ils sont 189 de plus depuis janvier à sévir.

Ces mêmes gens qui ne sont plus des estropiés ou des femmes avec enfants. Aujourd'hui, se sont des bandes organisées, le corollaire, des larcins, des vols, des incivilités coordonnées. La mendicité intelligente demeure c'est indéniable.

Combien sont-ils en réalité ?

Sur la plaine de Plainpalais, la verdure fait place aux rassemblements.

Le losange de Genève est devenu le repère de ces gens; on y pratique sous le nez de la population, des autorités et de la police, le trafic, le partage du butin.

Selon des commerçants, des restaurateurs, des passants, ils sont agressifs.

La plaine de Plainpalais est chaotique pour ne pas dire « zone sinistrée ».

Les autorités, tant de la Ville que le Canton, sont laxistes.

La mendicité n'est manifestement pas leur préoccupation.

Pourtant, dans sa décision du 9 mai 2008, le Tribunal fédéral avait débouté Mesemrom, l'association de défense des Roms : l'interdiction de la mendicité est définitive. Motifs : La Cour invoque l'intérêt public et le respect du principe de proportionnalité et estime que cette interdiction est une restriction admissible de la garantie de la liberté personnelle. En toile de font de ce combat se déroulait le débat sur l'extension de la libre circulation des personnes à la Bulgarie et à la Roumanie, acceptée par le peuple le 8 février 2009 (Plateforme d'information humanrights.ch)

En conséquence, la mendicité est « punissable ».

Le devoir de sécurité est baffoué. Vive les incivilités.

L'intérêt public laisse la place à la mendicité punissable pas punie avec fermeté.

Pour préserver l'ordre, la sécurité, la tranquillité publique, la paix cher aux passants

et des commerces, Genève doit réagir intelligement.

Pour lutter contre la mendicité illégale l'UDC Genève, seul parti à vouloir défendre les intérêts des genevois sur ce sujet, avait déjà sonné l'alerte a deux reprises, par la motion 2009, les mendiants harcèlent la population, cela suffit !, et par la motion 1970, le respect du droit, ça change la vie. Halte à la prostitution des enfants, à la mendicité et aux cambriolages : renvoyons les Roms et autres populations errantes en situation irrégulière. La classe politique frileuse, n'ayant pas le courage politique de peur de se faire harceler par les quelques défendeurs des Roms, ont balayés allègrement ces deux motions. Cerise sur le gâteau de ce NON « chiard », même les grands défenseurs de Genève, ni gauche, ni droite, ont refusés d'entrer en matière.

Tout le petit monde à part l'UDC, n'a pas eu les « couilles » !!!

L'UDC, soucieux du bien être de Genève, déposera une nouvelle motion sur ce sujet pour la prochaine session du Grand Conseil, car ce parti non raciste ou xénophobe veut l'application des lois votées démocratiquement par les Citoyens et rendre à Genève sa paix d'oasis.

Il y a en marre de voir Genève bafouer tout et rien !

Parfois entre le coeur et la raison, il faut choisir la raison pour le bien des Citoyens.

Et surtout ne venez pas me dire que les pensées ci-dessus cherchent à attirer les fleurs du peuple......

Allez bonne journée.

 

 

 

 

 

 

08:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Y en a marre de voir tous ces étranger bafouer nos lois.

En tant que suisse je me rends compte que je suis un sous-homme dans mon propre pays.

Si je laisse ma voiture 20 minutes de plus en zone bleue j'ai droit à une amende salée.

Ces gens là continue à mendier. Je suis dégoûté par l'attitude lassive et permissive de mon canton, Genève.

S'il vous plaît relayez le fléau de la mendicité au sein de la Direction de l'UDC pour qu'un REFERENDUM NATIONAL sur la mendicité ait lieu.

Merci.

Il y en a sérieusement marre.

Écrit par : anonyme | 09/03/2012

Bonjour, pas plus tard que ce vendredi matin j'ai pris le tram entre Villereuse et Moillesullaz. Surprise... Madame Michèle Kûnzler s'y trouvait. Elle n'a pas arrêté de babiller dans son téléphone.

Survient le mendiant de service, le boiteux aux pied droit tordu.

Bien entendu il ne connaît pas la doctoresse en théologie... et il lui tend le petit gobelet blanc, en la regardant avec ce visage qui fait pitié, et qui implore quelques piécettes...

Que fit madame la directrice de la mobilité à la vue de l'importun ? D'un revers de main, elle balaya la requêẗe du miséreux, style "dégage!", tout en continuant à babiller à haute voix.

La bonne conscience chrétienne...

Écrit par : denise | 09/03/2012

Les commentaires sont fermés.