02/03/2012

Quelle date les obsèques du Servette FC ?

Aujourdhui, nous sommes tous derrière notre Club genevois.........


 

images.jpgBien le bonjour,

C'est génial ce temps printanier avant le Printemps.

Avez-vous remarqué l'éveil de la nature. L'évolution toute naturelle donne des ailes à l'esprit et au coeur.

Animé de sentiments excités à l'idée de réaliser que dans 20 jours c'est le printemps, je dirais que nous devrions rendre grâce pour la vie qui circule dans tout, visible ou invisible. Pour la vie qui nous habite et qui nous attend. Pour tous ces rendez-vous super prodigieux que la nature nous propose.

La nature est vivante, Nous aussi.

Certes.....

La date des obsèques du Servette FC est-elle fixée ?

Stade de la Praille ou Cathédrale Saint-Pierre ?

Vont-elles arpenter le tapis noir des Genevois ou du Liban ?

L'exécuteur testamentaire, l'Etat de Genève, va-t-il déléguer des Clercs pour récupérer ses billes.

Que va devenir toute cette belle jeunesse qui croyait au club des genevois.

Quelle succession régionale.

Bref, l'herbe du stade est coupée sous les pieds de notre bon vieux club.

C'est moche le sport du fric.

Mais bon, espérons que les repreneurs du vieux club fondé le 20 mars 1890 seront enfin à la hauteur de l'avenir.

En marge du présent et de l'avenir inconnue, souvenons-nous que le club fut fondé lorsqu'un jeune homme britannique reçu le ballon ovale et voulut monter une équipe. On jouait alors au football-rugby sur le terrain du Pré Wendt.

Ensuite les joueurs déménagèrent sur le terrain de la Prairie puis sur la Plaine de Plainpalais.

Servette devint membre de l'ASF en 1900 et déménagea au pré Cayla la saison suivante.

Le Parc des Sports fut inauguré en 1902 avec une tribune destinée aux dames et membres du comité.

A cette époque Servette brille de mille feux avec notamment 5 titres de champion de Suisse.

Se passe le temps des réussites et des couacs jusqu'à dix ans avec le stade de la Praille.

L'entraîneur Pazmandy, le Président Cohannier, puis Lavizarri, le retour de Barberis, la folle dernière décennie des Charmilles, la renaissance entre la Praille et Balexert, etc, animèrent la vie de notre club.

Les vicissitudes vont bon train.

En 1966, le club tombe dans les mains de Canal +, puis celles de Marc Roger, enfin les mains du Président Majid Pishyar. Dans tous les cas ce fut la débâcle.

2005 faillite.

Je vous invite à prendre connaissance de ces données sur http://www.servettefc.ch/fr/servettefc/legende.php

2012 faillite.

Mais « merde » comment gèrent-ils sur le haut du jet d'eau Servette FC.

Demain......

Notre Servette FC doit conserver sa vocation liée au développement sportif, social et garder l'ambition d'une équipe dont les dirigeants, les joueurs et les supporters souhaitent défendre qu'une seule idéologie, redorer le blason du Servette FC et tout entreprendre pour retrouver le haut niveau du football Suisse dans une situation saine, loyal et surtout très sportive.

Adieu l'air Pishyar.

Aujourd'hui, nous sommes tous derrière notre Club genevois.

Que vive Servette FC en des mains de chez Nous.

Allez bonne journée !

 

 

 

 

 

07:54 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.