25/02/2012

Le verre d'Eric Stauffer est vide de substance politique.

Comme Mark Muller, il devra présenter des excuses publiques aux Citoyens genevois.


 

Unknown.jpgBien le bonjour,

Les plombs du tribun MCG ont sauté, une fois de plus.

Un nouveau scandale politique, un vrai cette fois-ci, surgit dans la République et canton de Genève.

Quelle honte de voir cet homme se lever comme une « baraque » avec son verre d'eau dans la main, aller vers son pré opinant, et jeter le contenu sur la « gueule » de ce dernier.

Quelle belle image pour Genève.

Quelle désobéissance politique.

Quelle perte de maîtrise.

Faudrait-il craindre encore pire acte de cet homme qui devrait au contraire être un gardien des valeurs des us et coutume et de la Paix, du Grand Conseil Genevois.

Est-il bipolaire. Se fait-il suivre par un psychiatre.

A-t-il un esprit, un coeur, délavés par la violence.

Le « loubard » a-t-il revêtu son blouson noir.

Son comportement n'est pas un exemple pour la jeunesse fer de lance de l'avenir de Genève.

Il a sauté les remparts de l'acceptable.

Un homme politique ne doit pas perdre son sang froid, même s'il est est attaqué politiquement.

Il s'est permis de donner des leçons à Mark Muller alors qu'il est encore pire puisque agression dans un parlement.

Un élu doit être grand et petit, noble d'esprit, comme le sang royal.

Il n'a pas été loyal.

L'homme a montré son vrai visage, sa vraie personnalité, pour moi il ne peut siéger ailleurs que qu'au coin du parlement.

Où est la beauté du verbe, du geste, de la sérénité.

Il a dévalorisé pas la fonction de Député.

Ces Collègues doivent réagir.

Il doit être sanctionné.

Il doit présenter des excuses publiques, demander pardon aux Citoyens genevois pour cet acte bien malveillant.

Monsieur Eric Stauffer a eu les vers.

Le verre est vide.

La confiance est rompue.

Les Citoyens ont découvert la vraie facette, celle d'un homme pouvant éclater devant la banalité du quotidien.

Le verre est vide, Eric Stauffer est vide de substance électorale.

Comme Mark Muller, va-t-il négocier un arrangement à l'amiable avec Pierre Weiss.

Bref, le tocsin a sonné pour la carrière du Député MCG Eric Stauffer.

Allez bonne journée !

 

 

 

 

18:41 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

Commentaires

ne pensez-vous pas que Mr Weiss y es pour quelque chose, ce n'est pas une blanche colombe il l'a bien cherché.

Écrit par : deleze c. | 25/02/2012

Monsieur Velen, accepteriez-vous sans réagir que quelqu'un affirme devant des caméras, tout en sachant pertinemment la fausseté de ses propos, que vous avez été condamné, et que vous êtes un voleur? Imaginez une seconde un changement de rôles, avec Éric Stauffer qui tient les propos de Pierre Weiss, et ce dernier qui lui lance de l'eau au visage. Il ne fait aucun doute que l'on titrerait: Ignoble et infâme provocation du député Stauffer, qui profite de l'immunité parlementaire pour calomnier le respectable Pierre Weiss. Suis-je dans l'erreur?

Écrit par : mauro poggia | 26/02/2012

Monsieur le Député,
Je vous remercie pour votre propos.
Je suis d'accord avec vous, sauf que je ne comprends pas que l'on puisse aller à une incivilité de la sorte. Le MCG qui lutte contre les incivilités !
Vous conviendrez qu'il s'agit là d'une perte de maîtrise de soi.
Monsieur le Député Weiss est aussi responsable et peut être punissable pour abondance de propos dépassant sa pensée, toutefois, il a su garder son sang froid.
Suis-je dans l'erreur ?
Ce qui est frappant dans cette nouvelle "genevoiserie", c'est de voir Eric Stauffer agir dans un autre contexte que celui de Mark Muller. La réaction humaine est la même.
Monsieur Stauffer n'a-t-il pas aussi poser un jugement de valeur sur les agissements du Conseiller d'Etat ?
Monsieur le Député suis-je encore dans l'erreur en disant que perdre son calme au point d'agiter un verre plein au sein de la Grande Politique genevoise ce n'est pas bien et que parfois il faut savoir mettre de l'eau dans son verre et pas dans le vin car les réactions peuvent être encore pires !
Est-ce un exemple pour la jeunesse d'en arriver au stade du geste politiquement incorrect ?
Cela dit, je vous souhaite un excellent dimanche au porte du printemps.
Au plaisir de vous rencontrer.
Avec mes respectueuses salutations.

Écrit par : François Velen | 26/02/2012

Il est vrai que l'on ne devrait jamais perdre son sans froid. Que voulez-vous, nous ne sommes pas tous égaux dans la faculté de supporter l'insupportable et dans celle de réagir avec les formes voulues. Je n'ai pas dit que mon ami Éric avait bien agi. J'ai dit qu'il était selon moi moralement et légalement moins blâmable que celui qui l'avait poussé à cette extrémité, le faisant sciemment, connaissant le tempérament latin du député Stauffer.
Cela dit, le soleil de cette journée devrait nous éloigner de ce qui n'est finalement qu'un pâle incident au regard des défis que notre canton doit relever.
Au plaisir également de vous rencontrer. Cordialement.

Écrit par : mauro poggia | 26/02/2012

Il est vrai que l'on ne devrait jamais perdre son sans froid. Que voulez-vous, nous ne sommes pas tous égaux dans la faculté de supporter l'insupportable et dans celle de réagir avec les formes voulues. Je n'ai pas dit que mon ami Éric avait bien agi. J'ai dit qu'il était selon moi moralement et légalement moins blâmable que celui qui l'avait poussé à cette extrémité, le faisant sciemment, connaissant le tempérament latin du député Stauffer.
Cela dit, le soleil de cette journée devrait nous éloigner de ce qui n'est finalement qu'un pâle incident au regard des défis que notre canton doit relever.
Au plaisir également de vous rencontrer. Cordialement.

Écrit par : mauro poggia | 26/02/2012

Le PDC perd les pédales ... Pauvre François, tu es aveuglé malgré la réalité des images et la parfaite audition du son, tu arrives encore et malgré tout à juger pire le jet d'un gobelet d'eau par dessus un feu d'injures, de diffamations et de mensonges....que l'acte du pyromane malotru. Que reste-t-il du PDC? le C, vous l'avez oublié depuis des lustres. Le D, tu n'y penses plus... la preuve. Quant au P, il va disparaître sous peu à Genève,tant et aussi longtemps que vous continuerez à défendre le lamentable PLR avec ses petits copains-coquins ...

Écrit par : J-F Girardet | 26/02/2012

"Quelle honte de voir cet homme se lever comme une « baraque » avec son verre d'eau dans la main, aller vers son pré opinant, et jeter le contenu sur la « gueule » de ce dernier."

Ce n'est pas ce que j'ai vu. Il a jeté le contenu pratiquement depuis sa place et la plus grande partie de l'eau a arrosé le parquet et un peu la secrétaire qui n'en pouvait mais. Autrement dit le reste du contenu dudit verre d'eau n'a guère qu'humidifié le plastron de M. Blanc. Ce monsieur qui vociférait sa haine à l'encontre du futur arroseur.


"toutefois, il a su garder son sang froid.
Suis-je dans l'erreur ?"

Oui. D'où l'eau froide.


"La réaction humaine est la même."

Non. Quel article du code pénal voulez-vous invoquer?

126? Mais l'injure qui est la cause directe de la voie de fait entraînerait le rejet immédiate d'une éventuelle plainte.


"Du moment que les parlements sont des théâtres bourgeois, il faut transformer les théâtres bourgeois en parlement."

(Mais je ne sais plus où j'ai lu ça...)
On n'a pas tous les jours l'occasion de rire, ni d'aller au théâtre. Profitons.

Écrit par : Johann | 26/02/2012

Les commentaires sont fermés.