20/02/2012

Pour nous la VIE .......

A chaque jour suffit sa peine......


 

images.jpgBien le bonjour,

Bon début de semaine.

Ce matin je n'ai pas envie de parler de nos soucis quotidiens parfois très pérpiphériques, encore moins des « genevoiseries ».

A chaque jour suffit sa peine.

LA VIE .......

Comme moi arrêtez-vous un instant, lisez, soyez pensifs et pourquoi pas réalistes pour cette journée et les autres.

ELLE TELLEMENT VRAIE ......

Allez bonne journée !

 

Une vie se trouve être comme les lignes de nos mains

Un livre grand ouvert, une page nouvelle chaque matin.

Un jour se sentir protégée par un ange gardien

Volant au dessus des siens,

Et l’autre perdre son magicien.

Elle était gardée sous les ailes de cet oiseau

Abritée et pleine de gaîté ;

Soutenue par ses amitiés, une famille soudée

Protégée entre les murs de son château

Tout lui souriait à présent, tout lui semblait beau.

Notre amour était le plus grand qu’il soit

Nous devions partir à deux, mais elle ne m’a pas attendu, elle à pris soin de moi.

Une mère, un père, quel père ?

M’aider à retrouver le mien, perdre en un sens le sien.

Ne plus rien comprendre, ne plus le reconnaître.

Mais ma vie s’écroule, un jour je le retrouve

Un jour dans mes bras je peux enfin le prendre,

Puis l’autre il part, sans même pouvoir se défendre.

Seul dans son petit monde,

L’orage gronde.

Mais l’amour est encore là pour que tu vives en moi.

Tes amis vont te suivre.

L’une des lignes de nos mains est un fil d’amitié

Semblant être solide, se sentir entouré.

On se promet de ne jamais se détourner

Et puis malgré cette perte, malgré ton chagrin, sans bien sur l’oublier,

Tu te retournes, tu te reconstruis

Peut-être trop vite pour eux.

L’amitié à fuit

Par peur peut-être ?

 

Ils pensent qu’il est injuste que tu te reconstruises aussi vite.

Ils pensent que tu l’oublis.

Et du jour au lendemain

Te laisse seul, là ou toi tu en aurais le plus besoins.

Pour eux, plus de lendemain.

Le fil de l’amitié se casse net

Mais toi, tu restes honnête.

Elle leur manque et elle te manquera à jamais

C’est pour ça que tu es là aujourd’hui, pour leur dire combien tu l’aimais.

Ho amitié ! Restes solides, n’apporte pas le vide

Autour de toi.

Rien n’est pardonné, pourtant rien n’est oublié ;

Ensemble, tous ses moments passés.

Comprends, soutiens, gardes soudés ce lien

Parce que une vie peu s’arrêter du jour au lendemain

Au détour d’un chemin.

http://www.jepoeme.com/forum/poeme-adieu/20_fevrier/178103/1.html

 

07:15 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.