27/01/2012

Etrangers : signature d'une charte des droits et devoirs du Citoyen Suisse...

 

images.jpgBien le bonjour,

Comment va la vie à la veille de ce week end dont la neige est annoncée jusqu'en plaine dimanche.

Pour être Suisse il faut être blanc comme neige !

Pas simple de se naturaliser. Toutefois c'est hypra légitime.

A Genève faudra savoir le français; c'est normal.

L'article de la TdG en parle :

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Le-Conseil-dEtat-...

A mon avis ce n'est pas suffisant pour être Suisse.

Comment donner la nationalité Suisse a des gens, certes humains et respectables, s'ils baragouinent que quelques mots de notre noble langue.

De plus, comment délivrer le petit route, si envié par d'aucuns, si le candidat ne connaît pas l'histoire de sa Commune, du Canton et de la Confédération.

Subsidiairement, comment obtenir la croix fédérale sans connaître le cantique Suisse et sans savoir faire une bonne fondue.

Je pense que des éléments liés à nos valeurs devraient être exigés pour se naturaliser. On ne devient pas Suisse d'un coup de baguette.

L'ABC d'être Suisse demande le respect de nos institutions de nos idéologies, de nos dogmes, des droits et valeurs, des religions, j'en passe est des meilleurs.

Pourquoi ne pas faire signer une charte comme en France.

« Vous souhaitez devenir français. C'est une décision importante et réfléchie.

Devenir français n'est pas une simple démarche administrative. Acquérir la nationalité française est une décision qui vous engage et, au delà de vous, engage vos descendants »

« En devenant français, vous ne pourrez plus réclamer d'une autre nationalité »......

« La charte est un moment de solennité entre la nation accueillante et la personne accueillie »....

« l'assimilation est tout à fait nécessaire. Elle doit se faire par la langue et par l'adhésion aux valeurs essentiels de notre démocratie »....

« Le maintien de notre cohésion nationale, dans des périodes difficiles comme aujourd'hui, ainsi que la réussite du processus d'intégration des immigrés, dépend de notre propre foi en nos propres valeurs ».....

« un niveau de langue correct, respect des valeurs de la République française »...

« Quant on est français on parle le français ».

« Tout candidat à la naturalisation doit s'engager au préalable à concourir à la défense et à la cohésion de la nation. »....

« Celui qui se soustrait à ses obligations ou se livre à des actes contraires aux intérêts fondamentaux de la France peut être déchu de la nationalité française ».....

Ont défendu ces notions de valeurs, notamment des hauts politiciens Français.

En Suisse, il devrait en être de même pour les étrangers voulant acquérir la nationalité Suisse :

. test de français niveau sortie du CO,

. test de culture générale, connaissances d'histoires, culturelles et sociétales de base,

. test sur les institutions,

. test sur nos droits et coutume.

. à voir d'autres....

Signature d'une charte des droits et devoirs du Citoyen Suisse.

Faisons confiance à l'UDC !!!

Allez bonne journée !

 

 

07:15 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Il n'y a que les Verts (pastèques) qui s'en offusquent de cette nouvelle initiative prise par Isabel Rochat.

Écrit par : Victor Winteregg | 27/01/2012

Et que faire des Suisses qui refusent de la signer? Oui parce que si une charte existe je pense que les Suisses devraient la signer aussi avant de recevoir les droits politiques.

Écrit par : Hassan | 27/01/2012

@ Hassan
Les Suisses nés avec la nationalité n'ont pas choisi de devenir suisse par intérêt ils le sont dès leurs naissance et si leurs parents étaient des étrangers c'est ces derniers qui ont fait l'effort pour leur descendance. L'effort demandé est un gage de la motivation des candidats et la garantie d'un minimum de connaissance du pays d'accueil. La Suisse ne demande pas aux candidats d'adopter une religion parce que la Suisse est tolérante en la matière ce qui n'est pas le cas de certains pays d'où provient l'immigration.

Écrit par : L' Amer Royaume | 27/01/2012

Vous avez raison, cher François, il est temps de prendre le taureau par les cornes et le problème de la surpopulation étrangère par le bon bout. Il en va de l'avenir de l'insécurité à Genève et dans la Suisse entière. Je suis rassurée de voir qu'il reste des hommes intègres et soucieux de l'intérêt du pays comme vous.

Je ne manque jamais de lire votre blog, et plus je le lis, plus je vous trouve sympathique. Je crois que vous êtes divorcé, donc libre, cher François ? Que diriez-vous si nous faisions connaissance en personnes, plutôt que par blog interposé ? Car, ai-je besoin de le préciser, j'ai beau être ménopausée depuis belle lurette, je n'en suis pas moins femme... Si vous voyez ce que je veux dire...

Qu'en dites-vous, très cher François ??

http://www.youtube.com/watch?v=YQJIUH7FsMM

Écrit par : patoucha | 27/01/2012

Les commentaires sont fermés.