26/01/2012

MM = Marc Muller où Mes Meilleurs souvenirs au Conseil d'Etat ?!

 

images.jpgBien le bonjour,

MM, ça pourrait être Mario Monti de l'Italie à l'agonie économique.

MM, c'est à Genève l'affaire Marc Muller.

Après la convocation du meilleur Ami du Conseiller d'Etat, le Procureur Daniel Zappelli, quelle crédibilité, quelle image pour les jeunes, quelle confiance de la part des Citoyens genevois créditée à Marc Muller.

Les Citoyens et les médias, surtout les médias, ont descendu la note de Marc Muller de AAA à XXX.

Comment le PLR soutient-il encore le Magistrat ?

Marc Muller, blouson noir d'un soir, ne peut plus rester au Conseil d'Etat.

En effet, aux yeux de Genève, de la Suisse et de l'Europe, l'homme qui doit incarner la Paix, la sérénité, un coeur de Chef d'état, s'est transformé en une sorte de «loubard » du Conseil d'Etat de la République et canton de Genève.

Les mains salies de Marc Muller ne peuvent plus signer pour Genève.

MM c'est indéniablement devenu pour Marc Muller « Mes Meilleurs souvenirs » au Conseil d'Etat !!!

Marc Muller pourrait éventuellement dans un proche avenir rejoindre Guy Gilbert, le prêtre chez les loubards !

Certes....

Rappelons le serment que chaque Conseiller d'Etat doit respecter en tout honneur et droiture :

" Je jure ou je promets solennellement:
d'être fidèle à la République et canton de Genève, d'observer et de faire observer religieusement la constitution et les lois, sans jamais perdre de vue que mes fonctions ne sont qu'une délégation de la suprême autorité du peuple ;
de maintenir l'indépendance et l'honneur de la République, de même que la sûreté et la liberté de tous les citoyens;
d'être assidu aux séances du Conseil et d'y donner mon avis impartialement et sans aucune acception de personnes;
d'observer tous les devoirs que nous impose notre union à la Confédération suisse et d'en maintenir, de tout mon pouvoir, l'honneur, l'indépendance et la prospérité. "

Rien de plus, rien de moins.

Dès lors, on peut se poser la question en marge de la convocation du copain de Marc Muller, le Procureur Daniel Zappelli, quelles limites au comportement d'un ministre en fonction ?

Oui Marc Muller a eu un comportement inapproprié.

Oui Marc Muller a réagi comme un simple Citoyen.

Oui Marc Muller a renforcé sa grande liberté individuelle.

Oui Marc Muller s'est octroyé le soulagement de ses souffrances psychologique du moment.

Oui, oui, oui.......

Du monde extérieur comme du monde intérieur politique, sa libération émotionnelles, ses affects, ses postures défensives, le Conseiller d'Etat n'a pas montré l'exemple.

Il s'est décloisonné !

Son mécanisme de défense a dépassé l'étique du Conseiller d'Etat.

Pour ces raison et pour le l'image face à notre belle jeunesse, fer de lance de la politique genevoise, Marc Muller doit démissionner.

C'est rude, c'est ainsi.

Allez bonne journée !

 

 

07:15 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Vous êtes étrange M. Velen, sur votre blog du 15 janvier dernier, vous défendiez avec une certaine vigueur les turpitudes nocturnes de M. Muller et aujourd'hui vous écrivez qu'il doit démissionner.
Bizarre bizarre...

Écrit par : Cramia | 26/01/2012

Bonjour Cramia,
Vous avez dit bizarre, comme c'est bizarre.
Le 15 janvier, l'affaire semblait moins grave, puisque pas devant le Procureur.
D'une tête d'épingle morale, c'est devenu une botte de foin immorale !
D'où ma position de ce jour.
Entre le coeur et la raison, je choisis donc la raison.
Bien à vous.
François

Écrit par : François Velen | 26/01/2012

Merci pour votre réponse M. Velen, vous avez raison de choisir la raison.

Écrit par : Cramia | 26/01/2012

Les commentaires sont fermés.