11/01/2012

L'UDC motive plus que jamais les jeunes ?

 

Unknown.jpgBien le bonjour,

Comment va la vie. Nous sommes inondés de soleil, c'est tout simplement magnifique. Profitons un maximum, nous ne savons pas ce que nous réserve demain.

Certes.....

L'affaire Hildebrand fait réagir !!!

Hier dans une association carougeoise très harmonieuse, ils m'ont étonné, surpris.

En effet, après avoir écouté des jeunes de moins et de plus 18 ans, je puis vous affirmer que l'UDC est loin de s'éteindre.

Ils sont vraiment motivés à dire non à l'Europe, à limiter le flux d'étranger, à préserver l'emploi en Suisse pour les Suisses au prime abord. Ils sont enclins à 300 % à préserver les avantages pour les Suisses avant d'offrir des lits confortables aux étrangers qui ne se croisent les bras et qui nous coutent de l'argent.

Absolument pas racistes mais réalistes sur le bien fondé des idées de l'UDC, ils pensent que la Suisse a des valeurs à vendre, certes, mais se disent farouchement opposés à faire du social à outrance en faveur du multi-culturel-négatif.

La lucidité, la clairvoyance, le franc parler, le côté agrarien, les personnes, mis à part Blocher, les idées, la défense des valeurs, notamment celles liées à la famille, la franchise, les thèmes défendus tels que l'immigration, la sécurité et l'indépendance, les performances scolaires, l'emploi, le retour au bon sens en politique climatique, les valeurs liées à la famille, sont des atouts progressifs parmi d'autres de l'UDC plaisants aux jeunes générations.

Ils n'ont pas peur de dire tout haut et tout fort qu'ils ne cautionnent pas les tendances politiques centristes trop molles. Ces derniers n'emportent pas la palme des contrats avec le peuple.

L'UDC sait prendre les problèmes à la racine et les défendre avec ténacité, intelligence et lucidité sur le bien fondé.

Il a de la performance à défendre ses idées.

Il lutte systématiquement contre les chaos politiques menés par les partis du centre.

Il n'est pas populaire, bien au contraire il est curieux du bien être des Citoyens face aux réelles perspectives qui menacent.

Il est constructif de l'avenir des jeunes.

Le bon sens de l'UDC est repris par les partis tels que les Socialistes en matière d'immigration, notamment à Genève, d'autres tendances commençant à défendre l'indépendance de la Suisse dans une Europe aux soins intensifs. Preuve que le parti agrarien ne pensent pas que des inepties. Il est au goût du jour.

Le dérapage des élections fédérales du 14 décembre dernier n'est qu'une mauvaise stratégie de Blocher et n'influe en aucun cas le bons sens de ces jeunes.

Par contre, ils trouvent la communication telles que les affiches « à chier » comme ils m'ont dit !!!!

Bref, je dirais que ces jeunes d'ici, et ils ne sont pas les seuls à être des visionnaires, sont les fers de lance incontournables de l'avenir du Pays, ils ont droit de s'exprimer, heureusement, ils s'expriment.

Ils sont Chrétiens mais pas crétins !!! Ils veulent des valeurs sures pour leur avenir.

Par contre, ils sont farouchement contre le MCG !

Ceci rapporté, allez bonne journée.

 

 

 

08:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

a oui , on voit a carouge la moyenne d'age de vos elus doit etre 70 ans, vraiment jeune.

de plus le plus jeune udc carougois doit avoir 50 ans, ca aussi super jeune.

de plus rien dans la tête

regardez les pdc depuis que vous y n etes plus ils revivent

Écrit par : rene blanc | 11/01/2012

Allez les jeunes, adressez un mail au "parlament fédéral" et demandez une CEP, commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Hildebrand.
C'est votre futur que vous assainirez et le temps est venu de ne plus se laisser manipuler par des élus qui ne respectent pas les règles et leurs mandants.

Écrit par : Corélande | 11/01/2012

J'espère sincérement que "vos jeunes" sont des exceptions qui confirment la règle.

En effet, comment peut on décemment soutenir un parti populiste qui mise sur les frustration, les ressentiments et les peurs des citoyens pour exister et engranger des succès électoraux dont il ne sait même pas que faire ?

Comment prendre au sérieux un parti qui tente d’expliquer à la population que dans le monde économiquement globalisée dans lequel nous vivons, il serait encore possible de vivre en toute indépendance à l’écart du reste de la planète sans se préoccuper des inévitables compromis inhérents à la mondialisation ?

Comment ne pas lutter contre un parti qui, alors qu’il se présente comme le défenseur de nos traditions a, par exemple, fait exploser la sacro sainte « formule magique », remis en question le mode d’élection du conseil fédéral et bafoué au nom des intérêts de son chef suprême le secret bancaire ?

Non, à l’heure ou d’autres partis xénophobes progressent ailleurs dans le monde en exploitant les mêmes grosses ficelles démagogiques, c’est plus que jamais un devoir pour les citoyens et par conséquent pour les médias de lutter avec tous les moyens à leur disposition contre la montée en puissance de ces partis populistes au nationalisme exacerbé.

Bref, être anti UDC aujourd’hui, c’est simplement être responsable !

Écrit par : Vincent | 11/01/2012

Les commentaires sont fermés.