05/01/2012

Quel message du Conseil d'Etat genevois?!

 

images.jpgBien le bonjour,

Couvrez-vous, une agitation du ciel va balayer notre bon vieux ciel genevois.

Un sale temps sur Genève.

Genève ?

Que se passera-t-il en 2012 dans la petite République du bout du lac Léman.

Et bien, comment le savoir puisqu'il n'y a pas eu encore de message de la part du Conseil d'Etat.

Les sept sages sont-ils à l'heure du lendemain d'hier, sont-ils en vacances ou tout simplement n'ont-ils rien à dire, ou encore n'ont-ils pas le courage politique de dire clairement les choses.

Toujours est-il, rien n'est réjouissant à Genève en ce début des « genevoiseries ». Je ne vais pas faire de dessins, lisez la presse notamment notre bonne "Julie".

Or, dans une période difficile et qui sera encore plus difficile cette année, le Président du Conseil d'Etat, au fait c'est qui, ah oui je crois Pierre-François Unger, aurait pu nous livrer des bons voeux, des mots de réconfort, nous tracer le chemin de la solidarité, des encouragements à vivre ensemble des moments au contraire du rose, j'en passe et des meilleurs. Que nenni, rien de transcendant et de transparent sur Genève en 2012.

Pourtant n'est-ce pas le rôle des femmes et des hommes politiques de s'adresser aux Citoyens le 1er janvier. Chez nous du haut de la Cathédrale Saint-Pierre !!!

Quel bonheur d'entendre aux quatre coins de Genève des voeux de sérénité et de prospérité et surtout de paix.

Je verrais bien une grande fête sur la place Saint-Pierre vers les 18 heures, avant faut se remettre de la Saint-Sylvestre, avec le Conseil d'Etat incorpore, le Grand Conseil, les musiques genevoises, les ci et les ça, et évidemment une réception digne d'un 1er janvier !!!

L'opportunité de partager quelques réflexions sur les libertés, sur les règles incontournable de la vie, sur les les gens souffrant de violences et d'intolérances, sur les grands projets, pour autant qu'ils y en aient, 2012. Cultiver le témoignage de la vie en commun et continuer à offrir un message courageux aux plus sensibles.

Ne désespérons pas, le message sera prononcé le 20 décembre 2012 à minuit !

En parlons du Conseil d'Etat, il se dit dans les milieux politiques, et des notables genevois, que certains sont sur des sièges éjectables :

  1. Marc Muller, il n'a pas la carrure d'homme d'Etat.

  2. Isabel Rochat, pour sa gestion déplorable de la sécurité genevoise.

  3. Michèle Kunzler, qui déraille totalement du côté TPG.

  4. Pierre-François Unger, très bon Conseiller d'Etat, mais devant quitter le Conseil d'Etat selon les règles du PDC.

Quant à David Hiler voyons ces actes faces aux à la crise du budget.

Enfin, le grand Charles, Berrrrrr il continue à brouter intelligemment dans les préaux d'école.

Beaucoup pensent que le meilleur Conseiller d'Etat est François Longchamp.

C'est l'homme simple, humain, sensible, généreux, bourré de qualités.

Nous pouvons lui faire confiance pour gérer Genève.

Message ou pas des « pontifes » genevois, la vie continue et rien ne nous arrêtera de vivre à Genève.

Nous avons en effet le droit à la vie sacrée du bien être, à la liberté de s'exprimer dans le respect des valeurs, à veiller sur notre patrimoine commun, à la prospérité et à la dimension de nos richesses humaines.

Vivre ensemble !

Allez bonne journée.

 

 

 

 

 

 

08:08 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.