25/12/2011

Fêtons le Christ et le Soleil.....

 

images.jpgBien le bonjour,

La messe est dite, c'est Noël.

Mais au fait, pourquoi fêter Noël le 25 décembre ?

J'ai cherché et j'ai trouvé ce qui suit.

Bonne journée !

Noël, c'est le jeudi 22 décembre 2011 à 6 h 29...

Noël, la célébration du soleil invaincu

Noël vient du latin Natalis (dies). C'est (le jour) natal...et représentait l'anniversaire de la naissance du Sol Invictus (le Soleil Invaincu).

Natalis > Noël comme le latin patella > poêle.

Cette fête avait lieu le jour du solstice d'hiver : c'est en effet à partir de cette date que les jours se rallongent : le soleil renaît...

Cette année, le solstice d'hiver a lieu le 22 décembre 2011, à 6 h 29 (heure de France, ou 5 h 29 TU). C'est à cette minute que commence l'hiver.

Noël, c'est à l'origine la fête du soleil : rendons gloire au Soleil qui nous donne chaque jour la lumière et sans lequel nous ne pouvons vivre !

25 décembre, ancien jour du solstice d'hiver

Quand Jules César réforme le calendrier, le solstice d'hiver tombe un 25 décembre... On décide alors qu'une année comportera 365 jours et 6 heures (soit 1 jour supplémentaire tous les 4 ans). Mais cela fait 11 minutes en trop, soit 18 heures par siècle !

Ce n'est pas beaucoup dans la vie d'un homme. Mais, en 325, quand le concile de Nicée décide de fixer la date de Pâques en fonction de l'équinoxe de printemps, on constate que l'équinoxe tombe un 21 mars alors qu'elle aurait dû tomber un 25 mars.

La raison ? les fameuses 11 minutes. Mais on croit alors que Sosigène, le créateur du calendrier julien, s'était trompé dans ses calculs.

Et les 11 minutes continuent alors à détraquer le calendrier. En 1582, l'équinoxe tombe un 11 mars. Le pape Grégoire XIII décide de réformer le calendrier julien (qui devient alors grégorien) :
- on retire 3 jours bissextes tous les 4 siècles,
- au jeudi 4 octobre 1582 succède le vendredi 15 octobre 1582 : 10 jours sont ainsi retirés du calendrier.

Le but est de faire en sorte que l'équinoxe de printemps tombe un 21 mars, comme au temps du concile de Nicée. Il aurait fallut retirer encore 4 jours pour que le solstice d'hiver tombe un 25 décembre. Mais le pape préfère être conforme au concile de l'Eglise plutôt qu'à César le païen.

Mais alors, question piège : que s'est-il passé le 10 octobre 1582 ?
Rien ? En fait ce n'est pas si simple ! Seuls l'Italie, l'Espagne et le Portugal ont suivi le pape. En France, Henry III décide de supprimer 10 jours en décembre de la même année. Ainsi, le 10 octobre a bel et bien existé en France, mais pas au-delà des Pyrénées !

Les autres pays européens suivront, d'abord les pays catholiques, ensuite les pays protestants. Kepler dira qu'ils préfèrent désobéir au soleil plutôt qu'obéir au pape.

Les Russes devront attendre l'arrivée au pouvoir des bolchevistes. C'est pourquoi leur Révolution d'octobre (1917) s'est déroulée... en novembre.

Jul, la célébration du solstice scandinave

Comme le Natalis dies des Romains a formé Noël, c'est aussi la célébration du solstice d'hiver qui est à l'origine du nom de Noël dans les pays scandinaves. Ainsi, au Danemark, Noël se dit Jul (se prononce [youl]). Cette fête est encore plus importante dans les pays nordiques: plus on va vers le nord, plus les jours sont courts en hiver (et plus les jours sont longs en été)

Célébrons Noël !

Les Romains et les Germains avaient pris l'habitude de fêter avec éclat la renaissance du Soleil... Cette fête fut alors "récupérée" par l'Église, qui estimait que le petit Jésus était aussi le Christ Soleil...

Alors, son jour de naissance ne pouvait être que le 25 décembre...

Fêtons alors le Soleil et le Christ en un même élan d'enthousiasme ! L'amour du prochain n'est-il pas ce qui fait rayonner notre cœur ?

Et cela ne nous empêche pas de fêter deux fois Noël : Le Noël solaire, le 22 décembre, et le Noël chrétien le 25 décembre !

http://www.lexilogos.com/calendrier_noel.htm

 

 

07:30 Publié dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Joyeux Noël, François Velen,
Grand merci de nous apporter cette recherche sur l'origine du jour et du nom de Noël.
Je rajouterais aussi que ce jour du solstice d'hiver est aussi la résultante de forces cosmiques intenses qui gouvernent ce rythme des jours courts et longs.
Ces forces sont toujours là et pas seulement quand elles se manifestent à Noël.
Ainsi, elles illustrent très bien le retournement psychique que chaque être humain peut effectuer avec lui-même à chaque instant: en partant de son attention à la périphérie, pouvoir retourner son regard à l'intérieur de lui et percevoir son intuition la plus profonde, celle qui nous donne des idées....LUMINEUSES!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 25/12/2011

Oui, sans Jésus, le retour des beaux jours, c'est simplement l'occasion de bronzer, il s'agit aussi d'une fête à vocation morale.

Écrit par : RM | 26/12/2011

Les commentaires sont fermés.