25/11/2011

Addiction sexuelle ? Et vous ...???!!!!

 

Unknown.jpgBien le bonjour,

Primo, c'est la veille du week end. Génial les commerçants Carougeois sont ouverts.

Deuxio, jour pour jour dans un mois c'est Noël.

Troisio, l' addiction sexuelle gonfle les bouquins psy. !!!

Souffrir de manque de sexe ? En fait oui et non car c'est plus que jouissif, le corollaire bon pour le moral et le phy. « Nettoyer les outils ne peut être que propreté pour les membres de cette bonne vieille terre !!! ».

DSK ? Parce que ce fut un number one de la planète on en a fait toute une érection médiatique alors que les grains de sables humains sont tout aussi forts dans cette noble branche qu'est le sexe. DSK comme bien d'autres sont malades du sexe.

J'ai lu que « les cas de célébrités sont médiatisés, mais nous voyons arriver les gens lambda qui souffrent exactement de la même chose. C'est exactement comme pour la drogue ».

Alors, des spécialistes de la dépendance sexuelle pense que le mécanisme de cette maladie est encore tabou mais qu'il existe bien.

L'Association américaine de psychiatrique (AAP) répertorient la dépendance sexuelle comme une sorte de dysfonctionnement.

D'autres comme une addiction tout comme l'alcool, le tabac, la drogue.

N'oublions pas que Freud a écrit aussi que la masturbation était une addiction originelle.

On s'intéresse encore peu à l'addiction sexuelle car c'est encore tabou, notamment en Suisse.

Pratiquer le bon sexe, un besoin naturel ?

Je pense que oui.

Pour moi ce n'est pas une addiction, c'est un état d'esprit fantasmé, pratiqué, pour autant que faire l'amour reste un sentiment d'amour et non un besoin démesuré. La séduction humaine n'est pas un état d'esprit animalier.

Ce n'est pas tabou de dire que la personne stressée ou angoissée ou contrariée modifie son comportement. Certains s'abandonnent à l'alcool ou le tabac par exemple, il y en a d'autres qui développent une grande activité sexuelle.

Est-ce fuir le danger par l'acte sexuel.

Il semblerait que 3 à 6 % de la population serait concernée par le sexe à la minute. Et tous ceux qui ne sont pas répertoriés.......

Force est de constater toutefois qu'après le soulagement sexuel, les soucis quotidiens reviennent et rebelote il faut jouir d'une manière ou d'une autre.

Le cercle vicieux se mort la queue (!) car l'addiction sexuelle va se répéter. Ca passe indubitablement par l'apaisement sexuel pour parer aux moments de la vie toujours plus difficiles.

Face à cette situation, le besoin incompressible se traduit par la multiplication des conquêtes sexuelles. Chez d'aucuns, souvent ce besoin s'oriente vers la prostitution ou la fréquentation rapprochée des sites pornos.

J'ai lu que « certains peuvent passer la journée à se masturber devant des films, se font renvoyer car ils n'ont pas pu s'empêcher de fréquenter des sites spécialisés durant leur travail, d'autres se ruinent en escorts girls, leur femme les quittent... ».

Alors vient l'isolement, la dépression, etc.

Une doctoresse spécialiste dit que « le sexe sans émotion produit une addiction ».

Et en conclusion, il faut bien admettre selon les spécialistes que le «  Sexe addict » finit pa couper du monde.

Et vous, êtes-vous un Don Juan ou un « sexe symbole » ????!!!!!

Allez bonne journée !

 

 

 

08:23 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Fructus belii...MDRRRRRRMDRMDRRRRRRLOL

Écrit par : patoucha | 25/11/2011

Les commentaires sont fermés.