18/11/2011

Carouge : Déclaration visionnaire de l'UDC ....

 

Unknown.jpgBien le bonjour,

Nous allons vivre un super week end automnal.

Que du soleil pour emplir nos esprits et nos coeurs.

Merci...de laissez brûler dans nos coeurs cette petite flamme source de vie.

Certes....

Un grand MERCI à Jean-François Mabut !

Il m'a évité de faire une belle connerie.

J'avais totalement occulté qu'un référendum ne pouvait être lancé contre un budget.

Or, cordonnier que je suis mal chaussé, je l'avais conseillé à l'UD Carouge.

Woua, la grave erreur !

En ma qualité de 2 fois ancien Président du Muncipal de Carouge, je suis vraiment « con », car pas possible !!! J'avais oublié....ça doit être mon jeune vieux âge !!!!!

Donc MERCI Jean-François.

Certes......

Hier soir, discussions, houleuses, autour du budget 2012 de Carouge.

Evidemment, celui-ci a été accepté par la gauche. Ne sont-ils pas majoritairement.

L'UDCarouge n'a pas été suivie.....merde alors !

Radio bistrot de Carouge me chuchotte à l'oreille que toute la droite aurait quitté la Salle du Conseil lors du vote !!!!

Woua du rififi à la Maison Delafontaine !!!

Mais pourquoi la loi n'autorise-t-elle pas le référendum dans ce cas la; l'UDCarouge était prête.

Certes....

Voici la déclaration de l'UDCarouge lu hier soir. Elle est super réaliste et visionnaire.

Allez bonne bonne journée.

 

Budget 2012 de la Ville de Carouge

Déclaration du Groupe UDC

Notre groupe a étudié avec attention le budget 2012 présenté par le Conseil administratif.

En préambule, qu'il nous soit permis de remercier Madame la Maire, Stéphanie Lammar, responsable des finances, de Monsieur Di Stéfano, Chef du Service des finances, et de tout le personnel de la Mairie pour l'excellente présentation exhaustive du budget 2012.

Nous y sommes sensibles !

Nous avons constaté que ce budget augmente de 9,45 % par rapport à celui de 2011. Il est à hauteur de Frs 100 768'000,--, contre 95'272'000,--.

Que les rentrées fiscales des personnes physiques sont à la hausse ce qui nous laisse interrogatif. Nous y reviendrons plus loin.

Que les charges n'ont de cesse de gonfler, soit 9 % par rapport à cette année. Elles sont devisées à Frs 96'923'000,--.

Que le reliquat est budgétisé à Frs 25'000,--.

Quant aux investissements prévus à Frs 50'063'600,--, comprenant un autofinancement de Frs 13'729'126,--, il est prévu une insuffisance de financement de Frs 36'334'474,--., soit une augmentation de 21 % par rapport à 2011.

Nous sommes convaincus que des dépenses sont incompressives. D'autres liées à l'engagement de personnel, la culture, pourraient être revues à la baisse.

Nous remarquons aussi que les coûts de la petite enfance sont en augmentation constante. Ne faudrait-il pas aussi récompenser le représentant légal qui élève son enfant à la maison.

Les engagements n'ont cessé depuis plusieurs années de renforcer les rangs du personnel de l'administration. Est-ce vraiment justifié ?

La culture alloue des subventions à des associations qui laissent un doute quant au but développé, notamment le Théâtre de l'Alchimie. Une augmentation de Frs 100 %, soit de Frs 100'000,-- à Frs 200'000,-- ne nous paraît pas justifiée.

Au sujet des Théâtres subventionnés de Carouge, nous souhaiterions vivement un développement de contrats visant à proposer des spectacles offerts aux enfants et aux aînés de Carouge. Une sorte de partenariat au regard des subventions allouées.

Nous pourrions développer bien des points du budget trop élevés ou pas justifiées.

Notre souci est bien plus grand quant aux prévision réelles de 2012.

En effet, depuis la présentation du budget 2012, la réalité de la situation économique a évolué dans le mauvais sens. En effet, nous devons nous rendre à l'évidence que l'économie est entrée dans les nuages gris. Carouge n'y échappe pas et n'y échappera pas. Les grands économistes prévoient une récession générale s'étalant sur dix ans. L'Europe est aux soins intensifs !

Force est de constater que les finances publiques du Canton de Genève se détériorent aussi et doivent être revues à la baisse.

En effet, une note du Département des finances aux Communes genevoises fait part des projections fiscales négatives des personnes physiques ou de l'impôt sur la fortune pour 2012. Il se réfère à la diminution entre juin et octobre dernier, s'abaissant de 3,8 % et de 3 % à 1,5 %. Pour preuve les recettes de l'Etat baissent de 75 millions par mois et ça ne va pas s'arranger dans le court et moyen termes.

En conséquence, inévitablement les recettes fiscales pour Carouge prévues en 2012 seront abaissées d'autant.

Ca concerne essentiellement l'augmentation prévue de 0,18 %, soit Frs 3'331'000,--, pour les personnes physiques. Cette augmentation ne se je justifie plus aux projections de Monsieur David Hiler.

Il en va de même des personnes morales qui vont au gré de l'économie mondiale.

Quant à la taxe professionnelle n'oublions pas que le Grand Conseil est sur le point de la supprimer. Il faudra remplacer plus de 17 millions. Va-t-on vers une augmentation d'impôts des personnes physiques pour compenser ce manque à gagner.

De plus, cette année, aucunes bonnes surprises ne sont prévisibles quant aux rentrées fiscales. Le compte rendu 2011 sera-t-il déficitaire ?

En définitive, soyons honnêtes envers les Citoyens carougeois en reconnaissant que les reliquat sont terminés. N'ayons pas peur de la réalité des faits. Ayons le courage politique de dire les choses clairement.

Sans conteste, nous allons au devant de jours difficiles ce que d'aucuns ne peut nier.

Il est donc de notre devoir et de notre responsabilité d'imposer au Conseil administratif une nouvelle vision de son budget au vue des prévisions réelles prévues par l'Etat de Genève et par l'économie mondiale en générale. Attention aux clignotants rouges!

Ce qui nous amène à dire très sincèrement et par soucis de transparence vis-à-vis des Citoyens carougeois que le budget 2012 présenté par le Conseil administratif ne correspond plus à la réalité des projections de l'Etat de Genève.

Le reliquat vert prévue dans ce budget 2012 de Frs 25'000,-- tournera sans nul doute au rouge si aucune mesure n'est prise pour ramener à sa juste valeur ce budget.

En conséquence, il est indubitable de renvoyer la copie au Conseil administratif, charge à lui de l'adapter à la réalité des authentiques rentrées fiscales 2012.

Pour se faire, nous invitons le Conseil administratif à prendre langue avec Monsieur David Hiler afin de recueillir son dernier sentiment sur le document discuté ce soir et de revenir ultérieurement devant ce Conseil.

Les Citoyens de Carouge doivent être conscients de la politique réaliste

que L'UDC entend mener dans leurs intérêts et dans celui de la bonne gestion de la Ville de Carouge. Loin de nous de vouloir vivre les 12ème provisionnel, toutefois il en va de l'intérêt de l'avenir économique de l'ensemble, Citoyens et commerçants, de Carouge.

En conclusion, nous ne voterons pas ce soir le budget 2012 et vous invitons à en faire de même. Par là, loin de nous de vouloir sanctionner le Conseil administratif, nous voulons tout simplement un authentique ajustement du budget 2012 par rapport à l'évolution de l'économie et des finances du canton de Genève et de la conjoncture générale actuelle et future.

Madame le Maire, Madame et Monsieur les Conseillers administratifs revenez très prochainement avec une nouvelle mouture adaptée aux récentes projections de Monsieur David Hiler.

Mesdames et Monsieur de la sagesse carougeoise que diable !

Merci de votre attention.


 

 

 

08:12 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

les déclarations du PLR et du PDC sont bien meilleures !

Écrit par : walter | 18/11/2011

Les commentaires sont fermés.