06/11/2011

Histoire d'OURS ce dimanche à Carouge

 

images.jpgBien le bonjour,

Dimanche maussade, dimanche pas bon pour les déprimés, dimanche bon pour faire des bébés.

A propos de bébés et d'enfants une super exposition de Nounours se passe à Carouge. Elle est aussi pour les adultes évidemment. Qui n'a pas eu son nounours !

Les Ours nos Amis d'enfance à Carouge.....

Depuis 12 ans c'est une tradition perpétuée par Anne-Marie Zweifel, non seulement commerçante des enfants à la rue Sainte-Joseph, mais aussi Présidente du Cartel des sociétés carougeoises.

Elle organise une « Histoire d'Ours » à la Salle de la cure catholique de Carouge, 20 rue du Collège, les 4, 5 et 6 novembre prochain. Donc ce dimanche après midi est le dernier jour.

Une exposition pour les enfants, c'est clair, mais aussi pour nous les adultes. Qui n'a pas chouchouté son Nounours avant de dormir !

Ce sont des artistes qui confectionnent des ours dans toutes leurs grandeurs, de toutes les couleurs, avec beaucoup d'imagination, qui viennent à Carouge ces 3 jours.

Un week end où nos Amis les nounours seront câliner.

Histoire d'Ours ....!

La naissance de l’ours en peluche

L’histoire de l’ours en peluche commence à Giengen, en Allemagne, en 1902. 
C’est là que Margarete Steiff, une fabricante de jouets qui réalisait des animaux en peluche avec des restes de tissus, a fabriqué le premier ours-jouet en peluche de mohair d'après des croquis exécutés au zoo de Stuttgart par son neveu Richard Steiff.

Ce prototype, appelé l'Ours PB 55, a été commercialisé sous le nom de "Friend Petzy". 
Ce premier nounours remporte un succès énorme pour l'époque. 
Un gros importateur américain en demande plus de 3000 exemplaires à la Foire de Leipzig en 1903. 
En 1907, la production d’ours en peluche dépasse un million d’exemplaires.

Evolutions

L’ours en peluche a beaucoup changé depuis son invention si bien qu’on en trouve aujourd’hui de toutes les couleurs et de toutes les formes.

Les premiers ours Steiff étaient constitués de mohair variant du beige au brun et rembourrés de copeaux de bois ou de sciure. 
Leurs articulations étaient rudimentaires et ils reprenaient toutes les caractéristiques des vrais ours : une bosse dans le dos, de longs bras pour se mettre à quatre pattes ou debout, de grands pieds et des griffes brodées. 
Le nez et la bouche en V inversé étaient également brodés, tandis que les yeux étaient faits de boutons de bottines.

Les premiers ours automates ont été fabriqués dans les années 1920. 
C’est aussi à cette époque que les ours en peluche sont devenus les héros de livres pour enfants, notamment ceux d’Alan Alexander Milne, qui a écrit Winnie the Pooh (Winnie l'ourson) en 1926.

Les yeux de sécurité en plastique, vissés et inarrachables sont apparus en Angleterre en 1948. L’inventrice de ce modèle, Wendy Boston, a également créé en 1960 l'ours "Playsafe", le premier ours lavable en machine (en Nylon bourré de mousse synthétique).

Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, la morphologie de l'ours en peluche a changé, avec des modèles plus souples, non articulés, de forme plus ronde et aux membres plus courts.

Les ours en peluche, surtout les modèles anciens, sont devenus des objets de collection : depuis 1980, la marque allemande Steiff réédite son ours de 1905. 
Les fabricants et les artistes réalisent aussi des modèles uniques ou des séries limitées que les collectionneurs s'arrachent.

(sources : http://www.gralon.net/articles/sports-et-loisirs/loisirs/article-l-histoire-de-l-ours-en-peluche---origines-et-evolutions-1441.htm)

Venez vivre avec vos enfants « Notre histoire d'Ours !!!.

Allez bonne journée ensoleillé dans nos esprits et dans nos coeurs !

 

07:00 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.