02/11/2011

Manque de communications aux HUG !

 

images.jpgBien le bonjour,

Mélons l'agréable à l'utile !!!

Avant de parler du manque de sérieux aux HUG, j'aimerais dire que je suis un responsable heureux. Pourquoi ? Lundi soir, au Bouchon de Carouge, j'ai eu la chance de Présider un Comité d'organisation totalement motivé à la cause musicale du canton de Genève.

La première séance de travail en vue d'un grand rassemblement.

L'organisation de la Fête de la Fédération des musiques genevoises (campagne), la Fédé, qui se déroulera le 1er septembre 2012 dans le cadre de la traditionnelle Vogue de Carouge, organisée par le Cartel des sociétés carougeoises. Une grosse « machine » de dièses qui comptera sur sa portée très musicale environ 1000 musiciens-nes.

Cette manifestation faisant synergie avec la Vogue se voudra avant tout un rassemblement de personnes sympa, ouvertes, partageant les mêmes préoccupations à savoir faire vibrer toutes les cordes du bonheur de la musique.

Toutes et tous auront les instruments tendus vers cet événement qui s'approchera du bonheur de la vie en faisant vibrer les esprits, les coeurs.

L'ensemble des participants, des Carougeois-ses et des visiteurs marcheront ce 1er septembre 2012 sur les chemins de la beauté instrumental.

La musique ne tisse-t-elle pas les éclats de la lumière du quotidien.

Faire jaillir la joie de vivre à travers la musique !

YESSSSS !!!

Bref, cette journée musicale s'inscrit dans la philosophie de Carouge FAIRE LA FETE.

Certes......

Alors les HUG ! Que se passe-t-il aux HUG pour en parler ici ?

Rien de grave. Pas vraiment besoin d'aller aux urgences déjà super encombrées.

Des petits riens énervant le « chou ».

Ce n'est pas la première fois que j'entends des gens se plaindre.

Doléances que je peux comprendre après avoir subi 34 interventions sur mon imbécile de genou.

Je connais un patient de cette grosse machine médicale qui doit se faire opérer d'une hernie discale.

Il voit le gentil chirurgien avec lequel ils discutent de l'intervention, fixe la date de l'opération et les examens médicaux liés.

Electromachinchose, radiotruc, analyse du liquide rouge.

Tout d'abord la date d'opération initialement prévue est déplacée sous prétexte que le gentil chirurgien prévoit des urgences dans quinze jours !!!! Sera-t-il de garde ? Est-ce un simple homme qui se fait tirer les cartes tous les soirs....

Deuxio :

Le patient à tout le moins anxieux prend contact avec les différents Services pour les examens.

Alors là c'est l'étonnement, la consternation, personne n'est au courant, personne ne sait de quoi on parle.

En fait, le chirurgien n'a pas transmis le dossier du bon patient qui souffre, qui craint l'opération. Ce n'est pas anodin de se faire triturer la colonne vertébrale.

Aucune coordination entre les différentes disciplines ?

On peut le croire.

Moi même, j'ai vue des trucs surprenants aux HUG que je n'ai pas constaté au CHUV. Et oui, au vue de la gravité de l'état de mon genou, je me suis fait suivre à Genève et à Lausanne. A ce sujet, j'avoue que j'ai été mieux soigner au CHUV.......

Bref, quid de la synergie entre Services au HUG.

Conclusion : on ne joue pas avec le moral des gens affaibli par la maladie, même si les HUG sont une grosse machine médicale difficile à gérer.

A au fait, les HUG sont-ils comme tout ce qui ne va pas à Genève ?!!!!!!

Allez bonne journée et bonne chance à ce patient !

 

 

 

 

07:15 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.