• La Conquête du pouvoir.... Essai sur la montée de l'UDC....

    Imprimer

     

    Unknown.jpegBien le bonjour,

    Que dire...... trop beau.....trop jouissif.... trop excitant....ce temps.

    « La terre chante ces jours-ci de bleus, de verts. Elle ne chante pas de bonheur, elle chante exister. Elle célèbre l'existence de l'existence » (Henry Bauchau).

    Pour me convaincre du bon choix que j'ai fait, après une longue et profonde réflexion, mon neveu et son épouse m'ont offert pour mon anniversaire un bouquin sur la montée de l'UDC. Un grand merci, je comprends encore mieux ......

    « La conquête du pouvoir

    Essai sur la montée de l'UDC »

    Ecrit par Pietro Boschetti. Historien de formation et journaliste de profession, travaille à la Télévision suisse romande (TSR. En 2004, il a publié aux Editions Zoé « Les suisses et les nazis). Le rapport Bergier pour tous.

    « L'union démocratique du centre (UDC) domine aujourd'hui la politique suisse. Comment ce parti, qui en 1975 encore n'attirait qu'un électeur sur dix, a-t-il pu devenir dès la fin des années 90 le numéro un incontesté ?

    Ce livre propose une explication historique qui part de l'après-guerre. Car pour comprendre ce qui se passe dans les années 90 et suivantes, il faut d'abord s'immerger dans la fabuleuse époque connue sous le nom des « Trente Glorieuses ».

    L'économie était alors en plein boom, le filet social s'étoffait, la société de consommation s'épanouissait. En 1974, la crise du pétrole sonne la fin de cet âge d'or, durant lequel la concordance entre la droite et la gauche avait si bien fonctionné. Le système entre progressivement en crise. C'est le début des « Trente Calamiteuses ». L'UDC, l'ancien parti agrarien, saura en profiter pour s'imposer.

    Ce livre détaille son étonnante montée en puissance. Grâce à la mise en perspective historique, on comprend mieux le développement politique, particulier à la Suisse, de ces vingt dernières années ».

    Ce livre retrace donc une soixantaine d'années. Quelle histoire cet UDC !!!

    L'UDC, carburant politique Suisse, mérite d'être mieux connu pour ses valeurs profondes de la société Suisse, aux contraire des intérêts divers et contradictoires et des interprétations divergentes des autres partis.

    Cet ouvrage tente de démontrer que les militants de l'UDC ne sont pas des sauvages en chemise noire !

    Des questions restent ouvertes dans l'esprit des détracteurs de l'UDC.

    Les gens de ce parti agrarien et défendant les valeurs de notre Pays sont trop vite jugés comme des gens extrémistes, renfermés, obtus, fondamentalistes.

    L'UDC n'est pas extrémiste, au contraire il représente la tendance des Suisses inquiets pour le devenir de leur terre politique, économique et sociale.

    Et Dieu sait si nous pouvons êtes inquiets.

    L''UDC a très bien compris et comprends très bien « la Suisse éternelle », le corollaire saisit les enjeux actuels et futurs de la Suisse dans une Europe aux soins intensifs et dans un monde en constante mutation.

    Alors avant de porter un jugement gratuit et de comparer l'UDC a des anciennes mauvaises forces Europénennes lisez ce livre.

    Enchanter et réenchanter le quotidien des Suisses ne peut être que bénéfice pour le Pays.

    Je dirais humblement et respectueusement que l'UDC s'y emploie !

    Allez bonne journée !

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Politique 3 commentaires
  • Les HUG soignent les "clastiques" des jeunes.....

    Imprimer

     

    images.jpgBien le bonjour !

    Ouf cette satanée crève est soignée.

    Et vous ça va toujours avec ce super temps automnale. La vie est pas plus belle ainsi.

    J'ai lu dans le magazine des HUG, Pulsations, un truc traitant du blues des jeunes. Pour faire face à ce réel fléau de société, malheureusement, la Pédiatrie a réorganisé son service y-relatif.

    La crise « clastique »...

    C'est dingue les jeunes pris par une crise dite clastique. Oui vous avez bien lu « clastique » et comme moi vous ne savez pas ce que ce mot propre à la médecine veut dire. Encore méconnu ce nouveau « truc » désigne un état d'agitation dans lequel l'adolescent pète les plombs et casse tout sur son passage, jusqu'à la « gueule » des parents. Grave de chez grave ce genre de coup de tonnerre dans la marmite des jeunes !

    Malheureusement, pour éviter une crise d'autoritarisme trop sévère des parents n'arrivant plus à gérer leur gamin, font appel aux spécialistes. Ce n'est pas un désistement bien au contraire c'est un non lieu face à des moments incontrôlables du jeune.

    Une nouvelle unité....

    Ces jeunes victimes des méfaits de notre système de société bien trop agité arrivent aux urgences pédiatriques. Une prise en charge pédopsychiatrique.

    Une équipe pluridisciplinaire composée de médecins, psychologues, art-et ergothérapeutes, psychomotriciens, pédagogues et infirmiers. Bref tout l'arsenal pouvant ramener le jeune à une vie plus objective.

    Face à l'augmentation certaine des cas, les HUG ont donc constitué une palette de soins regroupée dans la nouvelle unité de pédopshychiatrie inaugurée en juin dernier.

    Cette nouvelle unité ne soigne pas que les crises clastiques, elle prend en charge également les jeunes présentant des troubles alimentaires, des pathologies psychiatriques, comme la dépression et les tentatives de suicide, elles aussi en net augmentation ces dernières années.

    De lire dans cet article au sujet de ces jeunes certainement en manque de repères très humains :

    « Souvent ce sont des actes qui conduisent les jeunes ver nous. Il y a peu de mots, pas d'histoire. C'est ici que le travail en équipe prend toute son importance. Chaque collaborateur, représentant sa discipline et sa subjectivité, apporte une vision du patient. Et dans les réunions de synthèse, notre travail consiste à construire une narration, une histoire. C'est notre objectif. C'est ainsi que nous pouvons sortir le jeune, et son entourage, de l'impasse, de la réduction aveugle » explique le Docteur Rémy Barde.

    Précision lue :

    « Une nouvelle consultation de pédophsychiatrie, destinée aux jeunes de 5 à 18 ans, ouvre en octobre prochain. Conçue comme une alternative à l'hospitalisation, et dirigée par le Dr Dante Trojan, elle offre une prise en charge adaptées aux besoins des enfants, des adolescents et des familles. (AK).

    Conclusion, les éclats d'un petit enfant sont canalisables, l'adolescent moins d'où le renforcement des activités pédopsychiatriques.

    C'est un réseau gagnant dans nos sociétés rendant nos jeunes bien plus faillibles. Serions-nous face à une grande passivité.......

    Allez bonne journée !

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Santé 3 commentaires
  • Horreur au rhume d'automne .....

    Imprimer

     

    Unknown.jpegBien le bonjour,

    Woua j'ai la crève !

    Un rhume carabiné !

    Les idées sont un peu nuageuses !

    Paraît qu'il y a un virus à Genève, un « truc » pas gentil.

    Je n'aime pas avoir la crève, ça me rend grincheux, indélicat, de mauvaise.

    Donc ce qui suit est à la hauteur de cette attaque virale et de mes neurones bousculées !

    Alors voici, voilà, vu les circonstances du moment parlons peu mais bien en vous narrant un poème bizarre sur l'automne :

    Le saviez-vous .....

    L'automne de Charles Baudelaire

    Charles Baudelaire (1821-1867) peut-il être qualifié de poète maudit ? Certainement, lui  à qui Les Fleurs du Mal ont valu un procès pour outrage à la morale publique et à la morale religieuse. Aujourd'hui, Les Fleurs du Mal sont le recueil de poésies qui se vend et s'est le plus vendu en France.

    Chant d'Automne

    Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
J'entends déjà tomber avec des chocs funèbres

    Le bois retentissant sur le pavé des cours.

    Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,

    Et, comme le soleil dans son enfer polaire,

    Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.

    J'écoute en frémissant chaque bûche qui tombe

    L'échafaud qu'on bâtit n'a pas d'écho plus sourd.

    Mon esprit est pareil à la tour qui succombe,

    Sous les coups du bélier infatigable et lourd.

    II me semble, bercé par ce choc monotone,

    Qu'on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.

    Pour qui ? - C'était hier l'été; voici l'automne !

    Ce bruit mystérieux sonne comme un départ.

    Charles Baudelaire ("Les Fleurs du Mal" – 1857).

    Demain nous reviendrons aux choses sérieuses.

    Allez bonne journée !

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Santé 3 commentaires
  • Le surendettement des jeunes tue l'avenir.....

    Imprimer

     

    images.jpgBien le bonjour,

    Woua nous vivons de belles journées automnales; il fait même trop chaud !!!! (faut bien râler un peu !!!!).

    Les jeunes s'endettent de plus en plus au point de se surendetter.

    C'est ce qu'affiche la « Julie » :

     

    http://www.tdg.ch/actu/suisse/surendettement-jeunes-invite-parlement-2011-09-26

     

    C'est grave. Oui c'est grave ! C'est même très grave de lancer gratuitement des jeunes dans les dettes pour satisfaire la consommation. Ne détruise-t-il pas leur épanouissement.

    Ce matin le Conseil national va se pencher sur ce fléau.

    Fléau d'un système mettant en péril dangereusement les finances des jeunes.

    C'est aussi mettre dans le « caca » l'avenir des jeunes.

    Les jeunes commencent à faire des dettes et à un moment donné c'est la spirale des dettes. Un engrenage qui peut détruire l'avenir de ces jeunes.

    Appauvrissement d'une future société.

    Mort des valeurs et des repères.

    Triste vent soufflant sur cette belle jeunesse.

    Nos sociétés sont-elles à la dérive.

    Que faire face à une société de consommation poussant à une super consommation.

    Quels rôles des parents, de l'Etat, de l'économie, des finances, du social.

    Voulons-nous faire une société d'assistés.

    C'est vraiment un casse-tête.

    Mais au fait combien de jeunes sont endettés ?

    Existe-t-il une étude à ce sujet ?

    Quels moyens ?

    Et bien, mes chers Amis tout commence dès la naissance.

    On apprend à dire « Svp », « merci », « bonjour-aurevoir », bref les ABC de la vie, s'en suit l'épanouissement de la croissance de la vie.

    Il en va donc de la responsabilité des parents et de l'instruction publique et des réseaux s'y rattachant.

    « Tu n'as que 8 ans, tu n'auras pas de natel ».

    « Tu veux un scooter, tu iras travailler pendant les vacances ».

    « Tu veux sortir samedi, travaille plus à l'école ».

    Etc.....

    Non, Mesdames et Messieurs, ce n'est pas ringard.

    C'est toujours d'actualité et si ce n'est plus dans nos sociétés à la dérive.

    Je dirais « Trop de social tue les sociétés ».

    Rendons responsables les futures générations sans tomber évidemment dans les excès.

    Bref, remettons-nous en les mains de nos Sages à Berne pour qu'ils trouvent les bonnes solutions pour éviter de tomber dans le « trou ».

    En Suisse, si nous dépensons Frs 1,--, nécessité d'avoir dans le porte-monnaie Frs 2,--!!!.

    Ne te laisse pas aller à la tentation dans ce système complètement "fou".

    Bonne réflexion.

    Allez bonne journée.

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Société 0 commentaire
  • La bonne idée de l'UDC de/pour Carouge....

    Imprimer

     

    Unknown.jpegBien le bonjour,

    Comment va la vie d'artiste dans laquelle Vous êtes unique de chez unique ?!

    Bon début de semaine.

    A Carouge ça bouge !

    http://www.tdg.ch/geneve/actu/carouge-peine-pietonniser-rues-2011-09-23

    Le Conseil administratif rend des parties de la place du Marché et de la rue Saint-Joseph aux piétons et ce sur une décision en 2008 par le Conseil municipal.

    Au fait, je crois que j'ai voté ce truc là lorsque j'étais encore au Municipal ! J'ai donc humblement bien fait !!!!!

    Je n'ai rien contre cette décision qui va dans le sens de nombreux commerçants et habitants, sauf que l'on supprime des places de parking sans compensation. Pourtant, la voiture est un acquis bien acquis de ses utilisateurs. Now on se déplace en voiture !

    Quoiqu'en disent les Verts et leurs nombreux Amis, la voiture est rentrée (malheureusement) dans les moeurs et il faut (malheureusement) la côtoyer et faire avec, c'est (malheureusement) indéniable. D'autant plus, que Nous voulons tous le beurre, l'argent du beurre, la crémière et la louche, le corollaire parquer son « auto » dans le magasin !

    Bon alors on fait quoi ?

    Le groupe UDC de Carouge, fait preuve de clairvoyance, de réalisme; il est visionnaire pour le bien des Citoyennes et des Citoyens de Carouge. Il pense aux commerçants, aux habitants, aux visiteurs, aux livreurs, etc.

    Au vue de ce qu'il se passe dans le centre de chez centre de Carouge, il a proposé au dernier Conseil municipal une motion dont la teneur suit ci-dessous.

    Il ne s'agit que de la velléité d'étudier si un parking souterrain peut s'enterrer sous la place du Marché. Rien d'autre. Ce n'est pas le projet, ce n'est pas pas déjà le trou, ni les grues. Juste une sollicitation toute simple SAVOIR SI C'EST POSSIBLE.

    Et paf, bien des Conseillers municipaux peut être jaloux de cette bonne idée ont voté NON. Ont-ils eu peur de ne pas tenir en leurs mains la baguette magique !

    Ah oui celles-ci et ceux-ci du NON font de la démagogie et non de l'intérêt de la chose publique.

    Bref, que vous sachiez que les UDC Carouge bougent pour le bien de la Commune, à savoir :

    Motion du groupe UDC de Carouge

    Vu que de nombreuses places de parking ont été supprimées, soit environ 300, sans compensation, créant ainsi un vaste mécontentement au sein de la population concernée.

    Vu que nombre de Citoyens Carougeois ont été mis sur le fait accompli et qu'aucune solution nouvelle leur a été proposée.

    Vu l'insatisfaction des commerçants soucieux du manque de place de parking de proximité pour leur clientèle.

    Vu que dans l'avenir d'autres places seront appelées à disparaître sans compensation.

    L'UDC Carouge propose de créer un parking public en sous-sol de 400 places sous la place du Marché et ceci dans les meilleurs délais.

    Ce parking ne saurait exclure en surface des îlots de parcages pour les livraisons aux commerçants et les déposes pour les gens handicapés, ainsi qu'un concept de convivialité (terrasses de café, animations, kiosque, jeux pour enfants, emplacements pour les vélos, et surtout maintien du marché).

    Une synergie en faveur des promeneurs devrait être créée entre la place de Sardaigne et la place du Marché.

    Les techniques nouvelles ne devraient pas faire subir à nos arbres un quelconque dommage.

    Enfin, ce parking répondra aux besoins impérieux de l'habitat, du commerce et des loisirs. Les commerces du Vieux Carouge satisferont en plus et à tous égards la clientèle de passage des Communes avoisinantes ainsi que le tourisme.

    Ce concept créera un centre animé et exclura les dangers liés à la circulation.

    En conséquence de ce qui précède, le Conseil municipal invite le Conseil administratif à faire une étude de faisabilité dans les meilleurs délais allant dans ce sens.

    Ainsi fait et signé à Carouge le 5 septembre 2011.

    Proposition rejetée par la majorité des Conseillers municipaux de Carouge !

    Allez bonne journée !

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Carouge 4 commentaires
  • Carouge et le Chocolatier Philippe Pascoët....

    Imprimer

     

    images.jpgBien le bonjour,

    Dans 3 mois c'est Noël !

    Faut penser à ne pas oublier la messe de minuit, le repas sympa en famille et les cadeaux.

    Une idée de cadeau :

    Lisez plutôt ci-dessous :

    Vie Carougeoise .....

    Philippe PASCOËT, le Maître chocolatier

    Ce Breton de 45 ans, papa de 3 enfants, Perine 16 ans, Pierrick bientôt 15 ans et Adrien dans quelques mois 6 ans, a su sévir les amateurs et les professionnels du chocolats non seulement à Carouge, mais aussi en Europe et dans le monde.

    Pour Philippe Pascoët, le chocolat est la star, transcendé par des notes aromatiques, d'alliance de parfums exquis et étonnant donnant une saveur exceptionnelle aux chocolats. Romarin, sauge, basilic, menthe, coriande, et bien d'autres arômes, ne font plus qu'un avec le chocolat pour former de délicates, inattendues, surprenantes, et envoutantes ganaches. Le chocolat est une matière noble qui mérite d'être travaillée avec passion et détermination; Philippe Pascoët est devenu un magicien de la transformation du chocolat en bijoux, le corollaire, en a fait sa passion pour la joie et le bonheur des palais avertis.

    Ce Français, ayant évidemment épousé la vie Carougeoise, s'est très vite initié aux secrets du chocolat Suisse tout en faisant connaître ceux de nos Amis Français. En effet, les Français sont fiancés au chocolat noir, qu'alors ici nous sommes mariés avec le chocolat au lait !

    Ses distinctions.....

    C'est à Carouge qu'il gagne en 2006 le prix de l'artisanat de Genève. Depuis, il n'a cessé de monter l'échelle pour atteindre les Grands chocolatiers avec ses quelques 12 tonnes fabriqués et distribués ici et ailleurs.

    En effet, les distinctions et prix le font entrer dans la cour des Grands du monde du chocolat, pour preuve :

    2006, 1er prix de l'artisanat à Genève,

    2007, prix d'Honneur du salon du chocolat à Paris,

    2008, prix de l'Excellence Internationale au salon du chocolat,

    2008, 1er prix du meilleur chocolatier à Genève,

    2011, « Commémorant, aussi, du 225ème anniversaire de la Ville de Carouge ».

    Et d'ajouter qu'en 2009, il fut associé au défilé du célèbre Salon du chocolat de Paris. Pour l'occasion Philippe incarna un Styliste d'une mode complètement folle puisque qu'il créa parmi une vingtaine de mannequins vêtues de robes en chocolat, une robe 100 % chocolat. Le succès fut dès lors assuré ! Le tout Paris connaît Philippe Pascoët !

    Pour arriver sur les marches du podium Philippe a galéré, bien galéré. Il décrocha un diplôme de Pâtissier-Chocolatier-Glacier, puis voyagea pour parfaire ses talents. Cette passion naît en 1989. Au paravant, il crée des « gâteries » pour sa famille à l'occasion des Fêtes de fin d'année et de Pâques. Très vite, sous la pression magique de ses proches, il ravit les palais gustatifs de ses Amis qui le poussent a marcher sur les chemins du professionnalisme du chocolat. C'est le début d'un parcours sans faute.

    Depuis, il ne cesse de marcher sur les chemins de la réussite sous une bonne étoile.

    Philippe Pascoët le Carougeois....

    De passage à Carouge, il tombe très vite amoureux de la Cité Sarde. En 1999, il installe son premier laboratoire au 20 rue de la Filture. En 2003, il reprend l'arcade de Monsieur Pierre Schaublin, pâtissier au 12 rue Sainte Joseph. Etant ici observé que Monsieur Schaublin nonobstant son arcade et un tea-room à la rue Sainte-Victor fut le Fondateur de la chocolaterie des Bergues.

    Aujourd'hui, épaulé par sa Compagne Anne Berman, dans son petit magasin bien Carougeois situé au 12 de la rue Saint-Jospeh, Philippe a créé son univers, sa passion, sa notoriété, son petit empire du chocolat. Il baigne dans la joie de vivre de Carouge !

    Monde averti du chocolat, flâneurs des rues de Carouge, curieux, découvrent cette petite arcade sans enseigne, sans flonflons. Dans la bijouterie du chocolat, des présentoirs sobres, une petite musique classique, les distinctions bien méritées, un rideau sobre, un divin petit culte du monde du chocolat. Ce Maître chocolatier est le premier a se hasarder en Suisse en important la ganache; chez Nous, nous connaissions les pralinés.

    Il est connu aussi dans le 6ème arrondissement de Paris, 52 rue Saint-Placide et au CORNER du 4ème étage du Bon Génie.

    La ganache......

    La ganache revêt ses plus beaux atouts : la noix de coco se fait tendre et sucrée, le safran réchauffe l'atmosphère, la réglisse évoque de délicieux souvenirs d'enfance, le romarin fait chanter le chocolat, la pulpe de passion réveille les sens.....

     

    Ganaches ? Des goûts subtils et exquis, pour preuve : bergamote, café, cannelle, carré cacao, citron vert, cognac, cointreau, coriande, deux frères, feuilletine cassis, framboisine, grand cru Baiano Brésil, île Grenade, Java, Madagascar, Nouvelle-Guinée, Papouasie, Saint-Domingue, Venezuela. Mais aussi lavande, menthe, noisette ancienne, noix de coco, orange, gingembre, pain d'épices, réglisse, rhum, romarin, safran, sauge, thé jasmin, thym, truffe au champagne, truffe, verveine citron.

    Que de gourmandes et belles histoires autour de la ganache, mais aussi des tablettes, des macarons, des moelleux.

    Chaque création est une émotion, un amour racontant une histoire de parfums, de fleurs, d'îles lointaines, d'un monde ultime de bijoux des chocolats.

    Modeste, audacieux, créateur, visionnaire, fonceur, sympathique, gentil, humain, Philippe bien qu'authentique artisan Carougeois a su avec ténacité acquérir une éclatante renommée mondiale grâce a son sens inventif et vibrionnant du monde du chocolat. A croire qu'il aime mieux le chocolat que ses proches !!!!!

    Il voyage beaucoup afin de créer de fructueux liens dans le but de « chocolater » de nouvelles gammes parfumées pour le bonheur de sa clientèle, notamment le Conseiller d'Etat Pierre-François Unger et le Maire de Genève, Manuel Tornare et récemment la Chancellerie d'Etat de la République et Canton de Genève.

    Carouge Cité du Chocolat ?

    Carouge a la chance d'être gâtée en chocolateries: Rohr, Martel, Wolsfilberg et Philippe Pascoët. Alors pourquoi unit dans la même passion, ces Maîtres Chocolatiers avec le concours des Autorités carougeoises ne créeraient-ils pas la « Cité du Chocolat » à Carouge avec un petit musée, des expositions, des festivals du chocolat.

    Une chose est certaine Philippe Pascoët, le stylste du chocolat de la rue Sainte-Joseph a déjà épousé « mon » idée !

    Alors en avant........!

    Pourquoi pas ?!

    Le point d'orgue de ce propos, Philippe Pascoët vous réserve que des surprises à l'occasion du 225ème anniversaire de la Ville de Carouge.......... Hummmmmmm!!!!

    Allez bonne dégustation et bon dimanche.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    es tablettes, de macarons, d'assortiments...
Quand la ganache revêt ses plus beaux atours: la noix de coco se fait tendre et sucrée, le safran réchauffe l'atmosphère, la réglisse évoque de délicieux souvenirs d'enfance, le romarin fait chanter le chocolat, la pulpe de passion réveille les sens...
Les tablettes sont toutes aussi savoureuses: le lait apporte une touche de douceur,le noir orange est puissant et profond, l'écorce de gingembre discrète et intense à la

     

    Lien permanent Catégories : Carouge 0 commentaire
  • L'Art de la boxe à et de Carouge.... De sérieux combats ....

    Imprimer

     

     

    Unknown.jpeg

     

     

    La vie Carougeoise......

    Le Club pugiliste de Carouge avec Giorgio COSTANTINO

    Bien le bonjour,

    C'est un plaisir non dissimulé de parler de Boxe avec l'entraîneur du club pugiliste de Carouge, Giorgio Costantino. Il en connaît long se professionnel au coeur grand comme le Vieux Carouge !

    Cet Italien, né en 1959, entrepreneur en peinture – papiers peints – travaux de qualités à Carouge, marié à Antoinette à qui il doit une immense gratitude, père de Sonia, Claudio et Alexandre, est Carougeois depuis 30 ans. Un chemin suivi chez Nous sans faute.

    Cet entraîneur de boxe au grand coeur s'est formé à la Haute école fédérale de sport de Macolin; en 1985, il obtient sa licence professionnelles de boxe.

    En 1987-1988, il est entraîneur au club de Châtelaine. Il rend possible la montée de deux champions, Jean Chiarelli et Fabien Zavatini. Dans les années 90 Jean Chiarelli devient champion professionnel Suisse.

    Il entraîne aussi Enrico Scacchia, champion d'Europe en 1986.

    En 2000 Giogio rejoint le club de Carouge pour parfaire à titre personnel sa condition physique. Il fut repéré par le regretté François Sutter, qui créa le club avec Jean Rohrbasser et Gilles Cassani, pour entraîner professionnellement les athlètes nouvelle génération. Un puissant intelligent de la boxe fait peau neuve à Carouge !

    Sofiane Sebihi....

    C'est ainsi que Giorgio prend en mains la carrière de l'excellent boxeur Sofiane Sebihi, poids super-moyen, ayant fait plus de 15 combats, 14 succès, 1 défaite.

    En février dernier, il devient champion du monde IBF des mi-lourds à Florence en battant l'Italo-Kosovar Vigan Mustafa par K.-O. Il peut ainsi porter la ceinture internationale IBF.

    Au grand daim des Français, Sofiane bat le champion sur ses propres terres de France, Jean-Louis Mandengue, champion de France invaincu en France. Ce grand et spectaculaire match fut retransmis en direct sur Eurosport !

    Sofiane est devenu une vedette de la boxe grâce à Giorgio Costantino

    Patrick Kinigamazi.....

    En parallèle, Giorgio entraîne un autre champion, Patrick Kinigamazi, 26 ans, Rwandais à Genève depuis 1986. Champion suisse professionnel, il détient 16 victoires pour autant de combats; pas un ring de perdu ! Il est aussi quatre fois champion d'Europe et deux fois du monde de full contact; aujourd'hui, il est toujours champion du monde.

    Bientôt au bénéfice de la nationalité Suisse, ce Rwandais a effectué sur sa terre d'accueil la suisse toutes ses études, du basket puis la boxe. Il a un excellent niveau affirme Giorgio son entraîneur. Patrick bataille ferme ses assauts multiples et rapides. Il ne lâche jamais rien, et par la force des choses imposent un traitement douloureux, psychologique précisons le, à ses adversaires.

    En novembre prochain, Patrick s'attaquera en double WBA à un véritable championnat à l'Aréna. Il aime les défis, et fait d'un étalage loyal de courage et d'un grand talent. Il a de l'intensité, de la parfaite technique, une vitesse solaire, une intelligence certaine. « Kini » c'est l'athlète né pour la boxe intelligente !

    C'est le diamant du club de Carouge, il reste invaincu !

    Tout ça il le doit en grande partie à son entraîneur Giorgio Costantino.

    Sebihi – Kinigamazi, les réussites du club pugiliste de Carouge, sont emplis d'une grande gratitude envers leur entraîneur Giogio, le pro de la boxe !

    Le club pugiliste de Carouge.....

    Les fondateurs François Sutter, Gilles Cassani et Jean Rohrbasser n'imaginait pas que leur club fondé fin 1979 serait reconnu en 2011 tant en Suisse qu'en Europe que dans le monde.

    En 2011, le club compte plus de 250 membres dès 6 ans, autant de garçons que de filles.

    Depuis le film de Clint Eastwood « Million dollars baby », de plus de filles sont sensibilisées par la boxe. Une authentique parité !!!

    Le club est présidé par Philippe Rossel entouré d'un excellent comité dont René Gevisier, Conseiller municipal à Carouge.

    Les locaux récemment rénovés grâce au soutien sans compter de l'ancien Maire, Marc Nobs, sous la proposition de René Gevisier, se situent au 33 de la rue Jacques Grosselin (sous-sol).

    Tout ce petit monde du plus vieux sport est animé notamment par Silvio Chanton et Giorgio Costantino.

    Les actuels professionnels du club sont Patrick Kinigamazi, Hamlet Petrosyan, Flavio Turelli, Bertrand Bossel, Stéphane et David Roethlisberger, et d'une nouvelle révélation David San Antonio.

    Les jeunes et la boxe....

    Pour la jeunesse la pratique de la boxe apporte des sources du sport, mais aussi individuel pratiqué en groupe, développement ainsi l'esprit de camaraderie.

    Cherchant des sensations psychologique ou physique, toute cette belle jeunesse Carougeoise vient au club, école de boxe connu et reconnu par les Autorités carougeoises, pour se soumettre à un entraînement intensif, comme l'exige ce plus vieux sport de combat. Ils apprennent les gestes techniques de base, d'autres suivent simplement les cours de gymnastiques et de mise en condition, ou frappent au sac pour entretenir leur corps qui aurait parfois tendance à se ramollir avec les années qui passent.

    La boxe est éducative, canalisatrice d'une violence qu'il est préférable d'exercer dans un cadre bien plus précis plutôt que la rue.

    C'est un sport olympique et universitaire ayant ses lettres de noblesse.

    La boxe comme tous les sports c'est des heures et des heures à suer et à grimacer, à violenter sont corps pour l'alléger, le modeler, l'endurcir, pour apprendre les gestes jutes, les différentes frappes, les séries à enchaîner et aussi les esquives qui permettent d'éviter les coups.

    Le trop plein d'énergie, voire la violence, que l'on devine parfois chez certains doit servir à faire son chemin en compétition, à s'élever dans la hiérarchie en s'appuyant sur une technique acquise après d'innombrables séances d'entraînement.

    Au delà de l'aspect sportif, se joue également un grand rôle, celui lié social joué par le club. Le club et cette belle jeunesse c'est un contrat de confiance, une relation associative, éducative et surtout humaine.

    C'est une « charte, entre le jeune et l'entraîneur , comme Giogio Costantino, prouvant qu'il y a une grande capacité d'exister autrement et de tracer sa voie grâce au sport.

    Un bel avenir se profile pour le Club pugiliste de Carouge et l'un de ses entraîneur phare, Giorgio Costantino et son poulain, Patrick Kinigamazi.

    Allez bonne journée !

     

    Lien permanent Catégories : Carouge 1 commentaire
  • Tribune du coeur...!!!!!

    Imprimer

    Bien le bonjour, Comment va la vie des genevoiseries?! La, je suis assis sur une terrasse entrain de boire un petit cafe et surtout épris par la beauté de la nature, des cimes valaisannes, des sentiers, des bisses, j en passe et des meilleurs. Radieux soleil, radieuse vie toute simple, à l essentiel. Envie de vous dire que chaque année les institutions étatiques devraient offrir à chacun d entre nous une semaine de détente au coeur de nos montagnes helvétiques. Au diable les genevoiseries, les krougeoiseries, les m'a tout vu, les nombrilistes, celles et ceux qui se croient. Ayons a coeur l esprit très essentiel de la nature et de ses bienfaits pour notre psy, via notre phy. Aujourd'hui hui c est aujourd'hui hui, on verra bien demain au levé du soleil. Alors vivons pleinement l instant présent. "Merde" lundi ça reprend.... Ma plume va à nouveau s agiter, dire, constater, redevenir une citoyenne bien krougeois !!!!! C est humain, mais qu est ce que c est "con" !!!!! Bah, parfois cela fait du bien de dire tout haut ce que d aucuns pensent tout bas... Avec respect et correction Evidemment. Coup de coeur a tribune des bienheureux des montagnes valaisannes!!!! Bon je vais faire ma physio aux bains, face à ce magnifique décor tout naturel. Allez bonne journée! (écrit sur mon IPhone)

    Lien permanent Catégories : Général 3 commentaires
  • La semaine du goût....

    Imprimer

    Bien le bonjour,

     J - 1 et hop nous nous projetons dans la troisième saison, l'Automne.

    Cette semaine c'est celle du Goût.

    Prendre la Suisse par le bon goût; à Genève, le cardon, à Nyon, la féra, à Vevey, la saucisse au choux, à Sion, la raclette, à Sierre, la viande séchée, à Bâle, le cervelas, à Locarno, le panettone, dans le Jura, les cerises, j'en passe et des meilleurs.

    Partout en Suisse du 15 au 25 septembre nous vivons aux goûts des saveurs Helvétiques.

    La Ville de Genève y est associée pour cette 11ème édition.

    C'est une occasion super sympa de mettre en valeur l'un des points essentiels de la politique et du développement durable, à savoir la promotion d'une économie locale en augmentant la proportion des produits régionaux de saison proposés dans les restaurants de la Ville.

    C'est un moment convivial autour d'une table qui permet de découvrir la culture culinaire d'une région, notamment celle de Genève et sa richesse de l'agriculture locale et des produits du terroir.

    A Genève, Café de la Place, la Potinière, le Centre sportif de Varembé, de la Tour du Bois de la Bâtie, de l'Hôtel de Ville, du parc des Eaux-vives, des Forces motrices, de l'Alhambar, et bien d'autres.

    Ce sont aussi les Marchés paysans de Genève, l'Opage et la Ville de Genève qui donnent le goût d partenariat.

    Genvois, goûtez-moi.

    Produits genevois à la carte et en menu dégustation.

    Au diable les pépins de la vie !!!!!!

    Allez bonne journée !

    Lien permanent Catégories : Loisirs 0 commentaire
  • Merci....... Merci ..... Merci .....

    Imprimer

    Bien le bonjour,

    Nous sommes dimanche.
    Comme tous les jours nous pouvons dire MERCI.

    Ah la simplicité ......
    Ah l essentiel......
    Ah le petit rien de bien être.....
    Ah la reconnaissance.....
    Ah le partage ......
    Ah l amour de son prochain......
    Ah le respect .....
    Ah la Paix entre les hommes.....
    Ah le doux regard.....
    Ah le regard sans jugement sur l autre....
    Ah la douce caresse.....
    Ah le sourire accueillant.....
    Ah ...................

    Merci toi qui ne cesse de nous offrir une vie d allégresse, de tendresse, de joie de vivre.
    Meci d être bon.
    Malheureusement, nous sommes bien trop compliqués, moi le premier, pour jouir pleinement des bienfaits dans la simplicité , l allégresse, la joie de vivre, j en passe et des meilleurs.

    Pourtant que la vie pourrait encre être plus belle....

    Allez bonne journée !






    Nous sommes vraiment petits, mais souvent ne sachons rester petits, il en faut toujours plus, car nous ne savons jouir en toute simplicité de l essentiel.

    Savoir aimer sans retour.

    Merci ............

    Allez bon dimanche !

    Lien permanent Catégories : Spiritualité 1 commentaire
  • Détaché de la ville, il fait bon vivre...

    Imprimer

    Bien le bonjour,
    Je suis toujours dans le Valais.
    Après une semaine de soleil, de douceur de fin d été, voici les nuages, la pluie automnale.
    Dommage pour le meeting aérien de Sion.
    Je puis vous dire sans complexe que le spectacle sera chaud. Depuis les bains de Saillon j ai assisté a la répétition. Quelle joie de les voir voler; leurs figures, leur délicatesse, leur culot, leurs approches de risques, bref un show qui va en jeter sur la plaine du Rhône.
    Bref, il pleut, c'est bon pour les champignons, la nature en manque d eau.
    Il pleut, la température dégringole, Hummmm la bonne fondue ce soir au coin du feu.
    Être a la montagne fait oublier les soucis, les très tracas souvent très périphériques.
    On ne pense plus aux "bonnes nouvelles" des médias. Le monde des inepties de nos sociétés s arrêtent avec le regard sur le panorama des cimes, des parois rocheuses, des fôrets.
    Les inepties de certains, comme un toubib d opérette, coulent mieux dans le lit des filets d eau ruisselants sur les façades rocheuses.
    Les commentaires délirants sur les blogs ne sont plus que taches d'encre.
    Ici tout parait plus simple, plus limpide, plus délirant de délicatesses essentielles.
    Pourquoi parcourir des milliers de kilomètres quant on a tout sur place pour s évader des tracas urbains.

    Partant de ce constat authentique, je me permets de proposer a celles est ceux qui nous gouvernent d installer leur bureau en pleine montagne, la dimension de leurs actes, de leur décision s en trouveraient mieux pensés, plus réfléchis, tant la vision du monde est bien différente.

    Pourtant que la montagne est belle......
    Même sous la pluie......

    Un séjour a la montagne change la vie!

    Allez bonne journée!



    Envoyé depuis mon IPhone.

    Lien permanent Catégories : Nature 6 commentaires
  • La Police montée New Yorkaise a Genève!!!

    Imprimer

    Bien le bonjour, Suis toujours au pays du soleil. Ben oui le Valais. Il fait beau, il y a des nanas, la vie est belle. Presque car mon imbécile de genou est super douloureux..... Certes.... Comment se passe la vie a Genève et a Carouge? Notre chère Isabelle, la belle Isabelle de toutes les Polices, est a New York, sur les ordres de la Présidente de tous les Suisses, rencontrer ses homologues policiers et l ancien Maire Giulani. Elle va prendre des cours de sécurité; à l image du grand nettoyage d outre Atlantique, comment securiser Genève. Comme si en Suisse voire en Europe il n y avait que des cloches en termes de stratégie secrétaire. Woua, Isabelle va peut être échanger des "Roms" avec des cavaliers en uniforme!!!! Au fait, se voyage a plusieurs j imagine va couter combien aux contribuables? Pourquoi n avoir pas été en Allemagne, moins cher, ou ça ne badine pas? Engageons des effectifs, discutons moins, agissons, punissons si besoin est, faisons de Genève une authentique ville sécurisée où il fait bon vivre. A Genève se sont bien les Dalton bientôt poursuivis pas la future Police montée de Genève! Vive notre brave Isabelle, vive les Polices, vive Genève plus genevoise..... Allez bonne journée! Ah cette grand Cheftaigne de la Police genevoise!!!!

    Lien permanent Catégories : Genève 10 commentaires
  • Pierre MAUDET au Conseil fédéral dans.....

    Imprimer

    portrait_maudet2.jpg

    Bien le bonjour,

    Comment va la vie d'artiste ? Ne sommes nous pas tous uniques et artistes dans notre vie !

    Je viens de passer une semaine d'allégresse, de tendresse touristique, de joie de vivre en me projetant dans la Suisse profonde. Furka, Gothard, Tessin, re-Gothard, Grimsel, etc. Un vrai bonheur de frayer avec les racines de notre belle Helvétie. On connaît mal nos valeurs toutes naturelles et pourtant Dieu sont-elles belles. Sans être un UDC pur et dur, je dirais que je suis fier d'être un Suisse et d'y vivre pleinement. Doux Jésus que la Mère Patrie est belle ! Que de sites pas encore touchés par les inepties de l'être humain. Que c'est beau de voir se coucher le soleil sur des prairies encore vertes. Je reste médusé par la simplicité, l'essentiel, la velouté, la délicatesse, les valeurs du poumon de la Suisse.

    Certes......

    Carouge vit ses dernières heures du 225ème anniversaire. Un grand merci à Claude Morex le GO de cette manifestation, et à sa troupe de gentils bénévoles, pour ces dix jours à 2 millions aux frais des Princes et des Princesses de la Cité Sarde, Carouge. Demain, quel souvenirs de cette commémoration ?

    Merci aux Autorités de Carouge, surtout les anciens Conseillers administratifs Marc Nobs et Jean-pierre Aebi, pour leur patronage financier.

    Merci, surtout merci et encore merci, aux sociétés du Cartel des sociétés carougeoises, la Police municipale, le Service travaux-voire-environnement, et tous les Services de l'Administration de Carouge pour leur engagement au sein de cette hypra méga fiesta de 10 jours.

    Rendez-vous dans 25 ans avec un nouveau Claude Morex !

    Hihihihhihihihihhih un Claude Morex coûtant moins cher aux gentils Contribuables carougeois !!!!

    Certes.......

    Genève ne sera plus représentée à Berne ? Quelle désobligeance pour ce canton en mouvance constante. Pour cette région ne cessant de se développer, par toujours en bien.

    Chez les Socialistes pas une femme, pas un homme capable d'accéder à l'exécutif fédéral.

    Même pas un dissident issu du terroir Geneviève tout comme Ruth Dreifuss, la bonne genevoise sortie d'un paquet surprise ! Elle ne siégeait pas aux Chambres fédérales, elle n'était pas vraiment genevoise, et hop d'un coup de baguette magique elle est devenue Carougeoise en 48 heures (???!!!!) et Conseillère fédérale (???!!!!). A ne rien n'y comprendre, mais au moins Genève s'est « démerdée » pour placer un point sur l'échiquier helvétique.

    Aujourd'hui, rien de chez rien, personne de chez personne. Quelle tristesse ces socialistes Geneviève. Une gauche déjà molle et de surcroît bientôt morte à Berne.

    Et bien c'est très bien ce destin des socialistes Geneviève, car ce manque ouvre une voie royale pour PIERRE MAUDET. Lui sera représenter Genève à Berne dans quelques années. Pour l'instant, je ne vois que ce jeune loup de la politique défendre les intérêts de la Région à Berne.

    Cet homme de charisme portera parfaitement, s'il continue ainsi, le costume de Conseiller fédéral.

    Vous verrez nous ne serons pas déçu !

    Sur ce ce, je vous laisse à vos petites affaires !

    Allez bonne journée !

     

    Lien permanent 6 commentaires
  • Bourde ou oubli du Conseil d'Etat genevois???

    Imprimer

     

    Unknown.jpegBien le bonjour,

    Excellent dimanche.

    A Carouge, la fête est toujours belle.

    J'avoue que les organisateurs emmenés par Claude Morex, le Libéral Président du Conseil municipal de Carouge, a mis sincèrement le paquet pour la réussite de « Carouge en fête ». Claude est un As !

    Avouons aussi que la partie jouée par le Comité de bénévoles aux hautes compétences est super facile sur le plan financier. En effet, il a eu la chance que le Conseil municipal vote une ligne de crédit inscrite au budget 2011 de 2 millions pour nous offrir cette fête commémorant les 225ans de la Commune.

    Paraît que Claude Morex aurait décidé dans sa grande bonté de prélever Frs 1,-- sur chaque vente et de faire don des montants recueillis à un fond de secours pour les plus démunis de la Carouge. Si tel est le cas, je lui tire mon chapeau. Quel homme de coeur ce Claude Morex !

    Certes,

    Encore une bourde ou un oubli de la part du Conseil d'Etat de Genève ?

    Il semblerait que oui dans le domaine de l'information !

    Selon la « Julie » qui disait ceci hier.....

    « Décharge nucléaire : « Genève doit se réveiller »

     

    http://www.tdg.ch/geneve/actu/decharge-nucleaire-geneve-reveiller-2011-09-02

     

    Soi-disant que le Conseil d'Etat n'était pas au courant que nos Amis Français avait autorisé l'installation d'un dépôt de déchets nucléaires à 70 km à vos d'oiseau. Le corollaire, le délai de recours est dépassé.

    N'y a-t-il pas de services de renseignements, d'enquêtes, de communication à l'Etat de Genève.

    Le courant ne passe-t-il pas entre la France et la Suisse quant à la communication de projets.

    Cela dit, on peut s'opposer, on peut faire recours, ça n'empêchera pas les « Frouzes » de construire un tel dépôt, puisque la France a décidé de ne pas couper les câbles du nucléaire. Toutefois, de réagir est opportun et bénéfique pour notre image de pays s'apprêtant à couper les vives du nucléaire.

    L'idée des socialistes est bonne. Il est nécessaire d'instaurer un système d'échanges de bons procédés entre Genève et les pays voisins. Cela dit, je croyais que ça existait déjà, autant pour moi !

    J'irais plus loin dans la démarche en sollicitant, pour autant que ça n'existe pas, un règlement (une loi) européen et fédéral obligeant les pays voulant se développer dans certains domaines, comme le nucléaire, et pouvant mettre en danger la stabilité des voisins, de porter à la connaissance des uns et des autres leurs intentions nouvelles. Un service de transparence sécuritaire. Un bureau d'information et de communication du vieux continent.

    Un tel Service aurait permis au Conseil d'Etat de Genève de faire recours contre ce projet français.

    Cela dit, nous pourrions nous poser la question de savoir si vraiment le Conseil d'Etat n'était pas au courant auquel cas il aurait tout simplement raté le délai de recours, ce qui serait encore plus grave que je ne le pensais.

    Hummm faut que le MCG enquête .......!!!!!!!!!!!!!!!!

    Allez cette fois-ci je pars en vacances.

    A tout soudain.

    Excellent dimanche !

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Genève 2 commentaires
  • Carouge : 1 fête à 2 vitesses ...?

    Imprimer

     

    images.jpgBien le bonjour,

    Comment se passe la vie ? Bien j'espère.

    A Carouge, la fête bat son plein.

    La Musique Municipale de Carouge a cartonné hier soir à son stand avec son risotto aux bolets et sa bière de la Brasserie des Murailles. En un soir elle a distribué ce qu'elle vend en un week end. Un tabac fumant en parfaite harmonie.

    Cette Fête de Carouge, très belle grâce au Grand Claude Morex, Monsieur Carouge touriste (!), et son staf, est à la hauteur du 225ème anniversaire de la ville de Carouge.

    Mais.......

    Carouge en fête s'est deux mondes. Celui des « bobos » et celui populaire.

    Les « bobos » se cantonnent sur la place de Sardaigne rebaptisée « Place Saint-Carlo » de Turin.

    Tout est très feutré.

    Le coin des gens ayant le porte-monnaie garni. Le décor par fini car pas peint donne le sentiment certain d'être en Italie.

    Les spectacles bien fréquentés reflètent la classe élitiste.

    A sein du somptueux décor, les meilleurs éléments d'une fête « bourge » sont réunis. N'oublions pas que le Président d'organisation est « libéral »..... ça en dit long......

    En dehors, c'est la fête populaire. La classe moyenne, les petits, qui préfèrent côtoyer le côté du tout un chacun, le chemin de la simplicité.

    Parmi d'autres, c'est là que sévi la Musique Municipale de Carouge avec son risotto aux bolets et ses saucisses turinoises et surtout sa bière de la « Brasserie des Murailles ».

    Il y a aussi le stand des Sauveteurs auxiliaires qui distribuent cette même bière. Un stand animé par une roulette idoine.

    C'est une Fête dans laquelle il manque les forains, les artisans, le bon côté « vogue de Carouge ».

    A part, quelques petites animations dans le parc Cottier, rien pour les gosses. Pauvres enfants qui viennent de commencer l'école et qui ne peuvent estomper l'esprit scolaire de la première semaine d'école.

    Rien pour les jeunes.

    La fête est faite pour les gens à partir de 25 ans !

    Certes la méga fête de Claude Morex, le patron des patrons, est super belle reconnaissons le.

    Disons merci aux contribuables qui paient.

    DEUX MILLIONS sans contre-partie.

    Avec cette somme pharaonique, la fête ne peut qu'être super belle.

    Avec l'argent des gentils contribuables tout peut se réaliser à n'importe quelle prix.

    Pour conclure, la traditionnelle Vogue 2012 se prépare déjà.

    Comme d'habitude, elles sera populaire comme aime Carouge et la Région.

    Le samedi 1er septembre aura lieu un rassemblement amicale de toutes les musiques genevoises de campagne rattachées à la Fédération des musiques genevoises (campagne); 1000 musiciens à Carouge, woua le truc super sympa empli que de dièses ouverts à toutes les couches sociales, multiculturelles, intergénérationnelles.

    Il y en aura pour tous les goûts dans un esprit super populaire.

    Restons à ces dix jour 2011, la fête à Carouge se poursuit, venez toutes et tous au stand de la Musique Municipale de Carouge faire la fête dans une ambiance très harmonieuse; à la clef « risotto aux bolets et saucisse de Turin.

    Allez bonne journée !

    (Héhéhéhéhé, je vous fiche la paix pendant 1 bonne semaine)

     

    Lien permanent Catégories : Carouge 1 commentaire
  • Le MCG fait encore parler de lui......!!!!!

    Imprimer

     

    Unknown.jpegBien le bonjour,

    Bien commencé ce beau mois de septembre ?

    Venez tous à Carouge, boire la bière de la « Brasserie des Murailles » au Stand de la Musique Municipale de Carouge, place de Sardaigne sous les arbres. Accueil très harmonieux empli que de dièses. Vive la MMC !!!

    Certes .....

    « Au risque de me prendre une prune psy dans la « gueule » d' Eric Stauffer, je vais prendre des gants pour ce propos  !!!!».

    Soyons bon enfant donc !

    Le MCG part en guerre ! C'est de bonne guerre !

    http://www.tdg.ch/actu/suisse/arnaque-etat-mcg-defie-assureurs-maladie-2011-09-01

    Le parti du « bouillant » Eric Stauffer va coller des affiches quelque peu provocatrice selon d'aucuns du monde politique genevois.

    Déborde-t-il du cadre légal ?

    A-t-il raison ou tord ?

    Dans la mesure où la dignité est respectée, pourquoi pas.

    Toutefois....

    Humblement et très respectueusement le MCG a un culot payant. Il pense, il décide, il ose. Il provoque, il se défend, et il gagne.

    Le MCG en a dans le pantalon, il déborde de courage politique.

    On aime où on n'aime pas ! Personnellement, je ne suis pas preneur d'une campagne trop arrogante suscitant le soulèvement, la révolte, le corollaire, troubler l'ordre politique et publique.

    Disons que ce parti MCG dont je ne cautionne pas la démagogie et les idéologies ose dire tout haut ce que les autres partis pensent tout bas et ce que les Citoyens pensent tout haut !

    Fait-il de la démagogie à outrance ? Aux électeurs de le dire dans les urnes.

    Ce n'est pas gênant de traduire la pensée humaine dans un parti politique. En découle peut être un choc réactionnel pouvant améliorer les choses. Il n'est pas nécessaire d'être agressif, désagréable ou encore « déménageur ou démolisseur » pour se faire entendre. Dans le cas présent que pensez du MCG ?

    Je ne suis pas certain dans nos sociétés en mouvances constantes que la langue de bois cher aux partis centristes soit encore porteur d'une bonne politique.

    Dans le but de provoquer des réactions constructives, ne vaut-il pas mieux en définitive évaluer les besoins de la vérité, de l'authenticité, du vraie.

    Evidemment avec respect et politesse « Le respect change la vie ». Alors oui, dire les choses est bien pour le commun des mortels.

    Attention PDC, PLR, socialiste, le MCG grignote par de son audace les places dans les arènes politiques, mangent dans les mangeoires des mécontents, des râleurs.

    Ne devriez-vous entrevoir un autre style de campagne , d'autre stratégies politiques ?

    Regardez les dernières élections .......

    Bref, je me réjouis de voir si d'aucuns vont porter plainte contre ces affiches.

    Allez bonne journée.

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Politique 4 commentaires
  • "Scandale" à Carouge ???!!!

    Imprimer

     

    Unknown.jpegBien le bonjour,

    «Au mois de septembre, le feignant peut aller se pendre » !

    A Carouge, il n'y a pas que des feignants !

    Ca y est c'est la grande fiesta à Carouge.

    Bon vent au 225ème anniversaire de Carouge de Claude Morex et des autres GO. Merci à vous pour toutes vos bonnes idées et votre dévouement sans compter. Etant ici observé que ce Comité mandaté par l'ancien Conseiller administratif libéral Pierre Aeby n'a strictement rien à voir avec la traditionnelle vogue de Carouge organisée par le Cartel des sociétés carougeoises.

    Je ne suis pas très sûr que le nouveau Conseil administratif de gauche aurait cautionné une fête à pareil budget.

    Une super grande fête à 2 millions dans les dents des contribuables.

    Loin de moi de fuir la fête, je suis super associatif, mais pas à ce prix très « libéral ». Surtout sur le chemin des complications financières actuelles sévissant dans nos sociétés.

    Ce soir, dîner de gala concocté par le célèbre cuisinier Philippe Chevrier. Je n'ose imaginer le prix du repas........

    La modestie n'effleure pas les organisateurs de cette Vogue très spéciale !!!

    Non, non, ne voyez pas rouge, ne vous pendez pas pour si peu !

    Je rappelle que ce n'est pas l'actuel Conseil administratif qui a demandé une telle organisation à un tel coût.

    Vive et que vive la vogue 2011 de Carouge.

    Bref, le scandale n'est pas là.....

    Pourrait-il y avoir un "scandale" à Carouge ?

    Souvent, je me permets de constater respectueusement que les Autorités d'ici et d'ailleurs manquent d'audace et de courage politique, le corollaire, je vous en fait part en râlant il est vrai.

    A l'occasion de cette Fête 2011, placée sous le thème « Carouge en Fête » les Autorités « rouges ! » font fort. Très honnêtement, je dirais qu'elles en ont dans le pantalon ! J'admire leur courage politique qui peut ou ne pas plair.

    Elles ont fermé tout simplement et tout bonnement la place du Marché et partie de la rue Saint-Josef.

    Sans compensation.

    Du provisoire ?

    Non semble-t-il, c'est pour du long terme.

    Sans communication des Autorités, on ne sait rien de chez rien.

    Les commerçants et les habitants sont furax.

    « Moscou Carouge !» impose, disposez comme vous le voulez !

    Le couperet vient de tomber sans affiches ni annonces dans la presse, où vais-je me parquer pour aller chez le boucher Boisson, au café du Marché, à la Bourse, chez le teinturier, le pharmacien, etc.

    Les handicapés vont se parquer où ?

    Depuis longtemps, je suis totalement acquis à la fermeture de cette place à la seule condition que des compensations soient offertes aux passages. Que tout soit penser intelligemment pour que tout le monde soit à l'aise, commerçants, habitants, visiteurs et autres.

    Oui à un fermeture partielle pendant la vogue mais pas sur du long terme si tel est le cas sans compensation efficace.

    Bref, ça "gueule" de tous les côtés à Carouge, la ville très Sarde dès ce jour au 10 septembre prochain.

    A Carouge, ça bouge, car Carouge voit rouge !!!!!!

    Allez bonne journée.

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Carouge 3 commentaires