29/09/2011

Les HUG soignent les "clastiques" des jeunes.....

 

images.jpgBien le bonjour !

Ouf cette satanée crève est soignée.

Et vous ça va toujours avec ce super temps automnale. La vie est pas plus belle ainsi.

J'ai lu dans le magazine des HUG, Pulsations, un truc traitant du blues des jeunes. Pour faire face à ce réel fléau de société, malheureusement, la Pédiatrie a réorganisé son service y-relatif.

La crise « clastique »...

C'est dingue les jeunes pris par une crise dite clastique. Oui vous avez bien lu « clastique » et comme moi vous ne savez pas ce que ce mot propre à la médecine veut dire. Encore méconnu ce nouveau « truc » désigne un état d'agitation dans lequel l'adolescent pète les plombs et casse tout sur son passage, jusqu'à la « gueule » des parents. Grave de chez grave ce genre de coup de tonnerre dans la marmite des jeunes !

Malheureusement, pour éviter une crise d'autoritarisme trop sévère des parents n'arrivant plus à gérer leur gamin, font appel aux spécialistes. Ce n'est pas un désistement bien au contraire c'est un non lieu face à des moments incontrôlables du jeune.

Une nouvelle unité....

Ces jeunes victimes des méfaits de notre système de société bien trop agité arrivent aux urgences pédiatriques. Une prise en charge pédopsychiatrique.

Une équipe pluridisciplinaire composée de médecins, psychologues, art-et ergothérapeutes, psychomotriciens, pédagogues et infirmiers. Bref tout l'arsenal pouvant ramener le jeune à une vie plus objective.

Face à l'augmentation certaine des cas, les HUG ont donc constitué une palette de soins regroupée dans la nouvelle unité de pédopshychiatrie inaugurée en juin dernier.

Cette nouvelle unité ne soigne pas que les crises clastiques, elle prend en charge également les jeunes présentant des troubles alimentaires, des pathologies psychiatriques, comme la dépression et les tentatives de suicide, elles aussi en net augmentation ces dernières années.

De lire dans cet article au sujet de ces jeunes certainement en manque de repères très humains :

« Souvent ce sont des actes qui conduisent les jeunes ver nous. Il y a peu de mots, pas d'histoire. C'est ici que le travail en équipe prend toute son importance. Chaque collaborateur, représentant sa discipline et sa subjectivité, apporte une vision du patient. Et dans les réunions de synthèse, notre travail consiste à construire une narration, une histoire. C'est notre objectif. C'est ainsi que nous pouvons sortir le jeune, et son entourage, de l'impasse, de la réduction aveugle » explique le Docteur Rémy Barde.

Précision lue :

« Une nouvelle consultation de pédophsychiatrie, destinée aux jeunes de 5 à 18 ans, ouvre en octobre prochain. Conçue comme une alternative à l'hospitalisation, et dirigée par le Dr Dante Trojan, elle offre une prise en charge adaptées aux besoins des enfants, des adolescents et des familles. (AK).

Conclusion, les éclats d'un petit enfant sont canalisables, l'adolescent moins d'où le renforcement des activités pédopsychiatriques.

C'est un réseau gagnant dans nos sociétés rendant nos jeunes bien plus faillibles. Serions-nous face à une grande passivité.......

Allez bonne journée !

 

 

 

 

 

 

07:05 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour pauvre monde, notre société est malade de son trop plein de bien être qui en une seconde de frustration peut mener même un adulte de 40ans et lui même parent à frapper un de ses géniteurs .On savait la vengeance un plat qui se mange froid mais après 40 ans de pulsions controlées suite à un divorce mal vécu,la coupe pleine et la giffle part,la colère de l'enfance bien mûrie il fallait qu'elle exulte ,c'est une réalité bien terne du monde de demain si l'on songe aux toujours trop nombreux divorces

Écrit par : lovsmeralda | 29/09/2011

Pour en venir à ces pauvres gosses qui doivent se faire soigner en milieu psy n'oublions jamais qu'un enfant voit clair .les enfants savent aussi être de très bons juges quitte à se transformer en maitres à penser envers ce monde qui joue avec des embryons qui s'ils ne sont pas vendus seront détruits,il faudrait que le monde des adultes commence aussi à se poser les bonnnes question face aux colères enfantines de celles qui veulent peut-être dire,commencez par vous soigner vous -mêmes vous qui jouez à imiter Mengele.Ou le monde insensé des scientifiques médecins cherchant à améliorer la race humaine en jouant avec l'humain,de quoi flanquer la trouille aux gosses qui eux ne sont pas aveuglés par l'envie d'imiter un Dieu quelconque,en l'occurence celui de la génétique

Écrit par : lovsmeralda | 29/09/2011

il faut en venir a la conclusion que la solution des enfants pour les claques des parents qui exultent derriere le trop-plein de frustration de notre societe bien clastique n a pas fini d en arriver a des extremites qui changent de l epoque ou les parents n avaient pas les enfants de leurs grand parents a eux qui etaient si l on ose y penser d une autre epoque que celle qui est venue ensuite jusqu a aujourd hui ou quoiqu on dise les enfants ne sont pas les parents de leurs petits neuveux comme vous le dites si bien monsieur velen quand les geneticien remplacent le chromosome de dieux par les telephones portables qui imitent les camps de concentration ou les grenouilles montraient la voie a suivre pour ces gamins d aujourd hui qui n ont jamais connu d autre epoque que la leur pas comme nos grand parents qui connaissaient une autre epoque que celle ou leurs enfants a eux ont vecus avec des virus differents.

Écrit par : Géo | 29/09/2011

Les commentaires sont fermés.