22/07/2011

L' UDC visionnaire ???

 

images.jpgBien le bonjour,

Un temps manger une fondue !

J'étais à Fribourg trois jours, il faisait encore plus froid qu'à Carouge.

Est-ce le revers de la médaille d'un printemps idyllique.

Est-ce que les Dieux du Ciel, et non Mesdames, pas ceux du Stade, se mettent à la couleur de l'Europe, c'est à dire bien gris.

Hier.....

Participation : 78, 3 %

Oui, 49,7 %

Non, 50,3 %

Le 6 décembre 1992, j'ai voté convaincu d'un avenir fleurissant pour l'adhésion de la Suisse à l'Europe.

J'étais jeune, fougueux, fonceur, idéaliste, j'en passe et des meilleurs.

Alors l'UDC avait-il raison ?

Je pense que l'UDC, dont je penche aujourd'hui dans cette cour, avait comme de mauvais sentiments justifiés aujourd'hui.

N'ayons pas peur de dire tout haut et tout fort que l'UDC était à l'époque visionnaire, il avait vu clair depuis le début. L'Europe n'est pas encore pour la Suisse. Au constat de faillites imminentes ou futures de pays ce n'est pas encore pour demain.

On peut le penser car rien ne va vraiment au sein du vieux continent.

Marrée haute, marrée basse, par vents et marrées, les bourses jouent au yoyo. Les économistes avertis voient le cancer de l'Europe plein de métastases.

Si ce grand « bazar » ne réagit pas énergiquement, solidairement, «visionnairement », l'EUROPE sera un authentique TSUNAMI ! Leurs dernières petites décisions ne sont que de la chimiothérapie !

Aujourd'hui......

19 après, je suis bien revenu sur mes opinions politiques de l'époque. J'ai acquis la sagesse du bon Suisse qui met avant tout en avant les valeurs helvétiques.

Loin de moi d'être Conservateur, mais d'être plus tôt prudent en déroulant sur un tapis rouge et blanc, la sauvegarde de la Suisse à l'égard de ce bourbier Européen, car cette pauvre Europe est bien cancéreuse, un cancer qui se répand dans tous les membres actifs.

Les conséquences sociales, économiques et politiques prônées par les Euroconvaincus sont un fiasco.

Le 22 juillet 2011, je suis devenu un exploitant de l'euroscepticisme.

Dimanche 24 juillet 2011, votation.....

Chaque Suisse est très attaché à ses valeurs, son système politique, ses droits démocratiques exceptionnelles, ses banques, ses institutions, ses cultures.

Aussi, le mélange de préoccupations ou la crainte de perdre des acquis, des privilèges, des fioritures, ne sont pas de l'arrogance mais des réalités.

Il est pertinent de dire aujourd'hui que l'hypothèse de rentrer dans l'Europe est bénéfique pour la Suisse. Je pense que si le peuple Suisse devait s'exprimer dimanche prochain, une majorité écrasante rejetterai cette ambition.

En toutes connaissances objectives, les Suisses très sceptiques diraient NON à l'entrée de la Suisse dans l'Europe. Disons 84 % !

Bien qu'ouvert au monde, ne perdons pas notre souveraineté et renforçons mieux nos croyances en les valeurs des Suisses-sses, autrement dit l'identité propre à la Suisse.

Pour l'instant n'adhérons pas à cette Europe souffrant d'un cancer bien avancé .

Allez bonne journée !

 

07:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

l'UDC est bien visionnaire mais n'oublions pas l'Asin qui aime jouer les embrouilleurs de service,l'UDC a aussi ses moutons noirs !

Écrit par : lovsmeralda | 22/07/2011

Merci Monsieur Christoph Blocher, c'est quasiment lui seul qui a porté cette votation en 1992......seul contre tous, et pour service rendu on l'a vidé du CF comme un mal-propre.
Bientôt 4 ans plus tard on remonte le film en arrière et on voit tous les manquements de nos CF, toutes leurs magouilles contre le peuple, toutes leurs incompétences à gérer la Suisse-contre-les-charognards (UE-States notamment). On se dit qu'il nous reste une bonne chance de remettre en place ceux qui savent visionner le futur et mettre en place les politiques pour défendre la souveraineté (pas la dette) et les intérêts de notre pays dans le futur de ce continent à la dérive.
C'est un fameux et futur jour historique du 23 octobre 2011

Écrit par : Corélande | 22/07/2011

L'europe qui s'est construite l'a été uniquement sur des critères économiques, pensant qu'il était possible de laisser aux Etat membres avoir n politiques économiques, fiscales, sociales différentes. De plus, quand on voit le pouvoir exhoribitant de la commission europééenne (qui n'est pas élu au suffrage universelle), l'europe actuelle, vue sous le prisme de la démocratie, n'est qu'une farce ... une jolie farce au service du commerce, contre ses citoyens. Heureusement que la Suisse en est resté loin ... les partis de gauche vont j'espère faire leur méa-culpa.

Écrit par : djinius | 22/07/2011

Merci pour ce billet et votre approche.

Écrit par : Dessous Chéri | 22/07/2011

@djinius on ne peut hélas que vous donner raison en ce qui concerne cette mascarade "démocratique" par contre, ne vous attendez pas à ce que la gauche reconnaisse ses erreurs !!! elle est, et restera toujours persuadée que nous devons adhérer à cette "usine à gaz européenne" ! De plus, en écoutant certains gauchistes, on à l'impression que c'est à cause de notre non-adhésion que l'Europe est mise à mal !
Quand les cocos auront pillé notre économie, nous serons contrains de bosser encore plus comme des malades pour compenser la fainéantise ou, pire, l'incompétence des "PIGS" (Portugal, Islande, Greece, Spain) et de tout ces états "saprophytes" récemment "introduits" qui vont suivre dans la dégringolade !
c'est un peux comme le jeu de la pyramide, mais la tête en bas !
Non seulement l'UDC est visionnaire, mais en plus, elle est basée sur les valeurs fondamentales, chrétiennes, de notre pays, qui ne s'est pas vraiment fait dans la joie et la bonne humeur, mais par des luttes acharnées, afin de garantir notre indépendance face à toute attaque, physique ou économique.
Ce n'est qu'en restant fidèle à notre volonté d'être une Nation neutre et indépendante et en votant massivement pour l'UDC et ses représentants, que nous arriverons à garder la tête hors de ce bourbier, ce qui nous permettra de continuer notre mission mondiale de négociateurs et de fournir de bons offices, plutôt que de se "ramasser" avec nos otages en Libye, pour ne citer que cet exemple.
Merci de soutenir l'UDC, même si le 100% des Suisses ne peuvent pas être toujours à 100% d'accord avec ce parti.
Mais c'est le seul parti qui, contrairement à tous les autres, n'a pas pour habitude de changer d'avis quand ça l'arrange.
L'homme à le droit de changer ses opinions politiques, nous avons vu de nombreuses personnes quitter la "gauche" pour passer à "droite" et vice-versa, mais en aucun cas, un parti ne doit changer de cap !!!
Merci encore pour le soutien apporté aux membres de l'UDC Genevoise... Elle en a bien besoin. lol

Écrit par : Michel Baud | 25/07/2011

Les commentaires sont fermés.