10/05/2011

Grâce à son ADN Monica BONFANTINI est coupable !!!!

 

images.jpgBonjour,

Profitez des derniers rayons de soleil, la pluie arrive.

Je me rappelle du 10 mai 1981, l'apothéose politique de Tonton François.

Le nouveau Président de tous les Français était de gauche.

François Mitterand laisse un passage à l'Elysée inoubliable et indélébile.

Le super Chef de la police de l'époque n'a pas eu à stocker dans les banques de données nationales, l'ADN du socialiste devenu célèbre, car trop connu.

A Genève, la Cheffe de la Police a voulu conserver l'ADN d'un « malfrat », elle vient de se faire rappeler à l'ordre par la Justice.

 

http://www.tdg.ch/geneve/actu/prelevements-adn-justice-lecon-monica-bonfanti-2011-05-09

 

Statistiquement il est prouver que l'ADN peut élucider bien des affaires.

Pour identifier, pour rechercher, pour disculper, pour faire la lumière et rendre une authentique justice, la Police doit être à la pointe du progrès en matière d'identification, d'où l'importance de conserver les tests ADN dans n'importe quelle affaire.

A ce sujet, Swissinfo. ch cite dans un article de ce jour : « La chasse aux délinquants assistée par les analyses d'ADN - la substance chimique contenant l'information héréditaire humaine et qui se trouve dans chaque cellule du corps humain – n'appartient plus uniquement au monde des polars.

Ces vingt dernières années, les progrès scientifiques ont profondément changé le travail de la police. Elle a aujourd'hui la possibilité de démasquer un criminel en analysant par exemple des traces organiques comme des cheveux trouvés sur les lieux d'un crime.

Pour faciliter le travail des enquêteurs, la Suisse a décidé de constituer des banques de données ADN (acide désoxyribonucléique). L'expérience a débuté en 2000. Il s'agissait ensuite d'adapter la législation à la pratique.

En 2005, la loi sur les profils ADN est entrée en vigueur, après une phase expérimentale de quatre ans. Le Parlement a décidé que l'analyse d'ADN pouvait être utilisée de manière générale pour élucider crimes et délits »

 

http://www.swissinfo.ch/fre/actualite/La_banque_de_donnee....

 

La Justice genevoise est-elle trop procédurière ou trop laxiste ?

Actuellement 43 des 184 pays membres d'Interpol sont dotés de base de données génétiques nationale, 11 autres sont en train d'en créer une. Par voie électronique l'ensemble des pays peut transmettre des profils grâce à la magie des fibres optique, le corolaire, des recherches approfondies et automatisées pourra apporter des réponses positives ou négatives sur tous les crimes.

Décidément, la Justice genevoise n'est pas en phase avec la Police genevoise.

Pour ne pas la faire trop longue, je conclue au nom de la sécurité genevoise, nationale et internationale en disant humblement que TOUS les ADN doivent être conservés et profiler dans une banque de données internationales.

A se demander si la Police genevoise est bien soutenue !

Héhéhéhéhéhé, bientôt se sont les malfrats qui vont enfermer les « flics » !!!!!!

Allez bonne journée, faites des folies votre ADN ne sera pas conservé !

 

08:44 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.