04/04/2011

Les cyclistes indisciplinés ?! Quelle politique.....

 

images.jpgBonjour !

Après ce super week end, faisons un sourire à notre voisin, touchons la main à son collègue. Douceur, chaleur dans l'atmosphère, dans nos esprits et dans nos coeurs.

Ce matin, il pleut sur la route, nous ne sommes pas en déroute, tous roule, ça marche pour tout le monde !

Les cyclistes et non les vélos sont-ils indisciplinés ? OUI et NON.

 

OUI car....

 

Ils roulent sur les trottoirs, ils grillent les feux rouges, ils sont sur les voies de tram, ils frôles les piétons et parfois ils râlent .... De plus, leur adresser une remarque et bien nous nous récoltons les fruits de la mauvaise humeur et de la mauvaise foi, ils nous engueulent.

 

Ce beau dimanche, je me suis permis de faire une remarque à un cycliste roulant sur le trottoir et bien je me suis fait engueuler. Non, mais.......

A ce propos, je connais une cycliste Conseillère municipale à Carouge qui roule sur les trottoirs et qui voit rouge à la première remise à l'ordre. Si les mêmes les Autorités.....

 

Bref, nous pouvons dire en toute confiance qu'ils s'arrogent tous les droits; sont-ils les rois du domaine public.

 

J'ai du mal a comprendre ceux et celles qui se croient au dessus des règles du code de la route qui a pour but d'essayer de faire cohabiter piétons, automobilistes, cyclistes et motos .

 

Qu'attendent les pouvoirs publics pour verbaliser à juste titre tous ceux qui ne respectent pas les règles ? Ne sont-elles pas identiques pour tous. Parfois, il y en a ras le bonbon des cyclistes indisciplinés qui se croient les rois de l'asphalte et même des trottoirs. Faudrait-il que Madame la Conseillère d'état et les Députés réagissent avant que cela ne dégénère ????

 

NON car.....

 

Je trouve la politique à ce sujet n'est pas assez énergique et synergique.

En effet, les 45 communes genevoises essayent de trouver les meilleures solutions pour cette grande famille. Le grand club de la « pédale »

 

Je dirais qu'il manque dans ce Canton un plan générale des pistes cyclables, une volonté de de tisser une authentique toile des pistes cyclables.

 

Nécessité à mon humble avis d'une politique ambitieuse pour le développement et la pratique du vélo passe nécessairement par la sécurisation des parcours cyclables, la réalisation d’aménagements spécifiques comme des pistes cyclables identifiables et distinctes des voies automobiles, l’aménagement de zones 30, le développement des continuités cyclables et d’axes vélos Nord/Sud et Est/Ouest.

 

Genève est-il à la traîne ?

 

Une bonne écoute et un bon dialogue avec les utilisateurs de toutes sortes, mais aussi l'information et la sensibilisation aux bonnes pratiques sont des moyens incontournables pour adapter l’offre vélo en ville et lui faire atteindre une part modale significative dans les déplacements quotidiens de chacun.

 

Conclusion, s'il doit y avoir conclusion, SOYONS PLUS HUMAIN, LE COROLLAIRE, AU CENTRE L'HUMAIN !

Allez excellente journée et n'oubliez pas votre parapluie !

Demain retour du soleil ......

 

 

 

 

 

08:18 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

On oublie vite que les reproches adressés aux cyclistes s'appliquent tout autant aux piétons (donc nous tous), le cycliste n'est pas une race à part, n'en déplaise au magistrat populiste Pierre Maudet, par exemple. S'en prendre à 5% des électeurs, c'est plus facile que de pointer du doigt les 80% des piétons qui grillent les feux rouge aux passages zébrés, ne tournent pas la tête avant de traverser la route ou traversent même en courant, au mépris des règles les plus élémentaires.

Écrit par : michel | 04/04/2011

Les commentaires sont fermés.