27/02/2011

Les pages jaunes Libyennes et des autres seront blanches...!!!

 

images.jpgBien le bonjour !

Profitez un max de ce dimanche malgré la grisaille. Alors bon petit déjeuner au lit !

Que Dieu vous bénisse, bénisse vos familles, vos amis, vos copains et tous et tous et tous. Amen.

Ce qu'il se passe en Libye est moche. A cause d'un « malade » qui gouverne. Au fait, combien sont-ils ces « malades » qui font la pluie et le beau temps, plus le mal que le bien. Combien de despotiques ?

Bref..... ne polémiquons pas, n'incitons pas les esprits excités,restons zen et à l'essentiel de ce dimanche, jour de prière.

Référence est faite à un texte trouvé sur le journal « 24 heures ». Il s'agit d'un excellent blog public, dont je prends la liberté et la responsabilité de citer ici, car il est de circonstance est empli de chaleur religieuse :

http://clairemarie.blog.24heures.ch/

Allez braves lectrices et lecteurs excellent dimanche, pas de folie !!!!

Donc :

 

C’était un vendredi de l’an 33. Le jour des exécutions/crucifixions, car le lendemain, Sabbat était le jour du repos à Jérusalem.

Jésus, le condamné portait la Croix. Durant la montée, il tombe deux fois, se relève et tombe une troisième fois contre terre et ne peut se relever. Les soldats le forcent sur ses pieds sanglants mais plus de force pour porter la croix ! Ils appellent un paysan basané, étranger, et lui ordonnent d’aider le malheureux. Simon de Cyrène n’a pas le choix. Il s’exécute et porte la croix rugueuse et j’imagine Jésus s’accrochant à sont bienfaiteur avec un lambeau d’énergie et une immense reconnaissance dans son regard qui aura certainement illuminé Simon ! Chaque pas est une communion, ils ne font plus qu’un ! Une paire de jumeaux !   Et je ne serais pas étonnée d’apprendre que le Cyrénéen ait accompagné Jésus jusqu’au-delà de la mort ! (Voir aussi Matt 27.32-44 ; Luc 23.26-43 ; Jean 19.17-27)

Mais d’où vient-il, ce Simon ? De Cyrénaïque, aujourd’hui en Libye de l’Est, qui comprend Benghazi, Tobrouk. « Le 23 février 2011 la Cyrénaïque est le premier secteur de Libye à se déclarer en rupture de ban du pouvoir de Kadhafi, un douloureux parfum de printemps arabe inachevé dans le pays. »

 

Oui, Simon de Cyrène, avec le Nazaréen crucifié, est une source d’énergie cachée dans l’âme des petits et des opprimés du Moyen Orient. Alors que, hormis les femmes, les apôtres et disciples, honte à eux, avaient déserté Jésus, l’étranger, lui, le Libyen de Cyrénaïque est là. Le premier saint est Simon de Cyrène.

C’est vendredi aujourd’hui et les Libyens prient avant de reprendre la lutte sur la place publique face aux pouvoirs et aux dominations. La Sourate Al.Joumou’a (62) – verset 9 dit : « Quand on appelle à la Salât du jour du vendredi accourez à l’invocation d’Allah et laissez tout négoce. C’est bien meilleur pour vous, si vous saviez ! » Mais on ne  sait pas et on avance dans le ténébreux tunnel de l’espérance malgré tout !

.......

Mais en Cyrénaïque, dans la mêlée, dans les hôpitaux, partout, des Sœurs soignent les malades, les blessés, les mourants. A Tripoli aussi, les Sœurs de Mère Térésa sont actives dans les centres sociaux et partagent la vie des gens sans se soucier de qui est qui ! http://212.77.9.15/audiomp3/00249414.MP3 « Osservatore Romano » Accueil > Justice et Paix > dernière mise à jour: 24/02/2011, 16.54.46. Elles ont refusé de quitter le pays.

Selon le « Catholic News Service, en anglais» il n'y a pas de chrétiens autochtones en Libye, mais 50.000 à 60.000 immigrés chrétiens, principalement africains, y travaillent http://www.catholicnews.com/data/stories/cns/1100768.htm.

C’est ma prière de toute la journée, en solidarité avec l’Orient printanier et l’Occident enneigé. Tous enfouis dans ma méditation et chers à mon cœur. Comme le Simon de Cyrène nous l’apprend à la suite du Nazaréen Jésus, notre Seigneur.



 

 

08:42 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.