31/12/2010

10 à 11, de l'une .... à l'autre....

imagesCA491OTN.jpgAdieu 2010, salut 2011 !

 

Avant de tourner une nouvelle page du grand livre de la vie, je viens vous dire MERCI, un grand MERCI.

 

Pour m’avoir lu, suivi jour après jour, soutenu, commenté, partagé mes bonnes humeurs, mes coup de gueules. J’ai  peut être réveillé le soleil, les nuages, le vent, le tonnerre, la pluie. Je suis authentique, n’en déplaise à d’aucuns. L’honnête, la sincérité, la croyance, l’amour de son prochain, le respect, l’humilité, le partage, l’esprit ouvert, sont des atouts que personne ne peut reprocher.

 

Un grand MERCI aussi à Jean-François Mabut qui gère les blogs. Evidemment à la Tribune de Genève qui les publie. Bravo l’Equipe…. !!!!

 

Simplement, MERCIIIIIIIIIIII !!! Bonne année, puissiez-vous trouver le bonheur, la joie de vivre, réaliser vos rêves et vos projets. Ensemble, main dans la main allons-y ……………….

 

Alors pour s’ouvrir à 2011, voici un poème de Kriss 55 :

 

« Dès son premier jour, elle nous fait mille promesses,
Nous séduit à ses premières heures, par sa jeunesse.
A peine éclose, que déjà, à la folie, on en raffole.
On fait la fête, elle nous fait tourner la tête, devenir fol.

Bientôt, de fleurs, elle nous couvre, nous rend amoureux,
Nous comble de ses lumières et de ses parfums capiteux,
Nous dévoile, des jeunes filles, les charmes impudiques,
Réveille nos sens, attise nos appétits, nous rend frénétiques.

A peine, au solstice d'été, que mature, elle devient généreuse.
Elle s'épanouit, nous comble de ses moissons précieuses,
Offre son noble cœur, ouvre son ventre fertile et nourricier.
De notre épanouissement, elle se fait l'inéluctable créancier.

Hâtivement, déjà, elle se pare, de nuances ardentes et charnelles.
De son sein, affluent ses dernières générosités providentielles,
Juste à temps, avant que n'advienne son inéluctable déclin.
Mélancolique, elle compte ce qui lui reste de lendemains.

Pour finir en beauté, elle se glisse dans sa robe d'innocente
Que diable! Jusqu'au bout elle se doit d'être pétillante!
Dans un dernier hoquet noyé de champagne, elle rend l'âme.
C'est qu'elle voulait mourir en grande pompe, cette dame!

Sans plus tarder, voilà qu'on sonne le tocsin, à toute volée.
Personne ne vient à ses funérailles, la voilà déjà oubliée.
Tout le monde n'a d'yeux que pour la toute nouvelle venue.
Pensez- vous! Elle a tant de promesses sous ses ailes d'ingénue!

On veut y croire, en un seul soir, on y met tous nos espoirs.
On conjure le mauvais sort, on espère la fin à nos déboires.
D'un flot d'embrassades et de vœux sincères, on la cautionne
Pour les trois cent soixante cinq jours à venir, on la couronne.
2011!

 

Kriss 55, Poète » brown27asia@hotmail.com

07:28 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

30/12/2010

Gay-pride 2011 à Genève ? Oui mais....

gay-israel.jpgGenève pourrait accueillir une gay-pride en 2011 ?

 

Un grand défilé avec des chars. Oui très bien, je ne suis pas contre. Où je trouve défavorisant pour le bien fondé de la communauté des gays-lesbiennes, ce sont ces personnes qui n’ont plus de limite lors du défilé. Habillements trop légers, trop de déhanchement, trop exposés, trop libertins, etc. etc, etc…. Cette frivolité gratuite ne donne pas une bonne image des Communautés très respectable.

 

Alors est-ce un moyen de se faire entendre et reconnaître. Etre connu pour être reconnu.

 

Etre gay ou lesbienne se n’est pas joué les divas, les dégantés, les vieilles folles, les fashion-victimes, les excités de service……

 

Oui à un défilé mais dans le respect des valeurs de la société et des gens.

 

Cela dit, qu’elles sont les origines des Gay-Pride, devenues marches de la fierté :

 

Les émeutes de Christopher Street (New York)

Dans la nuit du 27 au 28 juin 1969, la police new-yorkaise opère des descentes musclées dans les bars gays de Greenwich Village. Quand elle investit le Stonewall Inn, établissement installé sur Christopher Street, les clients se rebellent. Des passants se joignent à eux, la foule grossit et les forces de l’Ordre sont obligées de se barricader dans le Stonewall Inn pour attendre les renforts. Les altercations dureront trois jours.

Un an plus tard, les militants gays de New York organisent une marche pour commémorer l’événement. Cette manifestation sera la première GayPride.

……….

« Dès 1971, on assiste aux premières Gay Pride en Europe, à Londres et à Paris. En Suisse, la première Gay Pride rassemble 300 homos à Berne en 1979. Après Zürich il y a quelques années, le phénomène gagne la Suisse Romande: près de 2'000 personnes défilent dans les rues de Genève en 1997, puis le double l'année suivante à Lausanne. Puis c'est au tour de Fribourg d'accueillir la grande messe homo, qui rassemble plus de 15'000 personnes. Enfin Berne, la capitale, avant que le mouvement ne gagne le Valais en 2001 en suscitant une grande controverse, puis les rives du Lac de Neuchâtel en 2002, pour aller en 2003 investir la capitale jurassienne Delémont.

Oui, les moeurs changent. Le message de fierté fait des adeptes. Trente ans après les émeutes de Stonewall, on célèbre la Gay Pride dans plus de cent cinquante villes dans le monde. Les pays scandinaves ont déjà adopté le partenariat enregistré depuis une dizaine d'années. Récemment, la France a voté le PACS et l'Allemagne a fait pareil. Même la Suisse semble disposée à octroyer l'égalité des droits aux couples homosexuels. Mais si une relative acceptation se profile sur le papier, il n'en va pas de même dans la vie quotidienne, une fois sorti de certains milieux urbains. La problématique de fond n'a pas changé: l'homophobie a de solides racines, et la majorité des gays et des lesbiennes continue de vivre recluse dans le placard de la honte et de la peur, au travail, en famille, à l'école, et dans la rue. Puisse la Gay Pride, avec un message politiquement fort, accroître encore la visibilité et la fierté, en proposant le respect des diverses formes de l'amour.

Stéphane Riethauser »

Celles et ceux qui sont vraiment contre sont celles et ceux qui se disent notamment en Suisse, de bons Chrétiens, incarnant la famille modèle, faisant partie de sociétés très cato, ayant les yeux bandés sur les vérités de la société, les divorcés, les étrangers, les blacks, les antis ci et ça. Mais ces gens qui se donnent de l’importance à travers la Religion doivent être des refoulés, des gens biens malheureux. Ils croient faire un grand bien, peut-être, mais avant tout ils soignent leur « égo », et gargarisent leur petit nombril. Ils m’énervent ces piliers d’Eglises !

Bigots, soyez lucides, et ouvert à l’image de Barack Obama et maintenant Benoît XIII, laissez vivre les gens pour autant que ceux-ci respectent évidemment les valeurs qui sont celles de la société.

Amen !!!

Allez bonne journée, pas de folie !

 

 

 

 

11:40 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

29/12/2010

L'humilité change la vie !

tjv2ix3n.jpgBonjour les gens d’ici et d’ailleurs, comment va la vie d’artiste ? Vous pensez au 31 ? Bah faites simple !

 

Hymne à l'humilité

 

Ces derniers temps j’ai (malheureusement) constaté nombre de personnes qui se la pètent. En manque d’éloges, de grandes reconnaissances, de m’a tout vu, j’en passe et des meilleurs. Pour eux il faut que l’on parle d’eux sinon ils sont malheureux, ils en mourraient !!!!!

 

Hihihihihi il y en a même à Carouge, j’en connais déjà 2 !

 

Et pourtant ! Pourtant à 3 heures du matin ils sont comme Nous sur le pot de chambre !!!!

 

Alors à leur grande attention et pour Nous aussi évidemment, gens simples, un poème d’espoir lié à l’humilité :

 

Poeme Espoir publié(e) par Tacharane

 

Si tu peux laisser entre les crocs des dents
Ta chair confinée au mépris de la différence
Sans déduire à leur encontre
Le souffle vengeur d’un cœur atteint
Si tu peux te confondre dans l’autre
Jetant au foutoir de l’orgueil tes principes
Et réveiller en toi le prestige de l’humanité
Si tu peux sortir ta main
Et à l’abri des phares de l’ostentation
Faire le modeste geste du partage à l’égard de ton semblable
Que les caprices de la nature ont débarqué de la Grande Arche
Si tu peux te vêtir sans prendre les airs de fêtard
Si tu peux parler sans ouvrir de brèches dans ta noblesse
Car la parole est un mets de femme
Bien donné, il émoustille de dégustateur
Mal donné, il honnit la main dont il émane
Si tu peux aimer sans égoïsme
Et t’incliner devant la supériorité
Attendant dans la force de la foi le sublime cœur
T’ouvrir les portes des temporels délices
Si tu peux marcher sas piétiner les êtres et les choses
Qui sous tes pas résistent à une existence de pitié
Si tu peux rire au festin populaire
Et sans te morfondre au deuil advenu
Compatir à la douleur des sevrés
Alors, clame sans complexe ton humanité

 

Allez bonne journée !

09:42 Publié dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

28/12/2010

CyberSecrétaireGénéraledu PDC !

securite-informatique.jpgCybercriminalité.

Cybervandalisme.

Cyberterrorisme.

Cyberfinance.

Cyberespionnage.

Cybersecretsnationaux.

CyberSecrétairegénéraleduPDC.

 

??????

 

Les secrets d’Etat ne sont plus des secrets !!!

 

20ème siècle ?

 

Il y a eu le bruit des fusils, des canons…….

Il y a eu et il y a toujours la peur du nucléaire….

Il y a eu et il y a toujours la guerre psychologie…….

Etc. etc. etc.

 

21ème siècle …….

 

Now se sont les attaques informatiques…….

 

Force est de constater que les plus hautes instances des services secrets ne maîtrisent nullement ce fléau qui peut être dévastateur.

 

Nous ne serons donc jamais à l’abri.

 

De la Secrétaire générale du PDC genevois jusqu’à Barack Obama, les attaques fusent de toutes part. Inquiétant ? Ouiiiiiii car il n’y a pas de vraies protections, le corollaire, pas vraiment de secrets.

 

Existent-ils  vraiment des protections. Qui sont-elles.

 

Une chose est certaine, n’importe quel petit malin, tête pensante, empli d’une formation, peut s’introduire où il veut et quant il veut et faire des ravages.

 

L’informatique n’est pas donc pas une sécurité sure.

 

La lutte contre la cybertoutessortes est bien présente. "Le monde entier doit donc se donner les moyens de lutter contre toutes les formes de cybercriminalité, que ce soit celle de l'atteinte aux réseaux (piratage, intrusions sur les sites...) ou celle de l'utilisation des réseaux (contrefaçon, escroquerie, pédopornographie, incitation à la haine raciale, propagande terroriste...)".

Bon, petit Carougeois que je suis, humble d’esprit ( !),  simple contribuable, mais Etre humain, pourvu que mon compte bancaire ne soit pas vider !!!

Allez bonne journée sous la neige, car il neige !

 

 

 

 

 

 

 

 

08:53 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

27/12/2010

Ca va, ça vient, ça fait du bien ....!!!

950269054_small.jpgSalut les gens !

 

Bien passé ce traditionnel Noël. Bien festoyé, reçu des présents, pensé à l’autre qui n’a pas pu faire comme nous ???

 

Et now tout reprend le dessus jusqu’à vendredi.

 

2010 via 2011 ! Ca va, ça vient, ça fait du bien !

Ca y est les tordus vous pensez à quoi, à qui, bandent de « cochons » !!!!

 

COOP et MIGROS ont baissé une kyrielle de prix. Est-ce l’implantation de discounters étrangers qui font gommés les anciens prix ? Ou est-ce la gueguerre des deux plus grands distributeurs helvétiques. Je subodore les 2.

 

Toujours est-il que le panier se rempli mieux et plus vite. Le porte-monnaie se vide tout au tant. Car rien n’est vraiment bon marché chez Nous. Tout se paie.

 

Payons nous serons considérés. La Suisse est cher, très cher. On veut nous manger !

 

Certes,  vous avez vu le financement des soins ?

 

La loi de nos chers Autorités sollicitent plus de notre part la main à la poche. Vous me direz que ce n’est pas nouveau.

 

Je ne vais pas rentrer ici dans le détail. Trop compliqué et trop pinailleur, trop « chiant ».  Lisez donc l’article de la TdG.

 

Je relève juste que dans 20 ans et plus, nous apporterons, comme bien des pays dans la dèche, les repas à nos malades.

 

Les rapports avec les EMS, les soins à domicile, vont être dorénavant au désavantage des bénéficiaires.

 

Et oui, la Suisse devient un pays pauvre, dans le besoin, et si ça continue ainsi il sera aux soins intensifs.

 

On nous demande, demande, demander de payer….. les caisses maladies augmentent, augmentent, augmentent…..

 

Notre système de santé est-il malade ? Je dirais oui !

Ils pansent ici et là sans se mettre au microscope et cherche le germe qui gangrène le système de la santé Suisse. Aucun antibiotique éradiquant l’infection (et je sais de quoi je parle !) que des petites injections de calmant.

 

Mais pourquoi ?

 

Trop d’intérêts financiers en jeu, trop de magouilles, manque indéniable de courage politique, pas vraiment d’idées, manque de vision et surtout pas de bons médecins. Le Conseil fédéral et ses chefs de clinique n’ont pas d’authentique politique pour aboutir à des solutions en faveur des malades, des assurés.

 

Et oui, je pense que l’économie dépasse de loin la politique. Ce sont bien les économistes, les financiers, le corollaire l’argent, qui nous mènent par le bout du nez. C’est à se demander si certains Politiques ne reçoivent pas des dessous de table pour voter dans le mauvais sens…. !!!!!!

 

Mais où allons-nous.

Ah oui vers 2011 !

2010-2010, ça va, ça vient, ça fait du bien !!!!!

 

 

 

14:22 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

24/12/2010

Noël chez les pauvres.....JOYEUX NOEL !

769897023.jpgPlein d’amour pour mon prochain, joyeux Noël à toutes et à tous.

 

Ce soir, n’oubliez pas d’allumer sur le rebord de votre fenêtre une petite bougie, témoignage de notre prise de conscience et de notre solidarité.

 

Tant de misères dans ce bas monde.

 

Que le Dieu de toutes et de tous nous protège.

 

« Noël chez les pauvres

Dans la nuit du vingt-cinq décembre
Une fillette regardait
Par la fenêtre d'une chambre
Un enfant blond qui sommeillait
Du foyer la mourante flamme
Faisait scintiller des joujoux
La pauvrette, la mort dans l'âme
Pensait c'est plus gai que chez nous
Dans la rue, tremblante de froid,
Elle disait avec émoi:

Refrain
Noël réponds-moi et dis-moi pourquoi
Chez les gens riches tu t'attardes
Bien des malheureux seraient si joyeux
Si tu visitais leurs mansardes
Bon papa Noël entends mon appel
Arrête-toi dans ma demeure
Papa n'est plus là et sur un grabat
Ma pauvre maman souffre et pleure.


Une dame en rentrant chez elle
Après la messe de minuit
Dans la neige qui s'amoncelle
Vit un petit corps tout transi
Emportant vite la fillette
Auprès d'un bon feu pétillant
Elle ranime la pauvrette
Et lui met de chauds vêtements
Et bientôt, tremblante d'émoi,
Elle entend une faible voix:

Refrain
Le papa Noël près de l'Éternel
Entend toujours une prière
Son coeur plein d'amour ne reste pas sourd
Aux pauvres gens dans la misère
. . . conserve la foi
Dans le ciel il sait bien t'entendre
Car toujours Noël écoute l'appel
D'un petit coeur sincère et tendre.


Interprète: Hector Pellerin (1922)

 

Allez bon Noël les Amies et les Amis !

07:53 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

23/12/2010

Qui a créé la boule de Noël ? Le savez-vous !

Le saviez-vous ?

 

Boule_houx_dor_____feutrine_Ptit_beurre.jpgOrigine des boules de Noël ……

 

Non, non, non,  je n’ai pas perdu la boule, je l’ai retrouvée…… !!!

 

Nous sommes aux portes de Noël !

 

A l’occasion du futur 225ème anniversaire de la Commune de Carouge, je voulais  un poème de Noël Sarde. Je n’en ai pas trouvé. Est-ce que les historiens de Carouge en connaissent ?

 

Alors, je me suis dirigé non pas vers les origines du Père Noël, du sapin de Noël, de la bûche de Noël, du cardon de Noël, mais celle de la boule de Noël.

 

Voici, voilà, tout feu, tout flamme (de Noël !!!), dans la joie des origines de la plus belle fête du monde ou au cœur des hommes descend un peu d’amour :

 

Les toutes premières décorations de Noël étaient constituées de fruits tels que pommes, oranges, poires, bananes, etc.

 

On collait des petits motifs en papier et des hosties non consacrées.

 

Une année suite à de mauvaises récoltes, notamment de pommes en Alsace, un verrier de Strasbourg eut l’idée géniale de remplacer les fruits par des boules en verre. Cette manière d’orner artisanalement les sapins de Noël fut fureur et se propagea dans toute l’Europe.

 

Dans les années 1830, à Lauscha, petite ville d’Allemagne, on produisait des « Kugels » boules de verre qui étaient destinées à protéger la maison des mauvais esprits.

 

Vers le milieu du 19ème siècle, furent encore plus appréciées les boules en verre soufflé et peintes à la main de Bohême et de Lorraine.

 

Suivirent l’arrivée des bonbons, confiseries, fruits secs, etc. Très belles décorations intégrées à Noël.

 

Jusque vers 1950 l’Allemagne et les pays d’Europe de l’est restèrent le cœur de la production des ornements d’art. Les artisans travaillaient de nombreux matériaux comme le verre soufflé, filé, moulé, le métal, la cire et le bois. On fabriquait aussi des petits personnages en coton, des cheveux d’ange métalliques (origine Lyonnaise).

 

La boule de Noël qui décore les sapins est née à Meisenthal en Moselle.

 

Traditionnellement, on y accrochait des pommes mais en 1858, l’hiver fut si rigoureux qu’il n’y eut plus de pommes. Un artisan verrier de Moselle eut alors la géniale idée de créer la boule de Noël représentant des fruits et ainsi assurer la pérennité des décorations de Noël.

 

La boule de Noël était née !!!

 

Joyeux Noël à toutes et à tous. Qu’il me soit permis de solliciter un peu d’attention à l’égard des déshérités, des pauvres, des malades, des affamés, des sans papier, de ceux qui sont seuls, des chômeurs, celles et ceux qui nous ont quitté, des et des et des et des…….

 

Le 24 au soir allumer une bougie sur votre fenêtre en marque de solidarité !

 

Allez vive la Vie quoiqu’il arrive !

 

François Velen

 

 

 

07:20 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

22/12/2010

Noël en Crise....???

ACTU pere noel crise CADEAUX 480.jpgIl pleut sur la route mon cœur en déroute !!!!!!

 

Noël, woua je suis comme un gosse je me réjouis. Mais au fond de mon cœur j’ai une pensée pour celles et ceux qui ne pourront pas fêter ………

 

Ce matin, j’ai entendu à la radio que les gens dépensaient moins cette année pour les cadeaux et la dinde de Noël. Retour peut-être aux justes valeurs ?

 

Dans toute l’Europe moins d’argent, les gens comptent. Chaque famille, ayant moins de moyen évidemment, dépenserait en moyenne 600 euros, tout compris, pour la plus fête du monde où au cœur des hommes descend un peu d’amour.

 

Les gens gagnent moins, le corollaire, doivent calculer. Les gens deviennent plus modestes; j’avoue humblement que ce n’est pas plus mal de se rapprocher de l’essentiel.

 

Au lieu d'un collier à Frs 2'000,-- une pointe de fourmi, au lieu d'une dinde de 5 kl, un peut de foi !

 

Les magasins tirent un peu la langue. Bah c’est peut-être une juste remise à l’heure des pendules.

 

Par deux fois je suis allé en ville et chez Manor. Bien moins de monde, les gens moins la main au porte monnaie.

 

Hier j’ai eu la grande tristesse d’apprendre (par sa bouche) qu’un patron Carougeois, et par des moindre, était entrain de tomber en faillite. Je vais oser dire MERDE c'est moche !

 

C’est la dèche donc ! Gardons la tête haute et l’air intelligent.

 

Ce n’est pas la première année où les gens se serreront un peu la ceinture. Ce n’est pas la fin du monde. Gardons le sourire et l’âme solidaire……

 

Pourvu que chacune et chacun ait une pensée pour son prochain.

 

Alléluia, gardons la tête haute et l’air intelligent !!!

 

(pensées de Noël, solidarité, humanisme, joie de vivre et de souffrir, envers les pauvres, la classe moyenne, les gens qui  doivent calculer) l’humble Citoyen BON contribuable va congratuler les Autorités de Carouge et leur dire un GRAND MERCI pour leur politique de l’arrosoir).

 

Et Carouge qui va se payer en 2011 le 225ème anniversaire à plus 2 millions, dont environ Frs 700'000,-- pour décorer la place de Sardaigne et notamment tailler des costumes à Frs 500,-- pièce pour les 11 membres du Comité.  2 millions diviser par 10 jours de fêtes, ça calcule Frs 200'000,-- la journée, hmmmmmmm ! Woua en période de crise notoire, tiens c’est Noël tous les jours à Carouge,  je vous laisse réfléchir…… Mais. Oufffff,  rassurez-vous, grâce aux Conseillers administratifs, notamment libéraux-radicaux, Carouge est super riche ; ils peuvent largement garnir les arbres de Noël !!!!!! Ah oui, pour Noël, le Conseille administratif va-t-il enfin distribuer la subvention de Frs 200,--, votée grâce au PDC, aux enfants et aux jeunes de la Commune. Je trouve très étrange que personne ne réagisse. Mais c’est bien sûr bientôt les élections municipales…….

 

Allez bonne journée à toutes et à tous !

 

Big Kisssssss de Noël !

 

08:15 Publié dans Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

21/12/2010

JoyeuxNoël...PDC Carouge...bonneannée2011

 

_Campagne_Noel_Autrement_m.jpgDans quelques jours Noël, c’est l’occasion d’être reconnaissants et ouverts vers celles et ceux qui font aussi vivre Carouge.

 

J’ai envie……alors je dis qu’

 

il est tant d’être lucide, reconnaissant, ouvert vers les bonnes idées, envers sa famille politique.

 

Le PDC Carouge a toujours œuvré pour le bien de la Commune.

 

-        Le système social,

-        Une seine gestion de la Commune,

-        La bibliothèque, la culture intellectuelle

-        Les crèches, le soutien aux familles,

-        Le Printemps Carougeois, une authentique culture musicale, lyrique et poétique,

-        Le musée, une renommée mondiale due à de belles expositions et à la création d’une Fondation de céramique,

-        La résidence des Pervenches et la défense des Aînés,

 

Le PDC Carouge œuvre toujours pour le bien de la Commune.

 

-        La baisse des prix de la piscine,

-        L’allocation de Frs 200,-- pour les enfants et les jeunes,

-        A cause des travaux, l’indemnisation en faveur des commerçants

-        La proposition d’acheter un « proxibus » pour les Ainés de Carouge (refusée par les Libéraux-Radicaux !!!!!)

-        Etc. etc.

 

Ils pèsent le pour et le contre de l’intérêt commun. N’ont-ils pas été défavorables au réaménagement de la rue Jacques Dalphin, notamment parce que les handicapés ont été oubliés. Ne sont-ils pas ouverts au PAVE, à la culture, à la vie associative, à une authentique économie, au soutien vers les commerçants, à l’importance du sport. J’en passe et des meilleurs.

 

Il n’y a pas une séance du Conseil municipal sans que le PDC Carouge ne prenne la parole, défende les générations, le social et l’économie.

Il est super intergénérationnel et visionnaire !!!

 

Des Anciens aux actuels, le PDC Carouge a su et sait plus que jamais insuffler un souffle responsable, dynamique, empli d’idées pour les Carougeoises et les Carougeois.

 

Animé de ces sentiments, en ma qualité d’ancien Président (2 x) PDC du Conseil municipal de Carouge, je me permets humblement, très humblement, de venir soutenir celles et ceux qui continuent à défendre les valeurs de la vie,  la société,  la démocratie et surtout la pérennité de Carouge. 

 

Chères Amies, chers Amis PDC, un grand merci pour votre bon sens politique, votre dévouement, votre engagement vos croyances les valeurs qui sont celles de l’avenir de Carouge.

 

Loin de moi d’affirmer que Nous sommes les meilleurs, que nous détenons la science infuse, pas du tout, nous avons nos défauts et nos qualités. Cela dit, au CENTRE de l’HUMAIN  nous avons la faculté de pouvoir prendre les bonnes décisions pour le bien des Communautés, des Sociétés, des Religions, des gens. AU CENTRE L’HUMAIN       !

 

Qu’il me soit permis en ma qualité de « Sénateur » PDC de venir vous souhaiter un joyeux Noël et surtout une excellente année 2011 au seul vrai parti du centre de la Cité Sarde.

 

Merci le PDC Carouge d’être les garant d’une authentique politique Carougeoise.

 

Allez bonne journée à toutes et à tous !

 

 

 

 

07:44 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

20/12/2010

Implantation d'une usine de TOBLERONES à Carouge ???!!!!!!!!

mini-toblerone-logo-histoire-ours.jpgCarouge usine à TOBLERONES ?????!!!!!!

 

Hummmmm le bon Toblerone !!!!

……….

1867

Jean Tobler, qui n’est pas du canton, reçoit l’autorisation de s’installer à Berne. Il commence par travailler pour la pâtisserie Kuentz dans la Marktgasse de Berne et quand M. Kuentz tombe malade, c’est lui qui reprend l’établissement. Comme le site ne lui convient pas, il aménage quelques mois plus tard (1868) sa «Confiserie Spéciale» au premier étage d’un nouveau bâtiment de la Mittelstrasse, dans le quartier de la Länggasse. À ses débuts, Jean Tobler ne confectionne des chocolats qu’à partir de demi-produits qu’il achète à d’autres fabricants connus.

..….......

 

Vous avez tous mangé ce délicieux chocolat.

2010 à Carouge ?

 

En se promenant à Carouge, on peut se demander s’il n’y a pas une usine à Toblerones !!!

 

Depuis le réaménagement de rues et de places, vous apprécierez les nouvelles sécurités. Des bacs à fleurs d’une hauteur d’environ 60 cm, autant en largeur qu’en longueur. Pas moche, mais auraient (les Autorités) faire mieux.

 

Ce n’est pas vraiment moche. Au moins ils ne permettent plus aux voitures de se garer n’importe où.

 

Mais bon, par exemple les poussettes ne croisent pas, suivant où c’est super dangereux pour les voitures et surtout les vélos ; c’est tout simplement imposant et pas vraiment sécurisant pour une petite Cité comme Carouge.

 

Ces alignements de blocs, tiens pour l’occasion on dira de foie gras !, font penser certes au Toblerone mais aussi à une ligne de défense marginot !!! Comme à Prangins. Attention, les chars ne rentrent plus à Carouge, ils sont marrons comme le Toblerone !!!!!!

 

Grâce au Conseil administratif  nous nous sentons désormais en sécurité. Et oui Merci Monsieur le Maire, Madame et Monsieur les Conseillers administratifs. Vouliez-vous vraiment une belle « place » militaire ! Ca, ça doit faire plaisir à l’UDC !!!

 

 

Notamment celle de la gauche qui a voulu une zone de rencontre à la rue Jacques Dalphin. Pas moche ? Non évidemment ! Mais auraient (les Autorités) pu faire mieux. Pourquoi ce goudron au lieu de belles plaques ou pavés à l’ancienne, pourquoi cet arsenal de bacs, ses branches de piquets noirs, en veux-tu en voilà, j’en passe et des meilleurs. Bof, ça fait penser à une délimitation militaire.

 

Les riverains, les commerçants, les visiteurs, trouvent cette rue malheureusement mal aménagée. Mal pensée…….

A l’ancienne, bien plus belle qu’elle aurait été selon eux.

 

Alain TAGINI, ancien Conseiller municipal PDC (Avouons que les Démocrates Chrétiens sont très lucides et posent toujours les bonnes questions !) et vieille famille Carougeoise, donc l’esprit bien carougeois, avait demandé au Conseil administratif une large consultation au sein de la population, des riverains et des commerçants, que nenni. Selon les bonnes sources en ma possession l’actuel Conseil administratif n’a pas consulté. Même pas un minimum de maquette, d’explications, rien de chez rien !!!!!

 

Alors, ce projet voté essentiellement par la gauche du Conseil municipal aurait-il été imposé à toutes et à tous ????? La droite pourquoi ne réagit-elle pas ????

 

Hummmmmm à 3 mois des élections, le silence est silencieux de chez silencieux. Personne n’ose se mouillé mis à part les Verts.

 

Ah au fait, combien ça a coûté??? Ah oui, question idiote, pas important Carouge est riche…….

Vive le 225ème anniversaire à plus de 2 millions pour 10 jours!!!!!

 

Ah, il y a des grandes idées qui fument à Carouge ! Vive la Cité Sarde !

 

Les anciens Conseillers administratifs : la tête bien plus pensante et le cœur bien plus carougeois ???!!! (les actuels mais oui riez, vous êtes filmés par les caméras PDC !!!)

 

Brave gens, allez vous rendre compte par Vous-même et vous nous redirez.

 

Bon j’arrête de râler, de constater ; je suis un honnête citoyen, bon contribuable qui s’exprime un peu, le corollaire, je persiste à dire et je signe : A Carouge il fait et il fera toujours bon vivre malgré l’incompétence de certaines Autorités.

 

Vive et que vive Carouge, héhéhéhéhé la plus belle ville au monde !

 

C’était le saut d’humeur du lundi !

Allez bonne journée à toutes et à tous.

L’ancien Président du Conseil municipal.

 

 

 

08:17 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

19/12/2010

Merci la BRASSERIE LA BOURSE de Krouge !!!!

3763864812_12daf6a2cb.jpgCarouge à l’heure de Noël !

 

MERCI LA BRASSERIE LA BOURSE !!!!!!!

 

Hier, les rues du centre de la Cité Sarde étaient toutes animées au son de son de la Musique Municipale de Carouge lors du traditionnel marché Krougeois, le plus beau du canton de Genève !

 

Et oui, Le petit + fut la Musique Municipale de Carouge et le père Noël, dit chez Nous le chalande.

 

Après trois aubades, à la résidence des Pervenches puis à la patinoire, places de Sardaigne et du Temple chez le Boulanger François Wolfilsberg, la MMC termina son show musical de Noël à la Brasserie la Bourse. L’incontournable Brasserie bien Krougeoise de Carouge. Chez Daniel Capon !

 

Les cornemuses de la MMC étaient aussi de la fête. Très appréciées et applaudies.

 

Deux trois quatre morceaux dirigées par Jean-Marie Paraire, pour la MMC, et Maurice Rorato pour les Cornemuses, et hop c’est apéro offert par la Brasserie la Bourse.

 

Et même l’orgue de Barbarie de notre Ami Gégé et son épouse, la Mère Noël !

 

Woua des huîtres, préparées notamment par le Maître Alain Sarracchi et du Président des intérêts de Carouge, El Saïd, et évidemment du pinard blanc et rosé, du pain farci, offerts à la population. A la Bourse on sait fêter Noël.

 

Une ambiance comme on aime à Carouge. Tout en parfaite harmonie, criblée de dièses, de bonne humeur, de sourire, de rire, et tout ça par un froid de Noël.

 

MERCI LA BRASSERIE LA BOURSE. Bon anniversaire Daniel……

 

Ah oui, il y avait deux statues figées !!!!!!!!!!!

 

Des Autorités, un peu glaciales, pas proches du peuple. Le Maire et le Conseiller administratif de Carouge. Certainement saisis par le froid, nos bons deux hommes sont restés quelque peu figés dans leur coin, loin de la population, à tout le moins pas du tout schotchés !!! Ah ces Dieux de la politique ils n’ont pas trouvé l’échelle pour descendre de leur nuage vers leurs concitoyens. Ah oui ils sont au dessus de la mêlée. Et pourtant à 3 heures du matin sur leur pot de chambre ne sont-ils pas comme Nous autres le bas peuple, les électeurs et les électrices. A trois mois des élections, ne savent-ils pas s’y prendre !!!!!! Bah, no blèm dans leur « p’tite » tête ils sont certains d’être élus !!!!!! Lorsque j’étais Conseiller municipal 14 ans, dont 2 x Président du Conseil, je touchais des mains, je discutais, je partageais, j’écoutais, j’étais proche des gens, j’étais simple, je ne me prenais pas, surtout pas, pour la cuisse de Jupiter. Allez les 2 cops souriez, vous êtes filmés par les caméras du PDC Krougeois !!!!!!!!!!!

 

Et bien voici, voilà, aujourd’hui le Marché de Noël de Carouge se poursuit. Il fait beau, moins froid, l’occasion de la flâner à la rue Saint-Joseph, les places du Temple, du Marché et de Sardaigne (patinoire gratuite) et dans les commerces ouverts.

 

Il fait bon vivre à Carouge, je vous le dis !

Carouge bouge pour votre bonheur !

 

Allez bon dimanche brave gens !

 

 

10:27 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

18/12/2010

Combien ça coûte ???? Merci Berne !!!

combien-ca-coute.jpgMais combien ça coûte ????

 

Les Notaires, les croques-morts, les vétérinaires, les médecins, les laboratoires celles-ci-ceux-ci, devront-ils afficher les prix, les tarifs, les émoluments.

 

Le Conseil fédéral veut soumettre toute une série de prestations de service à l’indication obligatoire des prix.

 

Il a parfaitement raison. Pourquoi, les prix sont-ils afficher dans les magasins tels que COOP, Migros, Globus, Manor, et pas dans certaines entreprises.

 

Combien coûte un acte notarié, combien coûte un cercueil, combien coûte une prise de sang, combien coûte une consultation, combien coûteeeeeeee…… ????

 

Mais oui, affichez les prix dans vos Etudes, vos cabinets, vos réceptions mortuaires, vos laboratoires, vos mairies, j’en passe et des meilleurs !!!

 

La Mairie de Carouge va-t-elle aussi afficher le détail…… (Combien coûtera le 225ème anniversaire de la Ville de Carouge commémoré en 2011 ???  Ah oui, environ 2'000'000,-- pour 10 jours, dont Frs 700'000,-- pour la décoration de la place de Sardaigne et Frs 550,-- le costume pour habiller les 11 membres du Comité…….. notamment, + Frs 1'000'000,-- pour les activités culturelles durant toute l’année….. EN PERIODE DE RESTRUCTURATION MONDIALE DE LA FINANCE ET DE L’ECONOMIE, CA FAIT CHER LA FETE ….Un super grand merci les actuels Conseil administratif et Conseil municipal de la Ville de Carouge (faites des économies qu'ils disaient à droite), héhéhéhé la plus belle Ville du monde où il fait bon vivre, car Carouge bouge. Carouge est aussi la plus riche ?  du canton de Genève et bientôt de la Suisse !!!!! Rigolez, Vous….. c’est une blague)

 

La parenthèse sympathique de l’humble contribuable carougeois que je suis étant fermée, je dirais que nous sommes en effet en droit de savoir Nous les consommateurs les prix des PME.  

 

D’aucuns argueront que ceux-ci et les émoluments sont très souvent inscrits dans les lois. Ils sont raison toutefois tout le monde ne consulte pas les textes règlementant notre bonne Société.

 

Chez les Notaire Français les prix des actes sont affichés. C’est une bonne chose car au moins on peut voir à quelle sauce va manger le porte monnaie.

 

L’ensemble des cantons Suisses semblent être d’accord avec ce projet du Conseil fédéral.

 

Les partis politiques aussi, mis à part le parti Libéral-Radical qui émet des réserves.

 

Quant aux associations de consommateurs elles sont dans l’ensemble favorables, évidemment.

 

Alors va-t-on vers un élargissement des catalogues des prix à la consommation ? Pourquoi pas, une chose est certaine on ne pourra plus dire « ah bon, nous n’étions pas au courant, cette facture est surprenante ».

 

Bravo le Conseil fédéral !

 

Allez bonne journée et bon marché de Noël à Carouge !

 

 

 

 

13:57 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

17/12/2010

Genève pas épargnée par la neige : OUFFFF !!!!!

gifhiver4.gifGenève épargnée par la neige: ouf!

INTEMPÉRIES | Il est tombé 15 centimètres de neige sur le canton, un peu moins sur le centre-ville. La plupart des routes ont été dégagées par la voirie, la circulation est fluide.

 

Genève sous la neige : ouf !!!!

 

La TdG s’est-elle un peu vite avancée ? Il est vrai que cette nuit le blanc manteau n’a pas vraiment habillé le centre ville de Genève.

 

Mais là depuis ¾ d’heure c’est la foire aux flocons.

 

C’est tout simplement MAGNIFIQUE !

 

N’en déplaise aux automobilistes, ils n’ont qu’à prendre les TPG. Au fait, bravo les TPG, ils ont vraiment le moral avec cette bande de branleurs râleurs genevois et aussi les frontaliers (se sont eux qui gueulent le plus …. !!!!!! S’ils n’arrivent pas à se mettre au diapason de la météo et bien qu’ils restent chez eux ces pauvres lapins des champs !!!!).

 

Ca fait des lustres qu’il n’est pas tombé de neige ainsi en décembre. Et bien tout arrive pour celui qui sait attendre.

 

Enfin, une veille de Noël sous la neige !

 

Aurions-nous des flocons la nuit de Noël ? Hummmmmm …. Vous imaginez…… le sapin scintillant, le Père Noël, les présents, les chants, la messe de Noël…..

 

Et bien vous n’êtes pas sentimentaux ? Ah oui trop pris par le boulot, vos occupations prof et priv., et évidemment tous les petits soucis quotidiens parfois très périphériques.

 

Allez souriez, la neige est entrain de cesser de tomber, déjà ! Vous allez pouvoir rentrer ce soir chez vous sans blèm.

 

Et pis pour vous mettre un rictus aux lèvres voici un poème :

Un sourire

 

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup,
Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne,
Il ne dure qu'un instant, mais son souvenir est parfois éternel,
Personne n'est assez riche pour s'en passer,
Personne n'est assez pauvre pour ne pas le mériter,
Il crée le bonheur au foyer, il réchauffe les coeurs,
Il est le signe sensible de l'amitié,

Un sourire donne du repos à l'être fatigué,
Donne du courage au plus découragé,
Il ne peut ni s'acheter, ni se prêter, ni se voler,
Car c'est une chose qui n'a de valeur qu'à partir du moment où il se donne.
Et si toutefois, vous rencontrez quelqu'un qui ne sait plus sourire, soyez généreux, donnez-lui le vôtre,
Car nul n'a autant besoin d'un sourire que celui qui ne peut en donner aux autres.

"Raoul Follereau" Homme de lettres (1903-1977)  

Aller bonne journée dans la joie et la bonne humeur !!!

 

 

 

11:30 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

16/12/2010

Marché de Noël à CAROUGE, car il fait bon vivre à CAROUGE !

809199532.gifAlors comment va aujourd’hui ?

 

Je viens d’entendre les prévisions météo. Woua, sortez les skis, les luges, ne prenez pas la voiture, il va neiger. Oui, ils annoncent de fortes chutes de flocons à partir de cet après midi, toute la nuit et la matinée de demain.

 

Allez disons que c’est NOEL, cette plus belle nuit du monde ou descend du ciel un peu d’amour dans le cœur des femmes et des hommes.

 

Alors un marché de Noël carougeois blanc ? Super, je suis comme les gosses, heureux comme un bon homme de neige ! Ca fait des années que j’espère un marché de Noël vêtu de son joli manteau blanc.

 

EMOUVANT, PRENANT ? Que oui !

 

Mais, attention de ne pas glisser et vous « bicler » un bras, une jambe.

 

Dès demain NOEL 2010 A CAROUGE !

 

Depuis quelques jours, le Service travaux voirie du Conseiller administratif Jean-Pierre AEBY, la Police municipale, mettent tout en œuvre pour préparer le terrain, nettoyer les rues, délimiter les places, faire partir les voitures mal garées, etc.

 

Un grand MERCI au Conseil administratif, dont le Maire est Marc NOBS, et à l’ensemble du personnel de la Ville de Carouge pour l’effort considérable pour rendre émouvant, sympathique et vivant le Marché de Noël.

 

Plein de gratitudes aux commerçants, aux gens d’ici et d’ailleurs animant se moment de Noël.

 

CAROUGE BOUGE !

 

Donc les 17, 18 et 19 décembre 2010, il sera très agréable de déambuler dans les rues de Carouge, lesquelles auront revêtu leurs manteaux de fête. Sapins, lunes, étoiles, calèches, poneys, carrousels et Père Noël vous feront vibrer dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Joyeux Noël!

Informations complémentaires

 

Informations complémentaires

Localité:

Rue Saint-Joseph

 

Route:

Place du Marché

 

Information Supplémentaire:

Vendredi et samedi de 10h à 20h et dimanche de 10h à 18h

 

URL:

http://www.carouge.ch

 

 

La place du Temple s’anime, une tente est dressée. Les décorations ornent les façades, les sapins prennent place sur les trottoirs.

 

Demain, ouverture du marché. Senteurs, bougies, luminaires, crèche, jouets, décorations de Noël, musiques, guinguettes, des rues super animées, emmenées par l’esprit de Noël.

 

Samedi matin, la Musique Municipale de Carouge défilera dans les rues. Rendez-vous vers midi à la Brasserie de la Bourse, place du Marché, apéro aux huîtres.

 

Dimanche l’ambiance de Noël se poursuit.

 

Le Marché de Noël carougeois fête déjà le 225ème anniversaire de la Ville de Carouge en 2011 !

 

Venez au Marché blanc de Noël de Carouge.

 

Il fait vraiment bon vivre à Carouge !

 

Allez bon vent neigeux !

 

LE NOEL DE LA RUE


Petit bonhomme où t'en vas-tu
Courant ainsi sur tes pieds nus
Je cours après le Paradis
Car c'est Noël à ce qu'on dit...

Le Noël de la rue
C'est la neige et le vent
Et le vent de la rue
Fait pleurer les enfants
La lumière et la joie
Sont derrière les vitrines
Ni pour toi, ni pour moi
C'est pour notre voisine
Mon petit, amuse-toi bien
En regardant, en regardant
Mais surtout, ne touche à rien
En regardant de loin...

Le Noël de la rue
C'est le froid de l'hiver
Dans les yeux grands ouverts
Des enfants de la rue


Collant aux vitres leurs museaux
Tous les petits font le gros dos
Ils sont blottis comme des Jésus
Que Sainte Marie aurait perdus...

Le Noël de la rue
C'est la neige et le vent
Et le vent de la rue
Fait pleurer les enfants
Ils s'en vont reniflant,
Ils s'en vont les mains vides
Nez en l'air et cherchant
Une étoile splendide
Mon petit, si tu la vois
Tout en marchant, tout en marchant
chauffe y tes petits doigts
Tout en marchant bien droit

Le Noël de la rue
c’est au ciel de leur vie
Une étoile endormie
Qui n’est pas déscendue.

 

08:38 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/12/2010

Aime ton prochain ! Il est temps de se remettre en question dans ce bas monde....

061218091911252647.jpgAimer Dieu, aimer son prochain

 

A 10 jours de Noël, le temps est venu de parler d’humanité, des valeurs de la vie, des croyances quelque soit sa religion. On devrait évoquer tous les jours…..

 

Aimer son prochain de nos jours se perd de plus en plus, car l’individualisme dû pour partie à Internet grandit dans les esprits.

 

On a tendance à faire fonctionner l’esprit avant le cœur !

 

Alors voici, un petit texte que j’ai trouvé. Envie de vous le faire partager en ce 15 décembre 2010.

 

Je le délivre aussi à Marc décédé il y a 5 mois…. Papa on t’aime …..

 

(Par Samuel SAHAGIAN)

Nous vivons presque tous, souvent, une vie éclatée, brisée, morcelée. Quel est le sens de notre vie ? Quel est son centre ? Quelle est son unité ? A la lumière de ces questions, le texte de Marc 12 prend une étrange actualité. « Quel est le premier de tous les commandements ? », demande un scribe à Jésus. Des commandements, il y en avait beaucoup pour les juifs fidèles au temps de Jésus. Selon la tradition synagogale, la Loi comprenait 613 commandements positifs, 365 interdictions et 248 autres prescriptions : 1 226 articles au total. Il y avait de quoi faire, pour enseigner, mais surtout pour vivre. Nous aussi, nous avons probablement une quantité d’habitudes, de superstitions, d’obligations ou peut-être de préjugés avec lesquels nous avons constitué notre code social, et notre code personnel qui conditionne notre vie.

Mais si on nous posait comme à Jésus la question : « Quel est le grand commandement dans tout cela ? », nous serions peut-être bien embarrassés pour répondre. Cette question était capitale, et Jésus ne s’y est pas dérobé. Il commence par citer le passage du chapitre 6 du Deutéronome : « Shema, Israël, Ecoute, Israël ! L’Eternel, notre Dieu, l’Eternel est un. » Nous pressentons, dans ce « Shema, Ecoute ! », l’attente, de la part de Dieu, d’un dialogue, d’une réponse de l’homme. Il y a, dans « Ecoute ! », un frémissement d’amour. Un appel de Dieu. La Loi est liberté. La Loi est amour. Et c’est alors que Jésus donne le sommaire de la Loi, en rapprochant deux commandements :

« Aimer Dieu, aimer son prochain. »

Par sa réponse, Jésus esquive tout piège de classification, de hiérarchisation des lois. Il donne d’emblée une signification, une unité à la Loi. En réalité, semble dire Jésus par sa réponse au scribe, il n’y a pas un premier, un deuxième, un troisième, etc., parmi les 1 226 commandements. Il y a : « Ecoute, Israël ! ». A l’origine, il n’y a donc pas de commandement, pas de loi. A l’origine, il n’y a que la grâce, que le don, que l’amour de Dieu. La Loi est don de Dieu, pour donner aux hommes la possibilité de vivre, comme il est rappelé en Deutéronome 30 : « J’ai mis devant toi la vie et la mort. Choisis la vie… pour aimer l’Eternel, ton Dieu. »

Mais l’amour ne se commande pas. Dieu n’attend notre amour que parce qu’Il nous aime. Cette déclaration d’amour de Dieu apporte aujourd’hui une réponse à ma quête de sens. Quel est l’essentiel, pour ma vie ? Aime le Dieu qui t’aime. Aime ton prochain, que Dieu aime. Tout commence avec cette déclaration d’amour de Dieu, qui nous dit : « Shema, Ecoute ! ». Parole d’amour. Parole d’amoureux. Ailleurs, Dieu dira même qu’Il est un Dieu jaloux. Encore un langage d’amoureux. Comment ne pas répondre à l’amour par l’amour ? « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force. » Comme dans la passion amoureuse. Mais ce qui est extraordinaire, c’est que l’autre commandement, le second, c’est toujours, en réalité, le même : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Ce n’est pas un autre commandement, mais l’autre face du même et unique commandement. Car nous ne rencontrons ce Dieu unique que dans la rencontre du prochain, celui que Dieu a créé à son image.« Personne n’a jamais vu Dieu », dit la première épître de Jean. « Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous. » Aime Dieu de tout ton cœur. Aime ton prochain comme toi-même. Car tu es aimé, me dit Dieu. Tu es mon enfant bien-aimé. Je t’ai libéré de l’esclavage. Je t’ai libéré du non-amour. Tu es libre de vivre. Choisis l’amour ! Choisis la vie !

 

Allez bonne méditation et excellente journée !

 

07:50 Publié dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

14/12/2010

La gauche Krougeoise moins idiote que celle de Genève !!!!

petit_feu_artifice_geneve_a.jpgUne subvention de la Ville de Genève part en fumée !!!!

 

Alors que le Conseil municipal de Carouge a voté notamment une ligne budgétaire de plus de 2 millions pour son 225ème anniversaire (un peu pharaonique ???), la gauche de la Ville de Genève refuse d’allouer une subvention de Frs 70'000,-- aux Fêtes de Genève !

 

Surprenant de la part de la gauche, dont les verts sont les farouches défenseurs de l’environnement durable, ce sabrage concerne essentiellement le nettoyage de l’after fête.

 

Mes chères Amies et Amis c’est la gauche de la Ville de Genève qui refuse cette somme !!! Alors cette gauche « caviar » met le bâton dans les roues de Genève Tourisme. Cette gauche « caviar » coupe l’herbe sous les pieds d’une Genève propre, d’une Genève accueillante, digne de sa rade et de son jedo ! Alors cette gauche « caviar » tourne le dos à l’un de ses leitmotive « L’environnement durable » ?

 

Les organisateurs des fêtes de Genève mandataient une entreprise privée pour nettoyer les quais le lendemain des festivités. Tout était ensuite super propre.

 

Pourquoi la gauche « caviar » ne veut-elle plus être solidaire des Fêtes de Genève ? A tout le moins faire des coupes budgétaires ? C’est idiot !

 

En effet, pourquoi pénaliser celles et ceux qui se donnent sans compter pour faire vivre Genève.

 

CAROUGE !

 

Question à 2 balles ? Est-ce que la Gauche de Carouge est bien plus intelligente que celle de la Ville de Genève ? Qu’elle bande de radin ces gauchos de la Cité de Calvin. Fausse politique…..

 

A Carouge, lors des vogues ou autres manifestations c’est le super Service travaux, voirie et environnement de Monsieur le Conseiller administratif Jean-Pierre AEBI qui se charge de cette lourde et ingrate mission. Les services des Autorités font partie intégrante de l’organisation.

 

A Carouge, qui ne cesse de bouger, c’est une grande famille comprenant les Autorités, les Services de la Commune et le Cartel des sociétés Carougeoises.

 

Pour chaque vogue, la Ville de Carouge alloue une subvention de Frs 80'000,-- par année, les Services publics oeuvrent gracieusement et les sociétés du Cartel, environ 72, reversent le 50 % de leur bénéfice net perçu pendant la fête. Ainsi, les vaches sont bien gardées et peuvent manger de l’herbe toute l’année.

 

Merci Monsieur Jean-Pierre AEBI, CA, Monsieur Denis MARTIN, Chef du Service travaux Voirie et Madame Anne-Marie ZFWEIFEL, Présidente du Cartel des sociétés carougeoises. Carouge bouge grâce à Vous !

 

A CAROUGE, héhéhéhé la plus belle ville de monde, nous sommes tous solidaires, nous marchons tous main dans la main. Vivre Carouge !!!!

 

Espérons que la gauche de Carouge ne devienne pas aussi bête que ces consœurs de l’autre côté de l’Arve !!!

 

Allez bonne journée !

08:02 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13/12/2010

Berne à Genève, l'escalade des honneurs !

COMMMO~1.JPGTapis rouge pour le cortège de l’Escalade.

 

Toujours aussi émouvant, captivant, commémorant, historique, le cortège a sillonné la Genève de Calvin.

 

Un public intense plein de solidarité à la Compagnie 1602 et à 2 Dames venues de la Berne fédérale.

 

Woua 2 Conseillères fédérales et le Président du Conseil national en tête des gens de la Compagnie 1602.

 

Genève à l’HONNEUR de la Suisse et de la France voisine.

 

Que de monde pour rendre honneur aux représentants de Berne.

 

Mais où étaient les Députés. Mais où était le Conseil d’Etat incorpore. Mais où étaient les Conseillers nationaux, etc.

Pas invités, pas venus en raison du froid…….

 

 

Les spectateurs se sont posé des questions.

 

Tout se perd ou tout se confond !

 

Evidemment, le cortège fut très applaudi.

 

Bah pas grave, pour une fois que c’est la population qui s’est mise en avant lors d’une grande festivité !!! Genève, un « jed aux » Fées du pays.

 

Tout dans la simplicité pour fêter la Présidente de la Confédération Suisse. Pas de train d’honneur, pas d’honneurs flonflon, très bien, très bien. Dans un monde en mouvance constante la simplicité, l’essentiel ne tuent pas. Bien au contraire, c’est enrichissant de ne pas voir se trémousser les Autorités de bas de gamme !!!! Par exemple, lorsque vous écoutez  sur Léman Bleu les débats de nos Députés, et bien bof c’est souvent au ras des pâquerettes. Rien de transcendant, sauf peut être du matouvu pour des uns et des autres….. certains devraient se reconnaître….. !!!!!! Le niveau vole bas….. C’est la politique dont j’ai pratiqué aussi, donc suis aussi au ras des pâquerettes (faut savoir être humble) !!!!

 

Certes, une belle fête de l’Escalade 2010, grâce à la COMPAGNIE 1602 et une genevoise à la tête du Pays. Magnifique pour Genève. ON SE CROYAIT PRESQUE CHEZ NOUS …. !!!!!!!!

 

A j’oubliais Monsieur le Conseiller fédéral Burkhalter chez les Vieux Grenadiers. Tout ça très patriotique. Tellement patriotique que les gens vont voter dorénavant UDC !!!!!!!!!! Je rigole évidemment !

 

BRAVO ET MERCI A LA COMPAGNIE 1602 !

 

Bon allez brave gens, c’est le début de la semaine, souriez vous êtes filmés, et soyons tous de bonne humeur, empli de bien vivre.

 

Bonne journée à toutes et à tous.

 

09:12 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

11/12/2010

La nuit genevoise de l'ESCALADE ....

image[45].pngJ’ai hésité à retranscrire ici une chanson typique de l’escalade.

Pa de Cé Qu’è Lainô. Pas de cantique Suisse. Bonne réflexion, changeons un peu……

 

Ne soyons pas trop scolaire. A ce sujet, super les jeunes étudiants lors de leur traditionnel cortège. Ils ont mis le feu aux Bastions. Pétard de pétard, sympa de fêter à leur manière l'Escalade.

 

Certes, en farfouillant sur internet, j’ai découvert le texte non signé ci-dessous. Il n’est pas écrit comme les traditionnels.

 

Me captivant, le voici donc. En attendant bonne Escalade.

 

http://www.a2m2.ch/fred/1602/CeQueLaino/pages/page_nuitescalade.htm

 

En décembre 1602, le duc de Savoie Charles Emmanuel reprend à son compte la réalisation de «quelques aventures formidables pour la foi» ; aventures que le pape Sixte Quint avait suggérées lors de son avènement, en mai 1585, à Philippe II d'Espagne, beau-père du duc de Savoie. Le pape avait alors souhaité voir Alger reconquise sur les Maures ; l'Angleterre envahie et ramenée dans le giron de son église; enfin Genève reprise. Philippe II tentera la descente en Angleterre ; son «invincible» armada sera dispersée par un divin zéphyr et défaite par la marine anglaise. Charles Emmanuel ne rêve pas seulement de reprendre l'ancienne capitale de ses états en deçà des monts, il a également des vues sur le trône de France. Position qui conduit le roi de France Henri IV - bien que la paix ait été conclue par le traité de Vervins - à occuper la Bresse et à faire marcher (lentement) une armée en direction du pays de Gex. Elle s'arrêtera à Châtillon-en-Michaille, à quelques lieues de Genève. Cependant tout le monde, et en particulier les Genevois, croit en la paix conclue, et comme la saison hivernale est peu propice aux opérations militaires, aucune mesure particulière n'est prise pour assurer la sauvegarde de la Cité. Et voilà qu'en pleine nuit, dans les premières heures du 12 décembre 1602, retentit sur le front de Plainpalais le bruit d'un coup de feu, suivi d'un second. Les assaillants savoyards qui ont escaladé la muraille sont découverts. La garde accourt au bruit, fait face ; le tocsin et, comme le relève la chronique, même la grosse cloche de la cathédrale appellent les citoyens aux armes. Tirés de leur sommeil, ces derniers courent à leurs postes. Malgré de faux bruits, le lieu de l'attaque est identifié et la défense s'organise victorieusement. Au matin, en découvrant que toute une armée s'était présentée sous les murs, chacun mesura pleinement le grand péril auquel il a échappé. Les quelques prisonniers savoyards, confirmant que la ville devait être mise à sac furent ainsi passés au fil de l'épée. La Seigneurie de Genève s'empressa dès lors de communiquer à travers toute l'Europe la nouvelle de la «miraculeuse délivrance de la Cité». Celle-ci suscita beaucoup d'émotion; des témoignages de reconnaissance assortis d'offres de secours en tout genre parvinrent à Messieurs de Genève. Cet immense élan de solidarité et la pugnacité des Genevois, comme celle de leurs alliés, conduira les Savoyards à la table de négociation. La paix sera enfin conclue en 1603. Quatre siècles plus tard, la République de Genève, Ville et Mandements confondus, se doit de se souvenir sans aucune amertume des événements de la nuit dite de l'Escalade. L'échec de Charles-Emmanuel marque en effet la fin d'une époque difficile, faite de tueries et autres exactions. Il permet à la Ville et à toute la regio genevensis d'entrer sans heurts dans le siècle des lumières.

 

Allez bonne Escalade, profitez un max des traditionnelles activités proposées par la Compagnie 1602, surtout le cortège demain dimanche.

 

17:43 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

10/12/2010

1602 - ESCALADE de.........- 2010

1012%20affiche%20course%20escalade%20geneve.jpgL’Escalade genevoise 2010 ?!

 

Alors que Genève s’apprête à commémorer l’Escalde 1602, Genève est attaquée !

 

En l’espace de 3 mois combien d’attaques dans la cité de Calvin.

En tout les cas 2 banques, à Thônex et à Collonge-Bellerive.

 

Genève, ville internationale, victime de son succès économique, deviendrait-elle un authentique Eldorado ! Et plus à l’Est, la loi de la jungle si ça continue sur cette échelle neuve ( !) du concept lié aux braquages.

 

Les malfrats eux se sont munis de grosse artillerie. Pan, bon plan, pan, pas plan plan les mecs, pan et hop tout saute à Thônex. Le canon a parlé ! Est-ce Jacques Picot qui a instruit ….

 

Les pétardiers 2010 sont intervenus massivement, établis des barrages, poursuivis, tirés, rentrés au poste la queue entre les jambes. Contrairement à 1602, ils n'ont pas gagné la bataille.

 

Comme la porte de la place Neuve, heureusement qu’il y avait notre Mère à tous !

 

La Mère Royaume, la délicieuse Isabelle la Belle n’as pas fait la bête puisque qu’elle a dirigé de main de maîtresse les opérations policières. C’est notre Dame de fer genevoise !

 

……….. l’histoire se répète, certes différemment ……

 

En fait début du 17ème à 2010, la vie n’a pas beaucoup changé.

Ils frappent, ils volent, ils tuent, ils attaquent, ils font tout sauter, ainsi va la vie d’artiste. Des guerres, des morts, des affamés, des persécutés, des inondations, d’autres catastrophes naturelles, des femmes et des hommes qui dirigent….. à part ça tout va bien.

 

Mais bon ! Faut oublier tous les soucis quotidiens souvent périphériques et vivre sa vie quoiqu’il arrive, pour l’amour du risque.

 

Depuis l’Escalade de 1602, le monde a toujours avancé, il va continuer à marcher. Où, alors là Dieu seul le sait. Faisons lui confiance.

 

Soyons un peu philosophe et arrêtons de nous prendre la tête, soyons simples, venons en à l’essentiel. Gardons la tête haute et l’air intelligent.

 

Cela dit, un grand merci à la Compagnie 1602 pour tout et tout et tout ce qu’elle fait pour Nous les habitants de Genève, mais aussi les perdants Français, pour commémorer cet anniversaire.

 

Vive Genève !

 

Allez bonne journée !

08:45 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

09/12/2010

Si.... Téléphonez à NEZ ROUGE. Bravo et merci.....

operation-nez-rouge.gifBourré du cœur car faire la fête tient à cœur !

Bourré de l’esprit car l’alcool enivre et met dans un état second.

 

Bien vivre c’est super, avec les Amis, autour d’une bonne table…

 

Mais attention !!!!!

 

Ne faut pas prendre le volant. Dangereux ? OUIIIIIIII.

 

Soyez responsable jusqu’au bout. Vous avez picolé, super soirée dont vous êtes responsable. Soyez responsable jusqu’au bout en ne prenant pas la voiture.

 

TPG, taxi, covoiturage avec une personne clean.

 

OU ?

 

Ou alors faites appel à NEZ ROUGE :

 

0800 802 208

 

Nez Rouge Genève


par l'intermédiaire de tout son comité


vous souhaite
la bienvenue sur le site
officiel genevois

 

Dates et horaires de l'Opération Nez Rouge 2010

10 et 11 décembre puis du 16 au 31 décembre

22h-3h du dimanche au jeudi et

22h-5h les vendredis et samedis

22h-6h la nuit du 31

 

 

Notre philosophie

La fête, les longues soirées sont parties intégrantes de notre société. Il n'est donc pas question de faire la morale aux gens.
Par contre, par notre totale disponibilité, nous permettons aux bénéficiaires du service de terminer sans aucun risque une soirée conviviale.
Ainsi le message d'une conduite adaptée à ses capacités du moment est-il parfaitement compris et assimilé pour le reste de l'année.

Nos buts

Contribuer à la prévention des accidents de la route créés par des comportements à risques en offrant aux automobilistes un service de conducteurs privés

  • Développer une chaîne de solidarité
  • Modifier le comportement au volant
  • Soutenir financièrement des associations à buts non lucratifs avec les pourboires versés par les automobilistes

Notre richesse

Les bénévoles : Toutes les activités des comités locaux sont effectuées par des personnes entièrement bénévoles qui s'engagent avec beaucoup d'énergie et d'entrain

Notre chaîne de solidarité

  • Les sociétés et personnes qui offrent des dons financiers ou en nature
  • Les personnes qui donnent de leur temps en qualité de bénévoles
  • Les associations bénéficiaires des pourboires versés par les clients
  • Le bouche à oreille…..par la rumeur qui court.

 

 

 

Historie de Nez Rouge :

 

 

 

Historique :

En 1984, Jean-Marie De Koninck est professeur de mathématiques à l’Université Laval à Québec. Il est également entraîneur du club de natation de l’Université et cherche une façon originale de financer son équipe.
Un jour de septembre 1984, au volant de sa voiture, il est frappé par les statistiques préoccupantes concernant la conduite automobile lorsque certaines facultés sont diminuées (alcool, fatigue, drogue, etc.). L’idée lui vient de faire appel à ses 25 nageurs et nageuses pour reconduire chez eux et dans leur propre voiture les automobilistes qui auraient bu un verre de trop par exemple. Le conte de Noël du "Petit renne au nez rouge" guidant le traîneau du Père Noël grâce à la lumière de son nez est alors choisi comme symbole de l’Opération Nez Rouge.
Au Québec, cette idée a peu à peu été développée pour devenir une véritable campagne de sécurité routière. En 1990, l’idée traverse l’Atlantique. Elle est reprise dans le canton du Jura tout d’abord, puis, progressivement dans toute la Suisse. Rappel des principales étapes.

 

N’hésitez pas ….. !!!!

 

Allez bonne journée !!!!

 

08:14 Publié dans Associations | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook