01/12/2010

SIDA, journée mondiale.... ouvrez votre esprit et votre coeur ....

PHOTO-~1.JPGJe viens d’apprendre que c’est la journée mondiale du Sida.

Alors que le Pape autorise désormais le préso dans certains cas, toujours quoi, le sida ne cesse de ravager aux quatre coins du monde. Ce phénomène, est désastreux, navrant, inquiétant dans un monde en mouvance constante.

La Suisse n’est pas épargnée.

Aussi, il faut faire attention, promouvoir la prévention, être solidaire, soutenir, se dévouer pour la bonne (ou la mauvaise) cause.

Nécessité d’être réaliste sur cette maladie.

www.aids.ch renseigne, évalue, conseille, chiffre, offre, explique, sauvegarde, etc.

Voici un extrait du site qu’il faut absolument consulter si ce n’est par solidarité, par prise de conscience, par humanisme !!!!

Allez-y….

« Le VIH et le sida en Suisse

A l’heure actuelle, quelque 25'000 personnes vivent avec le VIH et le sida dans notre pays. Grâce aux traitements modernes, elles ne sont plus confrontées directement à la mort. Leur système immunitaire se rétablit et bon nombre d’entre elles ont une espérance de vie normale. Mais malgré ces progrès médicaux, six personnes meurent encore du sida chaque mois tandis que deux nouvelles personnes apprennent chaque jour qu’elles sont séropositives.

Il n’est pas question de baisser la garde et l’on est encore loin d’une normalisation. Le virus peut frapper n’importe qui : femmes et hommes, hétérosexuels et homosexuels, Suisses et étrangers, jeunes et vieux.

Le VIH et le sida ont quitté les feux de la rampe. Poussées notamment par la crainte de la stigmatisation et de la discrimination, les personnes atteintes ne sont plus visibles, mais elles vivent parmi nous. Elles ont toujours besoin de notre soutien et de notre solidarité, même 25 ans après la première infection.

Et pas seulement à l’occasion de la Journée mondiale du sida.

Rejet quotidien…

Le fait est incontestable : les personnes vivant avec le VIH continuent à faire l’expérience pour ainsi dire chaque jour du rejet, de l’exclusion, de la stigmatisation et de la discrimination dès le moment où elles se dévoilent en tant que séropositives.

Une telle réaction peut émaner de personnes inconnues, mais aussi d’employeurs, de collègues de travail, d’amis et même du cercle familial le plus proche.

…pour toutes sortes de raisons

L’exclusion peut avoir différentes origines : la méconnaissance du VIH, la peur consciente ou non d’une contamination, les préjugés vis-à-vis des groupes dits « marginaux » (par exemple les homosexuels), les accusations à l’encontre des personnes séropositives, l’égoïsme ou l’absence de solidarité avec les plus faibles au sein de notre société.

La société doit s’investir

Quels qu’en soient les motifs, une chose est sûre : la société doit s’engager dans la lutte contre la discrimination des personnes séropositives. La discrimination a des répercussions de toutes sortes et à tous égards sur la vie des femmes, des hommes, des jeunes et des enfants directement concernés. »

Et puisque nous sommes entrer dans le temps de l’Avent, allumons une ptite bougie en marque de solidarité…..

Allez bonne fin de journée !

 

 

 

14:28 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.