• Bethléem : L'hôpital de la Ste-Famille....

    Imprimer

    Les pauvres ont droit au meilleur……

     

    Hôpital de la Sainte Famille

    Bethléem

     

    osp21.jpg

     

     

    Du 7 au 14 octobre dernier,  un groupe de la paroisse catholique de Carouge est parti en pèlerinage en Terre-Sainte. La Terre sainte est le nom donné par les chrétiens à la région où est né et a vécu Jésus Christ.

    Nous étions 41 personnes, dont les Curé Kolly et Alexis. Nous avons visité sous un descriptif super exhaustif d’un guide local les principaux sites de la chrétienté. Ici est là, nous nous sentions comme à la maison.

    Vous connaissez tous à travers un voyage, une revue, une émission Israël et sa vie je ne vais donc pas entrer dans les détails des lieux visités.

    Toutefois,  je me permets d’évoquer un site qui s’occupe des plus démunis. Et partant, je voudrais partager avec vous cette institution. Pour se faire j’ai relevé sur internet ses activités médicales et humanitaires. Pensant que vous allez être intéressé et convaincu du bien fondé et de l’importante d’un tel établissement je pense intellectuellement et par curiosité, opportun de vous le faire découvrir.

    Il s’agit d’un Hôpital dédié à procurer des soins de qualités pour les mamans et leurs nouveaux-nés, sans distinction de religion ou d’origine nationale. Il est guidé par les croyances et traditions morales de l’Eglise catholique, en s’appuyant sur les idéaux et les valeurs des Filles de la Charité de Saint-Vincent de Paul et de l’Ordre Souverain et Hospitalier de St Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte et leur souci des pauvres et des malades.

    Voici donc ce que j’ai relevé à votre intention, que vous soyez catholique, protestant, orthodoxe, juif, musulman, etc. Ne sommes nous pas avant tout des Chrétiens !

    L’Hôpital de la Sainte Famille à Béthléem

    « L’Hôpital de la Sainte Famille est dirigé, sous la houlette de l’Ordre de Malte, par l’Association des Œuves hospitalières Françaises de l’Ordre de Malte. L’Hôpital fournit un service indispensable à la population des environs de Bethléem, offrant aux femmes de la région l’unique possibilité d’accoucher dans de bonnes conditions médicales. De 1990 à aujourd’hui, plus de 48 000 enfants y sont nés. (Tout soudain 50'000) Le premier objectif de l’hôpital est de fournir une assistance de haute qualité à la maternité: à toutes les femmes sans distinctions de race, de religion, de culture ou de condition sociale.
    Les spécialistes américains et européens s’accordent à reconnaître que les équipements et les soins y sont de bonne qualité et correspondent aux normes occidentales. Étant donné la situation politique instable et l’état désastreux de l’économie dans cette région, les services qu’offre l’hôpital sont de plus en plus nécessaires.

    La Palestine ne possède pas de service médical national, voilà pourquoi les coûts de gestion de l’Hôpital de l’hôpital sont soutenus par l’Ordre de Malte.
    Il est demandé aux patients de payer uniquement ce qu’ils peuvent se permettre. Les frais pour l’ensemble des soins prénataux, le logement et l’accouchement, y compris tous les pansements est de 60 dollars. Pour ceux qui ne sont pas en mesure de payer, les frais sont réduits ou annulés.
    La lourde charge économique est supportée par l’Association Française de l’Ordre de Malte assistée par les Associations nationales d’Allemagne, des États-Unis, d’Irlande et de Suisse, et par l’Union Européenne. Récemment, la  » Fondation Hôpital de la Sainte Famille  » – organisme créé par les membres américains de l’Ordre – a collecté des fonds qui ont contribués à garantir son fonctionnement durant les dernières années

    Quelques chiffres:

    L’Hôpital est dirigé par une équipe hautement qualifiée de 140 personnes:

    9 spécialistes et 8 médecins internes;

    • 76 infirmières;
    • 7 personnels paramédicaux;
    • 40 membres administratifs et personnels de soutien;
    • 48 000 accouchements depuis février 1990;
    • la seule unité de soins intensifs en néonatologie à Bethléem;
    • l’unique hôpital en Palestine reconnu par le RCOG de Londres pour la formation des médecins;
    • 3 226 accouchements au cours de l’année 2007; 3 224 en 2008 ; 3 213 en 2009;
    • plus de 21 000 examens medicaux par an.

    Bilan total de l’hôpital pour l’année 2009: 3 550 000 dollars E.U.
    Subvention de l’Ordre de Malte: 2 000 000 dollars E.U.

    Historique

    • En 1882 les Sœurs de la Charité achètent un grand lopin de terre à Bethléem où elles posent la première pierre de ce qui deviendra un hôpital de 80 lits.
    • Par une décision spéciale, le Sultan turc Firman autorise, en 1892, les Sœurs de la Charité à construire et diriger un hôpital à Bethléem.
    • Plus tard, les autorités turques font bénéficier l’hôpital de l’exonération fiscale dans le cadre des accords de Mytilène et de Constantinople signés avec le gouvernement français.
    • L’Hôpital de la Sainte Famille ouvre ses portes en 1895 et devient un hôpital généraliste très actif qui depuis maintenant presque 100 ans, offre aux habitants de Bethléem une maternité et des services médicaux et chirurgicaux.
    • En 1985, l’hôpital est contraint de fermer pour des raisons socio-politiques liées au conflit israélo-palestinien.  La même année, pour répondre à la situation de crise, l’Ordre de Malte décide de rouvrir une des ailes de l’hôpital pour en faire une maternité de 28 lits avec le soutien de l’Union Européenne pour la rénovation et l’acquisition d’équipement.

      Le 26 février 1990, le premier bébé naît dans cette nouvelle structure.

      En 1997, suite à l’activité toujours croissante, fut réalisée une structure supplémentaire qui comprend deux autres salles d’accouchement, une deuxième salle d’opération, une unité néonatale et neuf lits supplémentaires. Encore une fois l’Union Européenne contribue généreusement à l’acquisition des équipements.

      En avril 2001, la Fondation américaine O’Neil a fait un don généreux à l’Hôpital: une clinique mobile équipée. Elle permet aux médecins de l’Hôpital d’apporter des soins médicaux et sociaux directement chez les patients qui vivent dans les communautés, sur les collines éloignées de la région: là, les services de base tels que l’eau courante, l’électricité, les cliniques publiques, manquent.

      Pour répondre à une activité en constante progression, un nouveau service de consultation externe a ouvert ses portes en juillet 2001 dans l’une des ailes de l’ancien hôpital.

      En 2007, 3 226 enfants sont nés à l’Hôpital.

      Aujourd’hui à Bethléem, malgré les conditions dramatiques actuelles, la maternité fonctionne sur la base de 9 accouchements par jour. Depuis le début de l’année 2003, les tarifs ont été réduits à cause de l’aggravation de la pauvreté de la population.

      En 2007, grâce aux donations du Congrès des Etats-Unis et du Gouvernement Belge, l’Hôpital a augmenté sa capacité à 63 lits. Une nouvelle Salle d’accouchement et un plus grand Service de Soins Intensifs Néonatal viennent d’être inaugurés.

    Pour toute information vous pouvez consulter le site:
    www.holyfamilyhospital-bethlehem.org »
     

     

    Lien permanent Catégories : Santé 0 commentaire
  • Facebook : CARTON ROUGE aux Autorités du canton de Genève......

    Imprimer

    n21827487363_1349.jpgGros couac après la fête géante de Plainpalais

    NUIT | L’initiateur du rassemblement via Facebook a reçu hier un avis de contravention de la police. Avant d’être annulé...

     

    Titre la Tribune de Genève (à lire ce jour).

     

    Un couac à la Police de Madame la Conseillère d’Etat Libérale ?

    ….En l’absence d’Isabel Rochat, c’est sa porte-parole qui fait part de son incompréhension, sans pouvoir donner d’explication. Comment la police justifie-t-elle alors cette missive? «Comme il n’y a pas eu de demande d’autorisation officielle, nous avons appliqué la loi sur les manifestations sur le domaine public», indique le porte-parole Patrick Pulh. La sanction a été signifiée, sans tenir compte de l’avis de tolérance des autorités. Rebondissement hier soir, après nos demandes d’explication. La police a finalement décidé d’annuler l’avis. Avouant ainsi son erreur. Un couac qui révèle en fait le flou de la décision prise par les autorités politiques face à la manifestation lancée sur Facebook.

    Je rebondis sur ce fâcheux événement imposé par la Police genevoise à l’organisateur de la méga animation pour les jeunes et moins jeunes évidemment sur la plaine de Plainpalais vendredi dernier.

     

    Que la fête fut belle, simple, pleine de bonnes surprises, où jeunes et moins jeunes se sont éclatés, ont profité enfin d’une méga soirée genevoise, j’en passe te des meilleurs…….

     

    Tout, tout fut bien organisé. Mais voilà comme toujours à Genève, surgit un couac. Un couac inexplicable puisque tout paraissait au top niveau du côté Autorités. C’est incroyable le mauvais fonctionnement de la communication entre Services.

     

    Faut avouer que la/les fonctionnaires qui a/ont infligé une telle amende n’ont pas inventé la machine à courber la banane. N’auraient-ils pas dû se renseigner avant de sauter sur leur clavier et pianoter la bûche. Ronds de cuir ???!!!!

     

    Déjà qu’à Genève les lieux de divertissements pour les jeunes sont pratiquement absents ou trop chers, pour les « bourges », on vient « emmerder » une organisation Facebook, méga réseau social, pour une histoire d’application de la loi ! Très compliquée Genève !

     

    Alors que s’est-il passé, une fois encore, dans la tête des Autorités. Je ne parle pas de Monsieur le Conseiller administratif de la ville de Genève Pierre Maudet. Lui a défendu intelligemment les festivités en faisant sauter une amende. Je l’aime bien ce Magistrat, il gagne d’être connu. Pour les Autres …. ?

     

    Un feu orange à la manifestation ??? Un carton rouge aux Autorités du Canton !!!

     

    Allez bonne journée !n21827487363_1349.jpg

    Lien permanent Catégories : Culture 0 commentaire
  • Héhéhéhé le bonheur est dans le pré-ès...!!!!

    Imprimer

    soleil.jpgLe bonheur …. ?!!!

    A ce vaste sujet empli de surprise et de pierre noire, j’ai relevé sur internet ce qui suit :

    Pour Epicure, cela est possible : il vous suffit de ne pas avoir trop de désirs, et surtout, de ne pas avoir de désirs impossibles ou difficiles à satisfaire-cf. trois sortes de désirs :

    1) désirs naturels et nécessaires : boire quand on a soif (apporteraient une douleur réelle s'ils n'étaient pas satisfaits, car si vous avez soif, c'est que votre corps a besoin d'eau pour vivre = présupposé : naturel = bon = valeur)

    2) désirs naturels mais non nécessaires : boire du vin, boire du vin en abondance, manger des plats compliqués. Ne sont pas vraiment causes de douleur si on ne les satisfait pas. Ne pas boire de vin, ce n'est pas grave; l'eau suffit très bien. Vous ne devez donc pas les désirer ou attendre qu'ils vous rendent heureux. Pas nécessaires, donc, pourquoi se compliquer la vie pour rien? Ensuite, peuvent être cause d'insatisfaction (mal au foie).

    3) désirs vains : ne désirez jamais la pluie et le beau temps, car ça, vous n'y pouvez rien; ne désirez pas les choses impossibles, elles vous gâcheraient trop l'existence car sont de l'ordre de l'incertain

    Bref : désirez seulement le strict nécessaire (du pain, de l'eau), ainsi, vous n'aurez aucun risque de souffrir, de ressentir de la douleur. En d'autres termes, ne désirez pas autre chose que ce qui est nécessaire à la tranquillité de votre corps et de votre âme. Sachez vous contenter de peu, désirez seulement ce qui ne peut vous manquer, pour ne pas souffrir. Ne désirant que ce que vous pouvez obtenir, vous ne manquerez pas d'obtenir ce que vous désirez!

    Le bonheur est donc possible en cette vie parce qu'il consiste dans une attitude de votre esprit, donc de vous-mêmes, à l'égard des événements extérieurs.. Le bonheur, c'est dire oui au monde et à la vie, désirer le réel pour ce qu'il est, l'accepter, s'en réjouir, au lieu de le refuser et de désirer l'impossible (sagesse = supporter, accepter, aimer)

    Note : on dit souvent que pour Epicure, le bonheur s'identifie au plaisir (= hédonisme).-Mais il faut préciser qu'Epicure fait une distinction entre deux sortes de plaisirs : 1) le plaisir en mouvement (boire quand on a soif) ; 2) le plaisir au repos, stable (ne pas avoir soif, ne pas être inquiet, etc.) : il désigne donc l'état d'apaisement de tout l'être.

    Si donc Epicure soutient que le plaisir est le but de la vie et donc le souverain bien, le bonheur, il veut dire que le bonheur ne consiste pas dans tous les plaisirs, mais dans le plaisir en repos.

    Allez bonne journée automnale !!!

    Lien permanent Catégories : Culture 0 commentaire
  • Poèmes sur l'automne.....

    Imprimer

    automne01_clr1.gifPapillons roux

    Deux petits papillons roux
    tourbillonnent, tourbillonnent
    Deux petits papillons roux
    tourbillonnent dans l’air doux
    et tombe la feuille d’automne.

    Louis CODET (1876-1914)

    Les saisons

    Rouge, les feuilles de l’érable.
    Orange les champignons des bois.
    Jaune le soleil qui se voile.
    Marron, comme le tronc.
    Belles sont les couleurs de l’automne !

    Il pleut

    Il pleut
    Des feuilles jaunes
    Il pleut
    Des feuilles rouges.

    L’été va s’endormir
    Et l’hiver
    Va venir
    Sur la pointe
    De ses souliers
    Gelés.

    Anne-Marie CHAPOUTON (1939-2000)

    Quand automne en saison revient

    Quand automne en saison revient,
    La forêt met sa robe rousse
    Et les glands tombent sur la mousse
    Où dansent en rond les lapins.

    Les souris font de grands festins
    Pendant que les champignons poussent.
    Ah ! que la vie est douce, douce
    Quand automne en saison revient.

    SAMIVEL (1907-1992)

    L’écureuil et la feuille

    Un écureuil, sur la bruyère,
    Se lave avec de la lumière.
    Une feuille morte descend,
    Doucement portée par le vent.

    Et le vent balance la feuille
    Juste au-dessus de l’écureuil ;

    Le vent attend, pour la poser
    Légèrement sur la bruyère,

    Que l’écureuil soit remonté
    Sur le chêne de la clairière

    Où il aime à se balancer
    Comme une feuille de lumière.

    Maurice CARÊME (1899-1978)

    Feuille rousse, feuille folle

    Feuille rousse, feuille folle
    Tourne, tourne, tourne et vole !
    Tu voltiges au vent léger
    Comme un oiseau apeuré.
    Feuille rousse, feuille folle !
    Sur le chemin de l’école,
    J’ai rempli tout mon panier
    Des jolies feuilles du sentier.
    Feuille rousse, feuille folle !
    Dans le vent qui vole, vole,
    J’ai cueilli pour mon cahier
    La feuille rousse qui dansait.

    Luce FILLOL (1918- …)

    Allez bonne journée !

    1431020237_small.jpg

    Lien permanent Catégories : Nature 0 commentaire
  • Po¨me

    Imprimer

    Lien permanent 0 commentaire
  • Po¨me

    Imprimer

    Lien permanent 0 commentaire
  • Po¨me

    Imprimer

    Lien permanent 0 commentaire
  • Politique Krougeoise : un bruit qui court.........

    Imprimer

    bqc.jpgUn bruit sur ci ou cela, sur tel ou un tel, hop, youp la boum, il court aux quatre coins de la ville, notamment Carouge. La Ville Sarde est emplie de petits bruits émanent de gens des bois qui vivent dans le désert… !!!

     

    Un pet de travers et tout le monde le sait. Dingue !

     

    La plus part du temps ces bruits ne sont pas fondés, ils reposent sur des petites rumeurs de personnes égales à des concierges. Des gens qui ont besoin que l’on parle d’eux. Le plus fort, ils se croient intéressants. Leur blabla va-t-être source d’intérêts et motiver l’intérêt de celui qui se trouve en face d’eux. Pourvu que l’on parle du petit politicar !

     

    A Carouge, j’ai pu remarquer que des hommes, des femmes de la politique s’y emploient de bon cœur. On peut lire ici ailleurs un tas de choses, fondés ou infondés, pour se faire remarquer, pour attirer l’attention, tout est bon.

     

    Bon il y a celles et ceux qui y croient sans réserve ; ils n’y a qu’eux qui sont convaincus du bénéfice de ces rumeurs, de ces petits bruits, de ces cancans, de ces bonnes ou mauvaises informations. Ah ces 1818 !!!

     

    Cette stratégie est-elle porteuse pour obtenir un résultat confortable aux élections, à tout le moins conserver les sièges. Vivement le mois de mars 2011.

     

    Conclusion, en période électorale, c’est fou le nombre de croyants. Ils ont raison d’y croire, d’être motivés, d’aller de l’avant. Foncez les gars, vous êtes tellement sûr d’y arriver que vous franchirez la première ligne du meilleur résultat.

     

    Moi-même ayant pratiqué les élections, je sais de quoi je parle !!!!!

     

    Les politiciens sont tous les mêmes, ils pensent avoir la science infuse et être les meilleurs ! Au fait, où est l’intérêt général, sa/ma COMMUNE ?!

     

    Vive la politique démagogique !!!

     

    Allez bonne journée !

    Lien permanent Catégories : Carouge 0 commentaire
  • Les Français pas prêts à battre en retraite ?!

    Imprimer

    tee-shirt-retraite-f-11067.jpgLa France pas prête à battre en retraite !!!

     

    Douce France ! Est-elle malade ou visionnaire.

    Au vue des manifestations dans tout le pays on s’interroge sur l’âge de la retraite voulu par  Président Sarkosy (n'y voyez pas un jeu de mot !!!)

     

    Son bras de fer avec ses Concitoyens démontre que l’homme et les siens sont déterminés à se mettre au diapason avec une société dont on ne cesse d’allonger la longévité de vie. En 2010 on devient plus vieux, demain ?. Evidemment que la boule de neige roule sa bosse pour épuisement à moyen terme des caisses et promouvoir un sombre avenir pour la jeunesse.

     

    Demain les caisses seront vides ! Nicolas Sarkosy a donc raison de préparer l’avenir digne des futures générations. Bizarre que les jeunes ne comprennent pas ça, eux qui font tant d’études. Sont-ils emmenés par une gauche au clair avec elle-même en déstabilisant le pays et vivre le sempiternel retour du grand « caca » français.  Un novembre 2010 ?

     

    En marge des congés, des ponts, des viaducs, des grèves, des manifestations, ils travaillent quant ?

     

    La France a toujours été au bord du trou, elle n’y tombe jamais, elle sait toujours se relever. C’est la nature des Gaulois ! Des irréductibles ! Ils aiment les vicissitudes de la vie !

     

    De droite ou de gauche, ce magnifique pays est ingouvernable. Bonnet blanc, blanc bonnet, quoiqu’il soit présenté, réfléchi et voté les Français demeurent les rois du contraire. C’est inné en eux. Ce sont dans leurs gênes. Ils jouissent de la contestation !

     

    Qu’elle la différence entre la Suisse et la France ? La Suisse regarde le gâteau, réfléchi et le coupe en parts égales, le Français l’empoigne et le mange d’une bouchée. Attention à la digestion …..

     

    Trêve de plaisanterie, la France ne nous fait plus rire, son comportement social-économique devient usant. Pauvre société moderne !

     

    Chez nos voisins le ballon devient usé. Ca va finir par un autodeGaule national !

     

    Allez bonne journée !

    Lien permanent Catégories : France 1 commentaire
  • L'amitié dans la Fourchette ...!!!!!

    Imprimer

    Un joli texte à partager .........


    snoopy-et-woodstock-declaration-amitie.gifLA FOURCHETTE


    Il était une fois une jeune femme qui était atteinte d'une maladie mortelle et on lui donnait 3 mois à vivre. Comme elle mettait ses affaires en ordre, elle a contacté son prêtre pour lui demander de venir la voir pour régler certains détails de ses dernières volontés.


    Elle lui a dit quelle chanson elle voulait à son service, quel texte devrait être lu et quels vêtements elle voulait pour être enterrée. Tout était en ordre et lorsque le prêtre s'apprêtait à partir, la jeune femme se souvint soudainement quelque chose de très important pour elle.

    "Il y a une autre chose" dit-elle tout excitée.

    "Quoi?" dit le prêtre.

    "Ceci est très important," poursuit la jeune femme. "Je veux être enterrée avec une fourchette dans ma main droite."

    Le pasteur se tenait devant la jeune femme, ne sachant trop quoi dire.

    "Cela vous surprend, n'est-ce-pas?" demanda la jeune femme.

    "Enfin, pour être honnête, je suis perplexe devant votre requête" dit le prêtre.

    La jeune femme expliqua : "Ma grand-mère m'a raconté un jour cette histoire, et depuis ce jour-là j'ai toujours essayé de transmettre ce message aux gens que j'aime ainsi qu'à tous ceux qui ont besoin d'encouragement.

    Dans toutes mes années de participation aux événements sociaux et dîners, je me souviens toujours qu'inévitablement quelqu'un se penchait pour me dire "Gardez votre fourchette". C'était ma partie préférée car je savais que quelque chose de mieux s'en venait.... comme du gâteau mousse au chocolat ou une tarte aux pommes. Quelque chose de merveilleux et avec de la substance!

    Je veux juste ...que lorsque les gens me verront dans mon cercueil avec une fourchette à la main, ....qu'ils se demandent: "Pourquoi cette fourchette?" et ainsi vous pourrez leur dire "Gardez votre fourchette... le meilleur est à venir!"

    Les yeux du prêtre se remplirent de larmes de joie; alors il prit la jeune femme dans ses bras pour lui dire au revoir. Il savait aussi que ce serait une des dernières fois qu'il la verrait avant sa mort.

    Mais il savait également que cette jeune femme avait une meilleure idée du paradis que lui, comme bien des gens de près du double de son âge, avec le double d'expérience et de connaissance. Elle SAVAIT que quelque chose de mieux s'en venait.

    Aux funérailles les gens défilaient devant la tombe de la jeune femme et ils voyaient sa jolie robe ainsi que la fourchette dans sa main droite.

    Tour à tour, le pasteur entendait la question "Pourquoi la fourchette?"

    Et tour à tour, le prêtre souriait.

    Pendant son sermon, le prêtre raconta aux gens sa conversation avec la jeune femme peu de temps avant son décès. Il leur raconta également l'histoire de la fourchette ainsi ce que cela représentait pour elle.

    Le prêtre dit aux gens combien il ne pouvait s'arrêter de penser à la fourchette et qu'eux aussi ne le pourrait pas non plus. Et il avait raison. Alors la prochaine fois que vous prendrez une fourchette dans votre main, aussi doucement que possible, laissez-lui vous rappeler que le meilleur est à venir.

    Les amis sont des pierres précieuses. Ils vous font sourire et vous encouragent à atteindre vos buts. Ils vous prêtent une oreille attentive et vous disent de bonnes paroles et ouvrent toujours leurs coeurs pour vous.

    Montrez à vos amis combien vous tenez à eux. Soyez toujours là pour eux-mêmes lorsque c'est vous qui avez le plus besoin d'eux. Car vous ne savez jamais quand ce sera leur tour de "garder leur fourchette". Chérissez le temps et les souvenirs que vous partagez... être ami avec quelqu'un n'est pas une opportunité mais une douce responsabilité.

    Envoyez ceci à tous ceux que vous considérez comme un(e) AMI(E) même si ça signifie le retourner à la personne qui vous l'envoie.


    ... et gardez votre fourchette!........

     

    Aller bonne journée…..

    Lien permanent Catégories : Amis - Amies 0 commentaire
  • Mais bon d'une autruche laissé-z vivre le MOA de Genève...

    Imprimer

    photo_detach_145.jpgLe MOA ? C'est partie intégrante de la culture nocture Genèvoise !

     

    C’est un oiseau inapte au vol. Voisin de l’autruche, qui vivait en Nouvelle-Zélande, tel que le moa géant, ou dinornis d’une hauteur de 3,50 m pour un poids de 250 kg environ (les 25 espèces de moa se sont éteintes entre le XVIème et le XIXème siècle ; sous-classe des ratites)

     

    2010, le Moa est aussi géant à Genève, il mesure bien plus que 3,50 dans le cœur des jeunes et des gens, il pèse bien plus que 250 kg dans la République. Ce n’est pas une sous-classe, c’est un monument de la vie nocturne genevoise.

     

    Des lieux sympas, où l’on peut s’amuser, boire un verre, danser, rire, se confesser, tomber amoureux ? Que reste-t-il à Genève ?

     

    La Genève calviniste se paie vraiment le monopole du compliqué. Mais pour qui se prend le la République et canton de Genève ?!!!!

     

    Les complexités les lois, les règlements sèment la zizanie dans la région.

     

    Evidemment que la sécurité d’un tel lieu nocturne doit être assurée, évidemment que les règles doivent être respectées, toutefois faut-il une fois de plus faire des « genevoiseries ».

     

    Ah, à Genève décidemment rien n’est simple. Comment vivre heureux dans ce canton. Passé la frontière de Versoix, tout change, tout devient plus ouvert, convivial. Genève est trop snob, trop bourge, trop calviniste, trop compliquée.

     

    Certaines de nos Autorités débordant d’imagination juridique et autres, ayant tellement peur de mal faire, de n’être pas réélu sont devant le mur du n’importe quoi.

     

    Arrêtons de se regarder le nombril, rendons à César ce qui appartient à César,  la simplicité.

     

    Le MOA doit rester ouvert, les Autorités, notamment Monsieur le Conseiller d’Etat qui maintient sa fermeture, doivent tout mettre en œuvre pour Genève soit nantie d’une authentique vie nocturne.

     

    Mesdames et Messieurs les Penseurs-dirigeants de Genève, ne faites pas l’Autruche et laisser vivre le MOA !!!

     

    Aller bonne journée à toutes et à tous !

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Culture 1 commentaire
  • La joie de vivre.........

    Imprimer

    2001171293.jpg

    La joie de vivre !
    C'est un rayon de lumière
    Qui luit au creux de la nuit
    C'est une caresse de rosée
    Qui rafraîchit nos heures
    Quand le temps s'enfuit
    C'est un sourire insolent
    Qui égaye les coeurs
    Malgré les soucis
    C'est un élan vainqueur
    Face au destin, face au malheur
    Comme un irrésistible défi
    C'est une fleur fragile
    Qui se cueille avec douceur
    Dans le jardin des envies

    la joie de vivre!
    Ce sont des choses simples
    Que l'on aime de bon coeur
    C'est un coin de ciel bleu
    Qui nous ravit de bonheur
    Malgré les nuages gris
    C'est une oasis de fraîcheur
    Dans nos déserts d'ennui
    C'est un rire intérieur
    qui retentit même dans le malheur
    Quand l'espoir rejaillit
    C'est comme un rosier fleuri
    qui s'épanouit malgré la laideur
    C'est comme une brise de poésie
    Malgré la laideur, malgré les dépits
    *
    La joie de vivre !
    C'est un petit coin de paradis
    Au creux même de l'enfer
    Une issue de secours vers la vie
    C'est un grain de folie
    Un regard qui s'émerveille encore
    Quand ton âme est en harmonie
    On la trouve avec le coeur
    On la cueille dans une main amie
    C'est comme une vague de bonheur
    De musiques folles et de couleurs
    Un coeur qui rayonne de vie
    C'est comme une île au trésor
    Riche de merveilles et de splendeurs
    Dont tu découvres la magie
    C'est l’âme joyeuse d'un enfant,
    Malgré la misère, malgré les horreurs
    Qui pardonne et oublie
    Personne ne peut la prendre
    On ne peut l'acheter ni la vendre
    C'est un don précieux et gratuit!

    Aller bonne journée à toutes et à tous !!!

    (De retour le 15 prochain ....... pas de folie pendant ce temps....!!!)

    Lien permanent Catégories : Amis - Amies 1 commentaire
  • Poème l'AUTOMNE .....

    Imprimer

    Les jours se suivent et parfois se ressemblent !

     

    Je n’ai toujours pas envie de parler de la société….

     

    Par la fenêtre je peux jouir d’une vue imprenable sur la nature, notamment de magnifiques arbres revêtant le manteau d’automne. Que les couleurs sont belles.

    Avec ces rayons de soleil tout s’embellit.

     

    Ce qui m’amène à citer ce poème :

    imagesCAL367DH.jpg

     

     L'automne

    Salut ! Bois couronnés d'un reste de verdure !
    Feuillages jaunissants sur les gazons épars !
    Salut, derniers beaux jours ! Le deuil de la nature
    Convient à la douleur et plaît à mes regards !

    Je suis d'un pas rêveur le sentier solitaire,
    J'aime à revoir encore, pour la dernière fois,
    Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière
    Perce à peine à mes pieds l'obscurité des bois !

    Oui, dans ces jours d'automne où la nature expire,
    A ses regards voilés, je trouve plus d'attraits,
    C'est l'adieu d'un ami, c'est le dernier sourire
    Des lèvres que la mort va fermer pour jamais !

    Ainsi, prêt à quitter l'horizon de la vie,
    Pleurant de mes longs jours l'espoir évanoui,
    Je me retourne encore, et d'un regard d'envie
    Je contemple ses biens dont je n'ai pas joui !

    Terre, soleil, vallons, belle et douce nature,
    Je vous dois une larme aux bords de mon tombeau ;
    L'air est si parfumé ! la lumière est si pure !
    Aux regards d'un mourant le soleil est si beau !

    Je voudrais maintenant vider jusqu'à la lie
    Ce calice mêlé de nectar et de fiel !
    Au fond de cette coupe où je buvais la vie,
    Peut-être restait-il une goutte de miel ?

    Peut-être l'avenir me gardait-il encore
    Un retour de bonheur dont l'espoir est perdu ?
    Peut-être dans la foule, une âme que j'ignore
    Aurait compris mon âme, et m'aurait répondu ? ...

    La fleur tombe en livrant ses parfums au zéphire ;
    A la vie, au soleil, ce sont là ses adieux ;
    Moi, je meurs; et mon âme, au moment qu'elle expire,
    S'exhale comme un son triste et mélodieux.

    Alphonse de Lamartine

     

    Aller bonne journée à toutes et à tous !

    Lien permanent Catégories : Nature 1 commentaire
  • Poème "AMITIE"

    Imprimer

    Bonjour à toutes et à tous !

    Aujourd’hui, pas envie de parler de :

    -        Carouge

    -        Genève

    -        BCGe

    -        Champ-Dollon

    -        ……………………………….

    Alors parler de quoi de qui :

    J’ai cherché dans mon esprit, dans mon cœur et j’ai trouvé !

    Envie de voir la vie en rose comme les paroles de la chanson d’Edit Piaf.

    Etant mélancolique, avec une flamme d’amitiés, je dédie à l’Amitié, une personne, ce petit poème lié à l’AMITIE …..

    Amis.jpg

    Poème de Hberrahah

    L'amitié me fait penser à la tendre enfance
    Synonyme de sagesse et de la pure innocence
    L'amitié est toujours une aventure aux beaux souvenirs
    Qui rafraîchissent nos coeurs et ne risquent de finir
    Dans notre vie, des évènements entrent et sortent
    Seuls, l'amitié et l'amour, restent et persistent
    En amitié, c'est toujours le premier pas qui compte
    Ne jamais s'en méfier car c'est sûrement un bon escompte
    Avec l'amitié on peut aider l'autre sans rien lui offrir
    C'est une tâche paisible sans qu'on risque d'en souffrir
    L'amitié a le bien fait de soulager des âmes
    De combattre la souffrance et essuyer des larmes
    L'amitié germe et grandit dans les cours tendres
    Ne vieillit pas et n'est jamais cendres
    Les mots d'un bon ami peuvent consoler
    Quand l'âme est perdue et déboussolée
    Pour un vrai ami, tu n'es plus une simple adresse
    Tu es la passion, l'espoir et la belle tendresse
    Même si l'amitié n'est parfois qu'un simple mirage
    C'est une vraie passion que beaucoup se partagent
    Alors, tendons nos bras et essayons de prouver
    Que l'amitié nous aide à s'évader et à mieux se retrouver.

    Aller bonne journée !

    Lien permanent Catégories : Amis - Amies 0 commentaire
  • Les commerçants de Carouge ont raison....

    Imprimer

    1324093822.gifLes commerçants de Carouge ont raison….

     

    Depuis l’instauration de la zone 20 km heure au centre de Carouge, où se parquer ?

     

    Prenons un exemple, autour du Temple des poteaux partout ; ce n’est pas super idyllique. Une cinquantaine de places supprimées !

     

    Force est de constater que nombre de places environ 300, ont été sabrées, le corollaire, les voitures ne cessent de tourner en ville de Carouge pour trouver une place. Pollution, bruit, etc. montent en puissance.

     

    Actuellement rien de compense la suppression des places.

    Un peu plus ou un peu moins pourquoi ne pas réaliser une zone piétonne. Fermeture du Vieux Carouge ! Oui bon, super, mais les voiture ?

     

    C’est pourquoi, les commerçants ont lancé une initiative demandant aux Autorités de compenser se manque de places. Faire quoi alors ? Construire un nouveau parking souterrain aux abords du centre de Carouge. Par exemple, c’est visionnaire, creuser le boulevard des Promenades et créer un parking de 1000 places. N’oublions pas Poluzzi, la Tambourine et les 12 futurs immeubles de la route de Drize, Ca en fait du monde……..

     

    Quid du rondeau de Carouge ! Je vous laisse imaginer le « cacas » dans lequel Carouge va se trouver dans quelques années.

     

    Ah oui, prochainement les élections municipales….. !!!!!!!!!

     

    Conclusion, signez et faites signer l’initiative des commerçants.

     

    Personnellement, je n’ai rien contre une zone de rencontre ou autres, faut-il trouver des compensations satisfaisant tout un chacun.

     

    Aller les Amies et les Amis bon week end !

     

     

    Lien permanent Catégories : Carouge 0 commentaire
  • 2011, les primes d'assurances augmentent .... qui s'en met plein les poches ?!!

    Imprimer

    premiers-soins-suisse_jpg.jpgQuand je vois la vie en rose …. !!!!!!

     

    Ca y est, ils viennent d’annoncer la hausse des primes d’assurance 2011. A cette minute les chiffres officiels ne sont pas communiqués, toutefois nous pouvons tabler sur 6,5 %.

     

    WOUA, passons à la caisse.

     

    Mais où va-t-on ?

     

    La médecine a un coût, le corollaire, nous devons en assumer les conséquences financières.

     

    Cela dit, sommes-nous en haut de la pyramide ? Je dirais oui, car ce jeu de l’oie ne peut continuer. Faudra bien que la spirale s’arrête.

     

    Alors comment résoudre, trouver des solutions. Y a-t-il un parti politique Suisse, un super Men ou une super Woman qui viendra au secours des assurés.

     

    Est-ce que le Conseil fédéral va enfin se pencher sérieusement sur cette enfilade annuelle successive d’hausses des primes.

     

    Ces pauvres médecins qui font de la politique, ces pauvres assureurs qui pleurent toujours et qui font de la politique, ces ci, ces ça, s’en mettent-ils tous dans les poches ? Sont-ils tous frileux pour avouer que notre système de santé devient/est obsolète ? Sont-ils tous « idiots » pour ne pas stopper la machine infernale ? Tout ce petit monde de toubibs, d’assureurs, de laborantins, etc. profitent du système. Une chose est certaine cette sphère n’est pas à plaindre, elle se sucre…..

     

    Au fait, y a-t-il une solution ?

     

    Il faut se rendre à l’évidence que nous sommes au bout de ce système de santé et qu’il devient indéniable de le repenser. Attention, je vois très mal une étatisation de la médecine. Le choix du médecin, de l’assureur, doit rester libre.

     

    Question subsidiaire et à 2 balles, tous ces examens sont-ils nécessaires ? Pour avoir passé par 6 années de maladie, bien de ceux-ci sont superflus…….

     

    Bon, partons de l’idée que les bons payeurs que nous passerons à la caisse et que les faiseurs de médecine s’offriront de belles fêtes de fin d’année dans un chalet à Verbier.

     

    Aller bonne journée à toutes et à tous.

    Lien permanent Catégories : Santé 0 commentaire