18/09/2010

Carouge, la plus ville du monde !!!, insolite...

C’est le week end !.

Paraît qu’ il devrait pleuvoir. Sortons le parapluie et allons faire les commerces, au cinéma, ou carrément au lit !

CarougeFontaine3.jpgMieux encore à Carouge…..

  

Hier, j’évoquais Carouge et ses jardins secrets, en zig-zag, cap sur la botanique.

 

Aujourd’hui, c’est la continuation du chemin à travers Carouge !

 

« Il n’y pas de mal à se faire du bien…… »

 

On serait tentés de dire que par son caractère spontané, convivial, authentique la Cité Sarde est en elle-même source de bien-être. Ce n’est pas donc pas un hasard que nichent dans le Vieux-Carouge tant de thérapies, méthodes et soins alléchants…

 

Départ des visites de Carouge : Mairie de Carouge, place du Marché 14.

Durée de la visite 1 h 15.

Information : www.carouge.ch, 022 307 89 87

E-mail : events @illico-travel.ch

 

Carouge tout en haut !

Du clocher aux Tours, une ville se raconte.

Qui ne connaît pas l’église Sainte-Croix, beaucoup sont rentrés par foi, par curiosité ou pour écouter les beaux concerts de printemps ou d’automne, le concert de l’Avent de la Musique Municipale de Carouge, mais saviez-vous que c’est l’unique édifice baroque italien que l’on trouve sur le territoire du canton de Genève ?

Son carillon, le deuxième plus grand de Suisse avec 36 cloches, nous égaille déjà avec ses notes joyeuses, notamment le samedi matin à 11 heures.

Comment aussi oublier les Tours, nées de l’audace promoteurs, qui représentent un nouveau quartier de Carouge et qui s’inscrit parfaitement dans la vie Carougeoise.

 

Carouge, ses artistes et ses artisans.

Les passions et les secrets de quelques créateurs.

Carouge a toujours été un haut lieu de créativité. En 1790, la ville comptait plus de 450 artisans spécialisés dans une trentaine de métiers : forgerons-taillanderies, tireurs de sable, sculpteurs sur bois, tonneliers, lingères, blanchisseuses……

Aujourd’hui, si les lingères et les blanchisseuses ont rangé leurs fers, d’autres artisans font vivre la cité. Ils sont souffleur de verre, relieur-restaurateur, tisserands, horlogers…. L’architecture harmonieuse de la cité, l’environnement chargé d’histoire, l’ambiance conviviale et le contact chaleureux de ses habitants ont toujours formé le terreau idéal pour le développement de la culture. De nombreux centres artistiques voient le jour dans des domaines aussi différents que la peinture, le cinéma d’animation, la musique ainsi que le théâtre.

 

Musée de Carouge

André Kasper jusqu’au 30 octobre prochain.

Cette exposition présente le travail récent du peintre né en 1963 vivant à Carouge.

Le musée est ouvert tous les jours de 14 à 18 h sauf le lundi, entrée gratuite.

 

Départ des visites de Carouge : Mairie de Carouge, place du Marché 14.

Durée de la visite 1 h 15.

Information : www.carouge.ch, 022 307 89 87

E-mail : events @illico-travel.ch

 

Aller braves lectrices et lecteurs, bonne journée.

A tout soudain !

 

Je reviens le 30 prochain…..

12:21 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

16/09/2010

Carouge : Clin d’œil à une petite ville qui n’a pas fait comme les autres.

CarougeFontaine3.jpgBonjour Vous, Eux, les Autres !!!

Préparons-nous psychologiquement au week end qui se pointe.

Paraît que samedi, il pleut. Sortons le parapluie et allons faire les commerces, au cinéma, ou carrément au lit !

 

Bref !

 

Ce matin à la pharmacie du Marché à Carouge, j’ai pris un guide des visites et manifestations de la cité Sarde. Que des choses intéressantes justement si le temps est un peu maussade.

 

« Il n’y pas de mal à se faire du bien…… »

 

On serait tentés de dire que par son caractère spontané, convivial, authentique la Cité Sarde est en elle-même source de bien-être. Ce n’est pas donc pas un hasard que nichent dans le Vieux-Carouge tant de thérapies, méthodes et soins alléchants…

 

Carouge et ses jardins secrets

L’univers poétique insoupçonné des maisons du Vieux-Carouge.

Derrière les façades soigneusement restaurées, un nouvel univers insoupçonné s’ouvre à nos yeux, un univers carougeois, un petit monde qui nous laisse pénétrer dans son mystère et nous accueille avec une point de malice et un grand cœur.

 

Carouge en zig-zag

La grade et la petite Histoire a fil d’un parcours citadin.

Microcosme aux mille facettes, la Cité sarde dévoile peu à peu ses secrets : ici le nom d’une rue qui évoque un passé chargé d’histoire, là une porte que l’on pousse pour découvrir un jardin ou une cour, là encore un temple aux riches boiseries sculptées, aux fresques élaborées, et l’église catholique peinte en blanc. Clin d’œil à une petite ville qui n’a pas fait comme les autres.

 

Carouge, Cap sur la botanique

Créer un lien entre amateurs et professionnels, explorer les jardins au-delà de leur simple beauté esthétique, tels sont les objectifs d’une promenade dédiée à la botanique.

Grâce au Service travaux voirie, Carouge présente le monde merveilleux de Mère Nature. Chaque lieu dévoile une ou plusieurs curiosités de la nature qui, sans doute, saura charmer le visiteur.

 

La suite demain….

 

Départ des visites de Carouge : Mairie de Carouge, place du Marché 14.

Durée de la visite 1 h 15.

Information : www.carouge.ch, 022 307 89 87

E-mail : events @illico-travel.ch

 

Aller braves lectrices et lecteurs, bonne journée.

A tout soudain !

 

13:45 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/09/2010

Ai-je droit de me suicider....

47282.jpgL'assistance au suicide étant autorisée en Suisse, des associations se sont créées pour aider les personnes dont la vie est devenue un enfer de douleur. Les personnes sont suivies un certain temps par un accompagnateur avant d'accomplir l'acte fatal en absorbant une boisson anesthésiante.

Depuis le 18 décembre 2005, l'hôpital universitaire de Lausanne, en Suisse, autorise les suicides assistés. Cet acte médical est encadré par des conditions strictes pour permettre aux malades en phase terminale de mettre fin eux-mêmes à leur vie, tout en étant accompagnés par des médecins.

C’est pour ça qu’il existe l’association EXIT. Le droit de mourir.

Je suis pour l’assistance à la mort en cas de peine perdue. Regardez autour de vous tous ces gens qui souffrent, qui sont au bout du rouleau et qui ne demandent qu’à gagner le Paradis.

Ne sommes-nous pas égoïstes au nom de l’église de laisser vivre des « légumes ». Si la personne veut mourir en ingurgitant un produit « mortel » et bien pourquoi pas. Pourquoi la loi des hommes et des femmes doit être supérieur à la libre pensée de l’esprit. Où se situe la libre pensée et la liberté individuelle ?

Un être humain atteint d’une grave maladie, en phase finale, devrait pouvoir choisir de sa vie, pour ce qu’il reste, ou de sa mort.

L'article 115 du Code pénal suisse punit cet acte uniquement pour « mobile égoïste »

Pour incitation et assistance au suicide :

« Celui qui, poussé par un mobile égoïste, aura incité une personne au suicide, ou lui aura prêté assistance en vue du suicide, sera, si le suicide a été consommé ou tenté, puni de la réclusion pour cinq ans au plus ou de l'emprisonnement. »

 

Trop restreignant ?

 

Cette loi est Judéo-Chrétienne.

La TdG fait part qu’ EXIT lance une campagne pas courante. Elle veut sensibiliser les Parlementaires sur le besoin des gens de choisir leur droit de mourir. Un sondage a été effectué à ce sujet et démontrant clairement que le la position de Suisses. Ils demeurent favorables sur leur fin de vie.

Malgré cela, le Département fédéral de justice et police (DFJP) "continue  à travailler " à une législation "restreignant le droit au libre choix", dénonce Exit.

Exit demande Au DJPF d’assouplir cette loi, qu’elle soit plus humaine et entrer dans le choix de vivre ou de mourir.

Un spot publicitaire animé notamment par Christa de Carouge passe sur les chaînes de TV. Il veut sensibiliser les Autorités et inciter les gens à être ouvert à Exit, via le choix.

Amener tranquillement un être humain vers sa dernière demeure devrait être autorisé et assisté.

Aller bonne soirée et bonne journée demain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

09:44 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

14/09/2010

EXIT : le droit de mourir....

exit.jpgL'assistance au suicide étant autorisée en Suisse, des associations se sont créées pour aider les personnes dont la vie est devenue un enfer de douleur. Les personnes sont suivies un certain temps par un accompagnateur avant d'accomplir l'acte fatal en absorbant une boisson anesthésiante.

Depuis le 18 décembre 2005, l'hôpital universitaire de Lausanne, en Suisse, autorise les suicides assistés. Cet acte médical est encadré par des conditions strictes pour permettre aux malades en phase terminale de mettre fin eux-mêmes à leur vie, tout en étant accompagnés par des médecins.

C’est pour ça qu’il existe l’association EXIT. Le droit de mourir.

Je suis pour l’assistance à la mort en cas de peine perdue. Regardez autour de vous tous ces gens qui souffrent, qui sont au bout du rouleau et qui ne demandent qu’à gagner le Paradis.

Ne sommes-nous pas égoïstes au nom de l’église de laisser vivre des « légumes ». Si la personne veut mourir en ingurgitant un produit « mortel » et bien pourquoi pas. Pourquoi la loi des hommes et des femmes doit être supérieur à la libre pensée de l’esprit. Où se situe la libre pensée et la liberté individuelle ?

Un être humain atteint d’une grave maladie, en phase finale, devrait pouvoir choisir de sa vie, pour ce qu’il reste, ou de sa mort.

L'article 115 du Code pénal suisse punit cet acte uniquement pour « mobile égoïste »

Pour incitation et assistance au suicide :

« Celui qui, poussé par un mobile égoïste, aura incité une personne au suicide, ou lui aura prêté assistance en vue du suicide, sera, si le suicide a été consommé ou tenté, puni de la réclusion pour cinq ans au plus ou de l'emprisonnement. »

 

Trop restreignant ?

 

Cette loi est Judéo-Chrétienne.

La TdG fait part qu’ EXIT lance une campagne pas courante. Elle veut sensibiliser les Parlementaires sur le besoin des gens de choisir leur droit de mourir. Un sondage a été effectué à ce sujet et démontrant clairement que le la position de Suisses. Ils demeurent favorables sur leur fin de vie.

Malgré cela, le Département fédéral de justice et police (DFJP) "continue  à travailler " à une législation "restreignant le droit au libre choix", dénonce Exit.

Exit demande Au DJPF d’assouplir cette loi, qu’elle soit plus humaine et entrer dans le choix de vivre ou de mourir.

Un spot publicitaire animé notamment par Christa de Carouge passe sur les chaînes de TV. Il veut sensibiliser les Autorités et inciter les gens à être ouvert à Exit, via le choix.

Amener tranquillement un être humain vers sa dernière demeure devrait être autorisé et assisté.

Aller bonne soirée et bonne journée demain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17:13 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

13/09/2010

BLB : Ben Laden à Bienne !!!

sherlock-holmes-407731.jpgEt si c’était le frère jumeau de Ben Laden ?!!!

 

Le fugitif de Bienne, c’est notre Bel Laden.

 

Comme en Afghanistan, nous avons nos montagnes, nos collines, là où se retraité de 67 ans peut se cacher. Il est super intelligent, malin, roublard, démentiel, bref ce n’est pas le dernier des imbéciles !

 

Tout comme les polices et l’armée Américaine, les forces de sécurité de Bienne font chou blanc. Le papi fait de la résistance !

 

Qui est le plus fort ?

 

Je dirais ce retraité oh combien ingénieux. Ah il est fort, puissant, le roi de la fuite Biennois qui en fait voir de toutes les couleurs à la Police.

 

Or avec tous les moyens scientifiques, technologiques et autres, ils devraient être à même de pouvoir le localiser et l’arrêter. Et bien non, il court, il court le furet des bois.

 

Je me demande combien ils sont pour un forcené. Combien va-t-il coûté à la collectivité.

 

En voilà un qui va rentrer dans l’histoire des grands fugitifs. Introuvable, il demeure introuvable.

 

J’ouvre les paris sur la capture, 1 heure, 1 jour, 10 jours, 100 jours (tient pas mal les 100 premiers jours du retraité de Bienne) la vie ?

 

Faudrait-il faire appel à Hercule Poirot ou Sherlock Holmes ou alors la plus grande des scientifiques de la Suisse, Madame la Cheffe de la Police genevoise, Monica Bonfantini !!!

 

S’il ne le retrouve pas, faut croire qu’il boit le thé avec son frère Ben Laden !!!

 

On ne vous donnerait pas le bon Dieu sans confession, toutefois bravo Monsieur le retraité de Bienne.

 

Aller bonne soirée à toutes et à tous.

 

 

14:55 Publié dans Résistance | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

10/09/2010

Le commerce de la mort .......

Suis solidaire envers celles et ceux qui n’ont pas fait le «viaduc » !!! Pas compris ?!! Les gens qui ont pris congé et qui ont donc congé depuis hier, bis dimanche, 4 jours, c’est un « viaduc » !!!!

 

mort_dans_cercueil.gifLe commerce post mortem …….

 

Malgré le magnifique soleil, je vais être morbide, mais au combien réaliste, les pieds sur terre ( et non dessous !).

 

La Mort coûte cher.

 

Dernièrement, je me suis trouvé lié à un décès proche. Paix à son âme….

 

En marge, de la séparation, du chagrin, des yeux fontaines, des souvenirs, la réalité est bien là il faut organiser les obsèques.

 

Chez les Pompes funèbres, notamment « général » à Carouge, que je recommande ils sont très sérieux, humains et pas trop cher, apparaît évidemment le volet financier.

 

Le cercueil, l’annonce, l’église, le religieux, l’orgue, les CD, le cimetière, le marbrier, la petite réception, le costume, j’en passe est des meilleurs et bien figurez vous sans faire de l’extra, restant à l’essentiel, un enterrement coûte au bas prix Frs 8'000,--.

 

Qui se met de l’argent dans les poches ? Je ne sais pas, toutefois ce que j’ai constaté c’est le cercueil. Si vous êtes incinéré, vous devez acheter un cercueil qui sera brûlé ; il coûte au plancher Frs 1'200,-- ! Pourquoi ne pas louer la « boîte » Frs 250,-- est lors de l’incinération y soustraire  le corps et le mettre dans le four.

 

Dièse, si vous êtes habitant de la Ville de Genève, cette dernière prend en charge bien des frais, mais pas le cercueil !!!!!

 

Dans la mort des économies pourraient être bénéfiques aux familles déjà endeuillées.

 

Le plus fort, qui commande paie ! En effet, celui qui commande l’enterrement et tout ce qui est lié à celui-ci est responsable des paiements. Au moment du décès, nombre de personnes ne le savent pas et hop n’ont pas les moyens de payer, le corollaire se retrouvent aux poursuites. Ainsi va la loi !

 

Ah dans le commerce de la mort, il n’y a pas de petit profit !

 

Aller bonne journée !

 

 

08:59 Publié dans Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08/09/2010

Des jeunes Roms se prostituent...???

Hummm le soleil est de retour. Rien de tel pour surprendre le cœur et l’esprit. Profitez en un max. !

 

carrer_bohemis_perpinya_la_clau.jpgComme Vous, j’ai pris connaissance de l’article sur cet Aîné qui s’est fait pincé en plein 7ème ciel dans un toilette public avec un « Rom » mineur. Pas malin le petit papi ! Qu’est ce qu’il  avait besoin d’aller prendre un peu de bon temps dans un endroit public, surtout celui-ci. Il aurait mieux dû débourser un peu plus de Frs 50,-- et aller se divertir dans un lieu moins exposé et surtoutttttttttt plus hygiénique. Ah ces petit pervers !!!!

 

Alors une certaine jeunesse se prostituerait. Que c’est triste ! Il n’y a pas de petit profit, à tous prix l’argent doit rentrer dans la poche de cette Communauté. Mais comment vivent-ils, où crèchent-ils, qui les entretient, quelles valeurs de la société expriment-ils dans leur tête. Sont-ils des marginaux. Faut-il les intégrer et leur apprendre les bonnes manières où c’est inné en eux ? Que de questions sur le sujet des Roms, surtout ceux liés à cette immorale prostitution.

 

J’ai eu vent par un copain de la Police que ce fameux bar près de Cornavin est super réputé pour accueillir des jeunes Roms. Que font ces derniers, ils se prostituent paraît-il. Par manque de je ne sais quoi, la Police ne dit rien et laisse faire. Il semblerait qu’elle soit parfaitement au courant de ce manège. Héhéhéhé appellons Nicolas Sarkosy !!!!!

 

C’est de la prostitution illégale me semble-t-il s’agissant d’actes dans un endroit public, de mineurs, surtout des gens qui n’ont aucun papier.

 

C’est grave et pauvre en moralité.

 

Quelle tristesse de penser que des jeunes se prostituent et que personne ne réagisse. D’autant plus s’ils sont mineurs.

 

Mais que font les Autorités toutes confondues ?

 

Ah Genève, ça manque vraiment de poigne !!!!

 

Aller bonnes journées.

 

 

13:37 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

07/09/2010

O-TOP à Carouge !!!

carouge.jpgLa vie Carougeoise….

 

O – TOP Boutique

 

On pourrait dire O-TOP niveau car chez Catherine il n’y a que des hauts et pas de bas !

 

O- TOP ?

 

Spacieuse, lumineuse, colorée, agencée avec goût par une étalagiste-décoratrice diplômée, l’arcade est accueillante.

 

C’est un magasin de vêtements situé au 28 rue Saint-Victor.

Ouvert depuis mars 2009, on y trouve que ce qui est en dessus de la ceinture ; blousons végétaux, tuniques, la maille (tricots), manteaux d’hiver, ceintures, colliers, sacs, écharpes, montres, bijouteries, etc.

 

Que vous ayez 18 ans, Peace and Love, ou 70 ans, très respectable, vous y trouverez un « fringue » qui vous habillera. « Même la cabine d’essayage vous ira !!! ».

 

Des articles de marques et exclusifs : IT HIPPIE, SOGGO, DIEGO, FLAMTENPO, PORTA FORTUNA, EMPORIUM, LILLI LOVELY.

 

Des produits exclusifs achalandés tous les 15 jours. Oui, le stock fait peau neuve à la quinzaine, c’est dire que la tentation est grande, surtout que la qualité fait lien avec l’esprit de la Maison, elle est bonne.

 

Attention, que des hauts pour vous Mesdames, pas de bas (allons Messieurs ayez l’esprit bien tourné !!!).

 

Les prix sont fixes, ils oscillent entre Frs 39,-- et 69,--. Rien de moins, rien de plus !

 

Catherine TSCHANZ-Aebi

 

Notre étalagiste-décoratrice, c’est Catherine !

 

Diplômée des Arts et Déco, elle est dans la mode depuis 30 ans. D’abord chez Butterfly à la rue Verdaine, puis chez Laurette, prêt-à-porter en chaussures à Rive.

 

Elle fait les vitrines, aménage les magasins, conseille la clientèle et vend. Au long de ces trois décennies elle parfait son parcours pour ouvrir son propre magasin à la rue Saint-Victor O-TOP. Catherine connaît son métier.

 

Elle est maman de Michael, Anthony et Kim.

 

Elle vit et « sévit » à Carouge, la plus belle ville du monde !!!

 

Elle aime Carouge, les gens, sa clientèle. Carouge n’est pas du tout comme à Genève, sa grande sœur très Calviniste, froide, « bourge ». Elle n’hésite pas à dire en souriant « Ici rien à voir avec Genève, ici c’est convivial, une autre ambiance, pas de stress, les clientes viennent de la grande ville d’à côté, ici on prend le temps de discuter, de boire un café, c’est très difficile de na pas aimer Carouge ».

 

C’est évident de dire, O-TOP niveau de la convivialité de Carouge !

 

Au risque d’en irriter d’aucuns, je dirais sans réserve qu’il fait bon vivre à Carouge !

 

Aller bonne journée !

11:42 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

06/09/2010

FSASD mieux que l'EMS ....!!!

Alors ce week end estivale ? Et bien super vous en avez profité un max.

 

img_home.jpgAujourd’hui, évoquons les soins à domicile de la FSASD, Fondation suisse d’aide et soins à domicile.

 

Savez-vous que vous pouvez bénéficier de nombreuses aides à domicile. Eviter l’EMS est souvent mieux pour les gens.

 

La sécurité médico-sociale avant tout !

 

J’ai pris quelques brochures et vient vous narrer en quelques lignes les biens faits de cette noble Institution.

 

A qui sont destinés les soins ?

 

Aux enfants, adultes familles et personnes âgées ayant besoins de soins en lien avec :

-        une maladie chronique ou aiguë

-        un handicap, momentané ou durable

-        une perte d’autonomie liée au vieillissement.

 

Mission ?

 

Les soins apportés permettent, si tel est votre chois, de bénéficier de soins à domicile ou dans le Centre de votre secteur afin de :

-        garder ou recouvrer un état de santé satisfaisant

-        maintenir une bonne qualité de vie

-        maintenir et renforcer votre autonomie

-        vous orienter dans un moment de vie difficile.

 

L’organisation ?

 

-        une prescription médicale d’un médecin installé en Suisse est  

nécessaire pour toute prestation de soins

-        la demande d’intervention peut être faite par vous-même, votre

         famille, votre médecin ou l’hôpital auprès du Centre le plus proche

         de votre lieu d’habitation

-        l’évaluation des besoins dans les 24 heures, une infirmière vous fixe un rendez-vous dans le Centre le plus proche ou se rend à votre domicile

-        lors de la première intervention elle procède à une évaluation de vos besoins à partir d’un questionnaire sur vos habitudes de vie et votre état de santé et elle vous informe sur l’organisation des prestations

-        lieux d’intervention en fonction de votre degré de mobilité et de votre état de santé, vous recevez vos prestations de soins dans le Centre le plus proche ou à votre domicile

-        suivi et réévaluation une infirmière sera votre interlocuteur privilégié et assura la coordination des prestations. Elle vérifiera périodiquement avec vous, que les prestations fournies correspondent à l’évolution de votre état de santé……..

 

Détails pratiques :

 

Les soins sont effectués 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

 

Coûts :

 

Votre assurance maladie de base prend en charge sur prescription médicale le 90 % des prestations suivantes :

-        instruction et conseils (évaluation des besoins du patient et de son entourage) : effectués par du personnel infirmier

-        soins de base : simple ou complexes effectués par du personnel infirmier

-        soins de base : simples ou complexes effectués par du personnel infirmier ou sur leur délégation par des aides diplômées.

 

Autres :

 

Les prestations d’aide et de soins couvrent également les domaines suivants :

- aide pratique et de suppléance

Ergothérapie (traitement de rééducation et de réadaptation, aménagement de l’environnement)

-        hospitalisation à domicile (HAD)

-        relais pour les urgences médico-sociales (RUMS)

-        aide aux familles (garde, suppléance et autre)

-        repas à domicile

-        sécurité à domicile : système d’appel à l’aide, signalisation lumineuse pour personnes malentendantes

-        immeubles avec encadrement pour personnes âgées.

 

La suite au prochain numéro !!!

 

Aller bonne journée.

 

10:45 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

03/09/2010

Santé : MARCHONS 30 MINUTES PAr JOUR .....

bien_marcher.jpgMarcher c’est la santé, alors ça marche ?!

 

Beau week end annoncé par les spécialistes.

N’oubliez pas la vogue de Carouge…….

 

Les activités physiques telles que la marche sont excellentes pour la santé, le bien être.

 

Il faudrait marcher 30 minutes par jour, il paraît que ça prévient les maladies chroniques et soulage les petits bobos quotidiens.

 

On m’a narré que c’était bon pour les troubles cardio-vasculaires, le diabète, les maladies osseuses, le cancer, le surpoids, la maladie d’Alzheimer et les atteints psychiquement.

 

Evidemment que marcher entretient d’une manière générale la condition physique, la musculation s’en sent que mieux.

 

En Suisse, en matière d’activité physique on constate que les pratiques font état de yoyo en fonction de l’âge. Oui, une forte diminution d’efforts entre 20 ans et 30 ans, et après 75 ans. Casser les exercices physiques n’est pas bon pour la santé, donc nécessité d’avoir un suivi, d’être régulié.

 

Prendre de l’âge n’est pas une maladie en soi, c’est un état naturel, A ce sujet, il faut s’accepter tel que l’on est et arrêter de vouloir se croire et rester jeune. Nous avons l’âge de nos artères de nos articulations. Je déteste ces gens qui se font refaire la face. Hmmmmmm ces gens qui ne s’acceptent pas tel qu’ils sont….

 

En se dépensant physiquement, on entretien sa forme. Ca permet de vieillir alerte, en bonne santé et toujours motivé pour vivre. Ce n’est pas trop d’affirmer que la qualité de vie passe par son système de vie.

 

Pratiquer régulièrement des exercices, à un rythme pas trop soutenu, à son rythme, montre que les jeunes ont toutes les chances de vieillir en parfaite santé. C’est tirer un grand bénéfice d’une activité physique régulière, bénéfique pour le bien être.

 

Voici, voilà le mot du jour.

 

On se verra peut être à la vogue de Carouge !

 

Aller bonne journée !

10:50 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

02/09/2010

Vivre à Genève : c'est la jungle !!!

geneve.jpgCouvert, le mauvais temps ???

Non, non pas de pluie, la météo est très clair, nous aurons un week end de rêve, estivale. La vogue de Carouge sera belle pour toutes et pour tous. Venez nombreux oublier vos soucis quotidiens, souvent très périphériques !!!!

 

Aller bon j’ouvre mon cœur et mon esprit à ce qui suit :

 

Mon père disait avant son décès le mois dernier « tu verras François, d’ici 10 ans nous ne pourrons plus circuler en ville ! »

 

Je commence à croire que son propos n’était pas insensé et visionnaire.

 

Je m’en aperçois depuis lundi, jour de la rentrée. C’est le « caca » !

 

Ce que ça circule mal. En plus, les règles de circulation ne sont pas respectées.

 

Feux rouges brûlés, stops non respectés, ne parlons pas des parkings.

 

Les piétons traversent n’importent où.

 

Les vélos ? Là c’est devenu la loi de la jungle ! Tout est permis.

 

Des bouchons, des ralentissements aux quatre coins de Genève. Les TPG font la loi.

 

Berne voudrait vendre des vignettes aux pollueurs.

 

Le problème du parking demeure.

 

C’est infernal de circuler en ville.

 

Et en plus, pour exciter le bouchon le billet de bus va augmenter à Frs 3,50.

 

Aujourd’hui le mariage piétons, vélos, motos et voitures voit rouge !

 

Accueillons toutes et tous à Genève. Genève n’est pas structuré urbanistiquement, logement, pour abriter 800 000 personnes. Ca devient totalement absurde, illogique et mal sain socialement et politiquement de vouloir laisser rentrer le tout un chacun. Il y a trop de monde à Genève. Les Autorités ne maîtrisent plus rien.

 

La Genève internationale, super ville, doit faire retourner Calvin et tous les autres faiseurs de Genève dans leur tombe !

 

Genève riche en monuments et culture va-t-elle droit dans le mur. Celui des mégapoles ?

 

A part, ce fléau nous avons tous le sourire, Tout va bien dans notre société.

 

Aller bonne soirée et bonne journée demain.

 

N’oubliez pas la vogue !

 

 

 

16:43 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

01/09/2010

Programme de la VOGUE de Carouge, ce week end...

1324093822.gifEt que vogue Carouge, « la plus belle ville du monde !!! »

 

Grandes lignes du programme

 

La 71ème fête communale débutera le vendredi soir par la cérémonie d’ouverture, en présence des autorités communales, avec la Musique municipale de Carouge.

 

Les animations sous la grande tente de la place de Sardaigne, de la place du Marché, de la place du Temple, du parc Cottier, de l’église

 

Sainte-Croix seront placées sous le signe de la musique et du cirque avec plusieurs groupes invités.

 

Parmi ceux-ci divers orchestres de grandes renommées tels que No One Jazz Orchestra, Les Yam’s, le Sunday Jazz Group pour le jazz ; les orchestres Frenchy, Boulevard 51, New Country Rain, Tournesoul, Ma Petite Entreprise avec Sandrine Dumont, jeune chanteuse

aveugle, Les Musiciens du Léman, Jacky Salvi, Jacky Thommet et Les Baps pour la variété.

 

Le folklore sera présent avec le groupe de l’école de Tango Milonguero et le cirque par un groupe d’acrobates en provenance de Niederwil dans le canton d’Argovie, le groupe Akroni’s.

 

Des fanfares telles que La Fanfare de Perroy qui se produira sous la grande tente avec

l’évocation d’un conte pour enfants,

Le Filarmonica de Bienne qui donnera un concert à l’église Sainte-Croix, l’Union accordéoniste de Carouge qui animera la place du Temple pour le plaisir des brocanteurs.

 

Il y aura des expositions, un mur de grimpe pour les plus intrépides, une présentation d’animaux tels que chèvres, moutons, lamas ainsi que la basse-cour carougeoise, le Poney-Club sans oublier Le Mousticos Circus au parc Cottier.

 

Aux fontaines des tours de Carouge, il y aura la présentation des Jardins Familiaux.

 

Sur la place du Marché, le Village Gourmet en compagnie de plusieurs groupes de variétés.

 

Les rues seront animées par divers ensembles tels que la Compagnie 113, une équipe

d’échassiers ; par les Joyeux Fa Dièse, un groupe de cors de alpes ; par le clown Kinou et ses copains, par Gege et Marianne avec leur orgue de barbarie et par deux fanfares alternatives, La Banda Populare Fiati.Specati de Florence et par La fanfare des Cropettes.

 

Dimanche en fin d’après-midi, un jury désignera le stand le mieux décoré.

 

C’est donc dans l’allégresse et la gaieté que tous les carougeois, les genevois et nos amis de France voisine se rendront dans les rues et places de Carouge pour cette grande fête communale.

Anne-Marie Zweifel, présidente du Cartel, et son comité ont essayé de vous concocter un programme avec une certaine ressemblance au monde du cirque. Ils espèrent que ce programme saura vous séduire et qu’ensemble nous passerons près de trois jours dans la joie

et l’amitié. (source : site officiel de Carouge)

 

Que la fête soit belle « Vive la vogue qui fait son cirque»

 

Aller bonne journée !

09:57 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook