04/06/2010

Les cyclistes roulent très mal....

humour_pistes_cyclables-5b0c8.jpgUn « bô » week end va nous réchauffer la tête ! Profitez bien.

 

Evidemment que je suis un défendeur des vélos.

 

Cela dit, plus les jours avancent, plus je me rends à l’évidence que ceux-ci respectent de moins en moins les règles de circulation.

 

Dernièrement n’y a-t-il pas eu un grave accident à Plainpalais ?

 

Les vélos roulent sur les voies de tram, ne respectent pas les stops, les cédés le passage, roulent à contre-sens…. Etc.

 

Ca devient vraiment l’anarchie.

 

Et comme à son accoutumée, la Police n’est pas dans la rue. Que fait la Police !!!

 

Genève a créé 80 kilomètres de pistes cyclables, le corollaire a investi des sommes colossales. La plus part du temps elles ne sont pas empruntées ou alors destinées aux scooters.

 

A Carouge, les Verts ont fait voter le réseau vert. Le grand serpent routier de la Cité Sarde est équipé de pistes.  Des sites propre aux vélos, force est de constater que les contre-sens sont super dangereux.

 

Genève est très à la traîne à ce propos !

 

Nécessité que les associations cyclistes interviennent à titre préventif auprès des pédaleurs pour leur apprendre à circuler et surtout à appliquer les règles de circulation.

 

Les Polices genevoises elles aussi devraient être plus présentes pour faire de la prévention et si besoin est d’amender.

 

Il y en a ras le bol des incivilités à Genève. Bientôt, ça va devenir la loi de la jungle !

 

Aller bonne journée et excellent week end.

 

 

08:02 Publié dans Développement durable | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Bravo, voila un commentaire plein de nuance, dans la grande veine des "les blondes sont stupides" ou "les frontaliers se garent n'importe comment". Vous évitez avec brio les écueils des grosses généralités en mettant allègrement tous les cyclistes dans le même panier...

Bien sûr qu'il y a des cyclistes qui roulent mal, peut-être qu'il y en a proportionnellement un peu plus que parmi les automobilistes et les conducteurs de deux-roues, mais avez-vous fait une étude statistique pour le prouver avant de pondre le titre de votre message? D'où proviennent vos affirmations?

Il y avait à Genève 92km d'aménagement cyclables en octobre 2009 (http://www.ville-geneve.ch/themes/mobilite/velo/). Mais combien cela représente-t'il en pourcentage du réseau routier? Est-ce que ces aménagements sont continus, ou fait au gré des maigres possibilités, sans vue d'ensemble? Vous parlez de sommes colossales, j'imagine que vous avez des chiffres?

Il y a eu un cycliste tué à Plainpalais, mais savez-vous que l'aménagement cyclable qui avait été négocié par les associations d'usager et qui devait courir le long de la plaine a été sournoisement supprimé lors de la réalisation du chantier?

Vous dites que les associations devraient faire plus de prévention, mais avez-vous déjà été voir sur le site de l'association provélo Genève les informations relatives à la prévention? Avez-vous lu la position de l'association sur la problématique des incivilités des cyclistes? Connaissez-vous les dépliants qui sont envoyés à tous les membres relatifs à la prévention et aux droits des usagers? Avez-vous entendu parler des cours de conduite qui sont organisés?

Enfin, vous parlez des contre-sens "super dangereux". Sur quoi vous basez-vous à part votre sens aïgu de l'observation? En tant que cycliste qui en emprunte tous les jours, je peux vous affirmer que ce n'est pas le cas, et l'association des usagers est du même avis. Le contre-sens permet de se rendre compte immédiatement si la personne qui vient en face vous a vu ou pas, et de l'éviter en conséquence, et je n'ai pas connaissance du moindre accident qui se soit produit sur un contre-sens à Genève récemment.

Bien sûr que la police doit verbaliser les fous du vélo qui grillent les feux à toute allure. Mais tout est question de priorités, et de physique. Un vélo et son usager roulent environ à 20km/h et pèse environ 85kg. Faut-il plus le traiter similairement à un piéton (5km/h, 75kg), ou à un scooter (50km/h, min 200kg) et une voiture (50km/h, 1253kg en moyenne en France en 2008)?

Bref, documentez-vous un peu sur la question, écrivez ensuite.

Écrit par : mgiannak | 04/06/2010

Le comportement des conducteurs quel qu'ils soient pose toujours problème. Par contre, il faudrait rendre obligatoire pour les cyclistes le port du casque, d'un gilet réfléchissant dès le soir et de lumières fortement éclairantes (à l'avant et à l'arrière) sur leurs vélos. Soyons honnêtes : on ne les voit pas à la tombée de la nuit et notamment en hiver. Le danger est grand pour tous les usagers de la route.

Écrit par : demain | 04/06/2010

Question: pourquoi a-t-on multiplié les radars sur les routes?

Question: pourquoi a-t-on changé nombre d'aménagements en ville (gendarmes couchés, parking en quinconce, rétrécissement de la voie, etc.)?

Mais c'est bien sûr! Parce que les automobilistes respectent massivement le code de la route!

Soyons sérieux les automobilistes sont bien pire que les cyclistes en toutes occasions et en plus ils polluent grave. La distance de sécurité n'est que très rarement respectée sur route et encore plus sur autoroute.

Parlons des pistes cyclables: bien peu sont correctement tracées et installées. Elles servent d'alibi. Elles n'ont pas été conçues par des cyclistes, mais par des technocrates qui ne circulent jamais à vélo. Elles sont sans cesse encombrées par des véhicules stationnés, par des piétons qui n'en ont cure ou par des véhicules motorisés qui circulent dessus sans se gêner (exemple concret: allez faire un tour sur la route des Acacias aux heures de pointe). Elles ne sont jamais une priorité.

Alors vous pouvez bien baver sur les cyclistes, toujours est-il qu'eux ils ne polluent pas. Et qu'ils n'ont aucune raison de se laisser abîmer la santé plus que de raison en respirant la merde qui sort des pots d'échappement.

L'accidenté de Plainpalais n'a tué que lui-même. Et si on parlait des 137 retraits de permis sur le tronçon d'autoroute Lausanne - Yverdon?

Écrit par : Vélocipède | 04/06/2010

Le problème c'est de ne pas mettre tous les automobilistes dans le même panier (ou les cyclistes et motocyclistes), il est évident que ces derniers prennent des risques plus importants car ils ne sont pas protégés par une habitacle comme le seraient les automobilistes. Comme les motocyclistes qui portent des casques, ont des lumières de signalisation et respectent (en principe) les feux de signalisation ou stops, les cyclistes doivent s'engager dans le même processus.

Écrit par : sirène | 05/06/2010

Les commentaires sont fermés.