Les Fonctionnaires mécontents !

Imprimer

Fonctionnaire.gifLa grèce « dégraisse » !

 

La cure d’amaigrissement annoncée par le Premier ministre Georges Papandréou provoque des remous, des indignations, des manifestations. Un nuage de particules de mauvaise humeur s’abat sur le pays. A tout le moins, nous réagirions de même. Il n’y a pas d’omelette sans œufs cassés.

 

Le Parti socialiste (PASOK) supprime les salaires de Noël et de Pâques [13e et 14e mois], les congés payés pour les fonctionnaires et les retraités. Ces acquis sont remplacés par une prime inférieure au point que l’on peut la comparer à l’aumône.  

 

Nécessité donc de procéder des coupes brutales et sans précédent dans la vie sociale du pays, et sur le dos de la fonction publique. S’ajoutant une réduction supplémentaire de 8% de leurs salaires, répercutant une baisse de 20% de leurs revenus en deux mois ! Chaque fonctionnaire va perdre entre 15 et 30% de son revenu annuel.

 

S’ajoutera des hausses d’impôts, des restrictions budgétaires. L’ère des vaches maigres s’est abattue sur ce magnifique pays.

 

Depuis un siècle, c’est la première fois en Grèce que de telles mesures anti-sociales sont mises en place.

 

Ces mesures sont donc mal accueillies ce que l’on peut comprendre. Mais bon, c’est le « prix » à payer pour pouvoir recourir au FMI et à l’Union européenne. La nécessité de contenir les dépenses publiques et de réduire le déficit, certes injustes, sont de rigueur. Pour sauver la Grèce il était impossible d’éviter des coupes à tout niveau.

 

Ces conditions d’austérité sont voulues par les Européens. Si aucun bailleur n’était venu au secours de la Grèce, l’Europe en aurait souffert, le corollaire, l’économie mondiale.

 

La Grèce doit se serrer la ceinture, qu’il n’en déplaise ou pas.

 

Et si Genève connaissait une crise sans précédent ? Je suis certain que les Fonctionnaires descendraient dans la rue, que des manifs du peuple serpenteraient les rues de la Cité de Calvin. C’est HUMAIN non ?

 

Lien permanent Catégories : Economie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.