21/03/2010

Il pleut sur la route, mon coeur en déroute

Dimanche 21 mars c'est le printemps. Youpie, le soleil, l'éveil de la nature, les jours grandissants l'ouverture des terrasses, le sourire est de mise. Et pourtant, il pleut, mon ceur en déroute.

Rien n'y fera, je garderai le moral. Ce n'est pas un dimanche pluvieux qui va gâcher le printemps et toute l'année.

C'est vrai qu'un jour de congé sous la pluie peut assombrir le moral et le glisser dans les chaussettes. Que nenni, il faut garder la tête haute et l'air intelligent !

Aller chez le Psy chercher une ordonnance pour des bonbons, non. Il faut prendre son mal en patiente et se réjouir des prochains jours de beau temps. 

Au sujet des Psy, je me suis bien amusé en regardant une émission à ce sujet. Un toubib traitant de la déprime expliquait qu'une expérience a été menée. Il substituait aux cachets conventionnels des placebos. Et bien figurez-vous que les patients se sentaient encore mieux avec des placebos. Ils ont pris un truc anondin sans le savoir et hop c'est le nirvana dans la tête. Cherchez l'erreur.

Pour revenir à la pluie, autant que les nuages déversent leur eau naturelle maintenant plutôt qu'à Pâques. Au fait, dans quinze jours, nous roulons les oeufs. Mon Dieu que le temps passe vite.

Allez bonjour chez vous et bon dimanche.

 

08:57 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.