06/03/2010

Le "PAV" dans je me marre !

681246464.png« Fini donc le quartier des affaires que certains voyaient comme la vache à lait des finances publiques. Sous la pression des référendaires, le principe d’un logement pour un emploi a été adopté pour les futures constructions. La moitié des logements sera subventionnée. Et la propriété par étages (PPE) sera proscrite sur les terrains appartenant aux collectivités, soit 80% du périmètre.

L’accord ne se fixe plus d’objectifs quantitatifs. Mais on entrevoit un potentiel de 10 000 logements et autant d’emplois. Tout le monde se déclare satisfait de ce compromis. «Il est un facteur décisif de succès pour le développement de la Praille», dixit le conseiller d’Etat Muller. «Il ancre un principe fondamental d’équilibre entre les logements et l’emploi», dixit le syndicaliste Jan Doret. Pour l’Asloca, Christian Grobet a salué ce «bon accord» tout en remerciant Mark Muller pour «son engagement et sa volonté d’aboutir».

Tels sont partiellement les termes parus hier dans la TdG au sujet du futur quartier de la Praille-Acacias-Vernet, PAV.

Emile Dupont, ancien Conseiller d’Etat PDC, innovateur de l’ancienne loi HLM de Genève, serait fier de constater que le logement  suivra son élan social en matière de logement à Genève.

Tout le monde est satisfait ! Oui mais ? Alors ce grand quartier économique de Genève avec ses grandes tours ne verra peut être par le jour tel que présenté la tête haute par le Conseil d’Etat en 2007. Du bon marché arraché à la va vite pour créer une moitié de logements, une moitié d’emplois.

Blablabla…. Venons en au fait, la politique du Conseil d’Etat lancée pour cette zone en 2007, la vache à lait pour les finances du canton, est bien égratignée. A-t-il eu peur du référendum et de le perdre. Quelle crédibilité alors ? Quelle audace alors ?

Ce ne sera pas l’Eldorado de Genève, mais bien un quartier populaire, ouvert à tous, dépassant les espérances du social et même des lois actuelles en matière de logement social.

Christian Grobet, toujours déterminé et gagnant ? C’est grâce à lui que le Conseil d’Etat a baissé les bras et lâché du mou. Christian le cow boy au grand cheval blanc dans l’Eldorado du PAV !!!

La démocratie à travers le dialogue, la communication, l’échange d’idées, se défend toujours et nous pouvons-nous en féliciter.

 

 

07:30 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.